02 Mai

Avant les législatives, la donne politique chamboulée par la présidentielle: les cartes pour tout comprendre en Franche-Comté

Marine Le Pen et Emmanuel Macron se partagent la tête dans 11 des 12 circonscriptions de Franche-Comté (©f3fc pascal sulocha)

Marine Le Pen et Emmanuel Macron se partagent la tête dans 11 des 12 circonscriptions de Franche-Comté (©f3fc pascal sulocha)

Le premier tour de l’élection présidentielle, le 23 avril, a considérablement rebattu les cartes en Franche-Comté. En vue des élections législatives des 11 et 18 juin, certains ont du souci à se faire, en particulier les députés sortants. Leurs partis, PS et LR en tête, sont largement distancés par le Front national de Marine Le Pen et En Marche d’Emmanuel Macron. Si les Francs-Comtois votent aux législatives comme à la présidentielle, il y aura un large renouvellement à l’Assemblée. Continuer la lecture

13 Avr

Europe Ecologie-Les Verts présentera des candidats (presque) partout aux législatives en Franche-Comté

Neuf des dix candidats déjà investis par EELV (il manque le député sortant Eric Alauzet) (DR)

Neuf des dix candidats déjà investis par EELV (il manque le député sortant Eric Alauzet) (DR)

Ce n’est pas une surprise: en dépit de l’accord PS-EELV à la présidentielle, qui a vu le désistement de Yannick Jadot au profit de Benoît Hamon, les écologistes présenteront leur propre candidat dans chacune des circonscriptions de Franche-Comté. Enfin presque, puisque dans la 1re circonscription du Doubs, EELV soutient la sortante socialiste Barbara Romagnan. En contrepartie, le PS a investi le député écologiste sortant Eric Alauzet sur la 2e circonscription du Doubs.  Continuer la lecture

12 Fév

L’union de la gauche, mission impossible ? Revoir le débat de Dimanche en politique

Quatre partisans francs-comtois de candidats à la présidentielle ont débattu sur le plateau de Dimanche en politique (©f3fc)

Quatre partisans francs-comtois de candidats à la présidentielle ont débattu sur le plateau de Dimanche en politique (©f3fc)

On connaît désormais le casting de l’élection présidentielle, mais à gauche, une redistribution des rôles est-elle envisageable ? Depuis la victoire de Benoît Hamon à la primaire, le PS est redevenu fréquentable pour les autres partis de gauche. Le socialiste a d’ailleurs tendu la main à Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France Insoumise et du PCF, et Yannick Jadot, le candidat d’Europe Ecologie-Les Verts. Un rapprochement est-il possible, incluant ou excluant l’ancien ministre Emmanuel Macron? Dimanche en Politique recevait quatre partisans de ces candidats à la présidentielle: Jean-Sébastien Leuba, adjoint PS au maire de Besançon, Bruno Kern, référent d’En Marche dans le Territoire de Belfort, Brigitte Monnet, co-secrétaire régionale d’Europe Ecologie-Les Verts et Quentin Hafekost, secrétaire de section PCF d’Héricourt (Haute-Saône). Un débat à voir ou revoir ici: Continuer la lecture

31 Mar

Pourquoi les nouvelles règles de l’élection présidentielle font bondir les petits partis

urneenveloppes« Un scandale », « une honte », « totalement hallucinant »… Du Parti communiste à Debout la France, d’Europe Ecologie-Les Verts à l’UDI, la proposition de loi de « modernisation » des règles de l’élection présidentielle provoque une levée de boucliers… Initiée par le groupe PS à l’Assemblée nationale, elle est en discussion au Sénat ce jeudi, avant un retour au Palais Bourbon la semaine prochaine. Si ce texte est contesté par de nombreux partis, c’est qu’il modifie les règles des parrainages et surtout du temps de parole des candidats à la présidentielle. Au détriment des petits…  Continuer la lecture

30 Nov

Voir ou revoir les quatre débats thématiques entre les candidats aux régionales en Bourgogne Franche-Comté

LVELBFCreg2015Quels sont les projets des candidats aux élections régionales en matière de tourisme, de développement économique ou de politique de transports? Que proposent-ils pour la culture, les TER, l’aéroport ou l’agriculture? Depuis début novembre, France 3 Bourgogne et France 3 Franche-Comté vous ont proposé pas moins de quatre débats réunissant au total 24 candidats au scrutin régional. L’ensemble de ces émissions est à voir ou revoir ici:  Continuer la lecture

02 Nov

Christophe Perny: « Il fallait maintenir l’écotaxe »

Christophe Perny sur le plateau de a Voix est libre (f3fc)

Christophe Perny sur le plateau de La Voix est libre (©f3fc)

« Je pense que contrairement à ce que dit le Premier ministre, le courage, c’est d’assumer les décisions ». Christophe Perny, le président socialiste du conseil général du Jura, a regretté ce matin la décision du gouvernement de reporter sine die la mise en œuvre de l’écotaxe. Il s’exprimait au cours de l’émission La Voix est libre, au cours de laquelle il a débattu avec Bernard Ienn (FNTR Franche-Comté), Sylvain Crucerey (FDSEA 70) et Brigitte Monnet (EELV). Une nouvelle manifestation contre l’écotaxe se déroule cet après-midi à Quimper,

Continuer la lecture

05 Juin

Elections départementales: EELV écrit aux préfets

Brigitte Monnet et Bernard Lachambre, les secrétaires régionaux d’Europe Ecologie-Les Verts, ont pris la plume. Les destinataires de leur missive sont les préfets des quatre départements de Franche-Comté. Les Verts demandent aux services de l’Etat d’associer les partis politiques à la réflexion sur la division par deux du nombre de cantons. « La définition des périmètres spécifiques des cantons, notamment ruraux, nous semble sujet à discussion », écrivent-ils. La réforme du mode de scrutin des élections cantonales, désormais départementales, et l’instauration d’un scrutin binominal mixte, entraîneront en effet un redécoupage des cantons.

Continuer la lecture

21 Mar

TVA réduite sur les logements sociaux: pour EE-LV, c'est une "bouffée d’oxygène pour nos entreprises franc-comtoises"

La TVA sera réduite à 5% pour la construction et la rénovation des logements sociaux (©francetv)

La secrétaire régionale d’Europe Ecologie-Les Verts s’est réjouie cet après-midi du « plan d’urgence » pour le bâtiment dévoilé ce matin par François Hollande. Brigitte Monnet se félicite en particulier du taux de TVA réduit à 5% (au lieu de 10%) pour la constrution et la rénovation des logements sociaux. « C’est une véritable bouffée d’oxygène pour nos entreprises franc-comtoises et pour l’emploi. Il est bon de rappeler que ce secteur est en souffrance avec 200 entreprises du bâtiment qui ont mis la clé sous la porte en 2011 », écrit-elle dans un communiqué.

Continuer la lecture