02 Août

TOP 6 des meilleurs conseils pour déconnecter (un peu) de son smartphone durant les vacances

Comment décrocher de son smartphone ou de ses e-mails durant les vacances d’été ? Voici quelques conseils délivrés par Clémence Cier, spécialiste en addiction numérique. Elle anime une cure de digital detox à Bagnères-de-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées.

© Franck Dubray / MaxPPP

© Franck Dubray / MaxPPP

Les notifications Facebook, les alertes info, les e-mails du bureau, les messages Twitter,… ne prennent jamais de congés.  Alors, comment déconnecter de votre smartphone ou de votre tablette durant vos vacances d’été ?

1Prendre conscience

« On peut commencer par prendre conscience du degré d’utilisation des outils numériques » répond Clémence Cier, psychologue de Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées) spécialisée en addiction numérique

« Quelles sont mes habitudes par rapport au numérique ? (Fréquence, durée…), Comment je me sens quand je n’ai pas mon portable/tablette avec moi ? Est-ce que j’ai envie de faire une pause avec le numérique ? Est-ce que je pense en avoir besoin ?« . Pas facile d’y répondre mais c’est primordial !

2Déconnecter le temps d’une après-midi à la plage

Deuxième conseil : « Laisser les outils numériques de côté pendant les moments que l’on juge importants« . Lors du « repas, du sommeil (nuit et sieste) ou d’une activités diverses : collectives, loisirs, visites, repos« .

3Prévoir des « temps de connexion »

Par exemple, à telle heure « je me connecte, pendant 20 minutes par exemple » conseille Clémence Cier. « Le but est de circonscrire et de cadrer l’utilisation du numérique. En même temps, on évite la frustration car on ne se l’interdit pas (..). On devient maître du téléphone et non plus esclave« .

Faire « une pause avec « l’hyperconnexion » ne veut pas dire se couper complètement du smartphone, surtout si on a besoin d’avoir certaines informations… (liens avec amis, famille…) » précise-t-elle.

Prévoir des « temps de connexion. Le but est de circonscrire et de cadrer l’utilisation du numérique.

4Vivre le moment présent

« Lorsqu’on passe un bon moment en vacances, il peut être pertinent de prendre conscience de comment on se sent à cet instant. Cela permet de prendre conscience du positif, on fait ressortir la notion de plaisir. Cela peut pallier l’envie d’être toujours connecté et « ailleurs ». On se raccroche au présent, à la réalité« .

En résumé, « Faire une pause, c’est se recentrer sur soi et sur ce qui est important pour soi : relations avec autrui, sorties… » assure la psychologue.

6Une cure de diète numérique (digital detox)

S’il est impossible de suivre tous ces conseils, offrez-vous une cure  de diète numérique (digital detox). Elle se multiplient un peu partout en France dont aux thermes de Bagnères-de-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées.

Durant une semaine, le téléphone, l’ordinateur ou la tablette numérique sont bannis. Au programme : activité manuelle, entretien avec un psychologue spécialisé dans le numérique, séance de relaxation, gymnastique, massage, hammam,… L’eau thermale est utilisé pour relaxer et occuper l’esprit à autre chose. L’objectif n’est pas de supprimer les nouvelles technologies mais d’apprendre à les maîtriser. Une solution radicale mais efficace. 

7Et vous ?

Quels sont vos secrets pour couper numériquement ?

N’hésitez pas à réagir ici ou sur mon compte twitter. J’aurai plaisir de les lire à mon… retour de vacances. 😉 Bel été à toutes et à tous !!

Julien Leroy

27 Juil

Des Toulousains inventent Watch Eat, le « Airbnb » des soirées foot

L’application toulousaine Watch Eat propose de mettre en relation des fans de sport pour regarder un match à la TV chez un particulier. Un « Airnb » des amateurs de sport qui sera disponible le 5 août prochain sur smartphone.

© Jean Francois Frey / MaxPPP

© Jean Francois Frey / MaxPPP

La plateforme Watch Eat propose à des particuliers possédant une TV et un abonnement à l’une des chaînes sportives, de recevoir des invités le temps d’un match. Voici le concept de la nouvelle application née à Toulouse.

« Par exemple, ce soir pour la finale de Ligue des Champions, je peux accueillir 3 supporters du Real Madrid chez moi (..). Ainsi nous mangerons ensemble devant le match et partagerons nos émotions entre supporters du Real Madrid » précise Karim Cherifi, co-fondateurs de Watch Eat.

