02 Fév

Quand le Territoire de Belfort essaie de récupérer la clinique promise à Montbéliard…

Charles Demouge et Damien Meslot (©f3fc)

Charles Demouge et Damien Meslot (©f3fc)

On pourrait rêver meilleur lancement du futur pôle métropolitain dans le Nord Franche-Comté. Censées travailler et se développer de concert, les agglomérations de Belfort et de Montbéliard (toutes les deux gérées par la droite) sont en guerre ouverte pour accueillir la future clinique privée du groupe Dracy Santé. Promise à Montbéliard après la fermeture de la clinique des Portes du Jura, l’établissement pourrait finalement s’implanter à Trévenans, dans le Territoire de Belfort. Une offre de terrain a en tout cas été faite à Pierre Mercier, le PDG de Dracy. Continuer la lecture

04 Fév

Législative partielle : Charles Demouge, UMP, ne donne aucune consigne de vote

Charles Demouge, candidat UMP, en train de voter le dimanche 1er février

Charles Demouge, candidat UMP, en train de voter le dimanche 1er février (f3fc)

Le candidat UMP a été éliminé dès le premier tour dimanche pour la législative partielle de la 4ème circonscription du Doubs. Cette élimination a plongé l’UMP dans une véritable crise : faut-il appeler à voter PS ou ne donner aucune consigne de vote ? Pour Charles Demouge, c’est clair, il ne peut voter ni pour l’une, ni pour l’autre…

Continuer la lecture

03 Fév

Partielle du Doubs: le « non mais » de Nicolas Sarkozy au Front national

sarkozyLe président de l’UMP, dont le candidat Charles Demouge a été éliminé dès le premier tour de la législative partielle du Doubs dimanche, a estimé ce mardi qu’il fallait dire « non au FN », mais il entend « laisser les électeurs choisir ». Pour Nicolas Sarkozy, ce scrutin représente « un risque d’explosion de l’UMP ». La candidate du Front national, Sophie Montel, arrivée en tête du premier tour, affrontera dimanche prochain le socialiste Frédéric Barbier. Le vainqueur succédera à Pierre Moscovici, désormais commissaire européen, à l’Assemblée nationale. Continuer la lecture

Dans le Doubs, le Front de Gauche et Lutte ouvrière ne veulent pas de députée FN

urne3Après Europe Ecologie-Les Verts, dont le candidat Bernard Lachambre a affirmé dès dimanche soir qu’il « voterai(t) dimanche prochain – et sans hésitation – pour le candidat socialiste, seul candidat républicain présent au second tour », le Front de Gauche et Lutte ouvrière se positionnent bon gré mal gré en faveur de Frédéric Barbier (PS), mais surtout contre la candidate du Front national Sophie Montel. Continuer la lecture

02 Fév

4ème du Doubs : les interviews de Sophie Montel, Frédéric Barbier et Philippe Tissot

Duel Barbier-MontelDimanche soir, les résultats sont tombés avec leurs lots de sourires, de réactions et de déception. Certains candidats ont commenté, d’autres ont boudé. Frédéric Barbier, PS, et Sophie Montel, FN, tous deux qualifiés pour le second tour ont répondu à nos questions. Charles Demouge, qui se voyait déjà député, était tellement déçu qu’il a laissé le secrétaire départemental adjoint de l’UMP s’exprimer à sa place. Continuer la lecture

Législative partielle du Doubs: et si les vrais vainqueurs, c’étaient les Verts et Lutte ouvrière ?

bulletinsmontelLes résultats d’une élection sont toujours largement commentés. Il y a différents angles d’attaque, avec autant de conclusions potentielles, et parfois contradictoires. On a choisi ici de comparer les résultats de ce dimanche dans la 4e circonscription du Doubs avec le premier tour de la législative de 2012, quand Pierre Moscovici s’était imposé. Et le bilan n’est guère flatteur pour les principaux partis politiques, y compris le Front national, qui malgré son excellent score perd énormément d’électeurs. Continuer la lecture

01 Fév

Législative partielle: ce sera un duel FN-PS dans le Doubs, l’UMP prend la porte dès le 1er tour

Sophie Montel (FN) affrontera Frédéric Barbier (PS) au second tour (@f3fc)

Sophie Montel (FN) affrontera Frédéric Barbier (PS) au second tour (f3fc)

Dans un scrutin marqué par une très forte abstention (60,4%), l’UMP est la grande perdante de ce premier tour dans la 4e circonscription du Doubs. Alors que son candidat Charles Demouge était le grand favori de ce scrutin il y a quelques semaines encore, le maire de Fesches-le-Chatel ne recueille que 26,5% des suffrages. Troisième, il est éliminé. L’eurodéputée Sophie Montel (Front national), en tête avec 32,6%, défiera le conseiller général PS Frédéric Barbier (28,8%) dimanche prochain pour un second tour très ouvert. Continuer la lecture

31 Jan

Pourquoi l’anodine législative partielle du Doubs est-elle devenue capitale ?

La 4e circonscription du Doubs n'a plus de député depuis la démission de Pierre Moscovici, désormais commissaire européen (@f3fc)

La 4e circonscription du Doubs n’a plus de député depuis la démission de Pierre Moscovici, désormais commissaire européen (@f3fc)

Un scrutin très attendu se tiendra ce dimanche en Franche-Comté. Les électeurs de la 4e circonscription du Doubs vont choisir le successeur de Pierre Moscovici à l’Assemblée nationale. Beaucoup de ténors politiques sont venus soutenir leur candidat ces derniers jours, souvent suivis par une meute de journalistes. Pourquoi autant d’agitation autour de ce qui n’est finalement qu’une législative partielle ? La réponse tient en plusieurs points. Continuer la lecture

30 Jan

Charles Demouge reçoit le soutien pas tout à fait innocent de François Sauvadet

François Sauvadet (@f3b)

François Sauvadet (@f3b)

Un député bourguignon apporte son soutien à un candidat franc-comtois à une législative partielle. Jusque là, rien de bien original. Sauf que ledit député bourguignon est François Sauvadet, par ailleurs président UDI du conseil général de Côte d’Or et surtout candidat déclaré à la tête d’une liste d’union de la droite pour les régionales en Bourgogne Franche-Comté. Une place que lui dispute par le sénateur UMP Alain Joyandet, déjà en campagne. Alors quand François Sauvadet estime dans un communiqué que « la candidature de Charles DEMOUGE incarne l’union UMP-UDI que j’appelle de mes vœux pour les prochaines échéances, car personne ne pourra gagner seul », certains ont dû se sentir visés. Continuer la lecture

29 Jan

Au pays de PSA, Xavier Bertrand propose de faciliter les licenciements pour relancer les embauches

Xavier Bertrand et Charles Demouge, candidat UMP sur la 4e circonscription du Doubs (@f3fc)

Xavier Bertrand et Charles Demouge, candidat UMP sur la 4e circonscription du Doubs (@f3fc)

Le député UMP de l’Aisne et maire de Saint-Quentin Xavier Bertrand est venu soutenir le candidat de son parti, Charles Demouge, pour la législative partielle qui désignera le successeur de Pierre Moscovici à l’Assemblée nationale. L’ancien ministre du travail a milité pour le développement de l’apprentissage et l’assouplissement des règles encadrant le licenciement afin d’encourager les embauches, notamment dans les petites et moyennes entreprises. Les images de son déplacement.  Continuer la lecture