25 Fév

Un tour d’Occitanie… a bicicleta

Didier Tousis et Lucie Albert     ©Lucie Albert

Didier Tousis et Lucie Albert ©Lucie Albert

Quand certains entreprennent un tour de France en plein été, d’autres préfèrent s’attaquer au tour d’Occitanie juste avant l’hiver. Avec ses 3000 kilomètres en une trentaine d’étapes, cette bicicletada occitana n’a rien à envier à ce qu’on appelle « la grande boucle ». L’idée un peu folle de Lucie Albert et de Didier Tousis est en train de prendre forme. Depuis Souston (Landes), le 1er septembre prochain, ils s’élanceront pour deux mois et demi de course. « On vient tout juste d’acheter les vélos! » précise Lucie. « Très franchement, on est en pleine préparation de l’itinéraire. Ce qui est sûr, c’est que l’on partira vers le Nord, et que l’on rentrera par le Sud de l’Occitanie. Entre… tout est possible« .  Les deux cyclistes landais prennent donc quelques rendez-vous chez l’habitant. Car le principe de ce tour d’Occitanie est simple. En échange du gîte et du couvert, Lucie et Didier donnent un petit spectacle, en tout simplicité, en toute intimité. « La poésie occitane de Didier trouve bien mieux sa place dans ce genre de cadre singulier plutôt que dans les grands festivals » précise celle qui l’accompagne. « On souhaite échanger autour du spectacle, parler, de soi, de son pays, de son attachement à tel ou tel territoire… en chansons, ou en poésies« . L’envie de voyager à une autre vitesse, de rencontrer des gens d’une autre façon et découvrir cette Occitanie sont autant de bonnes raisons qui ont incité le couple à réaliser ce rêve, qui est aussi un voyage personnel. « C’est une façon de découvrir ou de redécouvrir aussi son occitanité« , précise Lucie. Si des premiers contacts ont été pris pour les accueillir à Bordeaux, Marmande, en Dordogne, dans le Lot-et-Garonne, à Montpellier ou encore en Italie, Lucie et Didier étudient encore toutes les propositions qui leur seront faites. Alors, n’hésitez pas. Si vous souhaitez les accueillir, ne cantaran una ambe plaser…

Clément Alet