02 Jan

Une Franc-Comtoise (et beaucoup de Bourguignons) dans l’équipe de campagne d’Arnaud Montebourg

Arnaud Montebourg sur le plateau de France 3 Franche-Comté le 24 octobre 2016 (©f3fc)

Arnaud Montebourg sur le plateau de France 3 Franche-Comté le 24 octobre 2016 (©f3fc)

Candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire organisée par le Parti socialiste, l’ancien ministre Arnaud Montebourg a dévoilé ce lundi la composition de son équipe de campagne. On retrouve dans cet organigramme de nombreux parlementaires bourguignons, ancienne terre d’élection du candidat, mais aussi la Franc-Comtoise Salima InezareneContinuer la lecture

17 Déc

Le MRC Bastien Faudot exclu de la primaire de la gauche: « Le PS a fait le choix de diviser »

Bastien Faudot est le candidat du MRC à la présidentielle (©AFP - Joël Saget)

Bastien Faudot est le candidat du MRC à la présidentielle (©AFP – Joël Saget)

La Haute Autorité de la primaire de la Belle alliance populaire a validé sept candidatures pour le scrutin des 22 et 29 janvier prochain: quatre socialistes, une radicale et deux écologistes (la liste ici). L’élu de Belfort Bastien Faudot, qui voulait porter la ligne politique du MRC (mouvement républicain et citoyen), n’a pas été retenu. « J’ai découvert officiellement les choses en même temps que tout le monde, nous affirme le conseiller départemental et municipal. En réalité, le PS est pris en otage par une poignée d’apparatchiks. Comme on disait de l’URSS, quatre mots, quatre mensonges; la Belle Alliance Populaire c’est trois mots, trois mensonges ». Continuer la lecture

07 Déc

Primaire de la gauche: Jean-Pierre Chevènement ne veut pas choisir entre Valls et Montebourg

Jean-Pierre Chevènement (©f3fc)

Jean-Pierre Chevènement (©f3fc)

Il leur trouve des qualités à tous les deux. L’ancien ministre et élu de Belfort Jean-Pierre Chevènement « n’entend pas prendre position dans les primaires organisées par le parti socialiste » dont il précise qu’il n’est plus adhérent « depuis 1993 ». Mais le « Che » cite le nom des deux candidats auxquels il reconnaît quelques qualités: Arnaud Montebourg et Manuel Valls. Pas un mot en revanche pour Bastien Faudot, le candidat du MRC, mouvement fondé par Jean-Pierre Chevènement et qu’il a quitté à l’été 2015.

Dans un communiqué, l’ancien ministre Jean-Pierre Chevènement  Continuer la lecture

06 Déc

Le candidat du MRC Bastien Faudot se présentera à la primaire de la gauche

Bastien Faudot est le candidat du MRC à la présidentielle (©AFP - Joël Saget)

Bastien Faudot est le candidat du MRC à la présidentielle (©AFP – Joël Saget)

Et un candidat de plus à la primaire de la Belle Alliance Populaire. D’après nos informations, le conseil national du MRC (Mouvement républicain et citoyen créé en 2003 par Jean-Pierre Chevènement) a validé dimanche la participation de Bastien Faudot à la primaire organisée par le Parti socialiste. Le conseiller départemental et municipal de Belfort est donc le 9e candidat déclaré à cette primaire.  Continuer la lecture

28 Oct

JP Chevènement : l’islam, la République et lui …

Jean-Pierre ChevènementInterviewer Jean-Pierre Chevènement est toujours… comment dire ? Stimulant intellectuellement. C’est un combat, aussi, car il faut avoir l’argumentaire étoffé. Sinon, ce fils d’instituteur aurait vite fait de vous renvoyer à vos chères études… Je le connais cinglant voire autoritaire. Ne plus exercer de responsabilités politiques l’a détendu. L’émission enregistrée cet après-midi a été intéressante à vivre. A 77 ans, Jean-Pierre Chevènement n’a rien perdu de sa vivacité intellectuelle. Je maintiens juste une chose qu’il n’admet pas dans cet entretien : oui, il a bien dit sur Public Sénat il y a 6 mois qu’il ne connaissait pas Bastien Faudot, le candidat du MRC à la présiodentielle. Aujourd’hui, il s’est souvenu de lui.

