24 Avr

Dimanche, 20h: et soudain, tout le monde ne pensa qu’à une chose, les législatives

vote illustration isoloir

N’allez pas croire que la qualification d’Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour le second tour de l’élection présidentielle envoie aux oubliettes les partis traditionnels. Malgré l’élimination précoce et historique de leur candidat, PS et LR misent sur les législatives pour revenir dans le jeu, et pourquoi pas, remporter une majorité à l’Assemblée. Avec des candidats souvent méconnus, En Marche comme le FN ne seront pas en position de force pour ce scrutin, où la prime au sortant reste importante. Continuer la lecture

11 Avr

Emmanuel Macron à Besançon : fini le gentil consensus !

Emmanuel Macron à son arrivée à Micropolis à Besançon, 11 avril 2017

Emmanuel Macron à son arrivée à Micropolis à Besançon, 11 avril 2017

 

Emmanuel Macron a fait le plein de la salle prévue pour lui à Micropolis : 2000 personnes ont assisté ce soir à la réunion publique du candidat de « En Marche ». Beaucoup de monde, des jeunes, des moins jeunes, des socialistes, des centristes. Une heure de discours. Sans chiffre et avec beaucoup de promesses. Comme d’habitude ? Pas tout à fait. Il a beaucoup attaqué ses adversaires, notamment Jean-Luc Mélenchon. Sans le citer…

Continuer la lecture

La présidentielle cartes sur table dans le Doubs

PRESIDENTIELLES_DOUBS-00_00_19_02

A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, quels sont les enjeux du scrutin dans le département le plus peuplé de Franche-Comté? Le Doubs est divisé entre trois territoires électoralement très différents, qui ont chacun un élu emblématique. « La guerre des trois », c’est notre série « La présidentielle cartes sur table ». Continuer la lecture

05 Avr

La présidente de Région Marie-Guite Dufay rallie à son tour Emmanuel Macron

Marie-Guite Dufay (©f3fc)

Marie-Guite Dufay (©f3fc)

Emmanuel Macron n’en finit pas de susciter l’adhésion chez les élus socialistes francs-comtois. Après Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon et Yves Krattinger, le président du conseil départemental de Haute-Saône, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite Dufay annonce son ralliement à Emmanuel Macron. Un revirement de taille pour celle qui a longtemps soutenu Martine Aubry au sein du PS, que ce soit lors de la primaire de 2011 ou pendant le quinquennat. Continuer la lecture

31 Mar

Besançon : François Patriat, qui a démissionné du PS, vient soutenir Emmanuel Macron

Besançon : François Patriat en réunion publiqueFrançois Patriat était à Besançon en fin d’après-midi et à Belfort ce soir. Le sénateur de Côte d’Or et ancien président de la région Bourgogne est venu y animer des réunions publiques en soutien à Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle. Il a quitté le Parti socialiste avec fracas il y a deux jours. Il dit tout le mal qu’il en pense. Il n’est pas tendre avec ses anciens « camarades ».

Continuer la lecture

16 Mar

L’hémorragie continue au PS: Denis Sommer et David Barbier marchent pour Emmanuel Macron

Denis Sommer (©f3fc)

Denis Sommer (©f3fc)

Après Yves Krattinger, président du conseil départemental de Haute-Saône et ancien sénateur, deux autres élus socialistes de Franche-Comté annoncent ce jeudi leur ralliement à Emmanuel Macron. Il s’agit de Denis Sommer, conseiller régional et maire de Grand-Charmont, et de David Barbier, conseiller départemental du Doubs. Les deux élus du Pays de Montbéliard estiment dans un communiqué qu’il n’y aurait « rien de pire que les progressistes se retrouvent face à un choix Le Pen/Fillon. C’est un risque que nous ne prendrons pas, parce que nous sommes socialistes et entendons le rester ». Continuer la lecture

23 Fév

L’alliance Macron-Bayrou chamboule aussi le paysage politique local

François Bayrou et Emmanuel Macron le 23 février (©ff3)

François Bayrou et Emmanuel Macron le 23 février (©ff3)

François Bayrou, ex-ministre de gouvernements de droite, a donc annoncé ce mercredi son alliance avec Emmanuel Macron, ex-ministre d’un gouvernement de gauche. Ce rassemblement en vue de l’élection présidentielle crée d’incongrues situations au niveau local, où des opposants d’hier pourraient s’allier rapidement autour d’une cause commune nationale. En voici deux exemples dans les deux principales villes de Franche-Comté, Besançon et Belfort. Continuer la lecture

10 Fév

« Le chef des indisciplinés ne peut pas nous rappeler à la discipline ! »

Jean-Louis Fousseret, maire et président de l'agglomération de Besançon (©f3fc)

Jean-Louis Fousseret, maire et président de l’agglomération de Besançon (©f3fc)

Engagé depuis plusieurs mois pour Emmanuel Macron, le maire socialiste de Besançon Jean-Louis Fousseret n’apprécie guère les menaces de Jean-Christophe Cambadélis. Le premier secrétaire du PS a affirmé mardi que, « bien sûr », les élus qui parraineraient Emmanuel Macron seraient exclus du Parti socialiste. Avec plusieurs collègues, le maire et président de l’agglomération de Besançon va écrire à Jean-Christophe Cambadélis. Continuer la lecture

13 Jan

Jean-Louis Fousseret, soutien d’Emmanuel Macron: « Ce n’est pas à moi de partir du PS »

Jean-Louis Fousseret, maire et président de l'agglomération de Besançon (©f3fc)

Jean-Louis Fousseret, maire et président de l’agglomération de Besançon (©f3fc)

Le premier débat télévisé de la primaire organisé par le parti socialiste, son parti, ne l’a pas fait changé d’avis. Jean-Louis Fousseret roule toujours pour Emmanuel Macron, dont il a (à nouveau) chanter les louanges devant la presse ce vendredi. « Je ne vais pas aller voter à la primaire, c’est une question d’honnêteté », annonce le maire et président de l’agglomération de Besançon, qui n’envisage en revanche pas, par honnêteté, de quitter le Parti socialiste. « Ce n’est pas à moi de partir », lance-t-il.  Continuer la lecture

27 Nov

A Besançon, l’adjointe de gauche qui a voté Juppé au 1er tour de la primaire de la droite n’y retourne pas

Catherine Thiebaut (ex-EELV) est adjointe au maire de Besançon en charge des bâtiments municipaux, du patrimoine immobilier, du parc Automobile et de la logistique (©f3fc)

Catherine Thiebaut (ex-EELV) est adjointe au maire de Besançon en charge des bâtiments municipaux, du patrimoine immobilier, du parc Automobile et de la logistique (©f3fc)

Sa démarche avait été vilipendée par nombre de ses camarades (lire ici). Adjointe (ex-EELV) au maire socialiste de Besançon, Catherine Thiébaut a voté à la primaire de la droite et du centre lors du premier tour dimanche dernier. Elle a glissé un bulletin Alain Juppé dans l’urne, « le moins pire » selon elle. Ce samedi, sur les réseaux sociaux, l’élue annonce qu’elle ne votera pas pour le 2e tour « pour départager les deux candidats d’une droite dure et libérale qui n’est pas ma famille politique ». Une volte-face étonnante. Continuer la lecture