23 Juin

« L’Explorateur de la peur », succès d’un youtubeur urbex de Perpignan

Visiter et filmer des lieux abandonnés par l’homme, c’est la passion d’un jeune perpignanais amateur d’urbex. Sur YouTube, sa chaîne « L’Explorateur de la peur » fait un carton.

© L'explorateur Delapeur

© L’explorateur Delapeur

Les passionnés d’Urbex sont de plus en plus nombreux en Occitanie. Cette activité consiste à visiter des lieux construits par l’homme, abandonnés, interdits ou difficiles d’accès. Les explorations sont très souvent photographiées ou filmées.

C’est justement le cas du Perpignanais Gaëtan Phelippeau et sa chaîne YouTube : L’Explorateur de la peur.

A seulement 18 ans, il explore, caméra à la main, des bâtiments oubliés un peu partout en France. L’une de ses plus grandes découvertes reste « une immense clinique abandonnée ou il y avait encore tous les meubles, tous les lits » précise le youtubeur.

Gaëtan Phelippeau aime également s’offrir quelques sensations fortes en dormant dans les lieux qu’il visite. « J’aime me donner des petit frissons » avoue-t-il.

En deux ans, il est suivi par plus de 28.000 abonnés et ses productions totalisent 1,6 millions de vues.

A découvrir ci-dessous et sur YouTube.

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – juin 2017  :


Tout ce Qui Buzz : le youtubeur urbex

Julien Leroy

21 Juin

Occitanie : Des Montpelliérains inventent MonChaperon, le « blablacar » du piéton

Après le covoiturage, voici le copiétonnage ! Une startup de Montpellier a eu l’idée de créer « Monchaperon », la première application française pour trouver des piétons qui partagent le même trajet que vous.

© Eric Audras / Maxppp

© Eric Audras / Maxppp

Née à Montpellier, « MonChaperon » est  la première application de copiétonnage. Le principe est de mettre en relation des piétons qui souhaitent partager le même trajet à pied. En un mot, Monchaperon est le « blablacar » du piéton

« Passé une certaine heure, être seul dans la rue n’est pas rassurant et ce même sur de petits trajets » explique l’équipe de Montpellier. « Faire son trajet accompagné rassure et rend ce moment beaucoup plus sympathique » poursuit-elle. L’application s’adresse également aux personnes qui cherchent un peu de convivialité.

Disponible sur Android et Apple Store, il suffit de s’inscrire gratuitement et de trouver des « chaperons » qui effectuent le même chemin que vous. Cela marche aussi avec les trajets en transport en commun.

Comme sur Uber, l’application permet également de devenir un marcheur privé qui propose d’accompagner les personnes seules. « Beaucoup de demandes portent sur des petits trajets (raccompagnement du restaurant au parking, de la boite de nuit au parking…), vous pourrez donc faire de nombreux chaperonnages en une soirée et ainsi générer un réel complément de revenus » précise sur son site la start-up.

Lancée depuis fin 2016, le service en ligne affiche à ce jour plus de 3000 utilisateurs.

A télécharger sur www.monchaperon.fr

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – juin 2017  :


MonChaperon, la première application de… copiétonnage née à Montpellier

Julien Leroy

08 Juin

Occitanie : Des Montpelliérains inventent l’application Sportihome, le « airbnb » des sportifs

Si vous êtes un passionné de kitesurf, d’équitation, de VTT, de randonnée, d’escalade ou encore de parapente, la nouvelle application Sportihome est faite pour vous. Inventée à Montpellier, elle est à la fois un Google Maps des meilleurs spots de sports d’aventure et un airbnb des sportifs.

© Sportihome

© Sportihome

Sportihome s’adresse à tous les passionnés de sport extrêmes : kitesurf, VTT, surf, randonnée, escalade, parapente,…

Créée à Montpellier, l’application est à la fois un « Google Maps » des meilleurs spots de sports d’aventure et un « airbnb » des voyageurs sportifs.

Un service unique en France

Sa première fonctionnalité est de proposer « un guide de spots renseignés et évalués par la communauté sportive » explique Sylvain Morel, l’un des deux fondateurs de Sportihome. « Vous avez la possibilité de rechercher des destinations par sport (kitesurf, vtt, randonnée, trail, golf, SUP, parapente, etc) et par ville bien évidement« . A ce jour, 260 spots sont recensés sur l’appli.

Mais l’innovation provient surtout de la deuxième fonctionnalité. En quelques clics, vous pouvez également « trouver (..) les logements à proximité évalués par d’autres sportifs« .

Pour chaque spot, l’application propose des hébergement chez un particulier qui partage la même passion. Bref, un « airbnb » pour les voyageurs sportifs. Votre hôte peut d’ailleurs venir avec vous et partager le plaisir sportif.

