23 Fév

L’alliance Macron-Bayrou chamboule aussi le paysage politique local

François Bayrou et Emmanuel Macron le 23 février (©ff3)

François Bayrou et Emmanuel Macron le 23 février (©ff3)

François Bayrou, ex-ministre de gouvernements de droite, a donc annoncé ce mercredi son alliance avec Emmanuel Macron, ex-ministre d’un gouvernement de gauche. Ce rassemblement en vue de l’élection présidentielle crée d’incongrues situations au niveau local, où des opposants d’hier pourraient s’allier rapidement autour d’une cause commune nationale. En voici deux exemples dans les deux principales villes de Franche-Comté, Besançon et Belfort. Continuer la lecture

10 Fév

« Le chef des indisciplinés ne peut pas nous rappeler à la discipline ! »

Jean-Louis Fousseret, maire et président de l'agglomération de Besançon (©f3fc)

Jean-Louis Fousseret, maire et président de l’agglomération de Besançon (©f3fc)

Engagé depuis plusieurs mois pour Emmanuel Macron, le maire socialiste de Besançon Jean-Louis Fousseret n’apprécie guère les menaces de Jean-Christophe Cambadélis. Le premier secrétaire du PS a affirmé mardi que, « bien sûr », les élus qui parraineraient Emmanuel Macron seraient exclus du Parti socialiste. Avec plusieurs collègues, le maire et président de l’agglomération de Besançon va écrire à Jean-Christophe Cambadélis. Continuer la lecture

13 Jan

Jean-Louis Fousseret, soutien d’Emmanuel Macron: « Ce n’est pas à moi de partir du PS »

Jean-Louis Fousseret, maire et président de l'agglomération de Besançon (©f3fc)

Jean-Louis Fousseret, maire et président de l’agglomération de Besançon (©f3fc)

Le premier débat télévisé de la primaire organisé par le parti socialiste, son parti, ne l’a pas fait changé d’avis. Jean-Louis Fousseret roule toujours pour Emmanuel Macron, dont il a (à nouveau) chanter les louanges devant la presse ce vendredi. « Je ne vais pas aller voter à la primaire, c’est une question d’honnêteté », annonce le maire et président de l’agglomération de Besançon, qui n’envisage en revanche pas, par honnêteté, de quitter le Parti socialiste. « Ce n’est pas à moi de partir », lance-t-il.  Continuer la lecture

27 Nov

A Besançon, l’adjointe de gauche qui a voté Juppé au 1er tour de la primaire de la droite n’y retourne pas

Catherine Thiebaut (ex-EELV) est adjointe au maire de Besançon en charge des bâtiments municipaux, du patrimoine immobilier, du parc Automobile et de la logistique (©f3fc)

Catherine Thiebaut (ex-EELV) est adjointe au maire de Besançon en charge des bâtiments municipaux, du patrimoine immobilier, du parc Automobile et de la logistique (©f3fc)

Sa démarche avait été vilipendée par nombre de ses camarades (lire ici). Adjointe (ex-EELV) au maire socialiste de Besançon, Catherine Thiébaut a voté à la primaire de la droite et du centre lors du premier tour dimanche dernier. Elle a glissé un bulletin Alain Juppé dans l’urne, « le moins pire » selon elle. Ce samedi, sur les réseaux sociaux, l’élue annonce qu’elle ne votera pas pour le 2e tour « pour départager les deux candidats d’une droite dure et libérale qui n’est pas ma famille politique ». Une volte-face étonnante. Continuer la lecture

16 Nov

Soutien d’Emmanuel Macron, le maire de Besançon Jean-Louis Fousseret peut-il rester au PS ?

Jean-Louis Fousseret, maire PS de Besançon (©f3fc)

Jean-Louis Fousseret, maire PS de Besançon (©f3fc)

Emmanuel Macron est donc candidat à l’élection présidentielle. En se déclarant sans passer par la primaire organisée par le Parti socialiste, l’ancien ministre de l’Economie place certains de ses partisans en porte-à-faux par rapport à leur parti. Comment rester au PS tout en soutenant un candidat autre que celui du PS? La question se pose notamment pour Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon. Continuer la lecture

09 Nov

Ville sans migrants: Jean-Louis Fousseret « fantasme une droite raciste » selon Jacques Grosperrin et Philippe Gonon

