22 Juin

L’ESTIU OCCITAN (l’été en occitan) – part 1

Hier, première journée d’été et fête de la musique. C’est le moment de s’intéresser aux événements musicaux, et autres, de la saison estivale 2017.
L’équipe de Viure al Pais vous propose un agenda en quatre parties (par quinzaines) pour profiter au mieux de l’été en occitan …


Ça se passe cette première quinzaine de juillet et c’est en occitan (jusqu’au dimanche 16 juillet 2017 inclus)

 

Nuits atypiques en sud Gironde (33) du 4 juin au 22 juillet 2017

Les 26èmes Nuits Atypiques ont lieu cette année du 4 juin au 22 juillet  et feront encore la part belle à la culture occitane, avec :

– la projection en première du film documentaire de Patric La Vau Escotar los ausèths arribar le 4 juillet à Bazas.

– la projection du film Renat Jurié, dins la votz dels sègles et le concert Renat Juirié & Jean-Pierre Lafitte (chants sacrés et chants profanes occitans) les 13 et 14 juillet à Bazas

– stages de chant des pays d’Oc les 8, 9 et 10 juillet à Villandraut – tous les stages sur http://www.nuitsatypiques.org/autour-des-concerts/ 

– bals les 7-8 et 9 juillet : Trio Brotto-Lopez-Raibaud / Duo Madiers / Laüsa / Clément Rousse / Duo Brotto-Milleret

Programmation complète : http://www.nuitsatypiques.org/programmation/

aff-nuits-17-3

Nuits Atypiques affiche 2017

 

Canalissimô (34) du 29 juin au 2 juillet 2017

Partie occitane de la programmation :
Bal Brotto Lopez  le vendredi  30 juin
Du Bartas le samedi 1er juillet

http://canalissimo.com/

Canalissimo affiche 2017

 

Escota e Minja l’Isle Jourdain (32) du 29 juin au 2 juillet 2017

Le programme démarre le jeudi 29 juin avec la présentation du livre « Gers – Vignes et Gourmandises » par ses auteurs : Bernard Delor, agriculteur et vigneron, et, Bernard Dugros, photographe. Gers Vignes et Gourmandises

Programmation musicale avec les groupes : LES FUSSOIRS, le DUO ABELA-VIDAL , La Ceiba et BRICKADRAC

http://www.escotaeminja.fr/

Escota e Minja affiche 2017

 

Felibrée à Saint-Astier (24) du 29 juin au 2 juillet 2017

Une grande fête occitane bien connue, organisée par Lo Bornat Dau Périgòrd et le comité de la Félibrée de Saint-Astier 2017

le site de la Félibrée 2017

programme félibrée

 

Festival la Retornada à Tence (43) du 7 au 9 juillet 2017

Rendez-vous est donné les 7, 8 et 9 juillet à Tence, pour une nouvelle édition de La Rétournade, le festival qui célèbre joyeusement la culture occitane.

Les groupes de cette année :
Los Manigans, chants occitans et rom (oc du Velay)
Doctors de Trobar, hip hop (oc de Montpellier)
Ministeri del Riddim, reggae ragga (oc du Languedoc)
Pibol and co, chants, bal a la voix (oc du Cantal)
Tripoux, bal trad’ décalé (oc d’Ariège)
Du Bartàs, baleti traditionnel et insolite (oc du Languedoc)

Pour plus de renseignements : laretornada43@gmail.com
Festival La Rétournade affiche 2017

Les Volcaniques à St-Bonnet-Près-Riom (63) : 8 au 12 juillet 2017

Festival & Stage des Musiques et Danses de Pays avec Cocanha – le 12 juillet

Plaquette téléchargeable : ici

http://brayauds.fr/les-volcaniques/volcaniques-2017/
Festival les Volcaniques - affiche 2017

Universitat occitana de La Guépia (82) du 10 au 15 juillet 2017

L’université occitane d’été Lenga Viva, vous invite pour des bals, des conférences, des cours de langue, de musique, de chant et une nouveauté cette année : du lundi 10/07 au vendredi 14/07 le Stage “Attrapes” pour enfants et ados – Mené par Aurélie Neuville (Bombes 2 Bal) assistée d’Hélène Ossart = Sortes de petits défis entre deux chanteurs/musiciens  qui met en scène la parole rythmée, le jeu du tambourin pour marquer la mesure et un exercice de mémoire, d’imagination et d’élocution.

http://lengaviva.com

Lenga Viva affiche 2017

 

Pour le week-end du 14 juillet 2017 : deux rendez-vous en Ariège


Festival Festen’Oc Saurat (09) du 13 au 16 juillet 2017

Stages danses, contes, salon du livre, concerts, bals …  Les groupes de bals et concerts: La Pèiro Douso, Boisson Divine, Lou Davi, Brancaleone, Le Bal Brotto Lopez, Lou Tapage, Les IrètgesLou Seriol , GoulamasKLes Diables de la GarrigueArredalh et le Groupe Folklorique Sauratois.

http://www.festenoc.com

Revoir le sujet de Viure al Pais du mois d’octobre 2016 consacré à Boisson Divine :

Boisson Divine par france3midipyrenees

 

Festival Celtie d’Oc Cazavet (09) du 14 au 16 Juillet 2017

Festival de musiques celtique et d’Occitanie = 8 concerts gratuits

Pour les groupes occitans : Parpalhon, Lou Tapage, Bouilleur de sons et Duo BOURRY ROUCH 

https://www.celtiedoc.fr
Celtie d'Oc - affiche 2017

 

Deux événements en Catalogne Sud


Festival Veu de Banyoles (Espagne) du 30 juin au 2 juillet 2017

Le samedi 1 juillet  Aqueles e Cocanha

http://www.aphonica.banyoles.cat/2017/ProgramacioOficial.aspx#

Festival Undarius à Girona (Espagne) du 30 juin au 2 juillet 2017

Undàrius es un festenal d’estiu de Girona amb vocacion transfrontalièra e dedicat a la cultura populara e tradicionala, catalana e occitana mas tanben dobèrt e connectat amb las altras culturas d’Euròpa.

