24 Mar

Start-up : Privateaser, le « Airbnb » des bars et restaurants créé par un Montalbanais

Privateaser est une plateforme proposant de réserver et de privatiser, un café, une salle de location ou un restaurant pour une fête. Un « Airbnb » des bars qui connaît un beau succès à Paris et depuis peu à Bordeaux et Toulouse.

© Privateaser

© Privateaser

Vous devez organiser un repas entre collègues, un anniversaire ou une fête entre amis. Mais où trouver un lieu prêt à vous accueillir ?

C’est la question favorite de Privateaser. La plateforme propose de réserver et de privatiser, en quelques clics, un café, une brasserie, un restaurant ou une salle de locationA ce jour, 1200 établissements sont répertoriés à Paris, Bordeaux et Toulouse.

Le service (gratuit pour l’utilisateur) est destiné aux entreprises et aux particuliers.

Lancé en 2014 à Paris, Privateaser connaît un beau succès dans la capitale française. Et depuis novembre 2016, la start-up se décline à Bordeaux et à ToulouseUne partie de notre équipe est originaire du Sud-Ouest, donc pour nous Toulouse sonnait comme une évidence » expliquait Nicolas Furlani lors du lancement. D’autres villes sont prévues dont Lyon. 

Derrière ce « Airbnb » des bars, se trouve un jeune Montalbanais : Nicolas Furlani. Aprés des études à Montauban et Toulouse, il est diplômé de Centrale Paris. Avec deux camarades, Alexandre Paepegaey et Raphaël Kolme, ils montent la start-up.

Aujourd’hui, Privateaser a attiré 600.000 utilisateurs en seulement 3 ans d’existence. Avec un chiffre d’affaires (en 2015) de 6 millions d’euros, la jeune pousse a déjà bouclé deux levées de fonds : 300.000 euros en mars 2015 et 500.000 euros en février 2016. 

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Mars 2017 :


Privateaser, le « Airbnb » des bars et restaurants crée par un Montalbanais

Occitanie, première région française des « Airbnb » professionnels ?

Ce concept d’uberiser les services chez les professionnels ou chez les particuliers (Airbnb) via le numérique, est en vogue depuis plusieurs mois en France. 

Un secteur qui compte plusieurs startups précurseurs en Occitanie. Sur ce blog, nous vous avons déjà parlé, en exclusivité, de la jeune pousse gersoise EcoCar’s qui comble les heures creuses chez les garagistes. Idem chez les restaurateurs grâce à la plateforme toulousaine FrenchWork. Ou encore le « airbnb » des coiffeurs toulousains avec la start-up « Le Ciseaux.fr ». Une niche qui pourrait se développer dans les prochaines années.

Julien Leroy

23 Mar

Nouvel épisode de la web-série « Toulousain ! » sur les… façons de reconnaître les Français à l’étranger

© Mélissa et Fred

© Mélissa et Fred

Nouvel épisode pour la web-série « Toulousain ! » réalisée par le duo de comédiens Fred&Melissa.

Pour ce douzième épisode, nos deux Toulousains partent au Mexique et livrent les 10 meilleurs façons de reconnaître des français à l’étranger. Une série de sketchs qui font sourire ou rire en fonction de nos souvenirs de voyage. 

Postée sur la page Facebook des deux humoristiques ce 23 mars, la vidéo devrait connaître à nouveau, le buzz sur les réseaux sociaux. A voir et à partager…

Julien Leroy

22 Mar

Succès de Flodama, un youtubeur 100% Catalan

Si vous aimez l’humour des Catalans ou l’accent de Perpignan, c’est le moment de (re)découvrir… les vidéos du Flodama ! Le jeune youtubeur connaît un beau succès.

© Flodama

© Flodama

Flodama est une chaine Youtube 100 % catalane à l’humour déjanté.

Depuis 2014, ce Catalan et sa baratina s’amusent de l’actualité nationale ou locale, avec une bonne dose d’expressions catalanes.

