17 Mar

Un étudiant affirme avoir été tabassé au meeting de François Fillon à Besançon et porte plainte

François Fillon entouré d'Eric Ciotti, Annie Genevard et Alain Joyandet le 9 mars à Besançon (©f3fc)

François Fillon entouré d’Eric Ciotti, Annie Genevard et Alain Joyandet le 9 mars à Besançon (©f3fc)

Un jeune homme de 19 ans a déposé plainte contre X pour violences en réunion, révèle ce vendredi L’Est Républicain. Cet étudiant en arts affirme qu’il a été violemment frappé lors du meeting de François Fillon le jeudi 9 mars. La raison? Il ne se serait pas levé pour chanter la Marseillaise à l’issue du discours du candidat Les Républicains à la présidentielle. Secrétaire départemental LR du Doubs, Michel Vienet nous dit être « très surpris » par ces révélations. Continuer la lecture

02 Avr

Doubs : larmes de joie, de tristesse et une femme présidente

Doubs : accolade entre Claude Jeannerot et Christine Bouquin

Doubs : accolade entre Claude Jeannerot et Christine Bouquin

Cohue des grands jours ce matin au conseil départemental du Doubs : c’est l’élection du président. On sait que ce sera une présidente, Christine Bouquin… Pas de suspens mais tellement de choses à remarquer, noter et vous raconter… Et c’est la première femme à être élue présidente dans le Doubs et même en Franche-Comté !

Continuer la lecture

16 Mar

Doubs : les enjeux, canton par canton

Doubs : les nouveaux cantons (Pascal Sulocha)

Doubs : les nouveaux cantons (Pascal Sulocha)

En 2004, le Doubs bascule à gauche. La droite détenait ce département depuis 1913. Depuis plus de 10 ans, le socialiste Claude Jeannerot, élu dans l’un des cantons bisontins, en est le président.

Politiquement, dans ce département, droite et gauche se partagent les mandats. Parmi les parlementaires, 3 députés sont à gauche, 2 à droite.

En revanche, lors des dernières sénatoriales, en septembre 2014, la gauche a perdu l’un des postes qu’elle détenait. La droite compte deux sénateurs : Jacques Grosperrin, UMP, et Jean-François Longeot, DVD et maire d’Ornans. Martial Bourquin, sénateur-maire PS d’Audincourt, a été réélu. En interne, les militants socialistes l’avaient choisi au détriment de Claude Jeannerot, candidat à sa propre succession au Sénat, et qui n’avait pas pu se représenter.

Cette perte d’un siège de sénateur est la conséquence des élections municipales qui ont vu la gauche battue dans de nombreux bastions. Si elle a réussi à conquérir Etupes, elle a perdu 7 villes de plus de 3500 habitants : Montbéliard, très emblématique de cette débâcle, et aussi Bavans, Bethoncourt, Hérimoncourt, Maîche, Mandeure et Valentigney.

Sur les 21 villes de plus de 3500 habitants, elle n’en conserve plus que 8.

Continuer la lecture

13 Mar

Départementales: dans le Doubs, le sénateur UDI s’affiche sur les tracts du PS

Extrait du document de campagne du binôme socialiste Michèle de Wilde et Yves-Michel Dahoui (DR)

Extrait du document de campagne du binôme socialiste Michèle de Wilde et Yves-Michel Dahoui (DR)

C’est une initiative qui sème le trouble à droite. Le sénateur UDI du Doubs Jean-François Longeot, qui fut jusqu’en septembre dernier président du groupe de droite au conseil général, a décidé d’apporter son soutien à deux candidats socialistes, Yves-Michel Dahoui et Vincent Fuster. Il apparaît même sur les documents de campagne des deux conseillers généraux sortants. « Ce n’est pas une consigne de vote, précise le parlementaire. Mais ce sont des élus compétents, avec qui j’ai aimé travailler ». A l’UMP, certains n’hésitent pas à qualifier l’attitude du sénateur de « trahison ». Continuer la lecture

22 Oct

Il y aura bien une législative partielle pour remplacer Pierre Moscovici

Pierre Moscovici (DR)

Pierre Moscovici parti à Bruxelles, qui pour le remplacer à l’Assemblée ? (DR)

