24 Mar

Start-up : Privateaser, le « Airbnb » des bars et restaurants créé par un Montalbanais

Privateaser est une plateforme proposant de réserver et de privatiser, un café, une salle de location ou un restaurant pour une fête. Un « Airbnb » des bars qui connaît un beau succès à Paris et depuis peu à Bordeaux et Toulouse.

© Privateaser

© Privateaser

Vous devez organiser un repas entre collègues, un anniversaire ou une fête entre amis. Mais où trouver un lieu prêt à vous accueillir ?

C’est la question favorite de Privateaser. La plateforme propose de réserver et de privatiser, en quelques clics, un café, une brasserie, un restaurant ou une salle de locationA ce jour, 1200 établissements sont répertoriés à Paris, Bordeaux et Toulouse.

Le service (gratuit pour l’utilisateur) est destiné aux entreprises et aux particuliers.

Lancé en 2014 à Paris, Privateaser connaît un beau succès dans la capitale française. Et depuis novembre 2016, la start-up se décline à Bordeaux et à ToulouseUne partie de notre équipe est originaire du Sud-Ouest, donc pour nous Toulouse sonnait comme une évidence » expliquait Nicolas Furlani lors du lancement. D’autres villes sont prévues dont Lyon. 

Derrière ce « Airbnb » des bars, se trouve un jeune Montalbanais : Nicolas Furlani. Aprés des études à Montauban et Toulouse, il est diplômé de Centrale Paris. Avec deux camarades, Alexandre Paepegaey et Raphaël Kolme, ils montent la start-up.

Aujourd’hui, Privateaser a attiré 600.000 utilisateurs en seulement 3 ans d’existence. Avec un chiffre d’affaires (en 2015) de 6 millions d’euros, la jeune pousse a déjà bouclé deux levées de fonds : 300.000 euros en mars 2015 et 500.000 euros en février 2016. 

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Mars 2017 :


Privateaser, le « Airbnb » des bars et restaurants crée par un Montalbanais

Occitanie, première région française des « Airbnb » professionnels ?

Ce concept d’uberiser les services chez les professionnels ou chez les particuliers (Airbnb) via le numérique, est en vogue depuis plusieurs mois en France. 

Un secteur qui compte plusieurs startups précurseurs en Occitanie. Sur ce blog, nous vous avons déjà parlé, en exclusivité, de la jeune pousse gersoise EcoCar’s qui comble les heures creuses chez les garagistes. Idem chez les restaurateurs grâce à la plateforme toulousaine FrenchWork. Ou encore le « airbnb » des coiffeurs toulousains avec la start-up « Le Ciseaux.fr ». Une niche qui pourrait se développer dans les prochaines années.

Julien Leroy

22 Mar

Succès de Flodama, un youtubeur 100% Catalan

Si vous aimez l’humour des Catalans ou l’accent de Perpignan, c’est le moment de (re)découvrir… les vidéos du Flodama ! Le jeune youtubeur connaît un beau succès.

© Flodama

© Flodama

Flodama est une chaine Youtube 100 % catalane à l’humour déjanté.

Depuis 2014, ce Catalan et sa baratina s’amusent de l’actualité nationale ou locale, avec une bonne dose d’expressions catalanes.

Une autodérision des Catalans qui fait le buzz sur Internet. Flodama compte aujourd’hui, plus de 7000 abonnés et près d’un million de vues.

Derrière ce personnage à l’accent du sud, se trouvent un duo : David Morer et Matteu Roba. Les deux amis ont crée une maison de production « Flodama Productions ».

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Mars 2017 :

>> Pour découvrir les autres vidéos de Flodama : https://www.youtube.com/user/kalimoulox

Julien Leroy

09 Mar

Insolite : un Montpelliérain crée le buzz avec un championnat du monde de lancer de… pantoufle

Un jeune étudiant de Montpellier s’est amusé à lancer, sur Facebook, l’idée du premier championnat du monde de lancer de pantoufle en Occitanie. En quelques jours, plus de 8000 internautes sont venus soutenir son initiative. Si bien que le projet va devenir une réalité le 29 avril prochain.