Amb per Occitània : LausaCocanha et  Trio Loubelya

http://www.escampillem.cat/undarius/oc/index.html
Festival Undarius affiche 2017

 

Autres événements

 

  • La 1ère quinzaine de juillet c’est aussi le TOTAL FESTUM qui se poursuit et qui CLOTURE les 8 et 9 juillet : Le grand final de Total Festum à Castelnaudary avec le 10ème festival des sports traditionnels. Toute la programmation Total Festum  ICI
  • Ci-dessous toute la programmation par mois du festival Les troubadours chantent l’art Roman qui a démarré au mois de mai et s’achèvera le 29 octobre 2017 
    Pour cette première quinzaine de juillet programmation occitane : Jaume Privat et Medievalia
    Toute la programmation ICI
  • Et à Toulouse (31) … 

    Le Bal sous les étoiles du mois le jeudi 6 juillet 2017 – Place de la Trinité
    Avec le Duo Pons-Cassagnes, Sur les chemins, Duo Safon-Roussel et TradalAm
    http://www.diversdanse.org

    Du 15 juin au 25 août 2017 à l’Ostal d’occitània Tolosa (11)
    expo Fanny Barrabès « Agar » Dessins rencontre textes de Claude Marti
    Toute l’actu de l’Ostal –  https://www.facebook.com/OstaldOccitania/
    Fanny Barrabès Expo à l'Ostal 2017

 

A suivre : L’ESTIU OCCITAN (l’été en occitan) -part 2…

 

@ La Vicenta

 

 

 

08 Juin

Passejada istorica a Tolosa acompanhada de cant e musica : lo dissabte 10 de junh

Un week-end d’élections : un week-end à ne pas partir en week-end. Mais aller voter, ça ne prend tout de même pas deux jours ! En attendant que faire ? Petit tour sur le net … une visite guidée de Toulouse avec un historien : en voilà une bonne idée ! Une visite en occitan : belle idée aussi !
Visite guidée de Toulouse samedi 10 juin 2017

Visite guidée de Toulouse samedi 10 juin 2017

Pour moi c’est décidé, pour samedi après-midi : une visite guidée et en musique de Toulouse. Programme de la balade sur le site de l’Estancraba.
Et pourquoi pas pour le soir, sur Toulouse, et toujours en occitan : un balèti 

Total Festum 2017 : Festa de Tounis a Tolosa

Ces deux activités s’inscrivent dans le cadre de l’événement Total Festum 2017 dont vous pouvez retrouver le programme complet : ICI

@ la Vicenta

 

23 Mai

Législatives : des réunions publiques et quelques candidats

Les 11 et 18 juin , nous allons élire les députés de la nouvelle Assemblée Nationale. Un moment important tant il est vrai que les langues régionales sont toujours à la recherche d’un statut, d’un texte de loi, après plusieurs tentatives avortées, dont la dernière avec la proposition de loi d’Annie Le Houérou signée par la moitié du groupe socialiste mais jamais adoptée. Pour interpeller les candidats, les réunions publiques se poursuivent et le site internet 2017oc est toujours en vigueur.

Lo Partit Occitan sus 6 circonscripcions, lo PNO sus 1

Tout d’abord dans les Pyrénées-Atlantiques, David Grosclaude (ex-conseiller régional aquitaine), et Maëva Caubet (étudiante à la fac de Pau) comme remplaçante, dans la 3ème circonscription. David Grosclaude veut se battre pour maintenir les services publics, soutenir les TPE et PME, défendre l’Europe…

David Grosclaude Maëva Caubet. Photo : site Partit Occitan

David Grosclaude Maëva Caubet. Photo : site Partit Occitan

 Thérèse de Boissezon (assistante sociale), Julien Bayssac (élu au Conseil municipal de Billère) dans la 1ère. Dans leur programme, la reconversion énergétique, plus de transparence, plus de démocratie.

Julien Bayssac Thérèse de Boissezon Photo : site Partit Occitan

Julien Bayssac Thérèse de Boissezon Photo : site Partit Occitan

Gisèle Berlic et Philippe Vilmen  dans la 2ème circonscription du Tarn. Gisèle Berlic veut défendre la ruralité et lutter contre les déserts médicaux 

Gisèle Berlic, Philippe Vilmen Photo : blog de la candidate

Gisèle Berlic, Philippe Vilmen Photo : blog de la candidate

Anne-Marie Hautant (ingénieure en bâtiment) et Bernard Vaton (architecte) dans la 4ème circonscription du Vaucluse. Des régions plus autonomes, développement économique centré sur l’humain et les territoires…

Photo : site du partit Occitan

Photo : site du Partit Occitan

Stéphane Roudier et Marie-Émilie Pasquer dans la 4ème circonscription de Dordogne. Le maire Condat sur Vézère constate que les communes rurales sont au bord de l’asphyxie. Il veut redynamiser le tissu économique local, interdire le cumul des mandats.

