17 Mar

Un étudiant affirme avoir été tabassé au meeting de François Fillon à Besançon et porte plainte

François Fillon entouré d'Eric Ciotti, Annie Genevard et Alain Joyandet le 9 mars à Besançon (©f3fc)

François Fillon entouré d’Eric Ciotti, Annie Genevard et Alain Joyandet le 9 mars à Besançon (©f3fc)

Un jeune homme de 19 ans a déposé plainte contre X pour violences en réunion, révèle ce vendredi L’Est Républicain. Cet étudiant en arts affirme qu’il a été violemment frappé lors du meeting de François Fillon le jeudi 9 mars. La raison? Il ne se serait pas levé pour chanter la Marseillaise à l’issue du discours du candidat Les Républicains à la présidentielle. Secrétaire départemental LR du Doubs, Michel Vienet nous dit être « très surpris » par ces révélations.

D’après le jeune homme, venu au meeting « pour voir et écouter », c’est à la toute fin de la réunion publique que la situation a dégénéré. Il ne se lève pas au moment de la Marseillaise, et est pris à partie. Deux hommes le saisissent, lui font une clé de bras. « Ils se sont mis à trois pour me porter vers un couloir à l’écart. Ils m’ont mis au sol et tapé, raconte-t-il à L’Est Républicain. Après avoir répliqué, j’ai reçu un violent coup dans les testicules. À un moment, j’étais immobilisé par quatre hommes, l’un d’eux avait le pied sur ma tête. » 

« Que du bonheur »

Qui étaient ces mystérieux agresseurs? L’étudiant décrit des hommes « en costume ».

« Je me renseigne, nous explique Michel Vienet au téléphone, pour qui « ce meeting, c’était que du bonheur ». « Pour nous, tout s’est très bien passé, assure le cadre de la fédération départementale, qui juge que si un tel incident s’était produit « toute la presse présente l’aurait su ».

Une quarantaine de militants bénévoles assurait la sécurité du meeting. Certains membres du GPR (Groupe de protection des Républicains) venaient de Haute-Saône ou de Côte d’Or. Personne n’a évoqué un incident de ce type avec Michel Vienet.

A lire aussi:

A Besançon, François Fillon se présente comme « le rebelle que le système n’arrêtera pas »

La députée du Doubs Annie Genevard nommée porte-parole de François Fillon

  • <span class="author">vick</span>

    Un petit anar sournois d’extrême gauche qui venait espionner les grands ? Fallait chanter l’internationale kamarade !

    • <span class="author">Thierry Blue</span>

      la bete immonde a bien pondu ses oeufs

  • <span class="author">Valmont Luc</span>

    Du pipeau encore un sous marin envoyé par la gauche pour cracher des saloperies et accavbler de plaintes fillon.
    Des gros c…rds!

  • <span class="author">charly100</span>

    Des militants de la droite de Fillon tabassent un autre militant parce qu‘il ne se lève pas pendant la marseillaise. Cet incident montre bien que Mr Juppé avait raison quand il a parlé de la radicalisation de la droite derrière Fillon. La droite vire vers l’extrême, voire vers la dictature, car on peut constater de tels comportements uniquement chez les dictateurs et non pas chez les démocrates. Il faut que la droite se saisisse vite et revenir à ce qu’elle était avant Fillon et ses discours violents et lesquels font froid au dos.