Philippe Gonon (UDI) et Jacques Grosperrin (LR) (©f3fc)

Philippe Gonon (UDI) et Jacques Grosperrin (LR) (©f3fc)

A l’issue d’un conseil municipal agité lundi, déserté avant son terme par le groupe LR et une partie du groupe UDI, le maire PS Jean-Louis Fousseret et les présidents des groupes de gauche (PS, EELV, PCF, société civile) avaient fustigé « cette droite bisontine qui a clairement choisi le refus du combat des idées du FN ». En partant précipitamment, les huit élus de droite incriminés n’avaient pas eu à se prononcer sur une motion présentée par le FN et demandant une « commune sans migrants » (lire ici). Dans un communiqué, Jacques Grosperrin (LR) et Philippe Gonon (UDI) répliquent: « Nous n’avons pas de leçons à recevoir d’un Maire qui ne sait plus où il habite, au sein d’une gauche en miettes et qui n’arrive à se rassembler qu’autour d’un communiqué de presse ridicule fantasmant une droite raciste ». Continuer la lecture

08 Nov

Besançon « ville sans migrants »: la gauche dénonce « cette droite bisontine qui a clairement choisi le refus du combat des idées du FN »

Jean-Louis Fousseret lors du conseil municipal (capture d'écran)

Jean-Louis Fousseret lors du conseil municipal (capture d’écran)

Lundi soir, en fin de conseil municipal, le groupe Front national a proposé aux élus d’adopter un voeu pour « une ville sans migrants ». Plusieurs élus Les Républicains et UDI, dont le sénateur Jacques Grosperrin et les vice-présidents du Département du Doubs Ludovic Fagaut et Philippe Gonon ont alors quitté la salle, sans voter sur la motion frontiste. Une attitude dénoncée par les élus de gauche. « Un déni de démocratie et une fissure Républicaine inédite à Besançon » pour le maire PS Jean-Louis Fousseret et les présidents des groupes de gauche au conseil municipal; un comportement « pleutre, indigne et à l’opposé des principes républicains » pour le député EELV Eric Alauzet. Continuer la lecture

17 Oct

Ces personnalités de la droite et du centre qu’Emmanuel Macron attire à lui

Emmanuel Macron à Besançon le 27 septembre 2016 (©f3fc)

Emmanuel Macron à Besançon le 27 septembre 2016 (©f3fc)

Lors de sa visite à Besançon il y a quelques jours, Emmanuel Macron a rencontré plusieurs de ses soutiens en Franche-Comté, lors d’un déjeuner privé à l’école de cuisine de Thierry Marx. Autour de la table, le maire PS de la capitale comtoise, Jean-Louis Fousseret, mais aussi plusieurs personnalités de la société civile et des figures de la droite et du centre. Parmi ces dernières, on trouve même un candidat aux élections régionales sur la liste de François Sauvadet (UDI) et Alain Joyandet (LR). Explications. Continuer la lecture

27 Sep

Emmanuel Macron : pas encore candidat mais déjà bien présent…

Emmanuel Macron à Besançon, avec Jean-Louis Fousseret, le maire, à ses côtésL’ancien ministre de l’économie est à Besançon aujourd’hui, sur le salon Micronora, consacré aux micro-techniques… Qui est Emmanuel Macron? Sera-t-il candidat à la présidentielle ? Veut-il faire perdre la gauche ? Qui sont ses fidèles ? Son équipe ? Voici ce qu’en dit la presse… et certains de ses adversaires.

Continuer la lecture

20 Juin

Conseil régional, Dijon mène face à Besançon : 17 à 12 !

François Rebsamen (©f3bfc)

François Rebsamen (©f3bfc)

19_ITW_JL FOUSSERET SUR FUSION R-Mix Le match Dijon-Besançon joue les prolongations. C’est un score de rugby et pas de foot : 17 directions régionales à Dijon, 12 à Besançon. Ou comme le dit Marie-Guite Dufay, 55 % à Dijon et 45 % à Besançon, « un bon équilibre entre les deux villes, compte tenu de la population entre la Bourgogne et la Franche-Comté ».

Oui, c’est toujours de la place de Besançon par rapport à Dijon dont il est question. Nième épisode de la guéguerre ? Pas tout à fait. Derrière ce nouvel épisode, s’il se cachait beaucoup de politique ? Un vote très important a lieu vendredi…

Continuer la lecture