31 oct

Jacques Pélissard veut faciliter le regroupement des communes

Jacques Pélissard défend sa proposition de loi devant la Commission des Lois le 22 octobre (DR)

Jacques Pélissard défend sa proposition de loi devant la Commission des Lois le 22 octobre (DR)

Le député-maire UMP de Lons-le-Saunier Jacques Pélissard a présenté ce matin une proposition de loi qui vise à « modifier et assouplir le régime des communes nouvelles, dans la perspective de le rendre plus intéressant ». Les députés ont adopté cette proposition de loi, qui va donc faciliter la fusion de communes. Jusqu’à présent, le dispositif des communes nouvelles s’est avérée peu efficace puisqu’on dénombre en France toujours près de 27.000 communes de moins de 1.000 habitants, dont 3.500 de moins de 100.

Continuer la lecture

Les élus de Haute-Saône unis pour défendre la ligne 4 Paris-Belfort

Les trois élus ont été reçus au ministère des Transports (©f3fc)

Les trois élus ont été reçus au ministère des Transports (©f3fc)

Deux parlementaires de droite, un maire de gauche. Les élus de Haute-Saône ont fait cause commune ce jeudi au ministère des Transports. Le député-maire UMP de Vesoul Alain Chrétien, le sénateur-maire UMP de Luxeuil-les-Bains Michel Raison et le maire PS de Lure Eric Houlley, également conseiller régional, se sont retrouvés pour défendre l’avenir de la ligne ferroviaire Paris-Belfort. Dans un communiqué commun, ils saluent « les réels efforts de la SNCF et les travaux engagés par Réseau Ferré de France (RFF) pour le renouvellement des voies (91 millions d’euros d’investissements engagés pour la période 2015-2016 sur la zone Intercités Est) ainsi que l’arrivée des Coradia Liner d’Alstom à partir de 2016. »

« On revient de loin », souffle Alain Chrétien, qui précise qu’  » Continuer la lecture

30 oct

Election partielle dans le Doubs: il n’y aura pas de dérogation pour Pierre Moscovici

Pierre Moscovici devant les députés européens (DR)

Pierre Moscovici devant les députés européens (DR)

La perspective d’une élection législative partielle se précise dans la 4e circonscription du Doubs, celle de Pierre Moscovici. Comme prévu, le nouveau commissaire européen prendra ses fonctions le 1er novembre. Il devra démissionner de son mandat de député auparavant, entraînant ainsi une législative partielle. « M. Moscovici ne peut pas occuper deux mandats le jour de l’entrée en fonctions de la nouvelle Commission européenne », a insisté un porte-parole du président Jean-Claude Juncker, interrogé par le site spécialisé EurActiv.fr. Paris tentait depuis plusieurs jours de repousser la démission de Pierre Moscovici, pour permettre son remplacement automatique par son suppléant, Frédéric Barbier, sans passer par la case élection. Continuer la lecture

28 oct

Budget de la Sécurité sociale: qu’ont voté nos députés ?

L'Assemblée nationale cet après-midi (DR)

L’Assemblée nationale cet après-midi (DR)

On prend les mêmes, et on recommence… Quelques jours après l’adoption par l’Assemblée nationale du volet recettes du budget 2015, les députés devaient se prononcer ce mardi sur le budget de la Sécurité sociale. Le projet de loi a été adopté par 270 voix contre 245. Les députés de Franche-Comté ont voté la même chose que la semaine dernière: 2 pour, 8 contre, 1 abstention. Le détail. Continuer la lecture

27 oct

Le socialiste Christophe Perny veut remplacer les sénateurs

Christophe Perny, le président PS du conseil général du Jura (©f3fc)

Christophe Perny, le président PS du conseil général du Jura (©f3fc)

Président du conseil général du Jura, Christophe Perny n’est jamais à court d’idées pour innover et réformer nos collectivités et nos institutions. Après avoir proposé, il y a quelques mois, de « supprimer les sous-préfectures », voilà qu’il s’en prend maintenant au Sénat. Ou plutôt aux sénateurs. Dans le cadre des Etats Généraux du Parti socialiste, il entend proposer de faire du Sénat « la vraie Assemblée des Territoires en supprimant l’élection des sénateurs et en faisant siéger, sans indemnité supplémentaire, les présidents de départements, de régions, et de grandes agglomérations. »
Continuer la lecture

Florian Philippot accuse le PS de tout faire pour éviter une élection partielle dans le Doubs

