22 Juin

Le nom Occitanie pour la région sera sous-titré « Pyrénées-Méditerranée »

INFO FRANCE 3 MIDI-PYRENEES –  Les conseillers régionaux ont reçu, mardi 21 juin, la résolution sur le nom de la Région. Une résolution qui sera soumise à leur vote vendredi lors de l’assemblée plénière à Montpellier. Sans surprise, c’est le nom Occitanie, qui sera proposé mais complété par un « sous-titre », Pyrénées-Méditerranée.

Photo MaxPPP

Photo MaxPPP

Le texte comporte 6 articles. Il porte sur le nom de la Région (article 1) mais aussi sur la localisation de l’Hôtel de Région à Toulouse (article 3) et la localisation des assemblées plénières dans l’aire urbaine de Montpellier (article 4).

S’agissant précisément du nom de la Région, la résolution indique : « proposer au gouvernement que la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées soit dénommée définitivement « Occitanie ». Ce nom sera enrichi dans la communication institutionnelle de la Région par une référence permanente aux Pyrénées et à la Méditerranée. Ces termes pourront être, dans certaines occasions, traduits en langues catalane et occitane ». 

Pendant un temps, la possibilité d’une résolution soumettant au vote plusieurs noms a été évoquée. Mais le choix final est de mettre un vote le seul nom d’Occitanie. De même, la possibilité de mettre un « sous titre » (Languedoc ou Pyrénées) a été évoqué et elle se traduit dans les faits.. Le document envoyé aux conseillers régionaux évoque « une référence permanente » et cela « dans la communication institutionnelle« .

La Région LRMP met ses pas dans ceux de « Hauts-de-France ». Une région qui a également choisi d’associer à son nom un « sous-titre » : Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Néanmoins l’ex Languedoc-Roussillon-Mid-Pyrénées fait dans la référence géographique (Pyrénées et Méditerranée) alors que « Hauts-de-France » reprend le nom de territoires.

Autre différence, le fait d’encadrer Occitanie de Pyrénées et Méditerranée permet de délimiter un territoire Occitan qui s’étend normalement de Bordeaux en passant par Limoges et l’Italie.

Dans un courrier (qui, selon une source, n’est jamais arrivée sur le bureau de Carole Delga), le président de l’Aquitaine soulève le fait que LRMP ne pouvait pas annexer une Occitanie qui dépasse largement les limites de son territoire. L’ajout de Pyrénées (même si le pays basque et une partie de l’Aquitaine sont également pyrénéennes) et de Méditerranée (même si elle s’étend jusqu’aux plages niçoises) permet de mieux délimiter l’Occitanie version Toulouse et Montpellier.

Concrètement, Occitanie-Pyrénées-Méditerranée va fleurir le courrier administratif ou les supports promotionnels de la Région.

Petite surprise. Ces mentions pourront être traduites en langues catalanes et occitanes. La résolution se contente de parler de « certaines occasions« . Reste à savoir lesquelles. Il semble évident que les manifestations culturelles occitanes et catalanes (festivals, concerts, conférences) bénéficiant des subventions régionales vont également pouvoir bénéficier de matériels de communication (banderoles et logos) « occitanisés » et « catalanisés ».

La résolution qui est arrivée dans la boite aux lettres des conseillers régionaux a toutes les chances d’être votée.

Occitanie peut compter sur les voix de la majorité plurielle de Carole Delga ( PS, PRG, Nouveau Monde En Commun (en dehors peut être de 2 ou 3 absentions du coté du PG)) mais également sur des voix de droite. Bernard Carayon (nouvellement réintégré dans le groupe de Christophe Rivenq) a notamment précisé qu’il votera pour Occitanie. Ou plus précisément, vu le texte de la résolution, pour Occitanie-Pyrénées-Méditerranée.

Laurent Dubois (@laurentdub)

  • <span class="author">LATDIAGONAL</span>

    Donc le nom de la région serait
     » Occitanie
    Pyrénées Méditerranée  »
    soit aussi long que
     » Midi
    Languedoc Pyrénées  »
    qui permet d’assurer la continuité de
    reconnaissance, identification et communication des ex régions.

    Au final vu le coté versatile des décideurs locaux le gouvernement serait bien inspiré de
    retenir
     » Midi Pyrénées Languedoc Roussillon  »

    .

    • <span class="author">Kevin</span>

      A 500 00 € la consultation et avec plus de 200 000 citoyens qui ont choisi les noms Occitanie ou Occitanie Pays Catalan, n’espérez pas que le nom LRMP soit maintenu.