Continuer la lecture

25 Oct

Jean-Pierre Chevènement : « faire France » ou le regain de patriotisme républicain

Jean-Pierre ChevènementJean-Pierre Chevènement, c’est 50 ans d’histoire politique en France. Dans son dernier ouvrage, « Le défi de civilisation », il affirme toujours les mêmes préoccupations : reconstruire une France mal en point et lui redonner sa voix dans le monde.

L’ancien ministre développe les thèmes qui lui sont chers : la République, l’école, la sécurité ou encore l’autorité de l’Etat et surtout la laïcité. La place de l’Islam de France, voilà un beau sujet de réflexion pour celui qui est pressenti pour être président de la Fondation de l’Islam de France.

Continuer la lecture

29 Août

Bâtir un Islam de France, une « œuvre de longue haleine » prévient Jean-Pierre Chevènement

L'ancien ministre de lm'Intérieur, le Belfortain Jean-Pierre Chevènement, entouré du président du conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech, et du recteur de la mosquée de Paris Dalil Boubakeur ce lundi à Paris. (©Matthieu Alexandre / AFP)

L’ancien ministre de l’Intérieur, le Belfortain Jean-Pierre Chevènement, entouré du président du conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech, et du recteur de la mosquée de Paris Dalil Boubakeur ce lundi à Paris. (©Matthieu Alexandre / AFP)

Une fondation laïque et une association cultuelle garanties sans financements étrangers: l’Etat et les représentants musulmans ont relancé lundi le chantier de construction d’un « islam de France », dans un climat rendu électrique par les attentats et les polémiques. Comme prévu, une fondation d’utilité publique, laïque, sera créée à l’automne et présidée par l’ancien ministre de l’Intérieur Jean-Pierre Chevènement, 77 ans. A ses côtés siègeront notamment le Prix Goncourt Tahar Ben Jelloun, l’islamologue réformateur Ghaleb Bencheikh, le recteur de la mosquée de Lyon Kamel Kabtane, un acteur de terrain reconnu, et l’entrepreneure Najoua Arduini-Elatfani, figure de la société civile musulmane. « C’est une oeuvre de longue haleine », a prévenu Jean-Pierre Chevènement à son arrivée à l’hôtel de Beauvau, en rappelant qu’il avait travaillé à la construction d’un « islam de France » dès 1997. Continuer la lecture

16 Août

Jean-Pierre Chevénement : la « discrétion » demandée aux Musulmans, le mot qui fait polémique

Jean-Pierre ChevénementMême pas nommé et déjà en pleine polémique : Jean-Pierre Chevénement pourrait prendre la tête de la future Fondation de l’Islam. Il a donné des interviews pour exposer ses idées sur la question. Il a demandé de « la discrétion » aux Musulmans pour l’exercice de leur religion…. Et là, ça coince !

Continuer la lecture

03 Août

François Hollande pense à Jean-Pierre Chevènement pour diriger la Fondation pour l’islam de France

Jean-Pierre Chevènement (©f3fc)

Jean-Pierre Chevènement (©f3fc)

Le chef de l’Etat François Hollande a évoqué mardi soir de façon informelle le nom de l’ancien ministre Jean-Pierre Chevènement, connu pour son attachement à la
laïcité, pour prendre la tête de la Fondation pour l’islam de France, que l’exécutif veut remettre sur les rails. Lors d’une rencontre avec la presse présidentielle à Paris, le président a souligné la nécessité pour cette Fondation, créée en 2005 mais paralysée par des dissensions internes, d’exercer un contrôle notamment sur le financement de la construction des lieux de culte musulmans. Jean-Pierre Chevènement considère qu’il s’agit d’une « tâche difficile »mais à laquelle « on ne peut pas se dérober », car elle « répond à l’intérêt national »a-t-il indiqué mercredi à l’AFP. Continuer la lecture