09 Nov

Ville sans migrants: Jean-Louis Fousseret « fantasme une droite raciste » selon Jacques Grosperrin et Philippe Gonon

Philippe Gonon (UDI) et Jacques Grosperrin (LR) (©f3fc)

Philippe Gonon (UDI) et Jacques Grosperrin (LR) (©f3fc)

A l’issue d’un conseil municipal agité lundi, déserté avant son terme par le groupe LR et une partie du groupe UDI, le maire PS Jean-Louis Fousseret et les présidents des groupes de gauche (PS, EELV, PCF, société civile) avaient fustigé « cette droite bisontine qui a clairement choisi le refus du combat des idées du FN ». En partant précipitamment, les huit élus de droite incriminés n’avaient pas eu à se prononcer sur une motion présentée par le FN et demandant une « commune sans migrants » (lire ici). Dans un communiqué, Jacques Grosperrin (LR) et Philippe Gonon (UDI) répliquent: « Nous n’avons pas de leçons à recevoir d’un Maire qui ne sait plus où il habite, au sein d’une gauche en miettes et qui n’arrive à se rassembler qu’autour d’un communiqué de presse ridicule fantasmant une droite raciste ». Continuer la lecture

08 Nov

Besançon « ville sans migrants »: la gauche dénonce « cette droite bisontine qui a clairement choisi le refus du combat des idées du FN »

Jean-Louis Fousseret lors du conseil municipal (capture d'écran)

Jean-Louis Fousseret lors du conseil municipal (capture d’écran)

Lundi soir, en fin de conseil municipal, le groupe Front national a proposé aux élus d’adopter un voeu pour « une ville sans migrants ». Plusieurs élus Les Républicains et UDI, dont le sénateur Jacques Grosperrin et les vice-présidents du Département du Doubs Ludovic Fagaut et Philippe Gonon ont alors quitté la salle, sans voter sur la motion frontiste. Une attitude dénoncée par les élus de gauche. « Un déni de démocratie et une fissure Républicaine inédite à Besançon » pour le maire PS Jean-Louis Fousseret et les présidents des groupes de gauche au conseil municipal; un comportement « pleutre, indigne et à l’opposé des principes républicains » pour le député EELV Eric Alauzet. Continuer la lecture

02 Oct

« Eclatement de l’union », « chape de plomb », « démobilisation »… le mail accusateur d’un cadre de l’UDI pour les régionales

Extrait du courriel de Philippe Gonon et cinq autres membres de l'UDI en Franche-Comté (DR)

Extrait du courriel de Philippe Gonon et cinq autres membres de l’UDI en Franche-Comté (DR)

Le courriel a été envoyé il y a quelques jours à plusieurs dizaines d’adhérents de l’UDI en Franche-Comté. Un courriel au vitriol, signe du malaise de certains membres de la formation de centre-droit, alors même que c’est un des leurs, le Bourguignon François Sauvadet, qui a été désigné tête de liste pour l’union Les Républicains-UDI. Six militants, parmi lesquels le vice-président de l’UDI dans le Doubs Philippe Gonon, dénoncent une stratégie qui « conduit à l’éclatement de l’union de la droite du centre, à la démobilisation des cadres de l’UDI, au désengagement de nos forces militantes UDI, à la présentation d’une liste mono parti qui ne représente aucun équilibre. » Rien de moins. Il nous explique les raisons de ce gros coup de gueule. Continuer la lecture

29 Juin

Charles de Courson planche sur la réforme territoriale à Besançon

Charles de Courson (©f3lorraine)

Charles de Courson (©f3lorraine)

C’est à un parlementaire bien connu en Franche-Comté que le club local Perspectives et Réalités fait appel pour une conférence consacrée à la réforme territoriale ce lundi soir. Le député UDI de la Marne Charles-Amédée de Courson, est en effet le petit-fils de Léonel de Moustier , qui fut député du Doubs, décédé en déportation, et qui a donné son nom à l’une des salles de la préfecture de Besançon. Continuer la lecture

07 Avr

L’UDI François Sauvadet se lance à son tour dans la bataille des régionales

Arnaud Danjean (UMP) et François Sauvadet (UDI) appellent à l'union de leurs partis politiques (DR)

Arnaud Danjean (UMP) et François Sauvadet (UDI) appellent à l’union de leurs partis politiques pour les régionales (DR)

