16 Mar

Une « Startup Weekend » à Toulouse pour ceux qui veulent créer leur… start-up

Vous avez un projet de start-up ou l’idée d’une nouvelle application ? Venez la lancer lors de la 8è édition du « Startup Weekend » de Toulouse, les 28, 29 et 30 avril. Les meilleurs projets bénéficieront de conseils. Un concours qui a déjà révélé plusieurs jeunes pousses de l’écosystème numérique toulousain.

© Startup Weekend Toulouse

© Startup Weekend Toulouse

Un week-end pour lancer sa propre start-up ! C’est ce que propose la 8è édition du « Startup Weekend » de Toulouse, les 28, 29 et 30 avril prochain dans les locaux de la Toulouse Business School (TBS).

« Designers, marketeurs, programmeurs, financiers… tout le monde est le bienvenu. Les idées sont diverses et variées, et peuvent s’adresser à tous les marchés possibles » annonce les organisateurs.

Le premier jour, les porteurs de projets ont 60 secondes pour présenter leurs idées. Les 12 meilleures seront sélectionnées pour le week-end. Durant 54 heures, de jour comme de nuit, les jeunes pousses pourront rencontrer des « investisseurs, des mentors et des entrepreneurs qui les accompagneront« .

A l’issue du week-end, chaque candidat est évalué par un jury de professionnels. L’objectif est d’affiner leur business modèle et de les lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat.

La Startup Weekend est présent dans 150 pays et villes dont Toulouse. « 3000 entreprises ont été créées » assurent les organisateurs.

Dans la ville rose, l’événement a déjà révélé plusieurs start-up de l’écosystème numérique local. On retrouve ​MyFeelBack, spécialisé dans la conception d’enquêtes marketing en ligne, ou CityMéo qui ​propose une solution d’affichage dynamique clé en main qui repose sur le player le plus compact du marché.

Toulouse est à ce jour, la deuxième ville de France en nombre de start-up.

>>> Plus d’info sur la page Facebook du start-up week-end Toulouse

Et pour s’inscire, c’est par ici : ​http://www.up.co/communities/france/toulouse/startup-weekend/10666

Julien Leroy

02 Fév

Un paradis pour les fans d’Apple ouvre à Toulouse

Le plus grand Apple Premium Reseller d’Europe ouvre ses portes, ce jeudi 2 février, en plein centre-ville de Toulouse. Lancée par la société iConcept (avec le feu vert de la marque américaine), la boutique permettra de combler l’absence d’un Apple Store.

@ MaxPPP

@ MaxPPP

Apple possède 19 boutiques officielles dans l’hexagone installées dans les grandes métropoles. Mais aucune à Toulouse, la quatrième ville française. Une situation qui suscite de nombreuses interrogations. Apple boude-t-elle la ville rose ? 

En fait, pas vraiment. A défaut d’un Apple Store officiel, les fans de la pomme peuvent trouver leur bonheur dans les boutiques iConcept. Cette société bordelaise est le revendeur officiel d’Apple dans le sud-Ouest. 

En 20 ans, le groupe fondé par Pascal Dutilleux, a ouvert 10 boutiques dédiées à la célèbre marque : de Bordeaux à Toulouse en passant par Pau, Bayonne ou Limoges. Mais, c’est dans la ville rose que iConcept est le plus implanté avec désormais 4 points de vente. Des implantions qui se font toujours avec l’accord d’Apple, selon nos informations. 

Et c’est le cas pour ce nouveau Apple Premium Reseller, qui ouvre ses portes ce jeudi 2 février en plein centre-ville de Toulouse. « Le plus grand Apple Premium Reseller d’Europe » assure iConcept. 

Située sur la rue Alsace-Lorraine, la boutique s’étend sur 450 m² et deux étages. Dans les rayons, le public trouvera « toute la gamme des produits Apple parmi lesquels le matériel informatique, les objets connectés, les outils d’impression et des produits d’occasion et de déstockage » précise le communiqué de presse.