Stéphane Roudier et Marie-Émilie Pasquer. Photo : blog du candidat

Stéphane Roudier et Marie-Émilie Pasquer. Photo : blog du candidat

Didier Cade et Danièle Collombon dans la 6ème circonscription du Var. On reytrouve les mêmes idées que celles défendues pas les autres candidat(es) du PÒc.

Didier Cade. Photo : site du candidat

Didier Cade. Photo : site du candidat

Pour le Parti de la Nation Occitane, Jérôme Piques et Dominique Darrozes sur la 8ème de la Haute-Garonne

Sur la 2ème circonscription du Gers, Jean-Luc Davezac sera candidat. Il n’a pas été investit par La République En Marche malgré son soutien au nouveau président de la République.

Reportage sur les réunions publiques à l’initiative des Occitans : M. Blénet JL. Pigneux M. Blasco C. Willocq MP. Fournier

Législatives par france3midipyrenees

Lo site 2017oc

Après la présidentielle, le site 2017oc se consacre désormais aux législatives. Dans un communiqué de presse, les initiateurs et concepteurs de cette plateforme indiquent que :

« Il est donc temps que l’État assume enfin ses responsabilités et devoirs en matière de transmission de cette ressource menacée de la culture nationale. C’est dans cette perspective que les représentants des acteurs de la sauvegarde et de la transmission de la langue et de la culture d’oc souhaitent connaître la position des différents candidats aux élections législatives dans plusieurs domaines : politique linguistique, statut des langues régionales, enseignement, patrimoine et création artistique, valorisation des langues et des cultures régionales. »

Pour les 5 régions tout ou partie occitanes, vous pouvez consulter sur ce site par département et par circonscription les réponses des candidats sur 7 thématiques (politiques linguistiques, patrimoine, enseignement, OPLO, etc…). Pour l’heure, il n’y a pas encore beaucoup de réponses mais les candidats peuvent s’inscrire directement sur le site 2017oc.fr pour le faire.

https://www.2017oc.fr/

País Nòstre en campanha

Après Narbonne et Carcassonne, País Nòstre va organiser 2 autres réunions publiques. Le MARDI 30 MAI -18 H  au « GAZETTE CAFE  » 6, rue Levat à MONTPELLIER .

 MERCREDI 31 MAI-18 H30 à la Salle de la « Colonie Espagnole  » 1 , rue Vieille Citadelle à BEZIERS.

Lo Benaset @Benoit1Roux

14 Mai

Paris prend l’Accent du Sud

Ces derniers temps, la salle de spectacle La Belleviloise (Paris XXème) recevait des politiques : ceux qui marchent, les insoumis et ceux qui se ramassent… du PS aux Républicains. Vendredi prochain, la tonalité sera différente avec l’événement organisé par Accents du Sud les 19 et 20 mai. Le Béarn sous toutes les coutures et les cultures, 2 jours pour promouvoir le territoire, augmenter la notoriété du Béarn et du festival occitan Hestiv’òc. Avec de la culture, de la gastronomie, du tourisme et de l’économie.

img-accueil-paris

Didier a toujours la foi

En 2005, Didier Fois a monté le festival Hestiv’òc à Pau, un événement festif pour promouvoir une culture occitane ouverte sur d’autres. Après plusieurs étés réussis, le temps est venu d’un Hestiv’òc de Nèu en 2017 sur les communes de Gourette et Eaux-Bonnes. Avec toujours le même esprit, mais aussi les mêmes difficultés en termes de financement. 2016 devait être l’année Hestiv’òc… à Paris. Mais c’était sans compter sur les attentats. 2017 est donc la première édition de cette manifestation pluri-disciplinaire. Un budget de 135 000 € et à peine 35 000 € de subvention.

Didier Fois à l'Ostau Bearnes Photo : France 3

Didier Fois à l’Ostau Bearnes Photo : France 3

« Comme toute première fois, nombreux sont les hésitants, nombreux sont ceux qui n’y croient pas, nombreux sont ceux qui disent oui avant de vous lâcher… »

Le vice -président du Comité Départemental du Tourisme des Pyrénées Atlantiques semblent connaître la musique. Jacuqes Pédehontaà mesure bien les difficultés qu’a pu surmonter Didier Fois pour en arriver là. Ils sont quand même 55 partenaires de l’économie, de la culture, de la gastronomie, du tourisme à répondre présent. Mais il a fallu que Didier mouille le camisòt, essuyer des revers, balayer des critiques. Tout en continuant de travailler sur l’Hestiv’òc de cet été, de chanter avec son groupe Arraya encore la semaine dernière, à Alger…


Accents du Sud Paris par B. Roux O. Denoun M. Blasco AL. Ruppert M. Lehoux MP. Fournié

Ce n’est pas le premier coup du Domaine Cinquau

Le Domaine Cinquau, des viticulteurs à Artiguelouve (64) depuis 1617 ! Son propriétaire Pierre Saubot est un grand industriel français qui a lancé plusieurs entreprises et développé le domaine viticole. Pendant 30 ans, il a aussi présidé « La Garbure » l‘atypique association des Béarnais de Paris, forte de 350 noms mais pas des adhérents. Car l’association est informelle. Mais elle fait ses réunions au Palais du Luxembourg (Sénat) ! Autant dire qu’il connaît tout aussi bien Paris que son Béarn natal.

