16 Juil

Un diaporama sonore sur les derniers jours de TLT

Le reporter-photographe toulousain Frédéric Scheiber a promené son objectif photo mais aussi son micro et son écoute dans les murs de TLT dans les derniers jours et même les dernières heures de Télé Toulouse, la chaîne locale qui a été liquidée par le tribunal de commerce le 3 juillet dernier.

Il vient de publier un diaporama sonore : des photos en noir et blanc avec des paroles, en off, souvent désabusées mais d’une grande dignité, de certains des salariés.

A voir et à écouter.

08 Juil

TVSud, premier candidat à la reprise de la fréquence de TLT à Toulouse

Il n’aura pas fallu attendre très longtemps. C’est la société TVSud/Médias du Sud qui est sortie la première du bois pour se positionner sur la reprise de la fréquence laissée libre par la liquidation de TLT à Toulouse.

pHxadwuN

Mardi, le membre du CSA Nicolas About révélait dans nos colonnes que le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel consulterait les acteurs locaux et nationaux à la rentrée avant de lancer l’appel d’offres « avant Noël » afin de permettre à une nouvelle télé locale d’émettre à Toulouse « avant l’été 2016« .

Dès le lendemain, Christophe Musset, le pdg de Médias du Sud indique donc que « Toulouse doit garder une télévision locale ». « Nous candidaterons sous la marque TVSud Toulouse », poursuit-il. « Les collectivités ont toujours soutenu TLT : nous espérons qu’elles renouvelleront leur confiance en notre projet au service du territoire, locale et régional ». Continuer la lecture

07 Juil

Le CSA souhaite une nouvelle télé locale à Toulouse avant l’été 2016

INFORMATION FRANCE 3 MIDI-PYRENEES –  Après la liquidation judiciaire et la disparition de Télé Toulouse (TLT), Nicolas About, l’un des 8 membres du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (présidé par Olivier Schrameck), a accepté de répondre à nos questions.

C’est lui qui suit les dossiers des chaînes locales au CSA. Il tire les enseignements de la disparition de TLT et indique vouloir lancer l’appel d’offres pour la fréquence hertzienne numérique « avant Noël » pour l’installation d’une nouvelle télé locale « avant l’été 2016« . Continuer la lecture

03 Juil

Ecran noir pour TLT à Toulouse

Sans surprise, le tribunal de commerce de Toulouse a mis fin ce vendredi 3 juillet à 27 ans d’histoire de la télévision locale hertzienne toulousaine en prononçant la liquidation judiciaire de TLT, Télé Toulouse. Mais selon nos informations, des investisseurs sont déjà sur les rangs pour récupérer auprès du Conseil supérieur de l’Audiovisuel (CSA) la fréquence TNT ainsi libérée. En revanche, le Capitole dément fermement vouloir monter une télé locale sur internet.

CI-LygJW8AEXDyt

« Au revoir et merci »

L’histoire de TLT s’achève donc après des mois de péripéties et une vingtaine de salariés se retrouvent ce vendredi sur le carreau. TLT était la plus ancienne chaîne locale en France. Accablée par ses dettes et maintenue en vie depuis des mois, avec un plan de continuation drastique, la chaîne créée quand Dominique Baudis était maire s’éteint alors que la ville de Toulouse (via la société CTV), dirigée par Jean-Luc Moudenc qui se place en héritier de Baudis, en était devenue le principal actionnaire. Continuer la lecture

C’est le dernier numéro de Metronews Toulouse

Voilà, c’est fini. Le dernier numéro papier de Metronews est paru ce vendredi 3 juillet, avec en couverture des unes du quotidien gratuit né en 2002 en France. « 2806 numéros depuis 2002… et demain, 100 % numérique », annonce ce numéro tristement collector du journal appartenant au groupe TF1.

IMG_4193

A Toulouse, comme dans les autres villes françaises, s’en est donc fini de la distribution matinale du quotidien gratuit. Les articles seront désormais uniquement en ligne sur le site internet du journal. L’équipe toulousaine (1 journaliste titulaire, 2 commerciaux et plusieurs pigistes) attend toujours de savoir quel est son avenir. Une soixantaine de postes doivent être supprimés en France.

Triste journée pour la presse toulousaine, avec la liquidation attendue dans l’après-midi pour la chaîne de télé locale TLT.

FV

02 Juil

Changement à la tête du « Journal Toulousain »

Thomas Simonian quitte le Journal Toulousain. C’est sa collègue Coralie Bombail qui lui succède à la tête de cet hebdomadaire toulousain, une SCOP née l’an dernier pour reprendre le titre après les ennuis judiciaires de son ancien propriétaire.

FOCE_Mhz_400x400

La vie du « JT » est mouvementée depuis quelques temps. Après sa disparition suites aux ennuis judiciaires de son ancien patron Myke Layani dans l’affaire dite de la « crevette brésilienne », certains membres de la rédaction se sont réunis en SCOP, avec l’apport de l’avocat toulousain Christophe Lèguevaques et de l’homme d’affaires Rémi Demersseman-Pradel (tous deux proches du Parti socialiste) pour relancer la machine et faire naître un nouvel hebdo sur les ruines de l’ancien. Pari réussi, le journal était de retour en kiosques le 12 septembre 2014.

Mais 10 mois plus tard, Thomas Somonian annonce dans l’édito de ce 2 juillet qu’il quitte le journal pour « raisons personnelles ». C’est donc sa consœur membre de la rédaction et de la SCOP Coralie Bombail qui prend la fonction de rédactrice en chef avec la volonté de maintenir « l’indépendance et la liberté de ton » du JT.

FV

100 photos de Jean-Marie Périer pour la liberté de la presse

Ce 2 juillet sort en kiosque le nouvel album photo au profit de Reporters Sans Frontières. Il est consacré au travail du photographe Jean-Marie Périer, avec Françoise Hardy en couverture. Et une préface de Patrick Modiano, le prix Nobel de littérature.

Capture

Vendu 9,90 euros, les bénéfices de cet album permettront à l’association de financer des actions en faveur de la liberté de la presse dans le monde.

On présente plus Jean-Marie Périer, souvent appelé « le photographe des stars et des yéyés ». De Dutronc aux Beatles, des Rolling Stones à Stevie Wonder, il a croisé et photographié des générations de stars.

Il faut aussi parcourir le blog qu’il tient sur le site internet de France 3 Midi-Pyrénées pour s’apercevoir que celui qui s’est installé dans son village d’adoption, Villeneuve d’Aveyron, a aussi un plume et aime écrire sur les sujets d’actualité et de société. Il aime également photographier les gens du coin.

Avec la sortie de cet album, l’actualité estivale de Jean-Marie Périer s’accélère : il inaugure une maison de la photographie à son nom à Villeneuve d’Aveyron et prépare un one man show où il va raconter son histoire.

FV