Côté services, « le magasin propose la réparation des Mac, Iphone, Ipad… en atelier ou sur site. 80% des réparations seront faites sur place et la prise en charge est proposée sans rendez-vous » poursuit le service de communication.

3 millions d’euros et 4 mois de travaux ont été nécessaires pour ce magasin unique en Europe. iConcept espère ainsi atteindre 37 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017 et 40 millions en 2018. Une vertiable sucess-story du sud-ouest.

>>> Plus d’info : www.iconcept.fr

08 Nov

Innovation : La start-up toulousaine Sunbirds invente un drone solaire unique au monde

La start-up toulousaine Sunbirds lance le premier drone solaire commercialisable. Une innovation unique au monde, qui permet aux professionnels et aux passionnés d’avoir un drone écolo pouvant voler 8 heures d’affilée. Les premiers exemplaires sont attendus pour début 2017.

© sunbirds

© sunbirds

Un drone solaire, le concept n’est pas nouveau mais les prototypes sont peu nombreux. On pense notamment au drone solaire de Facebook baptisé « Aquila ». L’appareil a effectué son premier vol en juillet 2016 afin de créer, à terme, un réseau internet pour les zones isolées.

C’est pourquoi, le premier drone solaire commercialisable de la start-up toulousaine Sunbirds, constitue une avancée technologique.

Baptisé « SB4-Phoenix », ce drone est « le plus endurant et le plus léger du marché » affirme Sunbirds. Après 4 ans de développement, L’aéronef est lançable à la main (il pèse 3 kg) et propulsé à l’énergie solaire. Il se recharge automatiquement grâce à une quarantaine de cellules solaires intégrée à la voilure. Résultat : le drone toulousain peut voler durant 8 heures d’affilées, « alors que la plupart des offres actuellement présentes sur le marché civil n’excèdent pas trois heures de vol » précise l’équipe de Sunbirds.

Depuis l’été 2015, Sunbirds conçoit des drones électriques entièrement autonomes fonctionnant à l’énergie solaire. Basée à Ramonville-St-Agne, près de Toulouse, la jeune pousse est l’un des leaders mondiaux du secteur.

Pour ce drone non polluant, Sunbirds a fait également appel aux chercheurs du CEA Tech de Toulouse. Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives a ainsi « optimiser le poids et la performance des cellules solaires » me détaille Vincent Coronini du service Communication Stratégique du CEA.

Les concepteurs du SB4-Phoenix visent plusieurs secteurs : l’agriculture, la maintenance industrielle, l’aéronautique, l’environnement ou la surveillance de zones sensibles. Les usages sont variés et le marché prometteur.

La production devrait commencer début 2017.

Julien Leroy

17 Oct

Rodez accueille la secrétaire d’Etat chargée du Numérique, Axelle Lemaire, pour promouvoir l’Open Data

La secrétaire d’Etat chargée du Numérique, Axelle Lemaire, est en visite à Rodez ce lundi 17 octobre matin.

© MaxPPP

© MaxPPP

Elle vient pour « la remise du rapport sur la généralisation de l’ouverture des données publiques dans les collectivités locales, prévue à l’horizon 2018 par la loi pour une République numérique » explique le communiqué de presse.

Ce rapport a été commandé en juillet 2016, par Axelle Lemaire et  Estelle Grelier (secrétaire d’État chargée des Collectivités territoriales) à l’association Open Data France.
16
Née à Toulouse et présidée par l’élu Toulousain, Bertrand Serp, cette organisation a pour objectif de soutenir les collectivités engagées dans leur démarche d’ouverture des données publiques. D’ailleurs, la loi de la République numérique veut inciter les collectivités locales de plus de 3 500 habitants à s’ouvrir à l’open data.

Pour l’occasion, une démonstration des services numériques basés sur les données publiques de la ville de Rodez est prévue.

La dernière visite de la secrétaire d’Etat chargée du Numérique en Midi-Pyrénées remonte au 13 février 2015

Julien Leroy

06 Oct

IoT : la startup toulousaine Sigfox change de logo et de slogan

sigfox-logo

Fini le papillon. La start-up toulousaine Sigfox change d’identité visuelle. Le nouveau logo a été dévoilé ce jeudi 6 octobre à midi sur son site internet.

