22 Mar

Virtuose ! Armelle Carbonel bouscule les codes du polar avec son « Majestic Murder » !

Présentation de l’éditeur :

Une écorchée vive qui rêve de brûler les planches. Un squat à fuir, un homme secret et tourmenté. Et une audition menée par une troupe étrange dans un théâtre abandonné… Le Majestic. Serez-vous prêts pour la première ? Après un « Criminal Loft » encensé par la critique, « Majestic Murder » est un thriller sombre et original, asseyant définitivement son auteure parmi les plumes majeures de la littérature noire.

Notre avis :

Avec un talent éblouissant, Armelle Carbonel bouscule une fois de plus les codes du polar en écrivant une intrigue totalement hors norme. Outre l’écriture, puissante et évocatrice comme des scènes de films de David Lynch, Armelle nous transporte dans un univers où tout est possible, et explore l’âme humaine comme personne ne l’a fait avant elle. Un bijou littéraire qui devrait rafler quelques prestigieux prix du polar !! A ne surtout pas rater.

« Retours amers », de Fabrice Pichon : la quintessence du polar moderne !

Présentation de l’éditeur :

Concarneau. Marianne Bracq commissaire en disponibilité a rendez vous avec un contact qui doit enfin lui révéler les secrets de ses origines familiales.

Besançon : L’équipe du SRPJ, en l’absence de son chef, Marianne Bracq, est sur la piste d’un serial killer particulièrement inventif quant à sa façon de mutiler ses victimes.

Le psychopathe assouvit-il une vengeance ? Cherche-t-il à faire sortir Marianne Bracq de sa demi retraite ? Ces meurtres ont-ils un lien avec la secte qui avait enlevé le frère de la commissaire ?

Mais au fait qu’est devenu ce mystérieux frangin ?

Autant de questions qui poussent l’héroïne à prendre les choses en mains et pas avec des pincettes.

Retours amers est le troisième épisode des aventures de Marianne Bracq. La commissaire à ses fans, nombreux, qui attendent depuis longtemps son retour.

Fabrice Pichon après Plusdeprobleme.com a donc décidé de faire revivre cette policière pas très politiquement correcte mais diablement séduisante.

Notre avis :

Fabrice Pichon est un orfèvre du verbe ! Il parvient à concilier dans ce polar la qualité de l’intrigue, la justesse des personnages, la précision des informations distillées… et une bonne dose d’humour ! Une vraie réussite !!

« Crotales » de Jean-Luc Bizien : un pavé dans la mare aux polars !

Présentation de l’éditeur :

Ciudad Juarez, à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Ciudad Juarez, ses gangs armés, ses combats clandestins, ses cadavres exposés au soleil. Ciudad Juarez, ses policiers corrompus, ses agents infiltrés et depuis plusieurs semaines maintenant, son mystérieux sniper qui tue impunément le long de la frontière de métal. Le paradis pour les truands, l’enfer pour les autres. Voilà où Paik Dong-Soo, ex officier du Renseignement nord-coréen, a décidé de trouver refuge après avoir quitté New York. Mais c’est là aussi que débarque Nero, le représentant des familles italiennes de la côte Est, pour conclure un important marché avec le patron du cartel local, Torres. Un homme sanguinaire qui parade devant ses affidés, au bras de sa compagne, l’intrigante et sculpturale Salma. Quand Nero reconnaît un jour en Dong-Soo l’homme qui a tué son ancien patron, il n’a plus dès lors qu’un seul projet : rapporter à ses maîtres la tête du Coréen. Seul et affaibli, Dong-Soo devra faire appel à toutes ses ressources pour échapper à ses poursuivants. Autant de crotales pour qui trahir est une seconde nature… Et tuer un véritable plaisir.

Notre avis :

Après son succès de la Trilogie des ténèbres, qui lui a valu le prestigieux prix « Sang d’encre » au Festival du polar de Vienne, Jean-Luc Bizien confirme une voir de plus son immense talent avec ce pavé. Ancré dans l’actualité, hyper documenté et servi par une écriture sans faille, ce roman ravira autant les amateurs de suspense, que de thriller et de roman noir ! Un choc et une totale réussite !!

Les meilleurs représentants de l’école du polar de Limoges : Franck Linol et Joël Nivard dans « 9h50 le matin » !

Franck Linol signe l’excellent « Le souffle de la Mandragore »…

« Le ciel se couvrait et le soleil n’éclairait plus que l’horizon. Soudain, alors qu’il allait faire demi-tour, son regard fut attiré par une vision insolite. Sur sa gauche et légèrement en contrebas, il aperçut, sur le sommet acéré d’un rocher, ce qui pouvait ressembler à des vêtements qui auraient été jetés, là. On distinguait des couleurs dans les rouges et dans les bleus. Damien décida d’aller voir. Il lui fallait escalader quelques monticules, puis redescendre un peu pour atteindre la cible. Plus il avançait, plus la vision se faisait précise. Il voyait à présent comme un agrégat de lambeaux de tissus. C’était la couleur rouge qui dominait. » Sur la commune de Buissière, La Butte de Frochet est un endroit mystérieux où, selon la légende, vivait la terrifiante Mandragore, dragon avide de jeunes filles.

