18 Mai

France-Bleu en grève : programmes et infos perturbés à Toulouse

Un mouvement de grève touche le réseau France-Bleu ce jeudi 18 mai en raison notamment de la décision de la direction générale de retirer aux locales une tranche matinale. Mais le malaise est plus profond.

(Photo : Christophe ABRAMOWTZ)

(Photo : Christophe ABRAMOWTZ)

Le réseau France-Bleu, les radios locales de Radio-France, est en crise. Ce jeudi 18 mai, les radios sont touchées par un mouvement de grève. A Toulouse, il n’y a pas eu d’émissions matinales et de journaux.

Le préavis de grève a été déposé par les syndicats CFDT, CGT, SNFORT, SNJ, SUD, UNSA. Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est la décision de la direction du réseau de retirer aux radios locales la tranche 8h45/9h25 pour en faire une tranche nationale et la confier à l’animateur Jean-Luc Reichmann. 

Il est aussi question de supprimer la tranche locale 14h/16h et de confier aux rédactions locales la charge des infos à la demie de chaque heure pendant les matinales. Des réformes qui ne passent pas.

A moyens constants, après les baisses de ces dernières années, cette politique condamnera la grande majorité des locales à sacrifier les journaux du soir, des chroniques ou reportages, et/ou le web. Dans le même temps, elle dévalorise les stations et les équipes (intersyndicale)
 

Les syndicats et les grévistes réclament notamment le « respect des particularismes de chaque locale qui est l’ADN du réseau : avec des populations, des cultures et des moyens différents, toutes ne peuvent pas avoir la même grille ».

A Toulouse, cette inquiétude se double de celle concernant le projet annoncé en février dernier : celui de faire de France Bleu Toulouse, radio locale, une sorte de radio régionale d’Albi à Auch, de Rodez à Montauban. Mais avec quels moyens, quel personnel ? Jusqu’à présent la direction de France Bleu est restée silencieuse sur ce projet.

FV (@fabvalery)