Pierre Saubot et un jurançon floqué par le drapeau béarnais. Photo : France 3

Pierre Saubot et un jurançon floqué par le drapeau béarnais. Photo : France 3

Alors quand Didier Fois est venu le voir pour lancer Hestiv’òc en 2005, la réponse a été plus que positive. Et c’est tout naturellement qu‘il a fait jouer ses réseaux, ses carnets d’adresses pour monter l’opération Hestiv’òc à Paris. L’homme est affable, il parle volontiers de ces fleurons de l’industrie béarnaise qu’il connaît bien, de ces précurseurs qui ont oeuvré pour la renommée du Béarn : les semences hybrides, le gaz, les trains d’atterissage, les turbines d’hélicoptères et bien sûr, le vin. 1 000 bouteilles de Jurançon sont d’ailleurs déjà parties à Paris pour la manifestation. Pour lui, le Béarn  dispose aujourd’hui encore de nombreux atouts relativements méconnus. Qui sait par exemple que l’Université Pau Pays de l’Adour vient d’obtenir le label d’exellence pour 4 ans avec un joli chèque à la clé ?

L’UPPA est partenaire de cette opération à Paris et comme d’autres structures, va rechercher une notoriété plus grande à Paris.

La quadruplette de Belleville

On connaissait la triplette, Accents du Sud se met en 4 pour 2 jours :

  1. il y aura donc de l’économie avec les différents partenaires et des ateliers tenus par les exposants producteurs. Pierre Saubot et son fils Alexandre feront une conférence sur « La culture dans l’entreprise ».
  2. Le tourisme évidemment, mené par le Comité Départemental du Tourisme et les Offices de tourismes du Béarn. Un « workshop presse tourisme » se tiendra vendredi, jouréne dédidée à la presse et aux professionnels. Sans titre
  3. Autre  élément, la gastronomie. le grand chef Yves Camdeborde. lors d’une interview à la République des Pyrénées, il déclarait : « On revient toujours à ses origines. Je cuisine l’agneau des Pyrénées, le foie gras du Gers, la charcuterie de mon frère Philippe qui a repris le magasin familial, les cailles d’Arzacq, la poularde du pays, les asperges vertes de Garlin, les haricots-maïs et le piment de papa ».  Sans oublier le jurançon, son « vin de bataille ». Une « passejada Gormanda » se fera vendredi à bord d’un « Party Bus » sillonant Paris pour aller à sa rencontre et celle d’une autre figure : Julien Duboué qui a baptise son restaurant « A Noste ». David Ducassou, élève de Camdeborde, cuisinier au « Cap e tot » de Morlanne mettra aussi la main à la pâte avec un déjeuner le samedi midi sur réservation.
  4. Enfin la langue et la culture d’oc, évidemment. La lenga sera aquí pendent tot l’eveniment, s’ausirà, se veirà, se cantarà ! Plusieurs ateliers linguistiques sont prévus avec Pierre Salles de France Bleue Pau Béarn. Il parlera des noms de famille, noms de métiers, des noms propres du Sud-Ouest. L’Ostau bearnes et l’In’òc seront de la partie pour plusieurs animations. Le D’Òc show mené par Silvan Carrère pour Oc-Télé sera en direct de 15H30 à 17H.

Côté musique, Los Seuvetons avec plus de 180 chanteurs, danseurs et musiciens animeront le samedi à partir de 14H, Lous Arricouquets plus tard dans l’après-midi et pour clôturer le tout -Béarn oblige- la Cantèra participative de 18 à 19H et le concert bal d’André Minvielle avec son Ti’Bal Tribal puis Du Bartàs pour enflammer la Bellevilloise.

Photo : site La Bellevilloise

Photo : site La Bellevilloise

Comme un clin d’oeil, car cette salle est devenue « une forteresse culturelle » après la commune de Paris, première coopérative parisienne, chantre aussi des réunions associatives et politiques… Autant d’ingrédients pour réussir cette première d’Hestiv’òc à Paris et en appeler d’autres.

Lo Benaset @Benoit1Roux

http://www.hestivoc.com/

http://www.labellevilloise.com/evenement/accents-du-sud-a-paris/

01 Mai

Massilia Sound System, le film

Lui c’est Christian, Christian Philibert. Pas Nicolas. Nicolas Philibert c’est l’autre, celui de « Etre et Avoir ». Un cinéaste, dont l’oeuvre oscille toujours entre documentaire et fiction. Avec « Massilia Sound System, le film », pas de doute, pas de mise en scène mais un documentaire à l’occasion de la tournée des 30 ans du groupe. Ce n’est pas un film sur les 30 ans de Massilia, qui raconterait son histoire, ses évolutions, mais plutôt un documentaire réalisé lors de la tournée des 30 ans depuis la sortie de leur dernier album qui est certainement l’un des meilleurs. Pas des tonnes d’archives, pas d’analyse poussée mais un regard personnel sur ce groupe qui est bien plus qu’une formation musicale.

images

Massilia chez Espigoule

« Mythique, forcément mythique », aurait pu dire Duras tellement le travail et les valeurs du réalisateur des « 4 saisons d’Espigoule » et du groupe marseillais se confondent. Le film est sorti le 5 avril. Hors de tous circuits et de tout financement, on peut le voir dans différentes salles, souvent pour une seule projection. C’était le cas à Carcassonne où l’Institut d’Etudes Occitanes a financé la projection. Militant, indépendant, enraciné, universel, autant d’adjectifs qui qualifient bien Christian Philibert et Massilia.

