30 Août

Ligue des champions : Un tirage miracle, mi-empoisonné

Que penser du tirage du PSG en ligue des champions ? J’en sais fichtrement rien. Hériter de Benfica, d’Anderlecht et de l’Olympiakos, on se croirait dans un groupe d’Europa League. Du coup, dans ma tête, je ne m’en sors pas. Je me dis, c’est génial, on va passer facile, à nous les 8èmes, cette année, on va au bout ! Une heure après, je me dis, ça craint quand même, 570 euros l’abonnement pour voir des équipes moyennes et se faire sortir lamentablement…

En même temps, les supporters marseillais doivent avoir le raisonnement inverse de moi avec leur gros tirage…

Bon, je préfère ma situation ou la situation marseillaise ? Ben la mienne, largement, nous on a Ibra, Cavani, Silva etc… Ok, la blague était facile 😉

Tout ça pour vous dire que ce tirage, j’ai du mal à savoir si c’est une bonne ou mauvaise pioche. Je veux aller loin en ligue des champions, mais en même temps, on joue cette compète pour voir des grosses équipes et sortir de notre lot quotidien… D’ailleurs demain 17h, on reçoit Guingamp, vous voyez ce que je veux dire ?

Et puis les tirage « jackpot », vous vous rappelez 2010 et l’équipe de France ? Moi je me souviens surtout de la fin :(

23 Août

J2 : un retour au Parc fantastique

Dimanche 18 août, pour le supporter que je suis, c’est la reprise. Certes on a déjà a fait match nul à Montpellier et gagné le trophée des champions, mais ce soir, c’est le grand soir, c’est le premier match de la saison au Parc ! L’année dernière, je n’ai pas vu une seule défaite du PSG (j’étais absent contre Rennes et Saint-Etienne).

L’horaire du match est à 21h. Nous partons de chez moi, avec mon beau-frère, abonné également, à 17h. Un premier passage vers le stade nous montre qu’il y aura du monde, en photo les personnes faisant la queue pour aller chercher leurs accréditations.

Accréditations queue Dans les rues de Paris, nous ne sommes pas seul, nous croisons beaucoup de maillots du PSG. On croise même un supporter ayant un maillot floqué Rabesandratana… Souvenirs souvenirs…

Les portes du Parc ouvrant à 19h30, il est 19h20 quand nous arrivons comme une fleur pour entrer… et là… une file d’attente énorme.

PSG -ACA Dans la queue à 19h20

Un peu moins d’une heure plus tard, j’entre. Porte F Accès 309 me voici !

Arrive le moment important, la découverte de ma place, celle d’où je verrai l’ensemble desmatchs du PSG à domicile cette saison. Je suis ravi, j’ai une belle vision du terrain comme vous pouvez le constater !

21h, l’arbitre lance le début du match. 1h50 plus tard, les joueurs rentrent sous les applaudissements. On n’a certes pas gagné. Mais les joueurs ont mouillé le maillot. 39 tirs contre 1, 77% de possession de balle, 2 barres transversales, c’était un match spectaculaire comme en atteste la fiche du match.

Nous n’avons pas gagné mais avons vu un grand spectacle, des étoiles pleins les yeux. Lundi cependant, je redescend sur terre… Après deux journées, nous sommes déjà à 4 points de Monaco, Marseille et Lyon. Le match de dimanche à Nantes s’annonce déjà décisif.

12 Août

J1 : Une mise en route laborieuse

L’avant-match

L’équipe parisienne alignée est assez sympa, le 4-4-2 habituel avec le même 11 que face à Bordeaux. Seul changement, Verratti remplace Thiago Motta, blessé. Cavani est sur le banc pour cette première journée. Du côté de Montpellier, il faut avoir peur de… euh… On devrait s’imposer largement !

La réalité

90 minutes plus tard, 1-1, le constat est que c’est encore très brouillon… La première mi-temps est catastrophique… D’accord, sur le premier but, Cabella peut jouer au loto. Main d’Ibra non sifflée, faute sur Ibra non sifflée, double contre dans la défense centrale parisienne, et par miracle, le ballon arrive dans les pieds de Cabella qui place joliment la balle dans la lucarne de Sirigu :

La deuxième mi-temps est bien meilleure, on égalise par Maxwell sur une passe décisive d’Ibra. Puis, malgré l’exclusion logique d’El Kaoutari, malgré la rentrée intéressante de Cavani, on n’a pas su aller chercher la victoire.

J’ai aimé

Ce que j’ai apprécié, c’est qu’on ait pu revenir dans le match. Que malgré ce match nul à la Mosson, j’ai le sentiment d’avoir perdu. Ca prouve bien qu’on a de l’ambition et qu’on sera très haut en fin de saison.