Alors que le commissaire Dumontel est suspendu de ses fonctions, il est entraîné malgré lui dans une histoire étrange où se croisent des chamanes, des gourous et des familles « yourtistes ». Le 9e opus de la série, qui flirte avec le fantastique, n’a pas fini de vous surprendre…

Joël Nivard signe un de ses meilleurs romans noirs : « Sans-cible »…

Le commissaire Larcin est un grand flic. Une carrière professionnelle exemplaire. Une vie sans histoire. Une femme belle, des enfants sans soucis. Des perspectives d’avenir plutôt prometteuses. C’est une référence dans la police. Seulement voilà, le commissaire Larcin se suicide sur son lieu de travail avec son arme de service.

Alors, tous les équilibres basculent.

Des séries d’attentats émaillent la ville. Des tracts d’une organisation extrémiste sont retrouvés sur les lieux. Un journaliste succombe dans un incendie criminel. Les affaires ont des côtés obscurs, et les hommes qui les font, des passés douteux.

Quoi de neuf ? Qui mène la danse ? Qui a la main dans ce jeu de massacre ? Et si c’était une histoire d’amour ? Une dernière ligne droite pour le commissaire Varlaud. Un dernier blues pour la route.

Un salon de livre jeunesse à Saint-Yriex-la-Perche !

Vous avez raté « 9h50 le matin » aujourd’hui sur France 3 Nouvelle Aquitaine…

Pas si grave, il y a une séance de rattrapage avec le replay sur le site de France 3 ! Et des reprises de toutes les chroniques « livre » sur le blog « Lire délivre » de France 3 NA.

Et ce matin, il était justement question de livres… pour les grands, pour les ados et pour les petits !

Pour en parler, Christophe Zirnhelt recevait la dynamique et passionnée Amandine Barascut de la librairie Les oiseaux livres, de Saint-Yriex-la-Perche. 
Au programme : un salon jeunesse… justement à Saint-Yriex-la-Perche !

13 Mar

Les poilus frisent le burn-out, une BD de Guillaume Bouzard qui raconte des histoires sérieuses sur le ton de l’humour !

1916 : nos poilus ne semblent pas prêts de battre les Prussiens mais pour l’humour, ils sont vainqueurs toute catégorie. Pour le centenaire de la bataille de Verdun, Guillaume Bouzard nous a concocté ce recueil de ce que nous pourrions appeler de petites nouvelles illustrées. Histoires fantasmées et drôlatiques de poilus confrontés au marasme, à l’irrationnel et y répondant par leur propre petite folie ordinaire. Ce point d’acmé de la folie humaine que fut la guerre des tranchées, les uns et les autres s’étripant quotidiennement durant deux longues années, dévastant méthodiquement le paysage jusqu’à en faire un décor lunaire, nous donne encore envie de pleurer cent ans après. C’est sans compter avec l’esprit très dadaïste de Bouzard (sous son trait, les guerriers rappellent incroyablement ceux de Gus Boffa ou de George Grosz). Si ce n’est pas là le rire de résistance de Jean- Michel Ribes, c’est sans aucun doute « le rire de la paix » !

BOUZARD Né en 1968 Bouzard vit dans les Deux-Sèvres. Après les Beaux-Arts de Toulouse et plusieurs albums chez les Requins Marteaux et Six Pieds sous Terre, il collabore au magazine Ferraille puis au Psikopat et intègre la famille Fluide Glacial dès 2002. Il a publié de nombreux albums salués par la critique, Le Club des quatre, Mégabras, Moi BouzarD (Fluide Glacial) ou encore The Autobiography of a Mitroll, Football Football (Dargaud) et La Bibite à Bon Dieu (Requins Marteaux). Sa nouvelle série Les Poilus, est actuellement prépubliée dans Fluide Glacial. Bouzard dessine également dans Spirou, So Foot, Libération, Le Canard Enchaîné, 20 Minutes, L’Express…

Pamela, de Stéphanie de Horts, raconte l’histoire sulfureuse d’une femme amoureuse… de l’amour !

Présentation de l’éditeur

Légère, séduisante, insolente, Pamela décide très tôt de capturer l’homme qui la mènera à la gloire. Randolph Churchill, qu’elle épouse à dix-neuf ans, Ali Khan, Agnelli, Sinatra, Harriman, Druon, Rubirosa, Rothschild… aucun ne résiste à son charme. S’ils ont le pouvoir, elle exerce sur eux une attirance fatale. Ils l’ont tous désirée. Elle les a tous aimés.

Les conquêtes de Pamela sont des alliances, des trophées qu’elle brandit sans crainte de choquer les cercles mondains. Elles vont lui ouvrir les portes du pouvoir et de la diplomatie, jusqu’alors réservées aux hommes, et lui permettre d’assumer toutes ses libertés.

Scandaleuse ? Intrigante ? Courtisane ? La ravissante anglaise à la réputation sulfureuse, morte comme une légende dans la piscine du Ritz à Paris où elle était ambassadrice des États-Unis, a emporté ses secrets. Stéphanie des Horts en recherche les parfums et nous révèle l’existence flamboyante d’une séductrice hors norme qui a marqué l’histoire de son temps.

Le roman vrai d’une femme amoureuse de l’amour.