27 Mai

L’Estivada en mode Carte Blanche

Ca y est ! On connaît enfin la programmation du festival occitan le plus attendu : l’Estivada. Visiblement heureux et soulagés, le maire et son équipe ont dévoilé les contours du festival ce matin lors d’une conférence de presse. A défaut d’avoir toutes les cartes en main, la marie de Rodez qui a repris la manifestation en régie directe va s’appuyer sur 3 soirées Carte Blanche distribuées à Alidé Sans et Paulin Courtial pour le jeudi, à l’accordéoniste Lionel Suarez et à Claude Sicre pour le balèti de clôture. Des soirées très ouvertes qui devraient réserver des surprises.

3 cartes blanches

5 mois pour travailler en s’appuyant sur des artistes locaux mais aussi en jouant l’ouverture. Au mois de mars, Lionel Suarez est contacté. On lui donne carte blanche pour 2 soirées, avec des rencontres autour d’artistes façon Printemps de Bourges… Et l’ouverture est placée sous le signe de la jeunesse. Comme annoncé, le jeudi ce sera Alidé Sans et Paulin Courtial. Ils se sont rencontrés lors de l’Estivada 2015 où Alidé était programmée. Depuis ils jouent ensemble et investiront la grande scène de l’Esplanade des Rutènes. Ensemble, mais aussi chacun avec ses musiciens, et des invités comme Antoine Charpentier et Tres a Cantar et d’autres surprises occitanes. Paulin Courtial présentera son nouveau groupe « Nascut ». Quelques morceaux sont déjà écrits. Jeudi, Les Diables de la Garrigue (une émanation des Goulamas’K) seront aussi de la partie pour terminer la soirée.

Conférence de presse Estivada Photo : Lo Benaset

Conférence de presse Estivada Photo : Lo Benaset

Mais la base du festival nouvelle formule c’est lui : Lionel Suarez, le talentueux accordéoniste. Il a concocté une soirée concert et une deuxième dédiée au bal, lui qui en a fait pendant plus de 15 ans. Pour la création appelée « Lionel Suarez and òc » le vendredi, il va s’entourer de nombreux artistes : Art Mengo (le Valencien), Mustapha et Hakim Amokrane de Zebda, JeHaN qui fait avec lui un spectacle en hommage à Allain Leprest. Côté occitan, il a craqué pour La Mal Coiffée Gari Greu de Massilia et Bernard Combi. Le spectacle devrait durer plus de 2H30, avec des créations mais aussi des chansons de Leprest, Dimey, Zebda traduites et chantées en oc. Anne Castan a assuré les premières reviradas et La Mal Coiffée va coacher les artistes. Une surprise sera réservée à Claude Marti (avec lequel Lionel Suarez a joué). Une place sera faite pour Jean Boudou qui a complètement subjugué le musicien ruthénois.

Le dernier jour sera dédié au balèti et Lionel Suarez a sous-traité sa carte blanche à Claude Sicre alias Docteur Cachou. Une soirée festive menée par les Bombes 2 Bal où l’on devrait retrouver Manu Théron, Xavier Vidal, le duo Abela-Vidal. Des surprises ne sont pas à exclure.

D’autres artistes hors carte blanche seront là comme Marilis Orionaa le samedi. Pas de vraie programmation interrégionale, mais des artistes de toutes les régions occitanes. Il est vrai qu’il n’en reste que 4 ! 

Soirées cabaret et cinéma

Pour les noctambules à l’envie boulégante, des soirées cabarets sont prévues à la Salle des Fêtes, après les concerts. L’idée n’est pas nouvelle et l’on devrait y retrouver Jali de Massilia le jeudi, Bal Pop Trònic  le vendredi et DIÀ (l’une des formations de Didier Tousis) le samedi.

Côté cinéma, projection du film de Christian Philibert sur Massilia le jeudi 14H à Cap Cinéma. Attention, la séance est payante ! Le vendredi 10H, ce sera « Paisans de Roergue » de Paulette et André Andrieu produit par Piget et un mini-festival de courts métrages occitans le samedi matin. Ces 2 événements sont gratuits et toujours à Cap Cinéma. Enfin le collectif Detz sera présent comme les années précédentes.

Estivada 27 mai 2016 Photo : Lo Benaset

Estivada 27 mai 2016 Photo : Lo Benaset

2 CV occitane, siestes électroniques et apéros littéraires

Comme d’habitude, le festival se déroulera sur plusieurs lieux de la ville. Ainsi un spectacle pour enfants le jeudi à la MJC, des apéros littéraires le matin avec le CIRDOC dans le jardin, sur le village occitan. Des balètis au même endroit avant les concerts, avec des groupes locaux et des groupes invités  Des conférences sont aussi prévues aux archives départementales et nouveauté : des siestes électroniques sur la Place de la Cité. Sans oublier du théâtre le vendredi après-midi avec TIO La Rampe et son « Molière d’oc ».

Le personnel municipal sera à pied d’oeuvre pour assurer la logistique du festival. Le budget devrait être de 400 000 €  dont le 1/4 pour le seul domaine artistique. Les ruthénois semblent motivés si l’on en juge par leur participation à l’opération « En attendant l’Estivada ». La mairie pourra compter également sur des « collaborateurs bénévoles ».

Sarah Vidal (culture) et Francis Fournie (jeunesse) sont visiblement heureux de ce travail et des annonces. Une programmation moins riche en nombre d’artistes que d’habitude, avec des surprises et de la continuité. Après des débuts difficiles où l’existence même du festival était remise en cause, la nouvelle équipe a voulu assurer et fédérer les services de la ville, les habitants… autour de l’occitan. Les festivaliers jugeront carte sur table du 21 au 23 juillet. Certains trouveront certainement des innovations à louer, d’autres des manques à dénoncer. Après une 23ème édition de transition, la mairie n’aura sans doute pas une carte blanche totale pour le futur.

Lo Benaset

IMG_0658