L’application s’adresse à la fois aux supporters et aux amateurs de sport qui ne regardent que quelques événements durant l’année. Le but étant « de partager un moment convivial » complètent les deux fondateurs. Reste à savoir si le concept d’inviter des inconnus chez moi, séduira les passionnés.

Une formule apéro en option

En attendant de savoir, le fonctionnement est très simple. Soit vous vous inscrivez comme un hôte disposant d’un abonnement à l’une des chaînes sportives payantes. Soit comme un visiteur prêt à se déplacer. L’ensemble des annonces s’affichent en fonction de sa localisation.

« Vous découvrirez le salon de votre hôte ainsi que la TV dont il dispose, afin d’avoir une idée exacte du lieu d’accueil. À la manière d’un Airbnb, vous trouverez votre bonheur en quelques clics » détaille Karim Cherifi. 

Et comme sur un site de revente, le visiteur pourra évaluer son hôte avec des points fair-play”. 

Parallèlement, Watch Eat propose deux formules d’accueil. « La première consistera à recevoir un invité gratuitement. La seconde formule comportera un repas » explique les concepteurs. L’Hôte propose alors un apéritif ou un repas en précisant auparavant le prix.

Inventée par un fan du PSG et un supporter de l’OM

Watch Eat est née dans la tête de deux amis Toulousains. Karim Cherifi, 24 ans, est un supporter de l’OM qui vient d’obtenir un diplôme MBA à New York. Et Enzo Trupiano étudie la stratégie digitale tout en suivant à 21 ans, les matchs de son équipe préférée, le PSG.

Lancement le 5 août

Le lancement officiel de Watch Eat est prévu pour l’ouverture de la saison de ligue 1 de football, le 5 Août 2017. L’application sera disponible gratuitement sur Androïd et Apple. 

A terme, les concepteurs veulent étendre la plateforme à tous les sports diffusés à la TV : rugby, basket, tennis,…

>>> Plus d’info sur www.watcheat.fr

Julien Leroy

26 Juil

Insolite : dessiner un youtubeur en version… manga avec le Carcassonnais TutoDraw

Jordan Molina est un youtubeur dessinateur à succès, originaire de Carcassonne. Dans sa derrière vidéo, il propose un tutoriel pour dessiner les stars du web en version manga, dont le Toulousain Tibo InShape.

© Jordan Molina

Le youtubeur toulousain Tibo In Schape en version manga / © Jordan Molina

« Dessinons les youtubers en version.. manga ! » annonce Jordan Molina, alias « TutoDraw », dans sa dernière vidéo du 23 juillet.

Le youtubeur dessinateur propose aux internautes, un tutoriel pour transformer leurs stars en personnage de BD japonaise. « Style manga plutôt réaliste » précise-t-il. 

Pour ce premier épisode, 4 youtubeurs à succès sont proposés : Jevin Tran, Antoine Daniel, Natoo et le Toulousain Tibo InSchape, la star européenne des youtubeurs fitness.

Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un mangaka, la vidéo se regarde avec plaisir. D’ailleurs, elle totalise plus de 375.000 vues en l’espace de 72 heures.

Originaire de Carcassonne, Jordan Molina est un artiste de 19 ans qui partage sa passion en proposant des tutoriels et des démonstrations de dessin. Sa chaîne YouTube « TutoDraw » est suivi par près de 900.000 abonnés et compte plus 166 millions de vues. A découvrir ici

>>> Je dessine les Youtubers en MANGA ! – TutoDraw – Juillet 2017 :

Julien Leroy

25 Juil

A Montauban, la start-up Cocolico fait faillite

Fin de l’aventure pour la start-up Cocolico, basée à Montauban. La marque de vêtement pour enfant 100% français vient d’être placé, ce mardi, en liquidation judiciaire. Elle avait déjà frôlé la faillite en décembre 2016. 16 salariés se retrouvent sans emploi. 

© Cocolico

© Cocolico

Cocolico, c’est fini. Spécialisée dans le prêt-à-porter pour enfants « made in France », la start-up vient d’être placé en liquidation judiciaire, ce mardi 25 juillet, par le tribunal de commerce de Montauban. 16 salariés se retrouvent sans emploi. 

