17 Mai

TV Sud reporte son démarrage à Toulouse pour « raisons techniques »

Coup dur pour la future télé locale privée de Toulouse : alors que ses dirigeants avaient fixé au 31 mai prochain son démarrage, ils ont été contraints de le reporter. Explications.

La régie de TV Sud à Montpellier (Photo : MaxPPP)

La régie de TV Sud à Montpellier (Photo : MaxPPP)

Le canal 31 de la TNT à Toulouse va rester orphelin pendant encore quelques temps. Alors que TV Sud avait annoncé son démarrage dans la ville rose le 31 mai prochain, on a appris auprès de la direction que la chaîne reportait son lancement pour une durée indéterminée.

Le dossier de TV Sud a pourtant été mené tambour battant depuis la disparition de TLT en juillet 2015 : dès les jours suivants le PDG de Médias du Sud Christophe Musset, qui exploite déjà les télés locales de Nîmes, Montpellier et Perpignan montrait son intérêt pour la fréquence laissée libre à Toulouse. Contre l’avis de la mairie de Toulouse, refroidie par les dernières années difficiles de TLT, le dossier a continué à avancer. D’autant que Christophe Musset a pu s’appuyer sur le soutien du Conseil Régional : alors que se constituait la nouvelle grande région Occitanie, Médias du Sud a rapidement compris qu’un réseau de télés locales, basé sur le navire amiral toulousain, pourrait avoir les faveurs de la Région. Bingo, début 2017, après le feu vert obtenu devant le CSA, le conseil régional s’est engagé à verser 1,5 million d’euros sur 3 ans à TV Sud Toulouse.

Durant la procédure, tous les obstacles s’étaient effacés un à un devant le projet de TV Sud : notamment la concurrence. Dans un scénario incroyable, BFM TV qui avait déposé un dossier de reprise de la fréquence toulousaine l’a finalement retiré… la veille des auditions au CSA pour finalement entrer dans le projet de TV Sud en tant qu’actionnaire minoritaire !

Sans surprise, le 12 octobre 2016, le CSA a donné son feu vert au projet avant de le valider définitivement début 2017. Moins de 18 mois s’étaient donc écoulés entre la fin de TLT et l’obtention de la fréquence toulousaine par TV Sud.

Les dirigeants voulaient absolument démarrer à Toulouse avant les élections législatives du mois de juin : le mois de mars avait été évoqué ; finalement le délai était trop court. La date du 31 mai avait alors été officialisée. Mais il restait beaucoup à faire notamment sur le plan technique : car à Toulouse il n’y aura qu’une dizaine de journalistes et des commerciaux. Toute la partie technique de la diffusion se fera depuis le siège de TV Sud à Gallargues-le-Montueux près de Nîmes. 

« Nous avons de très gros besoins techniques de transmission par internet, explique Jean Brun, directeur des rédactions et des antennes. On doit pouvoir par exemple piloter des caméras à distance depuis notre régie centrale à Gallargues. Ces besoins sont inhabituels pour les prestataires techniques et cela prend plus de temps que prévu ». 

TV Sud ne s’engage pas à donner une nouvelle date pour le démarrage de son antenne toulousaine. Jean Brun a tout de même « l’espoir » de démarrer avant l’été. En attendant, la chaîne entend tout de même couvrir les élections législatives en Haute-Garonne avec « un débat et une soirée électorale » diffusés sur les canaux des chaînes existantes à Montpellier, Nîmes et Perpignan et sur internet.

FV (@fabvalery)