Le député européen Florian Philippot dénonce les manœuvres du PS (DR)

Le député européen Florian Philippot dénonce les « manœuvres » du PS (DR)

Florian Philippot, vice-président du Front national, a accusé lundi la majorité de tout faire pour éviter une législative partielle dans le Doubs, dans la circonscription de Pierre Moscovici, devenu commissaire européen. Interrogé par RFI sur des propos de l’ancien ministre estimant que le FN ne pouvait pas remporter cette 4e circonscription du Doubs, l’eurodéputé a rétorqué: « il le pense tellement qu’il fait tout, avec ses acolytes du PS notamment, pour qu’il n’y ait pas d’élection législative partielle ». « Ils sont en train d’essayer de manœuvrer », « il faut dénoncer cela, il doit y avoir évidemment une législative partielle », a ajouté le proche de Marine Le Pen, député européen, en réclamant « l’application des règles: pas de dérogation spécifique pour cette nomination de M. Moscovici ». Continuer la lecture

26 oct

« Non, le Front national n’est pas en situation de remporter cette circonscription »

Pierre Moscovici entretient le suspense sur sa succession au Palais Bourbon (DR)

Pierre Moscovici entretient le suspense sur sa succession au Palais Bourbon (DR)

Pierre Moscovici était l’invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. Le futur commissaire européen n’a toujours « pas de certitude » à l’égard de la tenue d’une élection partielle pour le remplacer à l’Assemblée nationale. Interrogé sur la question, l’actuel député du Doubs « ne sait pas exactement » ce qui va se passer. Il laisse donc supposer que des « discussions » sont toujours en cours avec la Commission européenne pour reporter sa démission, et donc envoyer directement son suppléant socialiste Frédéric Barbier au Palais Bourbon sans passer par la case élection (lire ici). Continuer la lecture

Les Jurassiens favorables à la fusion… avec la Bourgogne/Franche-Comté

Le conseil général a proposé aux Jurassiens de donner leur avis sur la fusion des régions (©cg39)

Le conseil général a proposé aux Jurassiens de donner leur avis sur la fusion des régions (©cg39)

Le conseil général du Jura a lancé en septembre une large consultation sur la fusion des régions. « Une réforme de cette ampleur doit être menée en associant les citoyens », explique la collectivité présidée par le socialiste Christophe Perny. Plus de 6500 personnes ont répondu par internet ou via le bulletin de participation distribué dans le magazine du conseil général. Pour 56% des votants, la fusion des régions est une priorité. Et pour 63,5%, le Jura doit rester dans la région Franche-Comté, associée à la Bourgogne, plutôt que de rejoindre Rhône-Alpes Auvergne (20,5%). Continuer la lecture

23 oct

Oui, le PS cherche encore à éviter une législative partielle dans le Doubs

Pierre Moscovici sur France Info (@JFAchilli)

Pierre Moscovici sur France Info (@JFAchilli)

« Il y a des éclaircissements juridiques à apporter à cette question que je ne suis pas en mesure moi-même de préciser ici ce matin ». La petite phrase de Pierre Moscovici, ce matin sur l’antenne de France Info, veut dire beaucoup. Non, le nouveau commissaire européen ne précise pas la date de sa démission de l’Assemblée nationale. Non, il n’officialise pas la tenue d’une élection partielle. Tout simplement parce que le PS semble tout tenter pour ne pas renvoyer les électeurs de la 4e circonscription du Doubs aux urnes, et favoriser le remplacement automatique du député titulaire par son suppléant, Frédéric Barbier. Explications.

Continuer la lecture

Manuel Valls est « l’ennemi de la gauche » pour le président PS du conseil général du Jura

Christophe Perny

Christophe Perny

« Il faut sonner la charge sinon on va tous y passer. Je veux bien mourir, mais avec mes idées ». Christophe Perny voit rouge. C’est peu de dire que le président PS du conseil général du Jura n’a pas apprécié, mais alors pas du tout, les propos de Manuel Valls dans L’Obs ce matin. Dans l’hebdomadaire, le Premier ministre affirme vouloir en finir « avec la gauche passéiste ». « Une agression » pour l’élu jurassien. « Je n’ai pas de leçon de modernité à recevoir de Manuel Valls. Etre de gauche de manière moderne, ce n’est pas être de droite. Il n’est pas moderne, il est dangereux », tempête Christophe Perny, qui publie sur internet une tribune dans laquelle il demande ni plus ni moins que le départ du Premier ministre.

Continuer la lecture

RSS