11 Juil

La loi sur le non cumul contraint cinq députés de Franche-Comté à lâcher leur fauteuil de maire

Christophe Lejeune, Jean-Marie Sermier, Annie Genevard, Denis Sommer et Michel Zumkeller (de gauche à droite et de haut en bas ©f3fc)

Christophe Lejeune, Jean-Marie Sermier, Annie Genevard, Denis Sommer et Michel Zumkeller (de gauche à droite et de haut en bas ©f3fc)

Des douze députés de Franche-Comté élus en juin, cinq étaient maires. En vertu de la loi sur le non cumul, il doivent abandonner l’un des deux mandats. Tous ont choisi de privilégier le Palais Bourbon, parfois à l’insu de leur plein gré. Cinq communes, et pas des moindres, changent donc de maire. Continuer la lecture

07 Juil

Le stupéfiant absentéisme des députés comtois lors du vote sur l’état d’urgence

L'Assemblée nationale le 6 juillet 2017 (©AssNat)

L’Assemblée nationale le 6 juillet 2017 (©AssNat)

Il s’agissait du tout premier projet de loi de la nouvelle législature. Les députés étaient appelés à se prononcer, ce jeudi après-midi, sur une 6e (et en principe dernière) prolongation de l’état d’urgence. 150 élus seulement ont pris part au vote, soit tout juste un quart des députés élus en juin. Chez les élus de Franche-Comté c’est encore pire: une seule élue (sur douze députés) a participé au scrutin. Le texte a été largement adopté par 137 voix pour et 13 voix contre. Continuer la lecture

06 Juil

« Avant la venue de Florian, j’avais l’impression de pourrir dans ce maudit parti »

Florian Philippot et Sophie Montel le 2 février 2015 à Seloncourt (©Simon Daval/ MaxPPP)

Florian Philippot et Sophie Montel le 2 février 2015 à Seloncourt (©Simon Daval/ MaxPPP)

Le début de la fin? Au Front national, le clan Philippot se demande si l’éviction inattendue, sur demande de Marine Le Pen, de Sophie Montel, principale lieutenante du vice-président du FN, ne marque pas l’amorce d’une disgrâce plus générale. Frontiste depuis 1987 et eurodéputée, Sophie Montel a été destituée de la présidence du groupe FN en région Bourgogne-Franche-Comté. Alors que s’engage un houleux débat de « refondation » du FN, certains frontistes y ont vu un acte d’autorité voire de « brutalité » de Mme Le Pen, régulièrement accusée d’être « incapable de trancher ». Et les dernières confidences de la Franc-Comtoise relayées par l’AFP ne devraient pas arranger la situation. Continuer la lecture

05 Juil

Le casse-tête de la réduction du nombre de parlementaires en Franche-Comté

Emmanuel Macron devant le Congrès le 3 juillet 2017 (DR)

Emmanuel Macron devant le Congrès le 3 juillet 2017 (DR)

Le président de la République Emmanuel Macron l’a confirmé devant les principaux intéressés ce lundi à Versailles: oui, le nombre de parlementaires sera réduit d’un tiers, et les députés seront élus désormais en partie à la proportionnelle. Une double révolution institutionnelle qui pourrait faire tourner en bourrique les actuels parlementaires francs-comtois, au nombre de 20. Continuer la lecture

04 Juil

Les 12 députés de Franche-Comté ont-ils voté la confiance au gouvernement d’Edouard Philippe?

Annie Genevard, députée LR du Doubs, écoutant le discours de politique général d'Edouard Philippe (DR)

Annie Genevard, députée LR du Doubs, écoutant le discours de politique général d’Edouard Philippe (DR)

L’Assemblée nationale a accordé sa confiance au gouvernement d’Edouard Philippe, par 370 voix pour, 129 abstentions et 67 voix contre (le détail ici). Le Premier ministre avait engagé la responsabilité de son gouvernement à l’issue de sa déclaration de politique générale. Découvrez ce qu’ont voté les 12 députés de Franche-Comté: Continuer la lecture

Le discours du sénateur du Jura Gilbert Barbier au Congrès de Versailles

Gilbert Barbier devant le Congrès à Versailles le 3 juillet 2017 (DR)

Gilbert Barbier devant le Congrès à Versailles le 3 juillet 2017 (DR)

Le Jurassien Gilbert Barbier a eu le droit de prendre la parole à l’issue du discours du Président de la République Emmanuel Macron ce lundi après-midi à Versailles. A l’instar de tous les présidents de groupe parlementaire, l’ancien maire de Dole a exprimé la position des élus RDSE au Sénat (Rassemblement démocratique et social européen). Il préside ce groupe depuis le 23 mai et la nomination au gouvernement de son prédécesseur Jacques Mézard. Continuer la lecture

03 Juil

Pierre Moscovici est « intéressé » par la présidence de la Commission européenne

Pierre Moscovici (DR)

Pierre Moscovici (DR)

Le commissaire européen Pierre Moscovici a déclaré dimanche au journal allemand Die Welt qu’il était « intéressé » par une éventuelle succession à la présidence de la Commission européenne à Jean-Claude Juncker qui ne briguera pas de second mandat en 2019. « La candidature à la présidence de la Commission pourrait m’intéresser », a indiqué Pierre Moscovici, ancien député du Doubs et ancien président de l’agglomération de Montbéliard, dans un entretien accordé au journal conservateur. Continuer la lecture

23 Juin

A Besançon, le maire et le député pro-Macron mis en minorité par la majorité de gauche

Jean-Louis Fousseret et Eric Alauzet au conseil municipal de Besançon le 22 juin 2017 (DR)

Jean-Louis Fousseret et Eric Alauzet au conseil municipal de Besançon le 22 juin 2017 (DR)

Ils se sont comptés. Combien, dans la majorité municipale bisontine de « gauche plurielle » (PS, PCF, EELV), allaient accepter de voter une motion dénonçant la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités, et donc le gouvernement? Présentée par les groupes PCF, PS et EELV, au conseil municipal de ce jeudi, la motion a été adoptée par 24 voix. Dans la majorité, 13 élus se sont abstenus, parmi lesquels le maire Jean-Louis Fousseret, démissionnaire du PS en début de semaine, et le député écologiste Eric Alauzet, qui siègera à l’Assemblée au sein du groupe En Marche. Continuer la lecture

22 Juin

Sophie Montel veut faire bouger le FN sur l’immigration et crée la polémique

Sophie Montel sur le plateau de Dimanche en politique (©f3fc)

Sophie Montel sur le plateau de Dimanche en politique (©f3fc)

L’affaire a été repérée ce matin par L’Opinion. Lors du bureau national du Front national mardi, la Franc-Comtoise Sophie Montel a ouvertement interpellé les cadres frontistes sur les plaidoyers anti-immigrés: « Notre discours peut être perçu comme anxiogène, a regretté la chef de file régionale du FN, également eurodéputée. Des gens sont encore effrayés par le FN en pensant qu’on va virer tous les étrangers si on arrive au pouvoir ». Des propos qui une fois révélés par la presse ont déclenché la polémique. Continuer la lecture

RSS