  • <span class="author">Gibert Claude</span>

    On en veut pas de votre Occitanie !!!

    • <span class="author">Eoliah Dici</span>

      faites secesssion pour vous unir à la catalogne du sud!

  • Pingback: Le nom Occitanie pour la région sera sou...()

  • <span class="author">MarJac</span>

    C’est ce qui s’appelle de la diplomatie ou le moyen de ménager la chèvre et le chou tout en imposant son idée. Bravo à Carole Delga qui la joue très subtile : le nom Occitanie a été choisi par une majorité de votes ; les catalans qui hurlaient auront des documents traduits en catalan ; les adhérents au CESER et les entrepreneurs seront satisfait du sous-titre “Pyrénées – Méditerranée”. Logiquement de quoi contenter tout le monde sauf… sauf qu’on est en France et que le dénigrement stupide et improductif est monnaie courante dans ce pays, notamment par une droite réactionnaire et conformiste décidée à saboter toute avancée si elle est proposée par la gauche…

  • <span class="author">LATDIAGONAL</span>

    @MarJac , vous devriez sortie du cercle politique politicienne, le dossier n’est pas à la répartition des subventions pour goudronner des chemins vicinaux, ou retaper la toiture des foyers populaires ruraux, nous sommes, ici au niveau de la vrais politique de savoir où l’on dirige, ménager la chèvre et le chou, entre d’autre temps l’on appelait cela « l’esprit munichois », dont les protagonistes même se lamentait que le peuple se laisse abuser.
    La justification de la fusion des deux régions, c’est le Languedoc, la réunion du bas Languedoc et du haut Languedoc.
    Toulouse chef lieu de la grande région était la capitale de la province d’ancien régime de Languedoc qui fait suite au comté de Toulouse.
    Toulouse est depuis 1960 préfecture de la région Midi Pyrénées, nom de Midi et Pyrénées parfaitement légitime de Perpignan à Tarbes et même plus loin Pau, Bayonne ou de Nîmes à Cahors.
    Un nom de région ne doit être le résultat d’élucubrations politiques.

    • <span class="author">Kevin</span>

      Historiquement, le Quercy ou le Rouergue n’ont jamais appartenu aux États du Languedoc. De même, n’allez pas parler de Languedoc à des Gersois, à des Bigourdans ou des Gardois. Le nom de la région doit tenir compte de la consultation citoyenne. Et de grâce, le nom Midi ne veut plus rien dire de nos jours. Il est appliqué surtout aux gens de la région PACA.

  • <span class="author">Michel Santo</span>

    Mais qui préside donc cette région #LRMP, madame Delga ou monsieur Onesta? http://contre-regard.com/nom-de-ma-region-mais-qui-preside-le-lrmp-madame-delga-ou-monsieur-onesta/

  • <span class="author">Cédric BLAISSA</span>

    Ce qui me fait rire c’est les commentaires qui parlent des anciennes regions, et remontent même jusqunà l’époque de la monarchie. C’est d’un ridicule nous sommes tous français et même si la region s’appel ton cul cela ne changera rien a ta vie de tout les jours. Puis les frontière d’un Etat ou region a toujours bougé aux grés des conquettes des Contes et autres nobles, ou à celui des reamenagements des territoires sous la république. La region occitanie disparue a juste de nouvelle frontière.Le tout c’est juste qu’il faut respecter la langue et la culture de chaccun dont certainnes choses sont tres proche voire commune des uns et des autres puisque je vous rappel que c’est ce qui fait aujourd’hui que nous sommes tous français. Rien d’étonnant que l’integration ne soit pas facile dans notre pays. Io n’a qu’a voire comment on se dechir entre nous (politicien et citoyens) pour un fichu nom de region qui ne changera rien a ta vie et fera juste que nous passerons tous à la caisse des impots qui exploserons. Alors stop a cette mascarade puisque rien ne changera. Puis pour ce chamailler ainsi fallait aussi bien politicien que citoyenne dire non a ces fusions qui elle change des choses.

    • <span class="author">Eoliah Dici</span>

      pas un seul Blaissa en France avant les années 1950, normal que vous ne supportiez pas les références historiques

  • <span class="author">Eoliah Dici</span>

    Gros piège le sous-titre (choix relégué très loin par les électeurs) va par miracle devenir le nom choisi par les politiques

  • Pingback: Euro-Région Rebaptisée « Occitanie-Catalogne » : Vraie Compensation Ou Fausse Consolation Pour Les Catalans ? | Le Blog Politique()