Et sur la planète foot

A ceux qui en doutaient (dont moi), Monaco est déjà prêt… 2-0 à Bordeaux, net, sans bavure, un but de Falcao, il faudra compter sur les hommes du Rocher… Tout comme sur les lyonnais, vainqueurs 4-0 de Nice et de Marseille, victorieux 3-1 à Guingamp. Parmi les autres outsiders, Sainté s’impose 1-0 en terre ajaccienne et Lille gagne sur le même score à domicile face à Lorient.

A retenir

Parmi les favoris du championnat, nous sommes les seuls à ne pas nous imposer lors de la première journée. Sinon une petite anecdote, l’an dernier, nous faisions 1-1 à Montpellier, Cabella répondant à Maxwell 😉 Même score mêmes buteurs cette année 😀

04 Août

Le PSG remporte le trophée des champions non sans mal

Dimanche, 19h30, je m’installe tranquillement dans le canapé, allume la télévision, lance le boitier TV de ma livebox que je n’allume d’ordinaire jamais, sauf quand le PSG est diffusé sur Be In Sport. Trop tôt, je tombe sur Monaco – Tottenham, tant mieux, ça va être intéressant de voir les monégasques face à une équipe européenne de qualité, si ça peut les faire redescendre sur terre ! 3-1 à la mi-temps pour les hommes de la principauté dont un but de Falcao, j’éteins ma télé pour la rallumer à 20h30, l’avant-match est gâché, je me dis que le titre ne sera pas si facile cette année (j’apprendrai le lendemain que les monégasques l’ont emporté 5-2).

L’avant match, les premiers choix de Laurent Blanc

20h30, Frédéric Thiriez est aux côtés d’Alexandre Ruiz, il est heureux et le montre ! La ligue 1 n’a jamais eu autant de stars, le championnat français va pouvoir s’exporter, on va être compétitif au niveau européen, je suis 100% d’accord, on est sur le déclin sur la scène européenne depuis 1998 malgré quelques rares sursauts de Monaco ou Marseille. Du côté de la composition, Paris aligne une équipe avec 4 joueurs offensifs, Ibra, Lavezzi, Pastore et Lucas, Motta et Matuidi sont à la récupération. En défense centrale, le ton est donné, Alex est préféré à Sakho aux côtés de Thiago Silva. Sur les côtés, ce sont Jallet et Maxwell qui sont titulaires, préférés respectivement à Van der Wiel et Digne. La saison sera longue, les remplaçants auront le temps de s’exprimer, la compo est somme toute logique (en sachant que Cavani et Marquinhos ne sont pas dans le groupe).

Une première mi-temps bien terne

La première mi-temps est lancée, rapidement on sent que le PSG est poussif. Bordeaux, avec son effectif diminué, donne l’impression de plus croquer dans le ballon. Lavezzi court autant mais reste maladroit. Ibra est toujours aussi « statique » mais sans éclair de génie, Pastore fait quelques belles ouvertures mais reste nonchalant, enfin, Lucas semble moins percutant que la saison dernière. Défensivement, Silva Alex, c’est du costaud. Les latéraux sont à court de jus, Jallet n’est pas au top défensivement et il ne compense pas en montant et centrant comme à son habitude. C’est d’ailleurs lui qui est au marquage de Saivet et qui ne coupe pas le ballon, permettant au girondin de placer une belle tête victorieuse à la 38ème minute. Ce but va réveiller les parisiens ? Pas tellement, les équipes rentrent au vestiaire sur ce score pas immérité en faveur des bordelais, la saison va être longue…

Le PSG monte en puissance en seconde mi-temps

La deuxième mi-temps commence sous de meilleurs hospices. Soit les bordelais ont tout donné en première, soit les parisiens ont été secoués à la mi-temps, mais force est de constater qu’on prend les choses en main et qu’on domine, passant la majeur partie du temps dans le camp girondin. Alors oui, Poko loupe l’instant historique à la 58ème, lui le gabonnais, qui à domicile prend de vitesse la défense parisienne et échoue dans son face à face avec Sirigu après avoir sprinté sur une moitié de terrain. Il aurait pu tuer le match, entrer dans l’histoire, Sirigu en a décidé autrement. Tout comme le but d’Ibrahimovic, qui égalise de la tête sur un centre de Jallet. L’arbitre lève son drapeau, Ibra n’était pas hors-jeu. Refusé ! Je reviendrais sur l’arbitrage en bas de ce billet.

