01 Juin

Sud Radio va quitter Toulouse pour Paris

L’histoire de Sud Radio à Toulouse est en train de se terminer. La direction de la radio du sud a annoncé lundi aux élus du comité d’entreprise que le transfert de la radio à Paris allait bientôt débuter.

12990844_10153378414856433_782366416704344438_n

Le président de Fiducial Médias, Didier Maïsto, a indiqué que l’avenir de la radio allait se jouer désormais dans les nouveaux locaux loués à Paris, quittant les locaux actuels de Labège, au sud-est de Toulouse, occupés depuis le déménagement des studios du quartier Compans-Caffarelli à Toulouse.

Sud Radio a été rachetée fin 2013 par Fiducial Médias, filiale du groupe Fiducial de Christian Latouche, qui possède déjà le magazine Lyon Capitale et la télé locale Lyon Capitale TV. Dans le panier de la mariée en 2013, une soixantaine d’émetteurs, principalement dans le sud-ouest de la France et surtout… une fréquence à Paris, ce qui vaut de l’or.

Fiducial Médias avait promis de développer la radio qui dépérissait. A la rentrée 2015, sous la houlette de Christophe Bordet, le rédacteur en chef, la grille de la radio avait été repensée avec le recrutement de « signatures » nationales. On sentait bien que « la radio du grand sud » penchait davantage vers une grille nationale, gérée depuis Paris, avec des grands noms, un peu sur le modèle de RMC.

Ce n’est pas un changement de lieu qui va améliorer la radio, c’est un projet » (un élu du CE)

Le personnel à Toulouse est sous le choc. 25 salariés en CDI, une dizaine en CDD et 13 pigistes sont concernés. Ils seront entendus un à un par la direction pour savoir s’ils ont l’intention de suivre à Paris ou veulent rester à Toulouse. Dans ce dernier cas, un élu du CE indique que la seule issue sera le licenciement.

« On s’y attendait un peu, reconnaît ce représentant du personnel. Mais Sud Radio a toujours eu des studios à Paris et pour autant nous faisions notre travail depuis Toulouse. Ce n’est pas un changement de lieu qui va améliorer la radio, c’est un projet. Et depuis 3 ans que nous avons été rachetés, il n’y a pas de projet ». 

Née dans les années 50, la radio des Vallée d’Andorre est devenue Sud Radio en 1966. Après la libéralisation des ondes en 1981, Sud Radio quitte Andorre et s’installe à Toulouse. Dans les années 90, la radio dispose à Toulouse de grands studios pouvant accueillir du public, d’émissions phares et d’une rédaction qui n’a rien à envier aux grandes radios généralistes. En 2005, le groupe Fabre vend la radio au groupe Start qui devient Sud Radio Group et qui déménage peu après à Labège. Après des années de vaches maigres, Fiducial reprend donc la radio en 2013 avec l’espoir d’en faire une grande radio nationale.

Contacté par nos soins, le président de Fiducial Médias, Didier Maïsto, a indiqué ne pas vouloir communiquer sur le projet de transfert à Paris. Pour l’instant, aucun calendrier n’a été donné aux salariés toulousains.

FV (@fabvalery)