© Brice Lorino

© Brice Lorino

Créer le buzz avec une… pantoufle. C’est l’exploit de Brice Lorino, un jeune étudiant de Montpellier âge de 18 ans.

Fin février, un de ses amis lui lance le défi de créer un événement improbable sur Facebook. C’est alors que Brice a l’idée de créer une coupe du monde de lancer de… pantoufle dans la capitale héraultaise. Sur un modèle identique au traditionnel concours de lancer de charentaises en Charente-Martine.

Un délire entre amis qui devient en quelques jours un véritable buzz. Plus de 1000 personnes s’inscrivent et près de 7000 personnes se montrent intéressées

Un succès inespéré qui incite Brice Lorino à organiser l’événement pour de vrai.

« C’est là que j’ai eu l’idée d’organiser l’événement pour de vrai. Au tout début j’étais un peu perdu ne sachant pas qui contacter et je ne savais pas quoi faire exactement non plus» avoue le jeune organisateur.

Mais avec l’aide de la presse locale et de quelques sponsors, le mondial du lancer de pantoufle prend forme et aura lieu le 29 avril à Montpellier.

« Une participation de 2€ sera demandée pour chaque participant, une buvette sera mise en place et des lots à gagner pour les vainqueurs, toute les recettes générées par le championnat sera renversé à l’association les boucles du cœur » conclu Brice Lorino.

>>> Pour vous inscrire : page Facebook du Mondial de lancer de pantoufle à Montpellier

>> Plus d’info en image avec ma chronique (n°52) dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Mars 2017 :

Tout Ce Qui Buzz : Mondial du lancer de pantoufles à Montpellier

Julien Leroy

05 Mar

Saison 2 de la web-série toulousaine « Un Siècle vous contemple », où les héros ont plus de… 90 ans

Exclusivité. Après le succès de la saison 1, Marthe, Clémentine, Renée et Grand-Mère, âgés de 90 ou plus, reviennent sur YouTube. Le nouveau opus de la web-série toulousaine « Un siècle vous contemple » démarre ce dimanche 5 mars. A (re)découvrir.

© Gabin Fueyo

© Gabin Fueyo

« Nos protagonistes approchent les 100 ans, elles ont toute leur tête et des histoires extraordinaires à nous raconter ! » résume Gabin Fueyo. Depuis avril 2016, ce toulousain de 30 ans, réalise la web-série « Un Siècle vous contemple », où des personnes âgées racontent leurs souvenirs, leur mémoire et leur vision du monde.

« En ouvrant une boîte contenant de nombreux objets symboliques : Marthe, Renée, Clémentine et Grand-Mère nous livrent leurs souvenirs de vie en ne se gênant pas pour donner leurs points de vue sur le monde d’aujourd’hui » précise le réalisateur.

Les témoignages sont à la fois émouvants et drôles. Comme dans la première saison, chacun y trouvera son plaisir. Des héros qui vous rappelleront probablement votre grand-mère. Une vraie réussite ! 
D’ailleurs, Gabin Fueyo a eu l’idée en écoutant la grand mère de son meilleur ami. « J’ai alors commencé à la filmer avant d’aller en voir d’autres » .

Un webdoc au format court (2 min) qui rencontre un beau succès sur les réseaux sociaux. Les 20 premières épisodes de la première saison, comptabilisent près de 500.000 vues. La série est également diffusée sur France 3 Occitanie dans l’émission « 9h50 le matin ».

Coup d’envoi de la saison 2 à partir du 5 mars

La saison 2 de la web-série « Un siècle vous contemple » débute ce dimanche 5 mars sur les réseaux sociaux. Un épisode sera ensuite diffusé chaque vendredi à 10h15 sur la chaîne Youtube et sur Facebook

Dans ce deuxième opus tourné entièrement au sein de la résidence Orpéa Crampel à Toulouse, Gabin Fueyo a voulu faire émerger des souvenirs à partir d’un objet. Par exemple « un drapeaux français, une peluche Pikachu, un révolter, un livre du Château de ma mère,…« 

Voici le premier épisode avec Grand-Mère qui « ne comprends pas comment un peuple intelligent a pu élire un homme comme Trump » : 

Un webdoc bientôt primé ?

