20 Mar

Sondage: l’échappée belle de Marine Le Pen en Bourgogne-Franche-Comté

Marine Le Pen le 18 mars à Metz (©AFP / Jean Christophe Verhaegen)

Marine Le Pen le 18 mars à Metz (©AFP / Jean Christophe Verhaegen)

Marine Le Pen progresse de 2 points en Bourgogne-Franche-Comté dans notre sondage Ipsos Steria-Cevipof pour l’Enquête électorale française. La candidate du Front national obtient 31% des intentions de vote au premier tour, contre 29% le mois dernier. Elle devance de plus de 6 points son premier adversaire, Emmanuel Macron (24,5%), pourtant lui aussi en progression (+4 points). François Fillon (17,5%) et Benoît Hamon (11%) s’effondrent (-3 points dans les intentions de vote régionales). Continuer la lecture

18 Mar

Que faut-il retenir des 614 parrainages d’élus de Franche-Comté pour la présidentielle ?

Le conseil constitutionnel a validé 14296 parrainages d'élus locaux pour la présidentielle (AFP / Jacques DEMARTHON)

Le conseil constitutionnel a validé 14296 parrainages d’élus locaux pour la présidentielle (AFP / Jacques DEMARTHON)

614 élus (maires, présidents d’intercommunalités, conseillers départementaux, conseillers régionaux, parlementaires) de Franche-Comté ont accordé leur parrainage à l’un des candidats à l’élection présidentielle. Le conseil constitutionnel a définitivement validé ce samedi 11 candidatures: Nathalie Arthaud, François Asselineau, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, François Fillon, Benoît Hamon, Jean Lassalle, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou. Les élus de Franche-Comté avaient apporté leur signature à pas moins de 23 candidats. Le détail. Continuer la lecture

16 Mar

L’hémorragie continue au PS: Denis Sommer et David Barbier marchent pour Emmanuel Macron

Denis Sommer (©f3fc)

Denis Sommer (©f3fc)

Après Yves Krattinger, président du conseil départemental de Haute-Saône et ancien sénateur, deux autres élus socialistes de Franche-Comté annoncent ce jeudi leur ralliement à Emmanuel Macron. Il s’agit de Denis Sommer, conseiller régional et maire de Grand-Charmont, et de David Barbier, conseiller départemental du Doubs. Les deux élus du Pays de Montbéliard estiment dans un communiqué qu’il n’y aurait « rien de pire que les progressistes se retrouvent face à un choix Le Pen/Fillon. C’est un risque que nous ne prendrons pas, parce que nous sommes socialistes et entendons le rester ». Continuer la lecture

11 Mar

Vote des primo-votants : Marine Le Pen en tête

 

Vote des jeunesA chaque élection, les sondeurs s’interrogent sur le vote des jeunes. Pour qui votent-ils ? Pour quelles raisons ?

Un sondage réalisé par l’institut Ipsos répond, en partie, à cette question : ils placent en tête de leurs intentions de vote Marine Le Pen. Puis, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. François Fillon est loin derrière.

Dans Dimanche en Politique, on parle des jeunes, de leur engagement, de leur rôle dans cette campagne et de leurs attentes.

Continuer la lecture

Christophe Bois, cet élu Les Républicains du Jura qui rejoint Emmanuel Macron

Christophe Bois (LR) est adjoint au maire de Lons-le-Saunier et conseiller départemental (DR)

Christophe Bois (LR) est adjoint au maire de Lons-le-Saunier et conseiller départemental (DR)

Il a pris sa décision avant la présentation du programme d’Emmanuel Macron ce jeudi, et avant l’annonce de la mise en examen prochaine de François Fillon. C’est en fin de semaine dernière que Christophe Bois, adjoint au maire de Lons-le-Saunier et conseiller départemental du Jura, a décidé de parrainer Emmanuel Macron pour la présidentielle. « On peut être de la droite et du centre et soutenir Macron », assure cet élu du parti Les Républicains, qui fut porte-parole départemental d’Alain Juppé pendant la primaire. Continuer la lecture

16 Fév

La justice autorise le meeting de Marine Le Pen à Clairvaux-les-Lacs

Marine Le Pen à Besançon en octobre 2015 (©f3fc)

Marine Le Pen à Besançon en octobre 2015 (©f3fc)

Marine Le Pen tiendra bien, comme prévu, une réunion publique dans la commune de Clairvaux-les-Lacs. Saisie par le Front national, la justice administrative a suspendu ce jeudi l’annulation de la réservation de la salle de fêtes par le maire. Ce dernier invoquait des « raisons de sécurité ». Pour le tribunal administratif de Besançon, « la décision du maire de Clairvaux-les-Lacs porte une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de réunion, qui est une liberté fondamentale ». Continuer la lecture

Marine Le Pen entre 25% et 33% d’intentions de vote en Bourgogne-Franche-Comté

Marine Le Pen (©f3)

Marine Le Pen (©f3)

D’après l’enquête électorale de Cevipof-Ipsos, la Bourgogne-Franche-Comté est une des régions de France qui accorde les meilleurs scores pour Marine Le Pen. La candidate du Front national est créditée de 28 et 29% des suffrages selon la participation ou non de François Bayrou (MoDem) au scrutin. C’est trois points de plus qu’au niveau national. En tenant compte de la marge d’erreur, le résultat de Marine Le Pen oscille entre 25% et 33%. Par ailleurs, la Bourgogne-Franche-Comté amplifie le score de François Fillon (+2 points) et atténue celui d’Emmanuel Macron (-2,5 points). Continuer la lecture

12 Fév

L’union de la gauche, mission impossible ? Revoir le débat de Dimanche en politique

Quatre partisans francs-comtois de candidats à la présidentielle ont débattu sur le plateau de Dimanche en politique (©f3fc)

Quatre partisans francs-comtois de candidats à la présidentielle ont débattu sur le plateau de Dimanche en politique (©f3fc)

On connaît désormais le casting de l’élection présidentielle, mais à gauche, une redistribution des rôles est-elle envisageable ? Depuis la victoire de Benoît Hamon à la primaire, le PS est redevenu fréquentable pour les autres partis de gauche. Le socialiste a d’ailleurs tendu la main à Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France Insoumise et du PCF, et Yannick Jadot, le candidat d’Europe Ecologie-Les Verts. Un rapprochement est-il possible, incluant ou excluant l’ancien ministre Emmanuel Macron? Dimanche en Politique recevait quatre partisans de ces candidats à la présidentielle: Jean-Sébastien Leuba, adjoint PS au maire de Besançon, Bruno Kern, référent d’En Marche dans le Territoire de Belfort, Brigitte Monnet, co-secrétaire régionale d’Europe Ecologie-Les Verts et Quentin Hafekost, secrétaire de section PCF d’Héricourt (Haute-Saône). Un débat à voir ou revoir ici: Continuer la lecture