Christian Philibert et Alan Rouch à Carcassonne. Photo : Jack Levé

Christian Philibert et Alan Rouch à Carcassonne. Photo : Jack Levé

Christian Philibert doit beaucoup au groupe : c’est grâce à lui qu’il est resté « vivre et travailler au pays », en Provence, qu’il a pris conscience de certaines choses, l’envie de partager, de faire voir son cinéma en plein air, comme pour les concerts de Massilia. Dans Afrikaïoli le groupe lui a donné une chanson. Il y a eu aussi cette encontre avec Gari Greu. Le film germait dans la tête depuis longtemps et les 30 ans lui ont permis de naître. « Je leur avait dit : vous êtes un groupe mythique, culte…Je vais essayer de faire un film culte. Je leur devais au moins ça. Et je crois l’avoir réussi. Il n’y a qu’à voir le sourire des gens quand ils ressortent de la projection ! »

Ca vaut bien une tournée !

Massilia, c’est toute une histoire et elle valait d’être contée. Même quand on croit connaître le groupe. Les débuts en 84, premières télés de François Ridel alias Moussu T. René Mazzarino qui n’est encore que l’électricien dans l’ombre, présenté par un oiseau de bonne augure : Jo Corbeau. Jali prendra le micro en 86. Tiens au passage : « Jah » « Light » ! Comme leur célèbre « aïoli » et tous ces mots inventés rentrés dans nos univers. Le film ne s’attarde pas trop sur l’histoire du groupe mais donne quelques clés. En 90, premières distributions de pastis, le premier job de Gari avant d’intégrer Massilia. Les Fabulous Troubadors et Castan qui vont élargir le champs de vision. On y retrouve aussi Lux B évidemment, disparu depuis presque 10 ans et dont le groupe commence à peine à se remettre… Ah, la fameuse anecdote de la descente des douanes dans le bus des Massilia endormis après un concert… Sacrée lumière ce Lux !

Les Massilia ont réinventé un folklore, une langue, une culture et leur terrain de prédilection -hormis le stade Vélodrome- c’est évidemment la tournée. « Massilia c’est notre Marseille rêvée » dit Gari dans le film.

Massilia par B. Roux J. Levé E. Auriaux A. Amsili F. Ratel M.P. Fournier

Le plaisir d’être ensemble et de partager

Sur scène c’est le pastis mais dans la vie de tous les jours, les échanges sont permanents pour être un acteur du quotidien, sur son territoire. Bien sûr les Chourmos, bien plus qu’un fan club qui compte plus de 2000 membres, « une espèce de toile avant l’heure » selon Blu. Toutes ces soirées organisées, pour s’amuser, délirer, mais aussi pour marquer les consciences comme ces rassemblements tous les 1er mai à Marseille. Si ce n’est pas eux qui les font, « qui propose ça aujourd’hui ?  » s’interroge Blu dans le film.

C’est bien ça la force de Massilia et forcement, ces messages de fraternité, de partage, de tolérance trouvent en ces temps-ci un écho très particulier.

Des univers différents et l’aïoli qui prend

Une des parties les plus réussies du documentaire, c’est certainement celles où les musiciens se dévoilent, notamment ceux que l’on connaît moins. Janvié par exemple. Il a l’air timide comme ça mais il monte facilement dans les tours. Des années de conservatoire à Paris avant d’atterrir dans le groupe. « Quand je faisais des accords, il y avait trop de notes ! »

FTV_JACK_LEVE3525-00_00_01_13

Pour Kayalik idem. Toujours le conservatoire, pour la guitare. Il s’emm…, revend sa gratte et se frotte aux platines grâce à Gari. L’anecdote aussi de Gari à peine arrivé dans Massilia et se retrouvant au Vélodrome, en première partie de Johnny, rentrant sur scène pour jouer le Coupo Santo… Terrible.

Grand morceau de bravoure magnifiquement raconté, le passage où une intruse célèbre se glissant sur scène lors du concert des 30 ans aux Docks Des Sud. Je n’en dirai pas plus, il faut voir le film. On mesure alors l’exploit de ce groupe toujours là, ensemble, alors que rien ne les prédestinait à faire un bout de chemin musical.

« Massilia est un groupe indépendant depuis plus de 30 ans et c’est exceptionnel dans le paysage musical français » note Christian Philibert. Un groupe qui comme le réalisateur ne craint -ni n’a besoin- de dégun.

On ressort du documentaire avec la banane, fier de connaître ce groupe qui donne du sens. En cela le film est très fidèle au groupe. Avec quelques longueurs et un peu moins de folie que celle qui se dégage de Massilia.

Jetez bien un œil attentif sur le Facebook du film pour en connaître les quelques dates de projection.

téléchargement (1)

https://www.facebook.com/MassiliaSoundSystemLeFilm/

C’est le prix de l’indépendance, le film n’a pas été repris par un distributeur, ni par une télé pour l’instant. Mais comme les films cultes, ils traverseront le temps et le plaisir de les revoir sera toujours intact.

Lo Benaset @Benoit1Roux

29 Avr

Présidentielles : et les langues régionales ?