La série de Gabin Fueyo est-elle à quelques clics d’un premier prix ? Sa création participe aux Trophées de la SilverECO dans la catégorie initiative des EHPAD et au Webprogram Festival de Parisdans la catégorie webdocumentaire. Réponse à la fin du mois.

Julien Leroy

04 Mar

Start-up : Camynoo, une application toulousaine pour retrouver son animal perdu

© MaxPPP

© MaxPPP

Un matin, Tigrou, le chat de la famille Dorange, disparait. Durant des jours, ses propriétaires fouillent le quartier, appellent la gendarmerie et placardent des affiches. En vain. Ils finissent par utiliser les réseaux sociaux pour diffuser leur avis de recherche. Finalement, c’est un vétérinaire qui avait recueilli l’animal.

C’est ainsi qu’Anne Dorange, une habitante de Cugnaux (Haute-Garonne) a eu l’idée de créer Camynoo !

Il s’agit d’une puce connectée à placer sur le collier de votre animal de compagnie.

Une fois qu’il franchit une zone délimitée par le propriétaire, une alerte disparition est émise. Un SMS est alors envoyé à tous les autres utilisateurs de l’application se trouvant à proximité. Ces « Camynoo Angels » vont alors se mettre à la recherche du disparu à partir d’une petite fiche descriptive illustrée.

Il existe déjà des systèmes similaires, comme le réseau Pet Alert sur Facebook, mais ici, Camynoo s’appuie sur des signalements géo-localisées.

La start-up toulousaine prévoit de commercialiser son innovation à partir de juin 2017

>> Plus d’info en image avec ma chronique (n°50) dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 (à la 49 minute) – Février 2017 :


9H50 le matin en Occitanie

Julien Leroy

24 Fév

« BIG G », la nouvelle web-série aveyronnaise des studios AnderAnderA Production

Aprés « Mortus Corportaus », les Aveyronnais de AnderAnderA Production présentent leur nouvealle projet de web-série : « Big G ». L’histoire raconte l’univers d’une mégalopole grise, industrielle et polluée où règnent le chômage et l’ennui. Pour distraire ses habitants, la ville lance un jeu interactif novateur : le Kit Univers…

© AnderAnderA Production

© AnderAnderA Production

Vous avez adoré la web-série aveyronnaise Mortus Corporatus ? la nouvelle création des studios AnderAnderA Production, basés à Saint-Affrique dans l’Aveyron, devait vous séduire.

Baptisé « BIG G », la série digital raconte « l’univers d’une mégalopole grise, industrielle et polluée où règnent le chômage et l’ennui. Pour distraire ses habitants, la ville lance un jeu interactif novateur : le Kit Univers » détaille le synopsis.

C’est ainsi que Roger (interprété par Fred Saurel), un héros asocial et bourru achète le fameux jeu. Il se retrouve alors sur « une planète inhospitalière » avec son avatar « BG7″ (Julien Joerger).

Réalisé par Tristan Francia, cette web-série comique reste, à ce jour, en développement. A terme, AnderAnderA Production prévoit de diffuser 10 épisodes de 10 min chacun.

En attendant, le pilote cartonne. Il a été projeté, début février, en compétition officielle au festival des créations télévisuelles de Luchon, dans la catégorie « Pepites du web ».  Le projet a été également récompensé au dernier festival de la web-série de Berlin.

En attendant de découvrir le premier épisode, voici le teaser de « Big G » :

Teaser BIG G_EP0 from AnderAnderA Production on Vimeo.

