28 Déc

Mon zapping

fin d'année-drmaison

Les derniers jours de décembre sont souvent l’heure des bilans, des résumés, des bétisiers… alors je vais écrire en quelques lignes le zapping 2013.

Le « Docteur Maison » est né un matin de juillet. Toujours levé tôt, j’aime sous les pins prendre un petit café serré. J’adore le mélange du bleu du ciel avec le vert des pins, il fait juste un peu frais, le silence me plaît et mon Mac est là devant moi et chuchote : vas-y Antoine écris,  écris tes petites histoires qui tournent dans ta tête, raconte ces tranches de vie que tu côtoies tous les jours depuis 30 ans, donne de l’espoir, de l’amour, du rire, de la tendresse.

Alors j’ai pris mon index droit et, une par une, j’ai tapé sur ces lettres qui, assemblées, ont fait ma première histoire.

J’ai pleuré en racontant la maladie d’Adrien mon ami si cher parti d’une SLA maladie de Charcot, mais j’ai été fou de joie quand sa fille m’a appelé après la lecture de cette histoire : Toinou, merci c’est tellement vrai.

J’ai pleuré… mais de rire quand j’ai raconté mes hospitalisations après mon accident. Je me suis tellement rendu compte que le statut de malade doit être vécu pour que nous, les soignants, augmentions  notre capital d’humanisme.

J’ai eu des frissons quand la maman d’Agathe, après avoir lu son histoire, m’a dit qu’elle dormirait mieux maintenant qu’elle sait ce que je ressentais.

J’ai souri quand j’ai revu mon patient aveugle de naissance, parti avec sa femme aux USA et qui aujourd’hui aperçoit des formes, des couleurs, des visages et qui a découvert les lignes de son histoire sur mon blog.

J’ai repleuré (si quelqu’un a des actions chez les mouchoirs en papier, je suis preneur) quand j’ai pris dans mes bras la petite Gaia, bébé de la maman séropositive ayant dépassé la maladie grâce à une force puissante que l’on nomme Amour. Des patients, la reconnaissant après avoir lu son histoire, se sont levés dans ma salle d’attente et l’ont tous embrassée.

J’ai fait venir mes amis devant ma télé quand on a vu Eric, vainqueur d’une tumeur du cerveau et brillant candidat de Masterchef.

J’ai reçu l’accord de grands champions de rugby pour faire un match en fauteuil roulant pour rencontrer Mathieu, ce tétraplégique au coeur d’or et à la volonté de fer.

Et puis, j’ai appris ce matin le départ de ce grand rugbyman qui m’offrait le café le matin à 6h à Pessac. Ne marchant plus, il avait deux occupations : regarder des matchs et lire mes petites histoires. Tu vas me manquer Jeannot, je te dédie tout ce que j’écris aujourd’hui et sache que si de la haut tu peux, envoie moi plein de courage pour aider mes malades.

Enfin, j’ai ri quand un de mes lecteurs m’a appelé pour me dire que j’exagérais quand je raconte l’histoire de ma rencontre avec une vedette de cinema que je nomme Marylin Monroe pour respecter le secret médical : c’est impossible Docteur, elle est trop âgée !

J’ai plein d’histoire tous les jours, je pleure parfois, je souris toujours, je ris très souvent : j’ai le plus beau métier du monde !

  • <span class="author">Christine33</span>

    Ravie de vous retrouver! Moi- même médecin ayant choisi de travailler loin des patients, vos histoires me raménent à l’époque où je faisais des remplacements et où je me régalais de cotoyer toutes ces vies. Je me suis protégée de toutes les détresses que j’aurais pu croiser, pas vous, qui les accompagnez avec beaucoup d’humanité. Bravo! Si je vous croise dans le milieu médical bordelais, j’espère vous « reconnaître » et avoir le plaisir d’échanger avec vous. J’apprécie beaucoup de vous lire. Bonne fin d’année!

  • http://facebook <span class="author">Emmanuelle</span>

    Oh Antoine..tes histoires justement, c’est de l’émotion, des rires, des pleurs mais surtout du bonheur!

  • <span class="author">christine O</span>

    merci et surtout , continuez à nous enchanter , à nous aider, à nous aimer…..