Réélu il y a quelques jours président du conseil départemental de Côte d’Or, François Sauvadet n’a pas tardé à officialiser son ambition régionale. Dans une tribune initiée avec le concours de l’eurodéputé UMP Arnaud Danjean, l’ancien ministre appelle à l’ « union de la droite et du centre » pour les élections régionales en Bourgogne Franche-Comté. L’union n’est « plus une option, mais une obligation », assènent-ils sur un site internet opportunément baptisé www.rassemblementbfc.fr. Le message s’adresse en particulier au sénateur UMP Alain Joyandet, déjà parti en campagne depuis décembre 2014. Continuer la lecture

02 Avr

Doubs : larmes de joie, de tristesse et une femme présidente

Doubs : accolade entre Claude Jeannerot et Christine Bouquin

Doubs : accolade entre Claude Jeannerot et Christine Bouquin

Cohue des grands jours ce matin au conseil départemental du Doubs : c’est l’élection du président. On sait que ce sera une présidente, Christine Bouquin… Pas de suspens mais tellement de choses à remarquer, noter et vous raconter… Et c’est la première femme à être élue présidente dans le Doubs et même en Franche-Comté !

Continuer la lecture

01 Oct

Parole aux Francs-Comtois… heu pardon, aux élus francs-comtois

La salle du Kursaal était bien remplie, mais les citoyens "de base" ont eu bien du mal à s'exprimer

La salle du Kursaal était bien remplie, mais les citoyens « de base » ont eu bien du mal à s’exprimer

Ce soir se déroulait la troisième des quatre réunions publiques organisées par le conseil régional sur la réforme territoriale et la fusion Bourgogne-Franche-Comté. La concertation, intitulée « Parole aux Francs-Comtois », a quelque peu tourné à l’affrontement politique. Des élus, à la tribune, ont surtout répondu aux questions posées par d’autres élus, dans la salle. Pendant un peu plus de 2h30, on a compté 27 interventions du public. Une bonne quinzaine émanait d’élus, d’anciens élus, de militants ou de sympathisants de divers partis politiques, de la droite, du centre, du parti communiste et même du parti socialiste.  Continuer la lecture

17 Sep

Quand Marie-Guite Dufay échange des amabilités avec Philippe Gonon

Ohilippe Gonon et Marie-Guite Dufay (©f3fc)

Philippe Gonon et Marie-Guite Dufay (©f3fc)

Fâchée, la présidente de région. C’est peu de dire que Marie-Guite Dufay n’a guère goûté la dernière livraison du magazine municipal Besançon Votre Ville. Dans l’espace réservé à l’expression des groupes politiques, Philippe Gonon l’attaque sur la fusion des régions et le mariage avec la Bourgogne. Le conseiller municipal UDI l’accuse d’avoir cherché une « compensation », en l’occurrence le poste de vice-présidente de la Banque Publique d’Investissement (BPI), et de se désintéresser du sort de Besançon, « bientôt rayée de la carte ». Marie-Guite Dufay lui répond dans un courrier rendu public aujourd’hui: « Vos insinuations (…) relèvent de toute évidence de la diffamation puisque mon honnêteté est clairement mise en cause ». Elle rappelle notamment que sa mission à la BPI est « bénévole » et dénonce les « néfastes augures » de la droite locale: « Les Bisontins ont davantage que vous peut-être, le sens de la responsabilité et l’amour de leur ville ». Ambiance. Continuer la lecture

04 Juin

Bourgogne-Franche-Comté: un mariage et des tweets d’enterrement

La fusion des régions ne fait pas l'unanimité, même au PS

La fusion des régions ne fait pas l’unanimité, même au PS

Les réactions hostiles à la fusion des régions Bourgogne/Franche-Comté se sont multipliées depuis l’officialisation de ce premier pas de la réforme territoriale par le Président François Hollande. Du Front national à l’UMP en passant par les centristes et même certains socialistes, tour d’horizon des tweets de nos élus ces dernières 48 heures.

Continuer la lecture

26 Mai

« Historique », « honte », « désastre »: la victoire pour le FN, la gueule de bois pour les autres

philippottweeteuropeennesAlors que le Front national a remporté haut-la-main le scrutin européen dans la circonscription Est (à laquelle appartient la Franche-Comté), les autres formations politiques accusent le coup. De la satisfaction de Florian Philippot, la tête de liste du FN dans l’Est, à la déception des autres, de l’UMP au PS en passant par les Verts, tour d’horizon des réactions de nos élus et candidats de Franche-Comté.

Continuer la lecture