Julien Leroy

22 Fév

La start-up toulousaine Catspad invente le 1er distributeur connecté d’eau et de croquettes pour… chat

Catspad est le premier distributeur intelligent d’eau et de croquettes pour chat. Une innovation mise au point par deux Toulousains. Le produit sera commecialisée d’ici avril 2017.

@ Catspad

@ Catspad

Comment nourrir son chat lorsque nous partons en vacances ?

La start-up toulousaine Catspad a trouvé la solution avec le premier distributeur connecté d’eau et de croquettes pour chat !

Développer depuis 18 mois avec des vétérinaires, la gamelle permet de nourrir son compagnon avec de petites portions bien définies et pesées au gramme près. Le réservoir étanche peut contenir jusqu’à un mois de croquettes.

L’invention est également équipée d’une fontaine d’eau comprenant un purificateur. Une première mondiale en matériel de matériel animalier.

L’objet IoT fonctionne à distance via son smartphone. L’application télécommande le distributeur et propose des programmes de nutrition.

Catspad sera commercialisé à partir d’avril 2017. D’ici là, l’équipe des deux fondateurs, Julie Leleu et Brice Cavelier, viennent de décrocher un trophée de l’innovation au dernier CES de Las Vegas.

> Plus d’info en image avec ma chronique (n°48) dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3(à la 37e minute) – Février 2017 :


9H50 le matin en Occitanie

>> Plus d’info sur : catspad.com

Julien Leroy

30 Jan

Toulouse : mon nouveau collègue de bureau est un… robot

Les innovations robotiques fleurissent en Occitanie. Plusieurs start-up de Haute-Garonne se lancent dans le créneau des robots collaboratifs. Des collègues de bureau qui peuvent vous accompagner ou vous remplacer à distance.

© Wyca / Le robot Keylo

© Wyca / Le robot Keylo

IIs s’appellent Sam, Keylo ou encore Milo… ces robots sont probablement vos nouveaux collègues de bureau. Baptisés « Cobots » (ou robots collaboratifs), ils ont la particularité de travailler avec un humain afin d’augmenter sa productivité en le délestant des missions les plus ingrates ou répétitives.

Une réalité qui commence à voir le jour en Haute-Garonne. La filière robotique toulousaine multilplie les innovations.

Keylo, présent 24h/24

Exemple avec « Keylo » né de l’imagination de start-up WYCA, basée à Aucamville en Haute-Garonne.

Commercialisé depuis novembre 2016, il s’agit du « premier robot au monde destiné à l’accueil physique du client à distance » assure le concepteur. Ce robot d’accueil à navigation autonome « est destiné aux activités nécessitant une présence constante de personnel afin de recevoir les visiteurs et les clients« .

« Keylo » est actuellement testé dans des centres de self-stockage. Wyca cherche également des partenariats avec d’autres secteurs comme la santé ou la logistique. 

Sam, le nouveau pensionnaire des maisons de retraite

Autre iniative locale : « Sam ». Il s’agit d’un robot d’accompagnent qui permet à des particuliers de rendre visite (à distance) à un proche hébergé dans unemaison de retraite et de partager sonquotidien. Des visites entièrement virtuelles qui peuvent en rebuter certains mais qui aide à maintenir le lien social selon le personnel.

Sam a été créé par une start’Up toulousaine, RoboCare Lab, spécialisée dans les services robotiques à destination des malades et des personnes âgées. Avec Sam, elle vise à équiper plusieurs dizaines d’établissements.

Milo, un ami pour les enfants autistes

La jeune pousse RoboCare a également crée, en 2015 : « Milo », un petit robot humanoïde développé pour aider les enfants autistes ou les malades d’Alzheimer. Voir la vidéo sur Youtube.

>> Plus d’info en image avec ma chronique (n°46) dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 (à la 24e minute) – janvier 2017 :


9H50 le matin en Occitanie

Julien Leroy

27 Jan

#ToutCeQuiBuzz en Occitanie : le « Run Eco », le jogging écolo pour sauver la planète

Le « Run Eco » est le nouveau concept en vogue chez les passionnés de course à pied ou de randonnée. Il s’agit de ramasser un déchet lors de son jogging ou de sa randonnée. Un geste pour sauver la planète qui prend de plus en plus d’ampleur en France et en Occitanie.

