28 Juin

Sylvia Pinel dans le groupe parlementaire de…Marine Le Pen

La présidente du PRG, Sylvia Pinel, siège dans le même groupe parlementaire que…Marine Le Pen.

Sylvia Pinel à l'Assemblée Nationale Photo : MaxPPP/Padilla

Sylvia Pinel à l’Assemblée Nationale Photo : MaxPPP/Padilla

La vie parlementaire est parfois cocasse. Sylvia Pinel et Marine Le Pen se retrouvent sous le même toit. La députée du Tarn-et-Garonne et la présidente du Front National appartiennent au même groupe parlementaire. Sylvia Pinel a été élue en battant, au second tour, un candidat du Front National. Mais l’ironie du règlement de l’Assemblée réserve à la présidente du PRG un drôle de sort. L’article 19 est formel : il faut 15 député(e)s. Le PRG n’atteint pas ce seuil et perd son groupe. La vague Macron a épargné Sylvia Pinel dans le Tarn-et-Garonne.

Mais, tous les sortants n’ont pas eu cette chance. Et, de surcroît, des transfuges sont passés dans le groupe La République En Marche.

Résultat, Sylvia Pinel se retrouve sans groupe parlementaire. Le PRG doit prochainement fusionner avec le Parti Radical Valoisien. Mais cela ne changera rien au fond.

Même réunis, les radicaux ne pourront pas constituer un groupe à l’Assemblée. Et la présidente du PRG n’a pas souhaité rejoindre le groupe majoritaire, La République En Marche, ou se réunir avec ses partenaires socialistes.

Sylvia Pinel s’est donc condamnée à une cohabitation avec Marine Le Pen, Louis Aliot, Gilbert Collard et l’ensemble des député(e)s du Front National. Eux aussi sont numériquement incapables de former un groupe. Seule consolation pour la radicale de gauche, elle peut également profiter de la présence d’un amateur de chants pyrénéens, Jean Lassalle.

Le groupe des Non-Inscrits n’est pas un véritable groupe. Il n’est pas formé par des parlementaires d’un même parti. Ce rassemblement de parlementaire ne dispose pas d’un président et le groupe n’est représenté dans le bureau de l’Assemblée ou la conférence des présidents.

Mais l’appartenance aux Non-Inscrits permet toutefois un partage du temps de parole.

L’ancienne ministre de François Hollande qui partage du temps de parole avec Marine Le Pen, c’est pas banal.

Laurent Dubois (@laurentdub)

 

 

 

  • <span class="author">Lombard Jean</span>

    Humiliation et déshonneur pour Sylvia Pinel après avoir soutenu Valls au lieu de Hamon, puis de se ralleir à Macron. Quand aux méthodes du PRG avec la dépèche du midi et autres journaux affiliés (comme l’Indépendant et le midi libre rachetés par Bayle pour fillter les informations dérangeantes) elles sont à vomir. Ces journaux continuent à étouffer tout ce qui gêne les dirigeants du PRG (ex = JM Baylet et nouvelle = S Pinel) … je connais des cas pour 3 journaux. L’affiche de l’opposant FN à Sylvia Pinel aux législatives disait exactement la VERITE sur leurs méthodes mafieuses.