06 Avr

Appel à l’unité autour de Benoît Hamon : des socialistes d’Occitanie parmi les signataires

Le 1er secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, se mobilise derrière Benoît Hamon et lance un appel à l’unité et à la loyauté. Parmi les 100 premiers signataires figurent plusieurs socialistes d’Occitanie.

Benoît Hamon et Jean-Christophe Cambadélis; Photo AFP/Bureau

Benoît Hamon et Jean-Christophe Cambadélis; Photo AFP/Bureau

L’initiative est inédite. Ce n’est pas la première fois que le PS lance un appel à l’unité. Benoît Hamon a jeté (sans succés) plusieurs filets du côté de Jean-Luc Mélenchon. Mais, trois semaines avant le 1er tour, un appel à l’unité derrière le candidat (officiel) du PS, c’est du jamais vu. A situation exceptionnelle, mesure extra-ordinaire. Plusieurs personnalités socialistes de premier rang ont basculé chez Emmanuel Macron. Après le ralliement de Jean-Yves Le Drian et Manuel Valls, Stéphane Le Foll laisse planer, ce jeudi 6 avril. la possibilité de ne pas voter Hamon.

Le risque d’une élimination du socialiste (dès le 1er tour) est réel. Mais, surtout, une possible victoire d’Emmanuel Macron peut conduire à une explosion du parti de Jaurès.

C’est dans ce contexte, face à une fragilisation du PS et de son candidat à la présidentielle, que Jean-Christophe Cambadélis demande à ses camarades de serrer les rangs :

Par la primaire citoyenne, ce sont plus de deux millions de nos concitoyens qui se sont prononcés pour désigner le candidat de la gauche et des écologistes, Benoît Hamon. Cette légitimité qui dépasse le Parti socialiste, nul ne peut la nier ni la renier. C’est une légitimité démocratique qui impose la loyauté. Et qui nous engage tous.

100 premiers signataires soutiennent cet appel. Parmi eux, on compte le député de la Haute-Garonne, Christophe Borgel, le 1er fédéral de l’Hérault, Hussein Bourgi, le député européen, Eric Andrieu. La présidente de région, Carole Delga, a également signé le texte de Jean-Christophe Cambadélis. La participation de la présidente d’Occitanie n’a rien de surprenant. Carole Delga était présente aux côtés de Benoît Hamon lors de son meeting à Montpellier, le 30 mars dernier. Elle a affirmé et affiché, à la tribune, son soutien envers le candidat du PS.

Laurent Dubois (@laurentdub)

  • <span class="author">Gilbert D.</span>

    J’ai rarement vu dans ma vie, pourtant déjà longue, un politicien aussi hypocrite que Cambadélis, l’homme au double langage. En ne sanctionnant pas les « socialistes » qui rejoignent Macron tout en restant membres du PS, il crée un appel d’air. On peut donc soutenir l’adversaire du candidat du parti en toute impunité. Ce faisant, Cambadélis torpille la candidature de Benoît Hamon et prouve que Macron est bien le candidat officieux du PS.
    Si l’on est de gauche, le vote utile c’est plus que jamais Mélenchon.