L’objectif est d’offrir une nouvelle image afin de « représenter l’interaction entre le monde physique et le monde digital » explique le co-fondateur, Ludovic Le Moan à nos confrères de La Tribune Toulouse. « Sigfox ne veut plus être étiqueté opérateur télécom. Nous avions besoin de clarifier notre position, d’exprimer ce que l’on est vraiment » poursuit-il.

Car Sigfox est en pleine croissance face à une concurrence de plus en plus rude. Notamment avec le réseau LoRa développé par Bouygues et Orange. La société basée à Labège, prépare également une nouvelle levée de fonds record et demande l’aide aux pouvoirs publics afin de gagner cette guerre mondial des objets connectés.

La start-up basée à Labège près de Toulouse, est en train de créer un réseau mondial des objets connectés. Une première mondiale. Sigfox est déjà présent dans 20 pays et enregistre plus de 7 millions d’objet connectés. Une success stories française qui a permis à Sigfox d’être parmi les 50 licornes européennes, nom donné aux entreprises qui incarnent la réussite de la nouvelle économie.

Julien Leroy

Coup d’envoi à Toulouse de la conférence « EmTech », le plus grand rendez-vous international sur les technologies du futur

Pour la deuxième année consécutive, Toulouse accueille ce jeudi 6 octobre : EmTech, la plus importante conférence internationale sur les technologies du futur. A découvrir durant 2 jours au Quai des Savoirs.

© Emtech à Toulouse en 2015

© Emtech à Toulouse en 2015

EmTech est considéré comme la plus importante conférence mondiale sur les technologies du futur. Durant deux jours, des experts du monde entier « seront au rendez-vous pour présenter, débattre et découvrir les dernières technologies en matière de hightech : réalité virtuelle, intelligence artificielle, biotechnologie et économie collaborative » explique le communiqué de presse.

La journée du 6 octobre sera consacrée à une série d’interventions animées par des stars du secteur dont Roxanne Varza. Un Venture Point sera ensuite organisé le vendredi 7 octobre avec 10 start-up sélectionnés : Nanomade, Qucit, Recast, Woleet, Sharepay, Smartpixels, Meteoswift, Ffly4u, CityLity et Skylights​.

EmTech est organisé par MIT Technology Review, le plus ancien magazine de technologie du monde publié par le prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT).

En décembre 2015, Toulouse avait déjà accueillie Emtech. Un événement qui avait été une grande première en France et en Europe. Pour 2016, la ville rose a su convaincre, une nouvelle fois, les organisateurs.

Ce rendez-vous high-tech clôtura également le « Human In Toulouse », le premier festival toulousain de l’innovation.

>>> Site d’EmTech France 2016 : www.emtechfrance.com

Julien Leroy

26 Sep

Coup d’envoi de la Mêlée numérique 2016, le plus grand salon dédié au numerique en Occitanie

L’édition 2016 de la Mêlée numérique débute ce lundi 26 septembre avec une nouvelle formule et un nouveau lieu. A découvrir jusqu’au 1er octobre au Quai des savoirs à Toulouse et sur… votre blog. Une série de reportage vous fera découvrir les coulisses de ce grand rendez-vous du high-tech.

© La Mêlée Numérique / Mélodie Cazenave

© La Mêlée Numérique / Mélodie Cazenave

Après une décennie au Diagora de Labège, le salon de  la Mêlée numérique change de dimension. L’un des plus grands salon du sud-ouest dédié au numérique n’a plus lieu au mois de juin sur 3 jours. La 16e édition va s’étendre sur une semaine, du 26 septembre au 1er octobre 2016 dans le cadre du premier festival de l’innovation de Toulouse : « Humans In Tech ». 

Ce nouveau cadre bouscule les habitudes. « La Mêlée numérique 2016 se déroule sur plusieurs lieux » précise Marie Ville, chargée de communication de l’événement. Rendez-vous ainsi au Quai des Savoirs, à la Cantine de Toulouse, à l’INSEEIHT mais aussi sur les allées Jules Guesde.