© Rnd Tony‎ Le 'butin' d'un joggeur après une sortie. © RUN ECO TEAM/ Facebook

© Rnd Tony‎ Le ‘butin’ d’un joggeur après une sortie. © RUN ECO TEAM/ Facebook

Ramassez les déchets lors de son jogging. C’est le nouveau concept en vogue chez les passionnés de course à pied ou de randonnée. Baptisée le « Run Eco », l’initiative a été lancée, en 2016 sur Facebook, par un Nantais de 34 ans, Nicolas Lemonnier. 

« Si 6000 personnes ramassent une fois par semaine un kilo de déchets, cela fait 6 tonnes et aura un impact sur l’environnement » souligne l’initiateur de cette prise de conscience.

Un geste pour sauver la planète qui prend de plus en plus d’ampleur en France et en Occitanie. Des courses ont été notamment organisées le 15 janvier dernier à Toulouse et à Balma. 

De passage à Toulouse durant les fêtes de fin d’année, Nicolas Lemonnier a eu droit à un très beau cadeau de noël. Son idée a été relayée, le 24 décembre, par le fondateur de Facebook, Mark Zuckberg. Une promotion mondiale qui a fait le buzz. Plus de 1000 membres ont rejoint aussitôt cette communauté de joggeur écolo.

Une belle idée qui a conquis de nombreux sportifs de haut niveau comme l’Aveyronnais Stéphane Diagana, ancien champion du monde du 400 m haies.

>>> Page Facebook de la « Run Eco team »

>> Plus d’info en image avec ma chronique (n°43) du jeudi 19 janvier 2017 dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 (à la 21e minute) :


9H50 le matin en Occitanie

Julien Leroy

19 Jan

Revinax : des Toulousains font rentrer la réalité virtuelle dans les blocs opératoires

Deux toulousains installés à Montpellier, proposent des former les professionnels de santé avec un casque de réalité  virtuelle. Revinax est la première start-up française a offrir cette méthode pédagogique innovante.

© Revinax

© Revinax

Contrairement aux idées reçues, les casques de réalité virtuelle ne sont pas réservés uniquement aux passionnés de jeux vidéo. Les applications professionnelles se multiplient, notamment dans la médecine. C’est le créneau de Revinax, une startup de Montpellier créée, en janvier 2016, par deux Toulousains.

La jeune pousse Occitane propose ainsi des interventions chirurgicales virtuelles. Grâce au casque VR, le professionnel de santé se retrouve à la place du chirurgien et voit les gestes comme s’il réalisait lui-même l’opération. Une méthode pédagogique en 3D immersive qui permettait à notre cerveau de mieux retenir.

L’idée de Revinax a été développée par deux amis d’enfance passionnés par les nouvelles technologies et installés depuis quelques mois à Montpellier. Maxime ROS est un neurochirurgien du CHU de Montpellier et Jean Vincent TRIVES se charge de la partie commerciale de la start-up.

Pour le moment, le catalogue de Revinax propose 8 applications. « Nous produisons à la demande » precise Jean-Vincent Trived. Les deux fondateurs multiplient ainsi les partenariats avec les industriels, les laboratoires et les formations médicales.

Parallelement, Revinax  enchaîne les salons. La start-up etait présente, pour la premiere fois, au CES de Las Vegas début janvier. Et elle vient de remporter, fin 2016, le prix de la meilleure startup au salon de Laval.

L’application reste, pour le moment, unique en France. Mais « quelques concurrents comment à apparaître en France » m’avoue Jean-Vincent Trives.

>> Plus d’info en image avec ma chronique (n°42) du mardi 17 janvier 2017 sur France 3 Occitanie (à la 13e minute) :


9H50 le matin en Occitanie
Julien Leroy