21 Sep

« Chez moi à Paris »… Et nous qui pensions que Laurent Wauquiez était président d’une grande région en province

Il est des petites phrases qui veulent dire beaucoup. En campagne pour la présidence du parti Les Républicains, Laurent Wauquiez tenait un meeting à Belfort ce mercredi soir. A sa descente du TGV, il a répondu à France 3 Franche-Comté, assurant qu’il se déplacerait dans toute la France et ne comptait pas « rester chez moi à Paris ». Un lapsus révélateur des pratiques de nombreux politiques qui, même élus de province, passent leur temps à la capitale. Continuer la lecture

28 Fév

En France, 28% des conseillers municipaux FN ont démissionné; en Franche-Comté c’est 150%

Sophie Montel sur le plateau de Dimanche en politique (©f3fc)

Sophie Montel sur le plateau de Dimanche en politique (©f3fc)

En Franche-Comté, le Front national a décroché six sièges aux élections municipales de 2014: 2 à Besançon, 2 à Belfort, 2 à Montbéliard. Trois ans plus tard, le Front national n’en a plus que cinq, suite au départ de Marc Archambault, tête de liste à Belfort, qui a quitté le FN fin 2015. Mais surtout, au total, le Front national a enregistré pas moins de 9 défections sur ces trois villes. Neuf élus potentiels qui n’ont jamais siégé ou ne siègent plus. Continuer la lecture

23 Fév

L’alliance Macron-Bayrou chamboule aussi le paysage politique local

François Bayrou et Emmanuel Macron le 23 février (©ff3)

François Bayrou et Emmanuel Macron le 23 février (©ff3)

François Bayrou, ex-ministre de gouvernements de droite, a donc annoncé ce mercredi son alliance avec Emmanuel Macron, ex-ministre d’un gouvernement de gauche. Ce rassemblement en vue de l’élection présidentielle crée d’incongrues situations au niveau local, où des opposants d’hier pourraient s’allier rapidement autour d’une cause commune nationale. En voici deux exemples dans les deux principales villes de Franche-Comté, Besançon et Belfort. Continuer la lecture

22 Fév

François Hollande à Alstom Belfort: une visite pour rien ?

François Hollande le 22 février à Alstom Belfort (©f3fc)

François Hollande le 22 février à Alstom Belfort (©f3fc)

Le président de la République était très attendu ce mercredi matin à Belfort. Une visite éclair des ateliers de General Electric et d’Alstom, conclue par un discours d’un quart d’heure au cours duquel François Hollande a confirmé qu’il restait encore beaucoup à faire pour conclure les marchés promis par l’Etat à l’automne dernier afin d’éviter la fermeture du site historique de production des motrices TGV. Continuer la lecture

12 Fév

Nathalie Arthaud en lutte pour les ouvriers à Belfort, fief d’Alstom

Nathalie Arthaud à Belfort (©f3fc)

Nathalie Arthaud à Belfort (©f3fc)

« Les jeux sont faits: celui qui sortira des urnes en mai prochain sera un ennemi ». Candidate à l’élection présidentielle pour la deuxième fois, Nathalie Arthaud espère faire mieux que les 0,56% des suffrages de 2012. A la Maison du Peuple de Belfort samedi, la porte-parole de Lutte ouvrière a sans surprise pris le parti des travailleurs et défendu la transparence dans les négociations entre Alstom, l’Etat et la SNCF. Notre reportage: Continuer la lecture

10 Fév

Florian Bouquet a été président de Département et assistant parlementaire de Damien Meslot pendant près d’un an

Florian Bouquet (©f3fc)

Florian Bouquet (©f3fc)

Le lièvre a été soulevé en plein débat sur les orientations budgétaires au conseil départemental du Territoire de Belfort. Bastien Faudot, élu d’opposition (MRC) demande au président Florian Bouquet (LR) s’il a cumulé son mandat de patron du Département et son emploi d’assistant parlementaire auprès du député et maire de Belfort Damien Meslot. Si la réponse fut alambiquée lors de la séance publique, elle est claire aujourd’hui: « Ma démission a été effective au 1er mars 2016 », nous révèle le président Florian Bouquet, qui est donc resté 11 mois assistant parlementaire après son élection. Il s’en explique. Continuer la lecture

12 Déc

Bastien Faudot ne lâche rien et dépose sa candidature à la primaire organisée par le PS

Bastien Faudot (©f3fc)

Bastien Faudot (©f3fc)

Il veut en être… Malgré la fin de non recevoir du premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis, pour qui la primaire « ce n’est pas open bar », le candidat du MRC Bastien Faudot a déposé ce lundi sa candidature auprès de la Haute autorité de la primaire. « La gauche souverainiste ne doit pas être absente du débat », revendique le conseiller municipal et départemental de Belfort.

Continuer la lecture

06 Déc

Le candidat du MRC Bastien Faudot se présentera à la primaire de la gauche

Bastien Faudot est le candidat du MRC à la présidentielle (©AFP - Joël Saget)

Bastien Faudot est le candidat du MRC à la présidentielle (©AFP – Joël Saget)

Et un candidat de plus à la primaire de la Belle Alliance Populaire. D’après nos informations, le conseil national du MRC (Mouvement républicain et citoyen créé en 2003 par Jean-Pierre Chevènement) a validé dimanche la participation de Bastien Faudot à la primaire organisée par le Parti socialiste. Le conseiller départemental et municipal de Belfort est donc le 9e candidat déclaré à cette primaire.  Continuer la lecture

06 Nov

Législatives: le sortant Damien Meslot n’y retournera pas en 2017

Damien Meslot (@f3fc)

Damien Meslot (@f3fc)

L’information est confirmée par nos confrères de l’Est Républicain ce matin. Le député LR Damien Meslot ne briguera pas de 4e mandat législatif en 2017. Egalement maire de Belfort, l’élu est concerné par la loi anti-cumul. Il prône « une respiration politique » et promet de se consacrer pleinement « à Belfort, à la communauté d’agglomération et au pôle métropolitain ». Continuer la lecture

05 Nov

A Belfort, Nicolas Sarkozy ironise sur la « jungle » de Calais, conséquence du changement climatique

Nicolas Sarkozy à Belfort (©f3fc)

Nicolas Sarkozy à Belfort (©f3fc)

Nicolas Sarkozy a ironisé vendredi soir en réunion publique à Belfort sur « les conséquences » du changement climatique: « Il y a maintenant une ‘Jungle’ à Calais », du nom officieux du camp qui a abrité plusieurs milliers de migrants. « Le changement climatique a eu des conséquences, il y a maintenant une ‘jungle’ à Calais », s’est amusé Nicolas Sarkozy, ce qui a fait rire quelques supporters, devant une « Maison du peuple » pleine. Continuer la lecture