Entre 2 tours, après plusieurs mois de campagne, 11 candidats, plusieurs éliminés avant (dont le régionaliste Christian Troadec), 2 restants… A défaut de trouver leur bonheur, les défenseurs des langues régionales ont-ils pu rencontrer une peu d’écoute ? De l’écho à leurs revendications ? Pas facile, pas grandiose, mais pas le désert non plus.

Photo du site 2017oc

Photo du site 2017oc

Un site de campagne

Pour une fois, l’initiative est venue des Occitans : un site de campagne pour tenter d’exister, d’interpeller les candidats et d’obtenir des engagements. Plusieurs organismes et associations se sont ainsi retrouvés pour élaborer une plateforme commune portant sur 7 points, à soumettre aux candidats. Ce n’est pas la révolution mais aucune autre langue régionale de France ne l’a fait. L’idée est plus ou moins venue de l’académie occitane que constitue Lo Congrés, poussée par les Occitans du Béarn. « Fèri passar a las associacions membras o pas del Congrés un primièr document. Aguèri la bona suspresa de veire que respondián en fasent de prepausicions » Plutôt satisfait Gilbert Mercadier président du Congrès permanent de la lenga occitana. Finalement, 6 des 11 prétendants à l’Elysée ont répondu. Dont 1 en occitan (Jean Lassalle), 1 pour dire qu’il était contre (Nicolas Dupont-Aignan), 1 autre contre mais pas sur toute la ligne (Jean-Luc Mélenchon), 1 autre qu’il était Auvergnat (Jacques Cheminade) et enfin 2 pour signifier qu’ils étaient très favorables aux langues régionales (Philippe Poutou et Benoît Hamon).

Des réponses donc, mais pas beaucoup de relais sur les réseaux sociaux, un certain manque d’implication de certaines associations pourtant signataires du texte. Et pas de nouvelles des 2 finalistes.

Macron-Le Pen là aussi très différents

Lors de la création en 2016 du mouvement En Marche, Emmanuel Macron a proposé de ratifier la Charte Européenne des Langues Minoritaires. Lors du meeting de Pau le 12 avril dernier, il a réitéré sa promesse en voulant « reconnaître ces belles langues régionales » dans cette France « indivisible mais plurielle ». Le candidat pro-Europe a aussi répondu à un questionnaire du  Réseau Européen pour l’Egalité des Langues ELEN-EBLUL.

On sait toute la méfiance qu’il faut accorder aux promesses électorales (n’est-ce pas François Hollande et la promesse 56 ?) mais le candidat En Marche, sans être complètement Girondin, semble privilégier les initiatives transversales venant du terrain aux directives verticales de Paris. Il est d’ailleurs favorable à une décentralisation plus poussée. Le candidat tiendra meeting le 4 mai à Albi, l’occasion de lui faire préciser certains choses… Mais qu’attend François Bayrou pour se saisir de la question ?

Pour l’heure, il faudra se contenter de ça. Quant à sa concurrente…


L’occitan dans la présidentielle B. Roux J. Levé E. Auriaux A. Amsili F. Ratel M.P. Fournier
Marine Le Pen veut au contraire centraliser encore plus la France en supprimant notamment les régions. Dans ses 144 propositions, il n’y a évidemment rien sur les langues régionales mais une opposition farouche à la charte européenne et à la reconnaissance de ces langues. Pour le JT OC, nous avons rencontré Julien Leonardelli, secrétaire départemental du FN en Haute-Garonne et candidat aux législatives. Plutôt de bonne volonté lorsqu’il s’agit de parler des racines, de cette identité française faite aussi de langues régionales, mais dès qu’il faut promouvoir ces langues et cultures dans la vie de tous les jours, c’est autre chose que l’on pourrait résumer par sa formule : « L’occitan d’accord mais le français d’abord  » !

Rien de nouveau au FN et on l’oublie trop souvent.

Pour le reste, les langues régionales ont quelques jours pour se faire entendre dans la présidentielle. En espérant mieux pour les législatives où il faudra sensibiliser les députés sur la nécessité d’une loi pour donner un statut à ces langues. Et si Emmanuel Macron veut ratifier la Charte Européenne des Langues Minoritaires…

Lo Benaset @Benoit1Roux

Post-Scriptum

Pour aller plus loin, on peut consulter évidemment les différents sites :

https://www.2017oc.fr/

https://elen.ngo/

http://www.felco-creo.org/la-felco-interpelle-les-candidats-aux-presidentielles/

Lire l’analyse d’Henri Giordan sur Médiapart :

https://blogs.mediapart.fr/edition/les-langues-bien-commun-de-l-humanite/article/190417/les-langues-regionales-dans-la-presidentielle-2017-le-moment-d

Le blog de David Grosclaude :

https://david-grosclaude.com/

Enfin toujours provoc et dans la réflexion, Claude Sicre et son Fabulous Bluegrass Carcinòl Band. Le clip Oh ! Dites-moi, qui choisir comme président ? est sorti en début de mois. Le Plouc Power veut ainsi civiliser la France qui en a bien besoin en ces temps un peu troubles.

Claude Sicre – « Oh ! Dites-moi, qui choisir comme Président ? » Production Escambiar / Bleu Citron

21 Avr

Omenatge a Marcela Delpastre : dissabte 22 d’abrial de 2017 a l’Espaci Occitan Carcinòl a Sant Seren (46)

Samedi 22 avril de 17h à 23h à l’Espace Occitan Quercynois à Saint-Céré (46) :

L’association AQUÍ L’ÒC, en partenariat avec Les Films du Horla et Les Films du Genièvre, vous invite pour une soirée en hommage à la grande poète et écrivaine limousine : Marcelle Delpastre.