Lancé en janvier 2017, Sportihome compte « 3200 membres et plus de 220 logements » assurent les deux fondateurs : Sylvain Morel et Fred Diaw. Ces passionnés de kitesurf surfent déjà sur le succès. Leur start-up basée à Montpellier a déjà recruté 4 personnes. 

>>> Pour télécharger : https://sportihome.com/

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – mai 2017 (à la 38e minute) :


9H50 le matin en Occitanie

Julien Leroy

21 Mai

Montpellier : Staybler, le « Airbnb » des hébergements pour chevaux

Créée entre Montpellier et le Gard, Staybler est le premier « airbnb » des hébergements pour chevaux en Europe.

© Staybler

© Staybler

Staybler est un « airbnb » des hébergements pour chevaux.

La plate-forme « met en relation établissements équestres et cavaliers » pour « réserver directement en ligne boxs, prés ou paddocks » détaillent les 3 fondateurs. Les forfaits vont de 1 à 30 jours et la réservation se fait directement en ligne.

Le service s’adresse à la fois, aux cavaliers qui ont des difficultés à trouver une pension lors d’une compétition ou d’un voyage. Et aux centres équestres qui cherchent à rentabiliser ses espaces inoccupés. L’objectif est de mettre un terme au bouche à oreille et aux recherches interminables.

Lancé en février 2017, Staybler semble séduire la communauté équestre avec 450 inscrits, 100 hébergements recensés et 50 réservations. L’idée s’exporte également en Belgique et au Portugal. Malgré la présence de deux autres concurrents, l’application est pionnière en Europe.

A l’origine de cette innovation occitane, 3 jeunes entrepreneurs héraultais, amis depuis plusieurs années. Diplômée d’une école de commerce à Montpellier, Clémence est âgée de 27 ans et se charge du marketing. Guillaume (30 ans) est notaire et s’occupe des partenariats. Jean-Baptiste (27 ans) est consultant en aquaculture et travaille sur le développement technique et commercial de Staybler. La start-up est basée à Montpellier.

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – mai 2017 :


Tout ce Qui Buzz : Staybler

>>> Site Staybler : www.staybler.com/fr/

Julien Leroy

18 Mai

Succès de la youtubeuse montpelliéraine Romy

Montpellier est une terre de youtubeurs à succès. Après Révo, Léa, Kelly et Juliette…voici Romy. Cette étudiante et sa chaîne mode & beauté cartonne sur YouTube après près d’un demi-million de fans.

© Romy

© Romy

De Toulouse à Montpellier, les youtubeurs d’Occitanie savent faire le buzz. Ils sont nombreux à cartonner sur le net depuis 2-3 ans.

Après Révo, Léa, Kelly, Juliette, Adeline&Vidéos, Léa Choue,…voici Romy !

Cette jeune étudiante de 19 ans compte près de 487.000 abonnés sur YouTube.

De son vrai prénom, Romane, elle commence l’aventure en octobre 2014 après ses journées de cours au lycée. « Je me suis lancée (..) sans trop savoir si ça allait marcher et j’ai découvert une vraie passion »  explique-t-elle sur sa chaîne.

Elle parle ainsi de mode & beauté mais aussi des amis, de ses coups de cœurs et des interrogations que se posent les jeunes filles. « J’adore la mode, le makeup, rigoler, mes amis, la famille, les chats, le macdo et photographier un tas de choses« .

Tutos, vidéos divertissantes, conseils… ses réalisations totalisent, aujourd’hui, plus de 20 millions de vues en l’espace de 2,5 ans.

Un beau succès qui s’explique notamment par sa simplicité et son ton naturel. A découvrir !

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – mai 2017 :


Tout ce Qui Buzz : Romy

Julien Leroy

05 Mai

Les soeurs toulousaines Keyza et AdelineVidéos sont des stars sur YouTube

Elles sont stars sur le web et soeurs dans la vie réelle. Les Toulousaines Keyza et AdelineVidéos cartonnent sur YouTube en s’adressant, chaque semaine, à plus d’un million d’internautes.

© AdelineVideos & Keyza

© AdelineVideos & Keyza

Estelle et Adeline sont deux sœurs toulousaines. Et Leur chaine YouTube font rire, chaque semaine, plus d’un million d’internautes. Un phénomène rare dans l’univers des youtubeurs français.

A 21 ans, Estelle est connue sous le pseudo de « Keyza ». Depuis 2014, cette étudiante toulousaine réalise des vidéos humoristiques et divertissantes. L’objectif est de faire rire sans oublier d’aborder des sujets plus sensibles comme l’homosexualité ou la dépression. « Je peux être un garçon ou une fille, ça dépend des jours en fait. (..) Sinon j’adore les séries, les jeux vidéos et les chats » détaille la Toulousaine sur sa chaine YouTube qui cumule plus de 45 millions de vues.