Né en 2015 à Montauban, Cocolico proposait une collection de vêtements sur-mesure et unique pour les enfants de 0 à 8 ans. Les collections étaient confectionnées à la main, depuis le Tarn-et-Garonne.

La plupart des créations était destinée au marché chinois. « La Chine représentait 90% de notre activité » précise Antoine Thuillier, co-gérant de Cocolico. La marque y avait ouvert plusieurs magasins avec l’aide d’un partenaire local. 

Perte du marché Chinois

D’ailleurs, c’est la perte du contrat avec la Chine qui a provoqué la fermeture de Cocolico.

La marque montalbanaise avait lancé, l’an dernier, une procédure de protection du nom commercial pour éviter les contrefaçons. Après des mois d’attente, « nous avons eu un retour négatif la semaine dernière » explique Antoine Thuillier. « Le nom de notre entreprise est trop proche de certaines autres marques chinoises (..) qui ne travaillent pas dans le prêt-à-porter ». 

Résultat, notre « importateur chinois a suspendu notre contrat » provoquant ainsi l’arrêt des boutiques et des commandes. « La dernière commande pour la Chine représentait 150.000 euros de chiffre d’affaire » détaillent les deux fondateurs, soit environ 25 % du budget de la start-up. 

Antoine et Muriel Thuillier ont envisagé toutes les possibilités pour sauver leur entreprise. Mais avec une trésorerie insufissante, la liquidation judiciaire semblait inévitable.

La faillite évitée en décembre 2016

Le manque de liquidité reste le talon d’Achille des start-up. Cocolico avait déjà tiré la sonnette d’alarme en septembre 2016, avec un déficit de 140 000 euros. Une situation causée principalement par une levée de fonds qui n’avait pas aboutie.

Les deux entrepreneurs avaient alors lancé une grande campagne de communication et un appel aux dons. Quelques jours avant Noël, ils parvenaient à boucler une levée de fonds de 211 000 euros et à attirer de nouveaux investisseurs. 

Un sauvetage qui ne suffira pas à pérenniser le budget.

Cette faillite est une mauvaise nouvelle pour le label « made in France ». D’autant plus que Cocolico avait classé, en 2016, parmi les 5 pépites françaises qui marqueront leur secteur dans les dix prochaines années, selon une étude de l’agence W.

>>> Reportage de France 3 Toulouse (Robin Doreau) – Juillet 2017 :


A Montauban, la start-up Cocolico fait faillite

Julien Leroy

Buzz : Jaime Lannister de Game of Thrones en vacances dans le Lot

© Nikolaj Coster-Waldau - Dans la série de Game of Thrones

© Nikolaj Coster-Waldau – Dans la série de Game of Thrones

Jaime Lanister était ce dimanche 23 juillet dans le Lot. L’un des héros de la série culte « Game of Thrones » a posté sur Instagram, une vidéo en direct de Luzech. Il a été également aperçu la veille à Cahors selon MediatLot

Interprété par Nikolaj Coster-Waldau, l’acteur était de passage dans le Lot, ce week-end, après des vacances au sud de l’Espagne.

Une présence qui a ravi les fans français. Sa vidéo sur Instagram a fait le buzz avec plus de 100.000 vues en moins de 48 heures. D’autres ont eu la chance de le croiser.

Nous ignorons encore pourquoi la star danoise était dans le Lot. Mais rappelons que la reine et le prince du Danemark possèdent le château de Caï à … Luzech. Par ailleurs, le paysage lotois rappelle parfois le décor de la série. En juillet 2016, le Journal du Net avait listé les sites français qui incarneraient les lieux emblématiques de la Game of Thrones. Rocamadour et Cahors étaient cités

Game of Thrones est une série télévisée américaine médiéval-fantastique, créée en 2011 par David Benioff et Daniel B. Weiss. La saison 7 est actuellement diffusée en France. 

>>> La vidéo de l’acteur de Jaime Lanister : Cliquez ici

Le Comité de défense de la chocolatine fait le buzz sur Facebook

Créée par deux jeunes Toulousaines, le comité de défense de la chocolatine milite sur Facebook, en postant des messages revendicatifs et humoristiques. Une cause qui fédère des milliers d’internautes.

© Collection Watier / MaxPPP

© Collection Watier / MaxPPP

Chocolatine ou pain au chocolat ? De Toulouse à Bordeaux en passant par Tarbes, la question ne se pose pas. La chocolatine doit s’imposer comme l’appellation officielle pour désigner la célèbre viennoiserie.