Une autodérision des Catalans qui fait le buzz sur Internet. Flodama compte aujourd’hui, plus de 7000 abonnés et près d’un million de vues.

Derrière ce personnage à l’accent du sud, se trouvent un duo : David Morer et Matteu Roba. Les deux amis ont crée une maison de production « Flodama Productions ».

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Mars 2017 :

>> Pour découvrir les autres vidéos de Flodama : https://www.youtube.com/user/kalimoulox

Julien Leroy

21 Mar

Jeux vidéo : Parier (gratuitement) sur des compétitions d’e-sport avec le site toulousain Betters’Rift

Betters’Rift propose aux fans d’eSport de parier (gratuitement) sur des compétitions de jeux vidéo. Née à Toulouse, la plateforme est unique en France.

© MaxPPP

© MaxPPP

League of Legend, Counter Strike, OverWatch… ces jeux vidéos restent (encore) méconnus pour le grand public. Pourtant, ils rassemblement des millions de joueurs à travers le monde (dont 4,5 millions en France). Il existe même des compétitions internationales qui réunissent des milliers de spectateurs.

Ce marché mondial du e-sport (sport électronique) est estimé à 1 milliard d’euros en 2017.

Un business du futur qui a donné l’idée à 3 Toulousains, Alexis Cassan, Philippe-Adrien Chaix et Manuel Godeux, de créer Betters’rift

Lancé en octobre 2016, Betters’rift propose des paris en ligne sur les matchs de jeux vidéo. Le tout est entièrement gratuit. « Pour parier, pas besoin de carte bleue » précise Philippe-Adrien Chaix, l’un des créateurs. « L’utilisateur se connecte et reçoit une somme virtuelle qu’il peut miser. S’il gagne suffisamment, il peut échanger ses gains contre des cadeaux chez nos boutiques partenaires ».

Nous avions été les premiers à vous présenter cette plateforme unique en France.

Depuis le début de l’année 2017, la stat-up est installée au sein de l’incubateur du Crédit Agricole à Toulouse. Une de nos équipes ont pu les rencontrer  :


Betters’Rift pour parier sur le e-sport

Julien Leroy

La video « Toulouse vs Montpellier » fait le buzz sur Facebook

Une vidéo, sur Facebook, s’amuse à lister les différences entre Toulouse et Montpellier. Une comparaison occitane qui fait le buzz.

© Grizette

© Grizette

Quelles sont les différences entre Toulouse et Montpellier ? Chaque ville possède ses spécificités culinaires, culturelles, sociétales et historiques. A l’heure de la grande région Occitanie, cette vidéo humoristique permet de (re)découvrir les richesses de nos capitales.

L’initiative est signée par la rédaction de Grizette, le magazine féminin du Sud de la France. Une manière originale de se faire connaître auprès du grand public.

D’ailleurs, cela fonctionne. La vidéo « Toulouse vs Montpellier » fait le buzz sur Facebook. Un teaser avait déjà rencontré un beau succès en février dernier. Une version longue (1’42 ») est en ligne depuis ce vendredi 17 mars. La vidéo compte déjà plus de 92.000 vues en l’espace de 3 jours.

A découvrir immédiatement par ici…

 Julien Leroy

20 Mar

Start-up : Devenir un as de la conduite avec l’objet connecté « Akolyt »

Comment devenir un as de la conduite ou de la mécanique en quelques clics ? C’est possible avec un petit objet connecté baptisé « Akolyt », développé par Drust. Cette start-up parisienne vient de s’installer à l’IoT Valley de Labège, près de Toulouse.

© drust

© drust

« Akolyt » débarque à Toulouse. Ce petit objet connecté est destiné à tous les automobilistes. 

Une fois branché sur la prise diagnostic de la voiture (utilisée par les garagistes), « Akolyt » livre, via le smartphone, des conseils de conduite pour réduire sa consommation d’essence, localise la voiture sur un parking et archive les trajets. L’application offrira (prochainement) un diagnostic d’entretien du véhicule avec rappel de la prochaine vidange. L’objet fonctionne avec 98% des modèles commercialisés en Europe depuis 2009.