Sa petite sœur, Adeline suscite le même buzz. Via sa chaine « AdelineVidéos », cette collégienne de 14 ans tourne des vidéos déjantées et des parodies délirantes. Avec 710.000 abonnés et plus de 21 millions de vues, elle cartonne chez les adolescents.

Ce duo rappelle la chaîne YouTube « In the Stairs » du Toulousain Samuel et sa sœur Lucille. Leurs reprises musicales ont fait le buzz en 2014 et 2015.

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Avril 2017 :


TOUT CE QUI BUZZ – Soeurs Youtubeuses

Julien Leroy

24 Mar

Start-up : Privateaser, le « Airbnb » des bars et restaurants créé par un Montalbanais

Privateaser est une plateforme proposant de réserver et de privatiser, un café, une salle de location ou un restaurant pour une fête. Un « Airbnb » des bars qui connaît un beau succès à Paris et depuis peu à Bordeaux et Toulouse.

© Privateaser

© Privateaser

Vous devez organiser un repas entre collègues, un anniversaire ou une fête entre amis. Mais où trouver un lieu prêt à vous accueillir ?

C’est la question favorite de Privateaser. La plateforme propose de réserver et de privatiser, en quelques clics, un café, une brasserie, un restaurant ou une salle de locationA ce jour, 1200 établissements sont répertoriés à Paris, Bordeaux et Toulouse.

Le service (gratuit pour l’utilisateur) est destiné aux entreprises et aux particuliers.

Lancé en 2014 à Paris, Privateaser connaît un beau succès dans la capitale française. Et depuis novembre 2016, la start-up se décline à Bordeaux et à ToulouseUne partie de notre équipe est originaire du Sud-Ouest, donc pour nous Toulouse sonnait comme une évidence » expliquait Nicolas Furlani lors du lancement. D’autres villes sont prévues dont Lyon. 

Derrière ce « Airbnb » des bars, se trouve un jeune Montalbanais : Nicolas Furlani. Aprés des études à Montauban et Toulouse, il est diplômé de Centrale Paris. Avec deux camarades, Alexandre Paepegaey et Raphaël Kolme, ils montent la start-up.

Aujourd’hui, Privateaser a attiré 600.000 utilisateurs en seulement 3 ans d’existence. Avec un chiffre d’affaires (en 2015) de 6 millions d’euros, la jeune pousse a déjà bouclé deux levées de fonds : 300.000 euros en mars 2015 et 500.000 euros en février 2016. 

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Mars 2017 :


Privateaser, le « Airbnb » des bars et restaurants crée par un Montalbanais

Occitanie, première région française des « Airbnb » professionnels ?

Ce concept d’uberiser les services chez les professionnels ou chez les particuliers (Airbnb) via le numérique, est en vogue depuis plusieurs mois en France. 

Un secteur qui compte plusieurs startups précurseurs en Occitanie. Sur ce blog, nous vous avons déjà parlé, en exclusivité, de la jeune pousse gersoise EcoCar’s qui comble les heures creuses chez les garagistes. Idem chez les restaurateurs grâce à la plateforme toulousaine FrenchWork. Ou encore le « airbnb » des coiffeurs toulousains avec la start-up « Le Ciseaux.fr ». Une niche qui pourrait se développer dans les prochaines années.

Julien Leroy

22 Mar

Succès de Flodama, un youtubeur 100% Catalan

Si vous aimez l’humour des Catalans ou l’accent de Perpignan, c’est le moment de (re)découvrir… les vidéos du Flodama ! Le jeune youtubeur connaît un beau succès.

© Flodama

© Flodama

Flodama est une chaine Youtube 100 % catalane à l’humour déjanté.

Depuis 2014, ce Catalan et sa baratina s’amusent de l’actualité nationale ou locale, avec une bonne dose d’expressions catalanes.

Une autodérision des Catalans qui fait le buzz sur Internet. Flodama compte aujourd’hui, plus de 7000 abonnés et près d’un million de vues.

Derrière ce personnage à l’accent du sud, se trouvent un duo : David Morer et Matteu Roba. Les deux amis ont crée une maison de production « Flodama Productions ».

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Mars 2017 :

>> Pour découvrir les autres vidéos de Flodama : https://www.youtube.com/user/kalimoulox

Julien Leroy

09 Mar

Insolite : un Montpelliérain crée le buzz avec un championnat du monde de lancer de… pantoufle

Un jeune étudiant de Montpellier s’est amusé à lancer, sur Facebook, l’idée du premier championnat du monde de lancer de pantoufle en Occitanie. En quelques jours, plus de 8000 internautes sont venus soutenir son initiative. Si bien que le projet va devenir une réalité le 29 avril prochain.

