29 Nov

La filloniste Annie Genevard promue secrétaire générale adjointe du parti Les Républicains

Annie Genevard est députée LR du DOubs et maire de Morteau (©MaxPPP)

Annie Genevard est députée LR du Doubs et maire de Morteau (©MaxPPP)

Elle est récompensée pour sa fidélité à François Fillon. La députée du Doubs et maire de Morteau Annie Genevard est nommée par le vainqueur de la primaire secrétaire générale adjointe du parti. Elle secondera donc Bernard Accoyer, nouvel homme fort du parti. L’ancien président de l’Assemblée nationale est désormais secrétaire général de Les Républicains. Annie Genevard était jusqu’à présent porte-parole et déléguée générale LR en charge des questions d’éducation.

Annie Genevard est une proche de François Fillon depuis longtemps. En 2012, elle était déjà sa porte-parole au cours de la campagne pour la présidence de l’UMP. Défait par Jean-François Copé, François Fillon conteste les résultats du scrutin. Le groupe de droite à l’Assemblée se scinde. Annie Genevard, sans surprise, rejoint les dissidents (lire ici).

Pas de président

Ancien président par intérim, Laurent Wauquiez est désormais premier vice-président.

La députée filloniste Isabelle Le Callennec est nommé seconde vice-présidente.

Jean-François Lamour, également député filloniste, devient président de la commission nationale d’investiture.

Un comité politique, dirigé par Gérard Larcher, président du Sénat, est également mis en place.

Le parti n’a donc pas de président officiel, sa direction revenant de fait à M. Fillon, candidat de la droite à la présidentielle.


Trois candidats à la primaire dans le comité politique

Bernard Accoyer a donc deux adjoints, Annie Genevard (députée filloniste) et Gérald Darmanin (ancien directeur de la campagne de Nicolas Sarkozy).

Gérard Larcher est également secondé par deux vice-présidents, Bruno Retailleau, président des sénateurs LR (filloniste) et Christian Jacob, président des députés LR (sarkozyste).

Le comité politique dirigé par Gérard Larcher est composé de Thierry Solère (proche de Bruno Le Maire, ex-président de la Commission d’organisation de la primaire), de François Baroin, sénateur et président de l’Association des maires de France (sarkozyste), Nathalie Kosciusko-Morizet (qui avait rejoint Alain Juppé entre les deux tours de la primaire), Virginie Calmels (juppéiste), Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson. NKM, Copé et Poisson avaient été candidats à la primaire. (avec AFP)

A lire aussi:

La Franche-Comté vote François Fillon à 75%

Les députés LR Annie Genevard et Alain Chrétien défendent les écoles hors contrat

Najat Vallaud-Belkacem dénonce le « combat populiste et démagogique » d’Annie Genevard

Annie Genevard dénonce l’enseignement de l’arabe, « langue communautaire »