C’est ainsi que deux étudiantes toulousaines, ont voulu fédérer cette communauté en créant sur Facebook, le « Comité de défense de la chocolatine ». 

« C’est un sujet qui tient beaucoup à cœur des Toulousains et du Sud-Ouest. Nous le voyons au quotidien, ils sont très attachés au terme de Chocolatine et c’est pour cela que nous n’avons pas hésité longtemps à se lancer sur ce sujet » précisent les deux fondatrices du comité, Fanny Marcel et Audrey Mayer. 

Sur leur page, elles s’amusent à poster des « contenus plutôt fictifs ou humoristiques » expliquent-elles. Cela va de la photo détournée à la mise en scène en passant par l’actualité autour du thème. 

A ce jour, leur plus gros succès est une photo où l’on voit une électrice votant entre « chocolatine » et « Pain au chocolat » (cf. ci-dessous). Postée le jour du premier tour de l’élection présidentielle 2017, la publication fait un carton avec 2,7 millions de vues. 

Vers un label « Chocolatine » dans les boulangeries ?

Plus de 8600 internautes suivent aujourd’hui les messages militants des deux étudiantes en Master de communication.
« Du coup on se met même à s’imaginer des folies : créer une association, des événements, un label pour les boulangeries qui disent chocolatines… 😉 On a vraiment l’impression que le Sud-Ouest est demandeur ! »
En attendant, vous pouvez faire un tour sur leur page Facebook : Page officielle du Comité de defense de la chocolatine

Julien Leroy

24 Juil

Deux Toulousains inventent « Emprunte mon toutou », LeBonCoin pour prêter (et faire garder) son chien

Garder un chien gratuitement, uniquement pour le plaisir. C’est le concept lancé par deux Toulousains avec leur plateforme nationale  « Emprunte mon toutou ». Un service destiné à la fois à ceux qui ne peuvent pas avoir un animal à plein temps et aux propriétaires qui veulent partir le temps d’un week-end ou en vacances.

© Emprunte Mon Toutou

© Emprunte Mon Toutou

« Il s’agit une d’une plateforme qui met en relation des personnes qui souhaitent faire garder leur chien avec des personnes qui souhaiteraient garder des chiens » résument les concepteurs Toulousains de la plateforme « Emprunte mon toutou »

Une version du « dog-sitter » mais entièrement gratuite. « Les emprunteurs ne sont pas rémunérés, c’est pour le plaisir de garder un chien, pour ceux qui n’en ont pas ».

« Plus d’excuse pour abandonner son animal cet été »

« Trouver une personne de confiance pour s’occuper de son chien, le temps d’une promenade, pendant un week-end, ou lors de vacances, n’est pas toujours chose aisée »  poursuivent Thibaut Pfeiffer et Eleanor Stanton

Or, « D’un autre côté, des milliers de personnes adorent les chiens mais ne peuvent en avoir, pour diverses raisons ». C’est dans cette optique de mise en relation qu »Emprunte Mon Toutou a été créée. Il suffit de s’inscrire et de chercher des bénévoles à proximité. « Le chien est l’animal préféré de 51 % des Français… mais seulement 26% en possèdent » précisent les deux Toulousains.

Déploiement dans les grandes villes de France

« Emprunte Mon Toutou » est né dans la ville rose en mars 2017. « En moins d’un mois, 500 membres toulousains s’inscrivent » assurent le duo. Un engouement qui les incite à se déployer rapidement dans les grandes villes françaises. Paris, Bordeaux, Lyon, Montpellier, Marseille, Rennes, Nice sont désormais connectés depuis juin 2017.

Aujourd’hui, la plateforme rassemble « 1911 membres, 647 chiens et 1264 emprunteurs« .

>>> Plus d’info sur : www.empruntemontoutou.com

>>> Reportage de Marie Martin et Juliette Meurin (France 3 Toulouse) – Juillet 2017 :

« Emprunte mon toutou », le site internet toulousain qui permet d’avoir un chien, de temps en temps

Julien Leroy

23 Juil

A Nailloux (Haute-Garonne) : lancement d’un « blablacar » des promenades de chiens

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un chien ? et vous adorez vous promener au lac de Nailloux, près de Toulouse ? Le groupe Facebook « Promenade canine Nailloux » est fait vous. Il propose de mettre en relation des maîtres pour faire connaissance et partager votre passion.

