01 Juin

En proie à des difficultés financières, Radio Larzac veut conserver sa liberté de ton

Malgré une aide exceptionnelle de la ville de Millau et un déménagement prévu cet été du plateau du Larzac à Millau, la radio associative n’est pas encore sauvée. Elle attend l’aide de ses auditeurs pour conserver sa liberté de ton, héritée des luttes sur le plateau.

16904929_10155099942602171_2962878493750588917_o

Avec une subvention exceptionnelle de 10 000 euros de la ville de Millau, Radio Larzac a fait un bout du chemin financier mais sa survie reste encore précaire. Il lui reste à trouver de l’argent pour assurer l’avenir. Une opération de crowdfunding est en cours.

La radio associative a de gros problèmes financiers. La baisse des aides notamment du fonds de soutien à la création radiophonique du ministère de la Culture, les frais en augmentation, ont peu à peu conduit la radio à de graves problèmes financiers.

La radio va quitter le plateau et s’installer en centre-ville de Millau l’été prochain pour être plus près de son auditoire. Elle devra aussi sans doute licencier l’un de ses 4 salariés.

Mais, pour autant, l’association souhaite que la radio conserve sa liberté de ton. Une liberté héritée des luttes menées dans les années 70 sur le plateau. Une liberté qui, elle, n’a pas de prix.

FV (@fabvalery)

EN VIDEO / le reportage de Mathilde de Flamesnil et Régis Dequeker


Radio Larzac en danger