18 sept

A Moscou, Jean-Pierre Chevènement plaide pour une levée des sanctions contre la Russie

Jean-Pierre Chevènement (©f3fc)

Jean-Pierre Chevènement (©f3fc)

Le représentant spécial du président français auprès de la Russie, Jean-Pierre Chevènement, a plaidé ce jeudi pour une levée sous conditions des sanctions européennes prises à l’encontre de Moscou et appelé à se détourner des « fauteurs de guerre ». « Pour nous, les sanctions sont vouées à être levées à partir du moment où deux conditions sont rassemblées: le maintien du cessez-le-feu (dans l’est de l’Ukraine) et une application stricte des accords de Minsk », a déclaré à Moscou le sénateur du Territoire de Belfort, rappelant la position de la France.

Continuer la lecture

Le Canard enchaîné accuse Pierre Moscovici d’avoir profité du budget com de Bercy pour son livre

Pierre Moscovici

Pierre Moscovici (DR)

L’hebdomadaire satirique révèle dans son édition de mercredi que « le budget de com’ du ministère a également financé des notes préparatoires à la rédaction [du] livre Combats, paru en octobre chez Flammarion ». Pierre Moscovici réfute toute confusion des genres: « Il s’agit évidemment d’un livre de ministre de l’Economie, ce qui justifie qu’un conseil en communication ait produit trois petites notes pour me faire des suggestions très générales », mais « il n’y a eu aucun travail d’écriture de leur part sur ce bouquin ».

Continuer la lecture

17 sept

Quand Marie-Guite Dufay échange des amabilités avec Philippe Gonon

Ohilippe Gonon et Marie-Guite Dufay (©f3fc)

Philippe Gonon et Marie-Guite Dufay (©f3fc)

Fâchée, la présidente de région. C’est peu de dire que Marie-Guite Dufay n’a guère goûté la dernière livraison du magazine municipal Besançon Votre Ville. Dans l’espace réservé à l’expression des groupes politiques, Philippe Gonon l’attaque sur la fusion des régions et le mariage avec la Bourgogne. Le conseiller municipal UDI l’accuse d’avoir cherché une « compensation », en l’occurrence le poste de vice-présidente de la Banque Publique d’Investissement (BPI), et de se désintéresser du sort de Besançon, « bientôt rayée de la carte ». Marie-Guite Dufay lui répond dans un courrier rendu public aujourd’hui: « Vos insinuations (…) relèvent de toute évidence de la diffamation puisque mon honnêteté est clairement mise en cause ». Elle rappelle notamment que sa mission à la BPI est « bénévole » et dénonce les « néfastes augures » de la droite locale: « Les Bisontins ont davantage que vous peut-être, le sens de la responsabilité et l’amour de leur ville ». Ambiance. Continuer la lecture

Présidence de l’UMP: pour Damien Meslot, ce sera Nicolas Sarkozy

Proche de Xavier Bertrand, Damien Meslot soutiendra Nicolas Sarkozy pour la présidence de l'UMP

Proche de Xavier Bertrand, Damien Meslot soutiendra Nicolas Sarkozy pour la présidence de l’UMP

Le député-maire UMP de Belfort Damien Meslot a officialisé ce matin son soutien à Nicolas Sarkozy, dont le retour en politique est imminent. Ce proche de Xavier Bertrand estime que l’ancien Président de la République est « le plus apte à redresser le parti ». « Il sera le chef dont on a besoin », assure Damien Meslot. Le député-maire de Vesoul Alain Chrétien a pour sa part décidé de soutenir Bruno Le Maire. Continuer la lecture

Jean-François Humbert, la dernière révérence d’un électron libre

Jean-François Humbert (©f3fc)

Jean-François Humbert (©f3fc)

Oui, des problèmes de santé contraignent Jean-François Humbert à ne pas se représenter au Sénat le dimanche 28 septembre. Ainsi, il aura été conseiller général, régional, président du conseil régional et sénateur… Plus de 40 années de vie politique qui méritent bien un petit retour en arrière. Et avec JFH c’est toujours caustique, drôle, désabusé, un brin amer, et avec une touche de réflexion sur les valeurs, la politique et ceux qui en font. Continuer la lecture