Laurent Blanc décide de faire entrer 3 jeunes. Verratti la pépite qui a prolongé son contrat, Ougenda et Conan, deux jeunes issus du centre de formation. A un moment où le rouleau compresseur est en marche, l’entraîneur décide d’en rajouter une couche en mettant plus de vitesse, plus de jus, plus de fraîcheur. Coaching gagnant, sur une passe lumineuse d’Ibra à la 84ème, Ougenda se jette et glisse le ballon entre les jambes de Carasso. A la 94ème minute, enfin, à quelques secondes du coup de sifflet final, un coup-franc de Lucas arrive dans la surface sur la tête d’Alex qui vient enlever la toile d’araignée dans la lucarne de Carasso. Le PSG est monté en puissance au cours de ce match pour remporter son premier trophée de la saison. C’est un soulagement qui va permettre à Laurent Blanc de préparer le déplacement à Montpellier en toute sérénité.

Un très bon arbitrage à souligner

Je voulais revenir sur l’arbitrage de ce match. On a souvent l’habitude, lors de la CAN, de fustiger l’arbitrage africain. Hors, l’arbitre Monsieur Efong Nzolo a été très bon. Pédagogue, juste, il a laissé place au jeu, ne se laissant pas abuser par les « plongeons » des uns et des autres et sifflant ce qui devait l’être. Légère erreur de l’assistant sur le but d’Ibra qui n’est pas hors-jeu, mais pour sa défense, Alex lui l’est (sans toutefois faire action de jeu) et cache donc sa visibilité. L’arbitre doit s’effacer tout en gardant le contrôle d’un match. On a eu là un bel exemple. Bravo !

Le PSG a remporté le trophée des champions, je vous l’avais dit 😉

02 Août

Demain, le PSG va remporter le trophée des champions

Trophée des champions

Demain, c’est le trophée des champions, le lancement de la saison 2013/2014. Ce match de gala, qui va opposer les parisiens aux girondins, c’est un peu David en claquettes contre Goliath en armure.

Prêt pour le lancement de la saison

Notre mercato a mis du temps à démarrer, mais ça c’était avant. Oublié qu’on s’est arraché les cheveux à trouver un remplaçant à Carlo Ancelotti, oublié qu’on regardait avec angoisse Monaco acheter de gros calibres, oublié que tous les jours un article sortait expliquant pourquoi Silva serait barcelonnais et Zlatan plus parisien… Depuis Laurent Blanc est arrivé, Marquinhos, Digne, Cavani ont signé, Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic ont confirmé qu’ils ne changeraient pas de club. La saison commence demain, et on est prêt !

Pour ce premier match officiel de la saison, les recrues Cavani et Marquinhos ne seront pas de la partie car non retenus par Laurent Blanc. Ils ont repris l’entrainement seulement lundi et l’entraîneur a préféré les laisser au repos plutôt que d’aller au Gabon. Voir le groupe parisien.

Une équipe de Bordeaux non renforcée et diminuée

En face, il y a un adversaire, Bordeaux. Du côté des départs, à noter les ventes de Trémoulinas au dynamo de Kiev et de Modeste à Offenheim. Au rayon des arrivées, pas grand chose à se mettre sous la dent si ce n’est Bréchet (en fin de contrat à Troyes) et Lucas Orban, tout droit venu d’Argentine.

Les bordelais, qui n’ont déjà pas un effectif pléthorique, devront également se passer de Bellion, Diabaté, Rolan, Orban, Faubert, Traoré… Francis Gillot ira donc au Gabon avec un groupe de seulement 18 joueurs. Voir le groupe bordelais

Le match ne nous échappera pas

Avec cet effectif réduit, je ne pense pas que Bordeaux puisse nous inquiéter. Même si Fabrice Gillot est un bon entraîneur, il doit faire avec l’effectif qui est le sien, celui d’une équipe entre la 5ème et 12ème place de notre championnat.

La vraie inconnue sera la condition physique de nos joueurs. Après une préparation axée sur le physique, seul un coup de mou pourrait éventuellement nous priver de ce premier trophée de la saison, qui bien qu’anecdotique, permettrait lancer cette saison d’un bon pied et de partir à Montpellier en confiance pour la première journée de championnat.

Je vous le dis, demain, le PSG va remporter le trophée des champions !

25 Juil

Aujourd’hui, j’ai récupéré mon abonnement !

Tout a commencé par un mail me disant que je pouvais récupérer mon abonnement, du 5 au 9 juillet, sauf le dimanche.

Retrait de mon abonnementBon élève, je me rendais au Parc des Princes, bungalow K, le vendredi 5 juillet en début d’après-midi, avec ma carte d’identité, mais sans mon RIB… Recalé dès le début de la queue par la sécurité : le RIB est obligatoire. En même temps, c’était précisé dans le mail…

Continuer la lecture

RSS