13 Avr

Europe Ecologie-Les Verts présentera des candidats (presque) partout aux législatives en Franche-Comté

Neuf des dix candidats déjà investis par EELV (il manque le député sortant Eric Alauzet) (DR)

Neuf des dix candidats déjà investis par EELV (il manque le député sortant Eric Alauzet) (DR)

Ce n’est pas une surprise: en dépit de l’accord PS-EELV à la présidentielle, qui a vu le désistement de Yannick Jadot au profit de Benoît Hamon, les écologistes présenteront leur propre candidat dans chacune des circonscriptions de Franche-Comté. Enfin presque, puisque dans la 1re circonscription du Doubs, EELV soutient la sortante socialiste Barbara Romagnan. En contrepartie, le PS a investi le député écologiste sortant Eric Alauzet sur la 2e circonscription du Doubs.  Continuer la lecture

01 Déc

François Hollande renonce: les réactions en Franche-Comté

François Hollande (DR)

François Hollande (DR)

Le président de la République a annoncé ce soir qu’il ne serait pas candidat à sa succession. La décision de François Hollande, quelques jours après la désignation de François Fillon lors de la primaire de la droite et le jour où débute le dépôt des candidatures pour la primaire de la gauche, a été très commentée. Voici quelques-unes de ces réactions de nos élus. Continuer la lecture

20 Nov

A Besançon, une adjointe de gauche vote à la primaire de la droite et s’attire les foudres de ses camarades

Catherine Thiebaut (ex-EELV) est adjointe au maire de Besançon (©f3fc) en charge des bâtiments municipaux, du patrimoine immobilier, du parc Automobile et de la lgistique

Catherine Thiebaut (ex-EELV) est adjointe au maire de Besançon en charge des bâtiments municipaux, du patrimoine immobilier, du parc Automobile et de la logistique (©f3fc)

Adjointe au maire PS de Besançon, l’écologiste Catherine Thiébaut a voté à la primaire de la droite et du centre. L’élue (ex-EELV) ne l’a pas caché sur les réseaux sociaux, suscitant de vives critiques de la part de ses camarades de gauche. « Je n’ai pas viré à droite, mais j’ai voté pour le moins pire, nous explique-t-elle après avoir glissé un bulletin Juppé dans l’urne. Je suis toujours de gauche, toujours écologiste, mais j’ai peur qu’au 2e tour de la présidentielle nous n’ayons le choix qu’entre un Républicain et Marine Le Pen »Continuer la lecture

31 Mai

Hôtel de Région à Besançon et réflexes identitaires: quand la fusion ravive les divisions

Marie-Guite Dufay veut implanter le siège de la Région Bourgogne Franche-Comté à Besançon (©f3fc)

Marie-Guite Dufay veut implanter le siège de la Région Bourgogne Franche-Comté à Besançon (©f3fc)

En annonçant qu’elle privilégierait l’équilibre entre Dijon et Besançon plutôt que la centralisation des institutions dans la capitale bourguignonne, Marie-Guite Dufay, la présidente PS du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, a ravivé les tensions entre les élus des deux ex-régions. A droite comme à gauche, les réactions à l’implantation du siège de la Région à Besançon ne se font pas en fonction d’une ligne politique, mais en fonction de sa terre d’élection. Comme si la Bourgogne Franche-Comté n’existait toujours pas réellement dans l’esprit de nos élus, pourtant censés montrer l’exemple. Continuer la lecture

26 Jan

Grèce: le séisme politique Syriza secoue aussi la Franche-Comté

syrizaPas de doute, la victoire du parti Syriza lors des législatives grecques ce dimanche est un événement politique européen. L’arrivée de cette gauche dite radicale, qui a fait campagne contre les mesures d’austérité imposées notamment par l’Union européenne, a été largement commentée par les élus de Franche-Comté. Tour d’horizon de ces réactions, du Front de Gauche au Front national en passant par les Verts, le PS et l’UMP. Continuer la lecture

26 Mai

« Historique », « honte », « désastre »: la victoire pour le FN, la gueule de bois pour les autres

philippottweeteuropeennesAlors que le Front national a remporté haut-la-main le scrutin européen dans la circonscription Est (à laquelle appartient la Franche-Comté), les autres formations politiques accusent le coup. De la satisfaction de Florian Philippot, la tête de liste du FN dans l’Est, à la déception des autres, de l’UMP au PS en passant par les Verts, tour d’horizon des réactions de nos élus et candidats de Franche-Comté.

Continuer la lecture