« La solution permet d’améliorer ses performances de conduite, suivre ses économies et faire partie de la communauté des superdrivers » précisent les fondateurs.

Commercialisé depuis novembre 2016, ce bijou technologique a été mis au point par trois amis et anciens ingénieurs chez PSA : Michaël Fernandez, Pascal Galacteros, et Orent Pignal. Ils ont ainsi fondé leur start-up, Drust, en 2014. Aujourd’hui, la société compte 25 salariés.

En attendant qu’Akolyt trouve son public, la jeune pousse a installée une partie de son équipe, à l’IoT Valley de Labège, près de Toulouse. Ce site rassemble une cinquantaine de start-up, dont Sigfox, dédiée aux objets connectés.

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Mars 2017 :


Tout Ce Qui Buzz – Akolyt

>> Plus d’info sur : drust.io/fr/accueil/

Julien Leroy

16 Mar

Une « Startup Weekend » à Toulouse pour ceux qui veulent créer leur… start-up

Vous avez un projet de start-up ou l’idée d’une nouvelle application ? Venez la lancer lors de la 8è édition du « Startup Weekend » de Toulouse, les 28, 29 et 30 avril. Les meilleurs projets bénéficieront de conseils. Un concours qui a déjà révélé plusieurs jeunes pousses de l’écosystème numérique toulousain.

© Startup Weekend Toulouse

© Startup Weekend Toulouse

Un week-end pour lancer sa propre start-up ! C’est ce que propose la 8è édition du « Startup Weekend » de Toulouse, les 28, 29 et 30 avril prochain dans les locaux de la Toulouse Business School (TBS).

« Designers, marketeurs, programmeurs, financiers… tout le monde est le bienvenu. Les idées sont diverses et variées, et peuvent s’adresser à tous les marchés possibles » annonce les organisateurs.

Le premier jour, les porteurs de projets ont 60 secondes pour présenter leurs idées. Les 12 meilleures seront sélectionnées pour le week-end. Durant 54 heures, de jour comme de nuit, les jeunes pousses pourront rencontrer des « investisseurs, des mentors et des entrepreneurs qui les accompagneront« .

A l’issue du week-end, chaque candidat est évalué par un jury de professionnels. L’objectif est d’affiner leur business modèle et de les lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat.

La Startup Weekend est présent dans 150 pays et villes dont Toulouse. « 3000 entreprises ont été créées » assurent les organisateurs.

Dans la ville rose, l’événement a déjà révélé plusieurs start-up de l’écosystème numérique local. On retrouve ​MyFeelBack, spécialisé dans la conception d’enquêtes marketing en ligne, ou CityMéo qui ​propose une solution d’affichage dynamique clé en main qui repose sur le player le plus compact du marché.

Toulouse est à ce jour, la deuxième ville de France en nombre de start-up.

>>> Plus d’info sur la page Facebook du start-up week-end Toulouse

Et pour s’inscire, c’est par ici : ​http://www.up.co/communities/france/toulouse/startup-weekend/10666

Julien Leroy

13 Mar

Le blog #ToutCeQuiBuzz est lu par plus de 18.000 visiteurs par mois. Merci !

© MaxPPP

Ce blog fête aujourd’hui ses 3 ans !

En guise de cadeau, la belle audience de 2016. Vous avez été exactement 215.942 à visiter ce blog, soit le double de l’année dernier. Au total, vous êtes en moyenne 18.000 internautes à venir lire et partager les actus du blog. Merci à chacun et à chacune ! 

Pour 2018, le blog Tout ce qui Buzz (#ToutCeQuiBuzz) continuera à vous informer de l’actualité du numérique et du web en Occitanie. N’hésitez pas à partager vos pépites du net, vos apps ou votre startup via Twitter (@julien17) ou par l’e-mail julien.leroy@francetv.fr.

Je profite de l’occasion pour vous faire (re)découvrir les autres blogs de la rédaction de France 3 Midi-Pyrénées :

A très vite !

