14 Juil

TOUR DE FRANCE/ ÉTAPE 15/ FROOME réalise une démonstration au Ventoux, où PINOT, malade, a souffert…

LA CHRONIQUE FRANC-COMTOISE DU 100e TOUR DE FRANCE
(Par Auryan Guyon)

(Auryan Guyon est un jeune coureur franc-comtois, licencié à l’Amicale Cycliste Bisontine. Il vient de quitter le lycée après avoir obtenu son Baccalauréat et projette de suivre des études de journalisme dans la perspective de travailler un jour dans une rédaction sportive. Chaque jour, Auryan suit le 100e Tour de France pour le Blog Cycliste de France 3 et nous livre un résumé très « franc-comtois » de la course).

(ÉTAPE 15) GIVORS-MONT VENTOUX 242 km / Dimanche 14 JUILLET
ÉTAPE : Cristopher FROOME (Sky)
GÉNÉRAL : Christopher FROOME (Sky)

Chris Froome (Sky) vainqueur du Ventoux/ PHOTO © Sky Pro Cycling

Jour de fête nationale sur les routes Françaises. Et pour cette occasion, les 180 coureurs restants, s’attaquaient à la plus longue étape de ce centième tour. Les premières heures de course sont très rapides car beaucoup de coureurs veulent prendre part à l’échappée. Près de 50 km/h de moyenne pour les deux premières heures de course et pour voir un groupe de 10 coureurs se former à l’avant. Les Français n’ont pas loupé le rendez-vous puisqu’ils sont quatre en tête dès les premiers kilomètres : Sylvain CHAVANEL (Omega Pharma Quick Step), Christophe RIBLON (AG2R), Pierrick FEDRIGO et Jéremy ROY (Fdj). Mais les leaders ont décidé de jouer la victoire d’étape au sommet du mythique Mont Ventoux, et l’écart ne dépassera jamais 3 à 4 minutes. C’est la Movistar de VALVERDE et QUINTANA qui mène la chasse. A l’approche du Ventoux, CHAVANEL attaque et part seul à l’assaut du géant de Provence. Mais le peloton le talonne et le virage de Saint-Estève à 15  kilomètres de l’arrivée met plusieurs coureurs dans le dur. Parmi eux, on retrouve des outsiders comme Andy SCHLECK, Pierre ROLLAND et surtout Cadel EVANS. A 12 kilomètres du sommet, Nairo QUINTANA (Movistar) place une attaque tranchante à laquelle d’abord personne ne répond. Le grimpeur colombien s’envole sur les pentes surchauffées du Ventoux (près de 35°C au pied). Mais dans le groupe des favoris, le maillot jaune Christopher FROOME (Sky) fait rouler son coéquipier Peter KENNAUGH puis l’australien Richie PORTE. Ce dernier fait exploser beaucoup de leaders dont VALVERDE (Movistar), et MOLLEMA (Belkin). A l’approche du Chalet Reynard à 8 kilomètres de l’arrivée, PORTE accélère encore et il n’y a que CONTADOR qui peut suivre le maillot jaune. FROOME décide alors de porter son attaque à laquelle CONTADOR semble un moment pouvoir suivre avant de craquer… Il faut dire que le « Kényan blanc » est impressionnant sur des pentes à 10 %, il « mouline » tellement qu’il revient en peu de temps sur QUINTANA. A peine revenu, le maillot jaune repasse à l’attaque mais le Colombien parvient à s’accrocher. Débute alors un long moment d’incompréhension lorsque FROOME communique à plusieurs reprises, via les oreillettes, avec ses directeurs sportifs et ralentit l’allure. QUINTANA et FROOME font alors route ensemble quelques minutes. A 2 kilomètres de l’arrivée, le britannique lâche définitivement le Colombien et part s’offrir une victoire de prestige au sommet du mont chauve. A l’arrivée, les écarts sont (très) importants ! Dans l’ultime bataille, QUINTANA laisse 29″ en deux kilomètres. CONTADOR, qui a complètement craqué, concède 1’40 » ! Le maillot jaune est plus que jamais accroché aux épaules de FROOME. Au classement général, le coureur de la Sky compte plus de 4 minutes sur son premier poursuivant : Bauke MOLLEMA.

A L’ARRIÈRE, THIBAUT PINOT SOUFFRE À L’INSTAR DE SES CAMARADES FRANC-COMTOIS
Thibaut PINOT aurait aimé s’imposer au Mont Ventoux en ce 14 Juillet mais les événements n’ont pas voulu tourner en la faveur du grimpeur franc-comtois. Déjà très déçu par sa traversée des Pyrénées, le coureur de la fdj.fr est malade depuis quelques jours. Il souffre d’une angine qui l’a affaibli et il n’ a pu faire mieux que 80e aujourd’hui à 19’56 » de FROOME. Heureusement,  demain lundi 15 juillet, il pourra profiter de la deuxième journée de repos.

Le champion de France, à l’avant hier, n’avait pas les jambes pour se joindre à l’échappée aujourd’hui. Arthur VICHOT s’est donc contenté d’une belle journée en bleu blanc rouge pour la fête nationale où il a reçu beaucoup d’encouragements sur le bord de la route. Il termine « tranquillement » à la 64e place de l’étape à 17’57 » du maillot jaune.

Alexis VUILLERMOZ (Sojasun) avait l’ambition d’une belle performance ce 14 juillet, mais n’a malheureusement pas pu prendre les roues de l’échappée du jour. Le Jurassien termine 52e de l’étape à 14’51 ».

A noter également, la belle montée de Rudy MOLARD (Cofidis), 33e à 8’46 ».

Auryan Guyon (pour le Blog Cycliste de France 3)

DEMAIN : Lundi 15 JUILLET : Journée de repos

  • <span class="author">DRUAUX Jean Pierre</span>

    Je voudrais ce soir félicité les français pour cette réussite sur le tour de france 2013. En effet, je vois que tous les journalistes sont heureux de voir dans le classement un francais à la 9ième place.
    Pas d’étape
    Pas de maillot
    Plus de top 10
    Sans parler de ce fameux PUNCHEUR qui se nomme Thomas VOCLKER
    Bravo à tous, merci et à l’année prochaine.