Au programme, la Mêlée numérique 2016 développera 3 grandes thématiques : Life, Business et City. Des ateliers, des conférences, des stands et des espaces partenaires rythmeront ces 6 jours d’innovation numérique. 

L’événement sera ouvert au grand public les 26 et 27 septembre avec un village de start-up installé sur les allées Jules Guesde.

Votre blog « Tout Ce Qui buzz vous » fera vivre durant toute la semaine, les coulisses de ce ce grand rendez-vous du high-tech. A suivre… 

>> Tout le programme sur le site officiel : www.meleenumerique.com

Julien Leroy

22 Sep

Coup d’envoi du festival de l’innovation à Toulouse : les temps forts à ne pas rater au « Human In Tech »

Le tout premier festival de l’innovation et du numérique de Toulouse « Human In Tech » débute ce jeudi 22 septembre. Durant 15 jours, différents événements autour du numérique, du high-tech et du digital sont prévus dans la ville rose. Voici les 4 temps forts à ne manquer.

© EmTech - Toulouse - Décembre 2015

© EmTech – Toulouse – Décembre 2015

Mise en place par La French Tech Toulouse, le premier festival « Human In Tech » (#HINT) se déroule du 22 septembre au 7 octobre. Il s’agit d’un ensemble d’évements consacrés à l’innovation et au numérique. L’idée est de fédérer tous les acteurs du secteur durant 2 semaines tout en s’ouvrant au grand public. 

Le programme est riche mais voici une petite sélection :

1Les Innovation Days – 22 & 23 septembre à Labège

Les Innovation Days, dont la 4e édition donne le coup d’envoi du Human In Tech, sont le rendez-vous annuel du secteur de l’Internet des Objets (IoT). L’événement est organisé par l’IoT Valley pour l’écosystème dédié à l’IoT.

Plus de 400 participants sont attendus : startups européennes, grands comptes et partenaires techniques leaders du secteur. Le programme se déroule sur deux jours : des conférences IoT, des keynotes de personnalités, des pitchs de startups ainsi qu’un show-room présentant les toutes dernières innovations technologiques des entreprises de l’IoT Valley.

Parallèlement, le projet du futur village numérique IoT Valley sera officiellement dévoilé. L’objectif est de créer un espace unique de 8 hectares dédié à écosystème des objets connectés.

2La Mélêe numérique – 26 septembre au 1er octobre à Toulouse

Après une décennie au Diagora de Labège, le salon de  la Mêlée numérique change de dimension et de lieu. L’un des plus grands salon du sud-ouest dédié au numérique se désormais sur une semaine et principalement autour du Quai des Savoirs situé sur les allées Jules Guesde à Toulouse.

Plusieurs temps forts rythmeront ces 5 jours. L’événement sera ouvert au grand public les 26 et 27 septembre avec un village de start-up qui feront tester leur innovation. Votre blog Tout Ce Qui buzz vous fera vivre cette semaine avec une série de reportage. A suivre.

3Une course de robot – 28 septembre à Toulouse

Pour la première fois dans la ville rose, sera organisée une course de….robots. Sur un circuit de 110 m installé sur les allées Guesde à Toulouse, des robotos roulants, pieton ou multipatte s’affronteront sur 2 manches. A découvrir. Plus d’info sur le site de la compétition : www.toulouse-robot-race.org.

4 Emtech France – 6 & 7 octobre à Toulouse

Bonne nouvelle pour Toulouse et les acteurs du numérique ! La conférence Emtech revient cette année en France et sera de nouveau organisée dans la ville rose. C’est l’un des plus grands rendez-vous international sur les technologies émergentes. Il clôturera la quinzaine de l’innovation. 