La Commission européenne a été investie aujourd’hui par le Parlement de Strasbourg. Elle prendra ses fonctions le 1er novembre. Pierre Moscovici, le nouveau commissaire français, devra donc démissionner avant cette date de son mandat de député. Les électeurs de la 4e circonscription du Doubs choisiront donc un nouveau député. Cette élection partielle pourrait être très médiatisée, puisqu’en cas de défaite, le Parti socialiste perdrait la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Le PS et l’UMP ont déjà leur candidat, pas encore le FN. Continuer la lecture

10 Juil

Présidence de l’UMP: Bruno Le Maire fait campagne en Franche-Comté

Bruno Le Maire sur la Chaîne parlementaire ce matin (DR)

Bruno Le Maire sur la Chaîne parlementaire mercredi (DR)

Il veut « tourner la page avec de vieilles pratiques politiques passées » et mettre « un homme neuf » à la tête de l’UMP. L’ancien ministre Bruno Le Maire, 45 ans, entend incarner le renouveau dans la course à la présidence de l’UMP. Il tentera de convaincre les militants de Franche-Comté ce jeudi et ce vendredi au cours d’un déplacement qui l’emmènera de Poligny, dans le Jura, à Vesoul, en Haute-Saône, en passant par le Pays de Montbéliard dans le Doubs. Le député de l’Eure dispose d’un soutien de poids dans la région, en la personne d’Alain Chrétien, le député-maire de Vesoul, qui a pris parti pour lui dès sa déclaration de candidature.

Continuer la lecture

25 Avr

Baptiste Serena démissionne de l’UMP : « Avec Michel Vienet, il faut suivre ou partir… »

Baptiste Serena

Baptiste Serena

Baptiste Serena était le responsable des Jeunes Populaires, le mouvement jeunesse de l’UMP. Il a claqué la porte et il accuse : le manque de démocratie en interne et l’absence de débat de fond, l’autocratie de Michel Vienet, le secrétaire départemental du Doubs. « Là où Michel Vienet passe, l’UMP ne gagne pas… ». Il pense que s’il a été écarté de l’organisation des élections municipales et européennes, c’est la guerre Copé et Fillon qui se joue encore.

Il en a gros sur la patate… C’est un jeune homme déçu et amer qui s’exprime. Il a 27 ans. Dès ses 18 ans, il s’est inscrit à l’UMP… Après 9 années de militantisme, il démissionne.

Continuer la lecture

28 Jan

L’UMP mise sur ses ténors nationaux pour les municipales en Franche-Comté

Jean-François Copé, Xavier Bertrand et François Fillon viendront faire campagne en Franche-Comtyé ces prochaines semaines (©ftv)

Jean-François Copé, Xavier Bertrand et François Fillon viendront faire campagne en Franche-Comté ces prochaines semaines (©ftv)

Trois des principales têtes d’affiche de l’UMP sont attendues en Franche-Comté dans les prochaines semaines: François Fillon, Jean-François Copé et Xavier Bertrand viendront apporter leur soutien aux candidats de la droite aux municipales. Preuve s’il en était besoin que l’UMP entend reconquérir les villes détenues par la gauche en nationalisant le débat. « On veut dire stop à Hollande », confirme le secrétaire départemental de l’UMP dans le Doubs, Michel Vienet.

Continuer la lecture

17 Nov

La permanence de l’UMP encore taguée à Besançon

La permanence de l'UMP à Besançon ce matin (©UMP)

La permanence de l’UMP à Besançon ce matin (©UMP)

« Insupportable et inacceptable ». Les responsables de l’UMP du Doubs ne savent plus quels mots utiliser pour signifier leur ras-le-bol après une nouvelle dégradation de la vitrine de leur local à Besançon. Moins de dix jours après une croix gammée, c’est l’inscription « Nique l’UMP » qui a été découverte sur leur permanence départementale.
« Nous ne comprenons pas les raisons qui poussent ces vandales à s’acharner sur notre permanence. Nous ne sommes pas responsables de la situation actuelle, conduite par Mrs Hollande et Ayrault, entretenue par une politique économique et sociale désastreuse et qui se dégrade chaque jour davantage, dans tous les domaines », dénonce Michel Vienet, le secrétaire départemental de l’UMP, dans un communiqué.