23 Mar

Jean-Pierre Chevènement « voterait plutôt » Jean-Luc Mélenchon… pour reconstruire la gauche !

Jean-Pierre Chevènement sur Europe 1 le 23 mars 2017 (DR)

Jean-Pierre Chevènement sur Europe 1 le 23 mars 2017 (DR)

L’ancien ministre et élu de Belfort Jean-Pierre Chevènement « voterait plutôt » pour Jean-Luc Mélenchon s’il se plaçait dans la perspective de « la reconstruction de la gauche », mais pas s’il se place « du point de vue des intérêts de la France », a-t-il indiqué ce jeudi. L’ancien président du Mouvement républicain et citoyen (MRC) a regretté sur Europe 1 que la campagne pour l’élection présidentielle n’ait « pas véritablement commencé », estimant que les « affaires » portent « un grave tort » à « la démocratie républicaine ». Continuer la lecture

22 Mar

Pierre Moscovici (lui aussi) s’est fait offrir des costumes de luxe

Pierre Moscovici devant les députés européens (DR)

Pierre Moscovici devant les députés européens (DR)

Le candidat Les Républicains à la présidentielle François Fillon n’est pas le seul à se faire offrir des costumes de luxe de la prestigieuse maison Arnys. Le Canard Enchaîné dévoile ce mercredi que le commissaire européen Pierre Moscovici a reçu des cadeaux achetés chez le célèbre tailleur parisien. « De vrais cadeaux par de vrais amis, dans un vrai cadre privé », soutient l’ancien député du Doubs.

« Je ne suis pas du tout embarrassé par cela », a dit l’ancien ministre de l’Economie. L’ancien député du Doubs assure, « cela va de soi », que ces dons étaient sans contrepartie.

L’ami en question est un négociant en vins, qui fournit entre autres l’Elysée et Matignon. « Il n’y a pas de relation d’intérêt entre nous », se défend l’ancien président de l’agglomération de Montbéliard, qui parle de « quarante ans d’amitié ».

Ces cadeaux ont été faits avant 2012, à une époque où les parlementaires n’avaient pas l’obligation de les déclarer les dons qu’ils recevaient.

A lire aussi:

Pierre Moscovici émet des « réserves » sur le projet européen de Benoît Hamon

Pour Pierre Moscovici, le projet anti-européen de Marine Le Pen est un « crime politique »

Donald Trump peut être « une opportunité » pour l’Europe, selon Pierre Moscovici

 

20 Mar

Sondage: l’échappée belle de Marine Le Pen en Bourgogne-Franche-Comté

Marine Le Pen le 18 mars à Metz (©AFP / Jean Christophe Verhaegen)

Marine Le Pen le 18 mars à Metz (©AFP / Jean Christophe Verhaegen)

Marine Le Pen progresse de 2 points en Bourgogne-Franche-Comté dans notre sondage Ipsos Steria-Cevipof pour l’Enquête électorale française. La candidate du Front national obtient 31% des intentions de vote au premier tour, contre 29% le mois dernier. Elle devance de plus de 6 points son premier adversaire, Emmanuel Macron (24,5%), pourtant lui aussi en progression (+4 points). François Fillon (17,5%) et Benoît Hamon (11%) s’effondrent (-3 points dans les intentions de vote régionales). Continuer la lecture

17 Mar

Un étudiant affirme avoir été tabassé au meeting de François Fillon à Besançon et porte plainte

François Fillon entouré d'Eric Ciotti, Annie Genevard et Alain Joyandet le 9 mars à Besançon (©f3fc)

François Fillon entouré d’Eric Ciotti, Annie Genevard et Alain Joyandet le 9 mars à Besançon (©f3fc)

Un jeune homme de 19 ans a déposé plainte contre X pour violences en réunion, révèle ce vendredi L’Est Républicain. Cet étudiant en arts affirme qu’il a été violemment frappé lors du meeting de François Fillon le jeudi 9 mars. La raison? Il ne se serait pas levé pour chanter la Marseillaise à l’issue du discours du candidat Les Républicains à la présidentielle. Secrétaire départemental LR du Doubs, Michel Vienet nous dit être « très surpris » par ces révélations. Continuer la lecture

16 Mar

La députée du Doubs Annie Genevard nommée porte-parole de François Fillon

Annie Genevard (@f3fc)

Annie Genevard (@f3fc)

La fidélité récompensée. Annie Genevard, qui n’a jamais lâché François Fillon depuis le début de la campagne présidentielle, intègre l’équipe de campagne du candidat Les Républicains. La députée du Doubs, maire de Morteau, était déjà secrétaire générale adjointe du parti, déléguée à l’Education nationale et présidente de la fédération départementale. Elle est désormais aussi porte-parole du candidat. Continuer la lecture

10 Mar

A Besançon, François Fillon se présente comme « le rebelle que le système n’arrêtera pas »

François Fillon en meeting à Besançon (©FrancoisFillon )

François Fillon en meeting à Besançon (©FrancoisFillon)

Candidat de la droite à l’élection présidentielle, François Fillon a tenu meeting ce jeudi soir à Besançon. Au coeur d’une région plutôt conservatrice, qui avait voté à 51% pour Nicolas Sarkozy au second tour en 2012, l’ancien Premier ministre s’est montré combatif: « Je suis devenu le rebelle que le système n’arrêtera pas. (…) Je suis comme ces combattants balafrés qui n’ont pas appris la vie dans des livres ». Continuer la lecture

Le sénateur UDI Jean-François Longeot parraine Alain Juppé pour la présidentielle

Jean-François Longeot (DR)

Jean-François Longeot (DR)

Il avait déjà pris ses distances il y a plusieurs jours, indiquant qu’il ne participerait pas à la campagne de François Fillon,« pour des raisons d’éthique personnelle » (lire ici). Le sénateur UDI du Doubs Jean-François Longeot va aujourd’hui plus loin en annonçant qu’il apporte son parrainage à Alain Juppé pour la présidentielle. Il soutenait le maire de Bordeaux lors de la primaire. Continuer la lecture

01 Mar

François Fillon bientôt mis en examen ? La droite divisée sur le maintien de sa candidature

François Fillon le mercredi 1er mars (©ftvinfo)

L’annonce de la future mise en examen de François Fillon par l’intéressé lui-même à la mi-journée fait à nouveau entrer la droite dans une zone de turbulences, à sept semaines seulement du premier tour de la présidentielle. Faut-il toujours soutenir le candidat désigné par la primaire ou l’abandonner en rase campagne? Beaucoup de nos élus se posent la question. En Franche-Comté, certains ont décidé de prendre leur distance avec l’ancien premier ministre. Continuer la lecture

27 Fév

Pour Damien Meslot, les défections de Christine Bouquin et Jean-François Longeot sont « des clapotis dans un verre d’eau »

Damien Meslot, député LR et maire de Belfort (©f3fc)

Damien Meslot, député LR et maire de Belfort (©f3fc)

L’un, parlementaire UDI, ne fera pas la campagne de François Fillon, « pour des raisons d’éthique personnelle ». L’autre, qui souhaitait le devenir (parlementaire), retire sa candidature LR sur la 3e circonscription du Doubs, car « ça ne correspond plus à [son] éthique politique ». Mais pour Damien Meslot, député LR et maire de Belfort, les défections du sénateur Jean-François Longeot et de la présidente du Département du Doubs Christine Bouquin ne sont que « des clapotis dans un verre d’eau ». Continuer la lecture