1Julien Leroy

09 Mar

Insolite : un Toulousain crée sur Twitter, la journée internationale du… gif

Ce jeudi 9 mars, c’est la journée internationale du…gif. Une première édition lancée, ce matin sur Twitter, par un Toulousain. Depuis, c’est le buzz. Des centaines d’internautes se sont pris au jeu.

© MaxPPP

© MaxPPP

Sur Twitter, les Gifs animés prennent de plus en plus d’importances dans les échanges. Il s’agit d’une image animée de quelques secondes qui tourne en boucle. Les Twittos s’en servent pour exprimer leur sentiment ou leur humour. Une variante des smileys.

C’est ainsi qu’un community manager de Toulouse, Clément Bonnet, a voulu ce jeudi 9 mars, leur rendre hommage en créant le hashtag #journéeinternationaledugif. Une journée où chaque internaute post son meilleur Gif.

« Je regardais toutes les « journées internationale de… »… il y a, entre autres, la journée du compliment, la journée de la procrastination, de l’amitié, du chat etc etc. J’ai été étonné de ne pas trouver de journée du GIF vu la place importante que ce dernier prend dans les échanges sur internet aujourd’hui » m’explique Clément Bonnet.

« Ce matin j’ai donc décidé (..) de lancer la #JournéeInternationaleDuGIF ! Le concept a tout de suite pris, les tweets se sont enchainés » poursuit-il.

Il est vrai que l’idée a aussitôt plu aux Twittos mais aussi aux grandes marques (SFR, Topito, Carrefour, Interflora,…). Des centaines de Gifs animées envahissent depuis quelques heures, la timeline de Twitter. #JournéeInternationaleDuGIF est le hashtag le plus partagé sur le réseau français.

En attendant que « le 9 mars devienne officiellement la journée du Gif » espère le Toulousain, voici un petit florilège :

 Julien Leroy

Insolite : un Montpelliérain crée le buzz avec un championnat du monde de lancer de… pantoufle

Un jeune étudiant de Montpellier s’est amusé à lancer, sur Facebook, l’idée du premier championnat du monde de lancer de pantoufle en Occitanie. En quelques jours, plus de 8000 internautes sont venus soutenir son initiative. Si bien que le projet va devenir une réalité le 29 avril prochain.

© Brice Lorino

© Brice Lorino

Créer le buzz avec une… pantoufle. C’est l’exploit de Brice Lorino, un jeune étudiant de Montpellier âge de 18 ans.

Fin février, un de ses amis lui lance le défi de créer un événement improbable sur Facebook. C’est alors que Brice a l’idée de créer une coupe du monde de lancer de… pantoufle dans la capitale héraultaise. Sur un modèle identique au traditionnel concours de lancer de charentaises en Charente-Martine.

Un délire entre amis qui devient en quelques jours un véritable buzz. Plus de 1000 personnes s’inscrivent et près de 7000 personnes se montrent intéressées

Un succès inespéré qui incite Brice Lorino à organiser l’événement pour de vrai.

« C’est là que j’ai eu l’idée d’organiser l’événement pour de vrai. Au tout début j’étais un peu perdu ne sachant pas qui contacter et je ne savais pas quoi faire exactement non plus» avoue le jeune organisateur.

Mais avec l’aide de la presse locale et de quelques sponsors, le mondial du lancer de pantoufle prend forme et aura lieu le 29 avril à Montpellier.

« Une participation de 2€ sera demandée pour chaque participant, une buvette sera mise en place et des lots à gagner pour les vainqueurs, toute les recettes générées par le championnat sera renversé à l’association les boucles du cœur » conclu Brice Lorino.

>>> Pour vous inscrire : page Facebook du Mondial de lancer de pantoufle à Montpellier

>> Plus d’info en image avec ma chronique (n°52) dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Mars 2017 :

Tout Ce Qui Buzz : Mondial du lancer de pantoufles à Montpellier

Julien Leroy