©FRANCOIS DESTOC / MaxPPP

©FRANCOIS DESTOC / MaxPPP

Organiser des promenades entre propriétaires de chiens pour faire connaissance et partager. C’est l’objectif du groupe « Promenade canine Nailloux » né sur Facebook le 28 mai dernier.

Il « permet aux propriétaires de chien de s’identifier dans un groupe et de pouvoir s’ouvrir aux autres sur ce point commun pour organiser des promenades, lancer des conversations ou encore partager des bons plans » précise Anaïs à l’origine de cette initiative. « Les rencontres permettent aux chiens de bien se dépenser et de se sociabiliser » complète-t-elle.

Quarante jours après sa création, près de 70 passionnés ont rejoint ce « blablacar » (gratuit) des promenades canines.

Les balades sont (pour le moment) organisées autour du lac de la Thésauque à Nailloux, un plan d’eau situé à 40 km de Toulouse. Mais les propositions de lieux sont libres. « Il faut pas hésiter à proposer des balades, car l’objectif du groupe, c’est qu’il fonctionne grâce aux demandes des membres » détaille la modératrice. 

Anaïs a eu l’idée de ce groupe en démangeant sur Nailloux avec son husky. « Je ne connaissais personne et promener son chien seul je trouve ça assez monotone » explique-t-elle.

La jeune femme de 21 ans s’est alors inspirée des rendez-vous canins organisés sur le lac de la Ramée à Tournefeuille. Aujourd’hui, elle est à la recherche d’une formation dans le domaine animalier.

>>> Groupe Facebook : « Promenade canine Nailloux »

Julien Leroy

19 Juil

Les smartphones (incassables) du Toulousain Adar Télécom sont en redressement judiciaire

Adar Télécom est en redressement judiciaire. Cette société toulousaine est spécialisée dans les mobiles ou tablettes « durcis ». Depuis un an, elle connaissait une croissance fulgurante avec des appareils antichocs et étanches, vendus dans le monde entier.

© Adar Télécom

© Adar Télécom

Le pionnier mondial des téléphones durcis est placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Toulouse, depuis le 11 mai 2017. La période d’observation devait durer jusqu’à septembre ou octobre, selon nos informations. 

Depuis 2008, Adar Télécom développe des smartphones et des tablettes « antichocs, étanches et robustes« .

La société toulousaine s’est d’abord adressée aux professionnels et aux amateurs sports extérieurs, évoluant dans des environnements peu propices à la bonne santé d’un téléphone. C’est ainsi que la gamme MTT est née.

Très vite, l’entreprise toulousaine est devenue l’un des leaders mondiaux de ces appareils robustes. Si bien qu’en août 2016, Adar Télécom signe un contrat mondial avec le géant du bricolage, Staley Black & Decker. Depuis, les smartphones toulousains sont distribués dans 35 pays à travers le monde.

Profitant de cette croissance, Adar Télécom décide, en décembre 2016, d’ouvrir son catalogue au grand public avec la gamme « MTT #beyondlimits ». Des smartphones (quasiment) incassables au design épurés pour attirer les particuliers. Il « accompagne son utilisateur dans toutes les situations du quotidien, des plus banales (travail, sorties, loisirs, sport, quotidien avec des enfants en bas âge, …), aux plus extrêmes (travail en extérieur, sports extrêmes, etc) » précisait Christian Massoji, directeur marketing d’Adar, au moment du lancement. 

Aujourd’hui, l’entreprise et ses 15 salariés sont dans l’incertitude. La direction n’a pas encore répondu à nos sollicitations.

Julien Leroy

17 Juil

Les meilleurs tweets sur la fermeture de la ligne A du métro de Toulouse

La ligne A du métro de Toulouse est fermée du lundi 17 juillet au 20 août. / © France 3 Occitanie

La ligne A du métro de Toulouse est fermée du lundi 17 juillet au 20 août. / © France 3 Occitanie

A Toulouse, la ligne A est totalement fermée à partir de ce lundi 17 juillet et ce jusqu’au 20 août. Le temps d’effectuer des travaux d’agrandissement des quais. Une situation qui suscite beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux. 

>> Petit florilège des meilleures publications. Entre indignation et philosophie. 

Tweet-metro-1 Tweet-metro-3 Tweet-metro-2 Tweet-metro-4