Cet événement est accompagné d’une exposition qui lui est consacrée. Cette exposition prêtée par la Bibliothèque Multimédias de Limoges est visitable du 18 avril au 22 mai.

@ Patrick Cazals

Photo de Patrick Cazals

Marcelle Delpastre est une auteure majeure de la littérature occitane du 20ième siècle. Elle a passé presque toute sa vie dans la ferme familiale de Germont en Corrèze où elle est née en 1925 et décédée en 1998.

A la fois poète, conteuse et romancière, mais aussi agricultrice, son œuvre témoigne de la vie paysanne et des traditions de son Pays Limousin, ce qui fait d’elle une grande ethnologue.

Voici le programme de la journée du samedi 22 avril 2017 à l’Espace Occitan de Saint-Céré (46) :  
Photo @ Patrick Cazals

Photo de Patrick Cazals

Pour en savoir plus :
www.espacioccitancarcinol.com
aqui.loc@laposte.net

 

@ la Vicenta

31 Mar

L’occitan veut s’inviter à la présidentielle

S’il y a bien 11 postulants pour l’Elysée, on ne peut pas dire que les propositions soient nombreuses sur le sujet des langues régionales. Christian Troadec-le seul candidat régionaliste- ayant jeté l’éponge, depuis c’est le vide sidéral…

Plusieurs organisations occitanes ont décidé d’envoyer un questionnaire aux candidats. Les questions et les réponses -si réponse il y a…- sont consultables sur un site dédié. Par ailleurs, le Réseau Européen pour l’Egalité des Langues et l’Institut d’Etudes Occitanes ont aussi interpellé les candidats sur plusieurs objectifs.

Sans titre

Un site pour les présidentielles

https://www.2017oc.fr/

Dans la requête des 11 fédérations et organismes œuvrant pour la langue et la culture occitanes, il y a 7 points d’interrogation.

  1. mise en œuvre d’une politique linguistique pour l’occitan ?
  2. quid de la proposition de loi n° 4096, relative à la promotion des langues régionales ?
  3. quelle politique pour l’enseignement ?
  4. quel financement et quel périmètre pour l’Office Public pour la Langue Occitane ?  
  5. quelle politique dans le domaine du patrimoine, de la création et de la diffusion ?
  6. des représentants des langues régionales dans les différents Conseil économique social et environnemental ?
  7. quelles propositions pour la valorisation et transmission des langues et cultures régionales et notamment de l’occitan ou langue d’oc ?

Pour chaque domaine, plusieurs questions sont posées et les candidats sont priés d’y répondre. Le champs est parfois élargi aux langues régionales, parfois réservé à l’occitan. Un exercice toujours difficile à mettre en oeuvre mais au travers des questions, on voit biens quels sont les organismes ou fédérations concernés. On y retrouve l’Institut d’Etudes Occitanes, le Félibrige, la Fédération des Enseignants de Langue et Culture d’Oc, la Confédération Calandreta, le président fdu CIRDOC (Patric Roux), l’InÒc, les Centres de Formation Professionnelle en langue et culture Occitanes, la Fédération interrégionale des Médias Occitans, Oc-Bi, OcProd, le Congrès permanent de la langue occitane.

Pour l’instant, pas l’ombre d’une réponse et sans doute y en aura t-il guère plus d’ici le premier tour. Seul le candidat Dupont-Aignan est coché « sans réponse ». Il a du faire savoir qu’il ne voulait pas répondre. Les autres prendront-ils la peine d’au moins répondre que ce questionnaire ne les intéresse pas ?

https://www.2017oc.fr/Lettre-aux-candidats.php

Le Réseau Européen pour l’Egalité des Langues lui aussi sur les rangs

téléchargementLa France est souvent épinglée par l’Europe en matière de droits linguistique et de pluralité. Ce qui ne l’a pas vraiment fait dévier d’un iota dans sa trajectoire centraliste et mono linguiste. Ce que ne manque pas de rappeler l’introduction à la lettre rédigée par Alexis Quentin, vice-président de l’IEO et par les représentants du Réseau Européen pour l’Egalité des Langues ELEN-EBLUL. Une France qui prône la diversité à l’extérieur mais qui ne ratifie pas la Charte Européenne des Langues Minoritaires. Dans un préambule très documenté et juridique, les auteurs rappelle tous les manquements de l’Etat français. Avant de demander aux candidats de se prononcer sur leur conception de la société qu’ils entendent promouvoir. Voici ce qu’ils demandent :

  1. Mise en conformité de la France avec les textes européens et internationaux fondamentaux concernant les droits des peuples autochtones et des personnes appartenant à des groupes linguistiques régionaux ou minoritaires
  2. Établissement d’un cadre constitutionnel et législatif reconnaissant la pluralité de la société française et les droits de ses diverses composantes linguistiques et culturelles 
  3. Mettre en place les moyens nécessaires pour assurer la prise en charge du service public assuré par les établissements scolaires associatifs de langue régionale en immersion conformément aux recommandations des Nations Unies
  4. Mettre en place des services complets dans le domaine des médias, notamment de télévision en langue régionale permettant l’expression réelle de la diversité des groupes linguistiques régionaux et territoriaux (information, formation, création, divertissement)
  5. Permettre la généralisation de la langue régionale dans la vie publique et la coofficialité des langues là où la demande sociale existe et en fonction des réalités
  6. Établir des régions et des entités territoriales dont le dynamisme et l’efficacité se fondent sur les réalités historiques, culturelles et linguistiques en prenant en compte les souhaits des populations concernées.