Durant deux jours, des experts du monde entier « seront au rendez-vous pour présenter, débattre et découvrir les dernières technologies en matière de hightech : réalité virtuelle, intelligence artificielle, biotechnologie et économie collaborative » explique le communiqué de presse.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du cycle de conférences internationales EMTECH, organisé par le Massachusetts Institute of Technology (MIT).
Julien Leroy

23 Août

Ludovia : l’un des plus grands salons de France sur la E-éducation, ouvre ses portes à Ax-les-Thermes

Le salon Ludovia dédié à l’éducation et au numérique, ouvre ses portes ce mardi 23 août, à Ax-les-Thermes en Ariège. Plus de 800 enseignements et professionnels sont attendus pour 4 jours de débat et de démonstration.

© Ludovia

© Ludovia

Depuis 2004, Ludovia est devenu l’un des grands rendez-vous nationaux des professionnels de la e-éducation. La 13e édition se déroule du 23 au 26 août à Ax-les-Thermes en Ariège.

La e-éducation regroupe les applications du numérique dans l’enseignement. Les ateliers et les conférences de Ludovia abordent ainsi l’ensemble des aspects de ce secteur émergeant : formation des enfants au numérique, applications ludiques et pédagogiques, e-learning, apprentissage du code à l’école, tableau numérique,… 

Cette année, le thème porte sur la « Présence, attention & engagement en classe avec le numérique« . De nombreux chercheurs et enseignants interviendront pour échanger sur cette problématique.

Plus de 800 professionnels, scientifiques et enseignants du premier degré, second degré et supérieur, sont attendus durant les 4 jours de l’université d’été. Les participants viennent de toute la France mais d’Europe et du Québec.

Si vous souhaitez suivre les débats et les innovations exposées, vous pouvez suivre la page Facebook du salon, le site web ou encore le hastag  sur Twitter.

Julien Leroy

25 Juil

Numérique : Tarbes et Toulouse obtiennent le label « Réseaux thématiques » de la French Tech

Le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron et Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du numérique ont dévoilé ce lundi 25 juillet à Laval, la troisième vague de labellisation de la French Tech dont les lauréats des nouveaux « Réseaux thématiques French Tech ». Une annonce très attendue par les professionnels du numérique en France et en Occitanie.

La French Tech à Laval - 25 juillet 2016 (© French Tech Toulouse)

La French Tech à Laval – 25 juillet 2016 (© French Tech Toulouse)

 

Renouvellement de la French Tech Toulouse

Comme annoncé il y a quelques jours sur ce blog, le label French Tech a été renouvelé pour Toulouse. Après l’avoir obtenu en novembre 2014, il était improbable que la ville rose perde cette reconnaissance. Toulouse est la troisième ville française dans la filière du numérique avec 38 000 emplois, 3000 entreprises et plus de 2600 chercheurs.

Par ailleurs, les 12 autres métropoles françaises labellisées French Tech, dont Montpellier, ont été également renouvelées pour une durée de 3 ans.

Lancé en novembre 2013, le programme « French tech » a pour objectif de « construire un grand mouvement de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement des startups numériques françaises » explique le ministère à l’économie numérique. En effet, la France est à la pointe dans le secteur du numérique qui pèse 40 milliards d’euros. 

Tarbes rejoint la French Tech avec son réseau thématique sur l’énergie

Les acteurs du digital et les collectivités locales attendaient surtout l’annonce des lauréats du nouveau label baptisé « Réseaux thématiques French Tech ».

Il récompense les écosystèmes numériques spécialisées dans un secteur. L’opération permet également aux start-ups situées hors des grandes métropoles, de rejoindre le programme de la French Tech.

En Midi-Pyrénées, seuls Toulouse et Tarbes étaient candidats. Le dossier de la ville rose portait sur 5 thématiques : l’nternet des Objets, les systèmes autonomes, la e-santé, les industries créatives et le retail. Tandis que Tarbes souhaitait rejoindre la French Tech avec un projet ciblé sur la transition énergétique et baptisée « EnergyTech Hautes-Pyrénées ».

Au final, Tarbes a été sélectionné pour rejoindre le réseau thématique sur la transition énergétique. Les startups des Hautes-Pyrénées feront ainsi équipe avec 16 autres territoires en France dont Bordeaux, Montpellier,…

Quant à Toulouse, la ville rose est retenue dans les 5 réseaux thématiques où elle avait candidaté.

Julien Leroy