18 Juin

Qui sont les trois nouveaux députés du Jura ?

La droite sur la défensive. Alors qu’ils tenaient jusqu’à présent les trois sièges de députés du Jura, Les Républicains sont menacés par la poussée de la République en Marche. Dans la 1re circonscription (Lons-Saint-Amour), Danielle Brulebois (LREM) est en pole position pour succéder à Jacques Pélissard (LR), dont le dauphin désigné Cyrille Brero est devancé de près de 18 points à l’issue du premier tour. Les sortants LR Marie-Christine Dalloz (2e circonscription Champagnole Saint-Claude) et Jean-Marie Sermier (3e circonscription Dole-Arbois) ont viré en tête du premier tour, mais leurs concurrents LREM, Anne Prost-Grosjean et Paul-Henri Bard sont en capacité de renverser la tendance. Ils avaient respectivement 2 et 6,2 points de retard dimanche dernier.

15 Juin

Quels candidats aux législatives ont refusé le débat de l’entre-deux-tours ?

France 3 Franche-Coimté vous a proposé ce mercredi 4 duels entre finalistes aux législatives (©f3fc)

France 3 Franche-Coimté vous a proposé ce mercredi 4 duels entre finalistes aux législatives (©f3fc)

Ils avaient tous une bonne raison. Pas moins de 5 candidats sollicités par France 3 Franche-Comté pour débattre avec leur adversaire du second tour ont refusé notre invitation. Ils sont membres de partis différents. Continuer la lecture

12 Juin

Dans le Jura, un candidat de la France Insoumise préfère La République en Marche au député sortant Les Républicains

Entre Paul-Henri Bard (LREM-MoDem) et Jean-Marie Sermier (LR), Jean-Bernard Marcuzzi (LFI) a choisi (©f3fc)

Entre Paul-Henri Bard (LREM-MoDem) et Jean-Marie Sermier (LR), Jean-Bernard Marcuzzi (LFI) a choisi (©f3fc)

Il a réalisé le meilleur score des quatre départements de Franche-Comté pour La France Insoumise. Dans la 3e circonscription du Jura (Dole-Arbois-Salins), Jean-Bernard Marcuzzi a décroché la 4e place avec 15,4% des suffrages. Un score charnière pour ce candidat mélenchoniste, qui dès lundi a fait un choix clair pour le second tour. Dans un communiqué, ce cadre au ministère de l’Environnement « appelle à battre M. Sermier le 18 juin »Continuer la lecture

04 Juin

Voir ou revoir le débat des candidats de la 3e circonscription du Jura

2017_06_04_1_DEBAT_DIMANCHE-00_04_15_22

France 3 Franche-Comté vous proposait ce dimanche un débat entre les principaux candidats de la 3e circonscription du Jura. Nos 5 invités : Jean-Marie Sermier (Les Républicains), Stéphane Montrelay (Front national), Paul-Henri Bard (MoDem-La République en Marche), Jean-Bernard Marcuzzi (La France Insoumise), Laurence Bernier (PCF). Continuer la lecture

02 Juin

Loi de moralisation de la vie publique: quels députés sortants ne pourraient plus se présenter en Franche-Comté ?

François Bayrou le jeudi 1er juin 2017 (©Leon Tanguy/MAXPPP)

François Bayrou le jeudi 1er juin 2017 (©Leon Tanguy/MAXPPP)

C’est une des principales mesures de la loi de moralisation de la vie publique présenté ce jeudi par François Bayrou, le Garde des Sceaux: l’interdiction d’enchaîner plus de trois mandats consécutifs pour les « grands élus »: députés, sénateurs ou maires de grandes villes. En Franche-Comté, cinq élus sortants ne pourraient pas se représenter si la loi était déjà en vigueur. Trois d’entre eux ne sont d’ailleurs pas candidats. Deux sont donc candidats alors qu’ils ne le pourraient pas si la loi était déjà votée. Continuer la lecture

29 Mai

Qui sont les députés sortants les plus bosseurs?

Les douze députés de Franche-Comté (DR)

Les douze députés de Franche-Comté (DR)

Un député, rappelons-le, est élu d’abord pour voter la loi, pas pour inaugurer les salles des fêtes des communes de sa circonscription. Alors comment mesurer le bilan de nos députés sortants? Le site nosdeputes.fr a recensé l’ensemble des activités parlementaires des 577 députés lors de la dernière mandature. Sur les douze députés comtois sortants, il y a donc des bons, et des moins bons élèves. Entre le plus présent et le moins assidu de nos députés, il y a 93 semaines d’activité de différence, soit quasiment deux ans sur un mandat de cinq années ! Continuer la lecture

02 Mai

Avant les législatives, la donne politique chamboulée par la présidentielle: les cartes pour tout comprendre en Franche-Comté

Marine Le Pen et Emmanuel Macron se partagent la tête dans 11 des 12 circonscriptions de Franche-Comté (©f3fc pascal sulocha)

Marine Le Pen et Emmanuel Macron se partagent la tête dans 11 des 12 circonscriptions de Franche-Comté (©f3fc pascal sulocha)

Le premier tour de l’élection présidentielle, le 23 avril, a considérablement rebattu les cartes en Franche-Comté. En vue des élections législatives des 11 et 18 juin, certains ont du souci à se faire, en particulier les députés sortants. Leurs partis, PS et LR en tête, sont largement distancés par le Front national de Marine Le Pen et En Marche d’Emmanuel Macron. Si les Francs-Comtois votent aux législatives comme à la présidentielle, il y aura un large renouvellement à l’Assemblée. Continuer la lecture

18 Mar

Que faut-il retenir des 614 parrainages d’élus de Franche-Comté pour la présidentielle ?

Le conseil constitutionnel a validé 14296 parrainages d'élus locaux pour la présidentielle (AFP / Jacques DEMARTHON)

Le conseil constitutionnel a validé 14296 parrainages d’élus locaux pour la présidentielle (AFP / Jacques DEMARTHON)

614 élus (maires, présidents d’intercommunalités, conseillers départementaux, conseillers régionaux, parlementaires) de Franche-Comté ont accordé leur parrainage à l’un des candidats à l’élection présidentielle. Le conseil constitutionnel a définitivement validé ce samedi 11 candidatures: Nathalie Arthaud, François Asselineau, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, François Fillon, Benoît Hamon, Jean Lassalle, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou. Les élus de Franche-Comté avaient apporté leur signature à pas moins de 23 candidats. Le détail. Continuer la lecture

26 Jan

Affaire Penelope Fillon: Annie Genevard « renouvelle très fortement sa confiance à François Fillon »

La députée LR du Doubs Annie Genevard sur le plateau de LCP (DR)

La députée LR du Doubs Annie Genevard sur le plateau de LCP (DR)

Proche de François Fillon, la députée LR du Doubs Annie Genevard a défendu le candidat à l’élection présidentielle pour Les Républicains ce matin sur LCP. La maire de Morteau a notamment qualifié de « boule puante » les accusations d’emploi fictif visant Pénélope Fillon, épouse de François et employée comme assistante parlementaire pendant plus de dix ans. « Le Canard enchaîné affirme, mais ne démontre rien », affirme Annie Genevard. Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire sur des faits présumés de détournement de fonds publics, d’abus de biens sociaux et de recel. Continuer la lecture