© Brice Lorino

© Brice Lorino

Créer le buzz avec une… pantoufle. C’est l’exploit de Brice Lorino, un jeune étudiant de Montpellier âge de 18 ans.

Fin février, un de ses amis lui lance le défi de créer un événement improbable sur Facebook. C’est alors que Brice a l’idée de créer une coupe du monde de lancer de… pantoufle dans la capitale héraultaise. Sur un modèle identique au traditionnel concours de lancer de charentaises en Charente-Martine.

Un délire entre amis qui devient en quelques jours un véritable buzz. Plus de 1000 personnes s’inscrivent et près de 7000 personnes se montrent intéressées

Un succès inespéré qui incite Brice Lorino à organiser l’événement pour de vrai.

« C’est là que j’ai eu l’idée d’organiser l’événement pour de vrai. Au tout début j’étais un peu perdu ne sachant pas qui contacter et je ne savais pas quoi faire exactement non plus» avoue le jeune organisateur.

Mais avec l’aide de la presse locale et de quelques sponsors, le mondial du lancer de pantoufle prend forme et aura lieu le 29 avril à Montpellier.

« Une participation de 2€ sera demandée pour chaque participant, une buvette sera mise en place et des lots à gagner pour les vainqueurs, toute les recettes générées par le championnat sera renversé à l’association les boucles du cœur » conclu Brice Lorino.

>>> Pour vous inscrire : page Facebook du Mondial de lancer de pantoufle à Montpellier

>> Plus d’info en image avec ma chronique (n°52) dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Mars 2017 :

Tout Ce Qui Buzz : Mondial du lancer de pantoufles à Montpellier

Julien Leroy

05 Mar

Saison 2 de la web-série toulousaine « Un Siècle vous contemple », où les héros ont plus de… 90 ans

Exclusivité. Après le succès de la saison 1, Marthe, Clémentine, Renée et Grand-Mère, âgés de 90 ou plus, reviennent sur YouTube. Le nouveau opus de la web-série toulousaine « Un siècle vous contemple » démarre ce dimanche 5 mars. A (re)découvrir.

© Gabin Fueyo

© Gabin Fueyo

« Nos protagonistes approchent les 100 ans, elles ont toute leur tête et des histoires extraordinaires à nous raconter ! » résume Gabin Fueyo. Depuis avril 2016, ce toulousain de 30 ans, réalise la web-série « Un Siècle vous contemple », où des personnes âgées racontent leurs souvenirs, leur mémoire et leur vision du monde.

« En ouvrant une boîte contenant de nombreux objets symboliques : Marthe, Renée, Clémentine et Grand-Mère nous livrent leurs souvenirs de vie en ne se gênant pas pour donner leurs points de vue sur le monde d’aujourd’hui » précise le réalisateur.

Les témoignages sont à la fois émouvants et drôles. Comme dans la première saison, chacun y trouvera son plaisir. Des héros qui vous rappelleront probablement votre grand-mère. Une vraie réussite ! 
D’ailleurs, Gabin Fueyo a eu l’idée en écoutant la grand mère de son meilleur ami. « J’ai alors commencé à la filmer avant d’aller en voir d’autres » .

Un webdoc au format court (2 min) qui rencontre un beau succès sur les réseaux sociaux. Les 20 premières épisodes de la première saison, comptabilisent près de 500.000 vues. La série est également diffusée sur France 3 Occitanie dans l’émission « 9h50 le matin ».

Coup d’envoi de la saison 2 à partir du 5 mars

La saison 2 de la web-série « Un siècle vous contemple » débute ce dimanche 5 mars sur les réseaux sociaux. Un épisode sera ensuite diffusé chaque vendredi à 10h15 sur la chaîne Youtube et sur Facebook

Dans ce deuxième opus tourné entièrement au sein de la résidence Orpéa Crampel à Toulouse, Gabin Fueyo a voulu faire émerger des souvenirs à partir d’un objet. Par exemple « un drapeaux français, une peluche Pikachu, un révolter, un livre du Château de ma mère,…« 

Voici le premier épisode avec Grand-Mère qui « ne comprends pas comment un peuple intelligent a pu élire un homme comme Trump » : 

Un webdoc bientôt primé ?

La série de Gabin Fueyo est-elle à quelques clics d’un premier prix ? Sa création participe aux Trophées de la SilverECO dans la catégorie initiative des EHPAD et au Webprogram Festival de Parisdans la catégorie webdocumentaire. Réponse à la fin du mois.

Julien Leroy