  • <span class="author">Salem77</span>

    Et nous avons pleuré et rit en lisant vos histoires qui dégagent tant d’émotions. Je vous souhaite une année 2014 aussi riche en bonheurs, petits et grands, et je vous remercie du fond du cœur pour ces moments d’humanité.

  • <span class="author">francoise A</span>

    Belles fêtes de fin d’année à vous et ceux qui vous sont chers.

    Merci de ce zapping qui me fait encore plus ressentir la personne que vous etes.

    Françoise lectrice discrète et assidue.

  • <span class="author">Cari</span>

    Merci de nous faire partager ces moments. J’attends chaque matin avec impatience de voir la nouvelle plage écrite.
    Beacoup de tendresse et d’humanité, ne changez rien, ou changez chaque jour pour notre plus grand plaisir. Mon seul regret : ne pas pouvoir faire partie de votre patientelle.
    A très bientôt pour une nouvelle lecture et que 2014 vous apporte plein de bonheur.

  • <span class="author">Béatrice</span>

    Cher Antoine,

    Mes plus belles histoires d’amour ce sont vos posts pour paraphraser Barbara. Comme quand je l’écoute, je souris, je pleure, j’ai des frissons, vous touchez là où la vie fait mal mais là où la vie donne envie de dire encore. Ils ont de la chance les bordelais d’avoir un doc en or. J’ai lu que vous alliez publier un livre prochainement et j’espère que vous aurez l’occasion de venir faire une séance de dédicace sur la Côte Basque pour me donner l’occasion de vous remercier d’avoir remis un peu de couleur dans mon quotidien.

  • <span class="author">Beatrice & Bernard</span>

    Cher Antoine… Meilleurs Voeux Pour 2014…

    Ne Changes Jamais , Tu Es Formidable. ..et On T’aime .

  • <span class="author">ser</span>

    Une personne peut occuper la plus belle place du monde, même sans emploi ou sans droits.
    Il m’arrive parfois d’occuper cette place, d’être aimée et gratifiée, de donner sans compter, mais je dois l’avouer : Cette bonté ne m’était pas innée et c’est l’analyse qui m’y a engagée.
    Tout comme vous, j’ai tout balancé, je n’ai pas même un dieu pour me consoler.
    La psychanalyse m’a apporté un besoin vital d’aimer sans retour, une énergie folle, un regard critique et logique. Peut-être m’a-t-elle elle blessée à jamais pour m’aider à toujours douter, à ne jamais croire que je suis arrivée, garder l’humilité d’appartenir à une réalité sans déité.
    Peut-être un jour ma haine sera plus forte que ma peine, ma violence plus forte que leur silence et que je rejoindrai la mêlée pour marquer un essai, je sais que ça me plaît :-)
    Gourou maudit ou béni, pour celui que j’ai rencontré, je ne sais, mais je ne peux qu’en constater les effets.
    Qu’est-ce que vous en pensez ?

  • <span class="author">KOSKA</span>

    Zapping heureux et chaleureux.

    … » je pleure parfois, je souris toujours, je ris très souvent: j’ai le plus beau métier du monde! »
    Beau bilan pour une année se terminant !
    Puissions-nous, tous, être des zappeurs aussi contents!… et aussi souriants !

  • <span class="author">Beatrice & Bernard</span>

    Meilleurs Voeux Antoine. ..Plein De Bonheur.
    Bises De Nous Deux .
    Béatrice Et Bernard.

  • <span class="author">isa isa</span>

    Bonsoir
    Je découvre votre blog et viens de lire votre zapping. Cela me donne très envie de vous suivre tant il se dégage de tendresse et d’humanisme de ce que vous écrivez.
    Que 2014 vous soit une belle année !

  • <span class="author">Francoise B.</span>

    Alors, ça vient les histoires?
    Tu as trop de travail Antoine!!!!
    On t’attends avec impatience
    Françoise

  • <span class="author">CASTETS</span>

    Et me voilà « accrochée » à votre merveilleux blog qui m’apporte un peu de soleil dans ma solitude : je suis comme cette Mamie, je ne me fais pas à la séparation mais ne veux même pas d’un amoureux du dimanche !
    Comme j’aimerais avoir un Docteur tel que vous, quelle chance ont vos malades.
    Continuez vote blog pour notre plaisir.
    (Mon Mari était de Caudéran)