En tout, 2 initiatives louables qui -vu le profil des 11 candidats- risquent bien de rester lettres mortes. Il n’y aura pas comme en 2012, des manifestations pour interpeller le monde politique sur ces questions. Il faudra donc trouver d’autres moyens pour peser.

Et pour terminer, un petit clin d’œil trouvé sur Le Parisien où Jean-François Laffont se prête au jeu de « Moi président »…en occitan.

Si j’étais président… en langue occitane… par leparisien

Lo Benaset @Benoit1Roux

Photo : Denis Cantournet

Photo : Denis Cantournet

 

 

18 Mar

Caramentran occitan a Montpelhièr

C’est une première : cet après-midi la place Royale du Peyrou de Montpellier se donnera à sa majesté carnaval. Un caramentran traditionnel que l’on doit à Inter’cal (un collectif qui regroupe les parents 3 écoles et le collège calandreta de Montpellier), la compagnie du « Théâtre des Origines » et le théâtre « La Vista ». Mis en musique par Grail’òli, 600 carnavaliers défileront, avec tous ceux qui voudront bien s’y joindre. En Guest Star : Donald Trump, Marianne, Petaçon, chivalets e monde sauvatge… 

FTV_0023-00_01_01_03

Un caramentran occitan

Décembre 2016, le Théâtre des Origines commence ses interventions dans les 4 écoles et collège calandreta de Montpellier. Sur 4 thèmes, 4 rituels :

  1. lo buf (le souffle) pour la calandreta Candòla
  2. los salvatges (les sauvages) pour celle dau Chivalet
  3. lo gras (le gras) pour celle dau Clapàs
  4. la politica (la politique, l’institution) pour le collège Léon Cordes
Isabelle François et los calandrons Photo : France 3

Isabelle François et los calandrons Photo : France 3

Un véritable projet pédagogique, dans la tradition occitane, avec la participation de comédiens, professeurs, élèves, parents. Dans le cortège on pourra voir los sapurs (soldats), Roseta (jeune fille enlevée par un ours), chivalets, ours et autres personnages sauvages. Le tout rythmé par des chants « Dimars gras qu’a nau porcàs », « Adieu paure carnaval », « Joan Petit », mais aussi des danses comme la bufatièra .

fanfare Grail'òli

fanfare Grail’òli

Los partenaris

C’est donc le collectif Inter’Cal qui regroupe les parents des calandretas de Montpellier qui a relancé le carnaval traditionnel et qui en est l’organisateur. Tous les enfants des écoles ont travaillé sur cet événement et vont y participer.

Perrine Alrancq en répétition Photo : France 3

Perrine Alranq en répétition Photo : France 3

Le Théâtre des Origines (TDO) en assure la coordination artistique avec plusieurs ateliers menés en classe et la participation de ses comédiens. Une compagnie qui travaille toute l’année sur les rituels festifs et calendaires.

Le théâtre « La Vista » en assure la production et TIO La Rampe participe aussi au projet.

Les musiciens de Grail’Òli, férus de carnaval, assurent la partie musicale avec leurs grallas (hautbois catalans), percussions, tuba

Grail'Òli Photo : France 3

Grail’Òli Photo : France 3

Carnaval duèi

La fête du monde à l’envers partira tout à l’heure à 15H de la Place Royale du Peyrou.

La Marianne Isabelle François Photo : France 3

La Marianne Isabelle François Photo : France 3

Lo passa-carrièra ira ensuite rue de la Mercy, rue du Faubourg du Courreau, rue Saint-Guilhem, place du marché aux fleurs. Le cortège reviendra sur la place Royale du Peyrou par la rue Foch.

Caramen Trump Photo : France 3

Caramen Trump Photo : France 3

17H, Caramentran serà jujat e cramat !

Lo Benaset @Benoit1Roux

04 Mar

Viure al País dimanche 5 mars

C’était l’événement du début du mois de février : les Assises de la langue occitane de Pau. Des invités prestigieux, des débats constructifs, l’initiative en revient au MED’ÒC (mouvement des étudiants d’Occitanie). Reportage complet de Denis Salles et Didier Bonnet

Photo : France 3

Photo : France 3

Invité de ces assises, le président de l’Assemblée Territoriale Corse Jean-Guy Talamoni. Pour lui, il y a une prise de conscience chez les Occitans mais elle ne suffit pas car il faut des moyens juridiques et financiers. Il a participé à l’atelier politiques linguistiques. Interview dans Viure País.

Photo : France 3

Photo : France 3

Dans le Fòto d’òc, nous retrouverons Iris Kaufmann du côté de Viols-le-Fort. Elle travaille avec le collectif marseillais « FEM » et oeuvre pour la langue.

Photo : France 3

Photo : France 3


Bande Annonce Fòto d’òc par france3midipyrenees

Et enfin, avant le retour tant attendu de la saison 2 des BIAIS le dimanche 12 mars, nous retrouvons Josette dans la haute vallée de l’Aude pour réaliser la Fricassèia.

Photo France 3

Photo France 3

Viure al Pais, dimanche 5 mars à 10H45, présentée par Sirine Tijani. A retrouver en replay sur le site de France 3 Occitanie

http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/emissions/viure-al-pais-0