16 sept

Seuls deux députés de Franche-Comté votent la confiance au gouvernement Valls

Le Premier ministre Manuel Valls devant les députés cet après-midi (DR)

Le Premier ministre Manuel Valls devant les députés cet après-midi (DR)

Des douze députés de Franche-Comté, seuls les socialistes Pierre Moscovici et Jean-Michel Villaumé ont voté la confiance au gouvernement de Manuel Valls cet après-midi. La socialiste « frondeuse » Barbara Romagnan et l’écologiste Eric Alauzet se sont abstenus. Les huit députés de droite ont voté contre.

Continuer la lecture

Les élections départementales en mars 2015, les régionales en décembre 2015

Manuel Valls lors de son discours de politique générale (DR)

Manuel Valls lors de son discours de politique générale (DR)

Manuel Valls a annoncé cet après-midi lors de son discours de politique générale à l’Assemblée nationale que les élections départementales (ex-cantonales) seraient « maintenues en mars 2015″ et que les élections régionales auraient lieu « fin 2015″, ce qui constitue un nouveau changement du calendrier électoral. Si cette proposition est votée par le Parlement, les deux scrutins seront donc disjoints, alors que le gouvernement avait envisagé au printemps qu’ils se tiennent le même jour, en décembre 2015.

Continuer la lecture

15 sept

Sénatoriales: la droite s’apprête à transformer l’essai des municipales

La gauche détient cinq des six sièges renouvelables en Franche-Comté (DR)

La gauche détient cinq des six sièges renouvelables en Franche-Comté (DR)

Les élections sénatoriales en Franche-Comté ne concerneront que trois départements sur quatre. Le Jura ne votera pas. Il l’a déjà fait en 2011. La droite y conservera donc ses deux sénateurs, Gilbert Barbier et Gérard Bailly. Ailleurs, il y aura du changement, forcément, puisque quatre des six sénateurs sortants ne se représentent pas. Et la gauche, malmenée lors des dernières municipales, a cinq sièges à défendre. La reconquête du Sénat par la droite pourrait donc passer par la Franche-Comté.

Continuer la lecture

12 sept

Qui pour succéder à Jean-Pierre Chevènement? Les candidats aux sénatoriales dans le Territoire de Belfort

L'UMP espère conquérir le siège de sénateur de Jean-Pierre Chevènement

L’UMP espère conquérir le siège de sénateur de Jean-Pierre Chevènement

A 75 ans, Jean-Pierre Chevènement abandonnera son dernier mandat électif à la fin du mois. Ils sont sept candidats pour remplacer l’ancien ministre dans le fauteuil de sénateur du Territoire de Belfort. Forte de la conquête de la ville-préfecture en mars avec Damien Meslot, l’UMP mise sur le maire et conseiller général de Beaucourt, Cédric Perrin. La gauche présente quatre candidats, dont Yves Ackermann, le président du conseil général (PS), et Christian Rayot, le maire et conseiller général de Grandvillars, soutenu par le MRC du sénateur sortant.

Continuer la lecture

Les candidats aux sénatoriales en Haute-Saône

Le Parti socialiste a deux sortants. L'UMP espère lui ravir au moins un siège (DR)

Le Parti socialiste a deux sortants. L’UMP espère lui ravir au moins un siège (DR)

En Haute-Saône, les deux sénateurs sortants sont socialistes. Le président du conseil général, Yves Krattinger, ne se représente pas; Jean-Pierre Michel si. L’ancien maire d’Héricourt aura face à lui deux poids lourds de la droite haut-saônoise: l’ancien secrétaire d’Etat Alain Joyandet, ex-député, ex-sénateur et ex-maire de Vesoul, et l’actuel maire de Luxeuil-les-Bains, Michel Raison, député jusqu’en 2012. Ils sont dix candidats pour deux sièges.

Continuer la lecture

RSS