17 Avr

Dégustation Panorama Rosés chez Millésima le 29 avril

L’événement « Pink Party » à Bordeaux dans les chais majestueux de Millésima et en extérieur. Pour déguster et découvrir le nouveau millésime 2013.

dp_roses_produitMillésima vous invite dans ses chais bordelais, quai de Paludate, le mardi 29 avril entre 18h et 20h afin de déguster et échanger avec les propriétaires autour des cuvées du nouveau millésime 2013, puis de 20h à 23h, de profiter de l’espace gastronomique.

Mardi 29 avril : Rosés, dégustation panorama & Pink party

Horaires Dégustation: 18h – 20h

Horaires Pink party: 20h – 23h

Pour plus de renseignements: Millésima (participation 25 euros)

ça va être la fête…et même Bordeaux fête le vin !

Du 26 au 29 juin, Bordeaux va vivre au rythme des dégustations, de l’école du vin, des concerts et feux d’artifices. 500 000 personnes sont attendues pour la nouvelle édition de Bordeaux Fête le Vin.

Bordeaux est l’une des 20 destinations les plus prisées dans le monde selon la presse anglo-saxone. Bordeaux est même la première destination oenotouristique, vue la concentration sur 4 jours d’amateurs de vin, selon Christophe Château, directeur de la communication du CIVB qui évoquait ce lundi la couleur de ce que sera cette nouvelle édition à l’occasion de l’Assemblée Générale du CIVB. 

 

Les chiffres de 2012 sont impressionnants: 500.000 visiteurs, 50.000 pass dégustations vendus et 12.500 personnes formées par l’école du vin.

Le pass dégustation sera vendu cette année 20€. Une pré-vente sera organisée, au prix de 15 €. Chaque carnet donnera droit à 13 dégustations. Il y en aura pour toutes les bourses également puisqu’un passeport des crus classés en 1855 sera en vente au tarif de 65 euros pour déguster les plus grands vins (toutefois d’autres perles à moindre coût pourront être dénichées sur les autres stands…)

20140128_135335_resizedComme nous l’écrivions précédemment, l’animation sera sur les 2 kilomètres de quais mais pas seulement car les restaurateurs seront pleinement associés en faisant déguster des vins 100 % Bordeaux en apéritif et à leur carte.

Nous avions regretté en 2012 que la fête ne soit pas plus présente en centre-ville. Cette fois, nous voulons permettre aux visiteurs de prolonger la fête dans la ville et dans le cœur du département, avec trois axes forts: auprès de la grande distribution, des restaurants et des cavistes. » selon Christophe Château, directeur de communication du CIVB.

Los Angeles est la ville invitée d’honneur cette année avec spécifiquement une délégation du district d’Hollywood. Les châtelains n’ont plus qu’à participer au casting pour décrocher le premier rôle…Car chaque jour des films seront projetés sur écran géant…gratuitement avec près de 300 places assises.

Chaque soir des concerts seront programmés aux Quinconces. Avec Dee Dee Brigdewater jeudi soir, vendredi une soirée spéciale Los Angeles, un concert autour de Earth Wind and Fire le samedi, et enfin le groupe Kassav le dimanche 29 juin. Prix des places: 30€.

A partir de 23h30, le jeudi, le vendredi et le samedi soir, il y aura du son et de l’image projetée place de la Bourse avec comme thème «Rendez-vous à Bordeaux».

Le coup d’envoi des festivités sera donné avec le passage pour cette édition de Bordeaux Fête le Vin du quatre mâts portugais, le Santa Maria Manuela, qui remplacera le Belem et autre Cuauhtemoc…sous le pont Chaban Delmas.

Récapitulons:
Pass (15€ en prévente et 20€ sur site) : 13 tickets + verre + étui en bandoulière + tickarte + avantages
Pass-Vignobles (de 60€ à 145€) et Passeport 1855 (de 65€ à 150€)
Concerts : tarif unique à 30€
En vente à partir de mi-avril sur www.bordeaux-fete-le-vin.com 
Informations : 05 56 00 66 00 / www.bordeaux-tourisme.com

A voir ou revoir le reportage de Jean-Pierre Stahl et Michel Vouzelaud de février dernier :

 

16 Avr

Bernard Arnault va bientôt attérir en Bourgogne…

La volonté était depuis des mois clairement affichée: Bernard Arnault voulait s’offrir un domaine en Bourgogne. C’est fait, avec le Clos des Lambrays. Pierre Lurton et ses équipes girondines se tiennent prêts à relever ce défi: donner un nouveau retentissement international à ce domaine prestigieux.

 » Le Clos des Lambrays acheté par LVMH en Bourgogne @ Wikipedia

Pierre Lurton, PDG d’Yquem et gérant de Cheval Blanc, deux châteaux achetés en 1999 et précédemment par le patron de LVMH, nous le confiait à la fin de l’interview du 11 janvier dans Parole d’Expert consacré à  » Yquem ou le retour à la pureté originelle… ».

Tonton Bernard », comme il aime à le surnommer parfois tendrement, « pense depuis quelque temps déjà investir en Bourgogne. »

« Il faudrait que Bernard Arnault s’achète un bout de terre en Bourgogne et nos équipes iraient alors apporter notre savoir faire… » dixit Pierre Lurton, Pdg d’Yquem.

 Il y a quelques semaines, des bruits courraient à propos du domaine Henri Rebourseau, à Gevrey-Chambertin : 13 hectares de pinot noir en AOC Chambertin,  Mazy-Chambertin, Charmes-Chambertin et Clos-de-Vougeot, des appellations mythiques de Bourgogne.

 » Toute la famille était prête à vendre, mais  Jean de Surrel, l’actuel gérant, a décidé de faire monter les enchères sans  doute au-delà du raisonnable, Bernard Arnault a alors rompu les négociations « ,  a expliqué au Figaro, sous couvert d’anonymat, celui qui servait d’intermédiaire dans  l’opération. La rumeur évoquait alors un prix de vente compris entre 60  et 75 millions d’euros. Mais c’était sans doute trop gourmand aux yeux de Bernard Arnault, comme nous le confait Pierre Lurton lors de la présentation d’Yquem 2013 au Grand Théâtre de Bordeaux pour la campagne des primeurs.

Le groupe LVMH a donc annoncé avoir acquis le Clos des Lambrays, grand cru de côte-de-nuits, un des plus prestigieux des domaines viticoles de Bourgogne.

Le domaine de 8,66 hectares, situé près du village de Morey-Saint-Denis, est le plus vaste des grands crus de l’appellation côte de Nuits. Il produit également le Morey-Saint-Denis premier cru, le Puligny Montrachet premier cru « Clos du Cailleret » et le premier cru « Les Folatières ».

Le domaine a été acheté auprès de la famille allemande Freund. Il restera dirigé par Thierry Brouin, régisseur oenologue du domaine depuis plus de 30 ans. La transaction est restée secrête mais la valeur du Clos des Lambrays frôle certainement les 100 millions d’euros selon le Figaro.fr

En savoir plus : http://avis-vin.lefigaro.fr/magazine-vin/o111726-lvmh-fait-lacquisition-du-clos-des-lambrays#ixzz2yzh7k6HA

  « La passion, le savoir-faire et l’exigence d’une qualité sans faille mis au service d’un terroir d’exception placent les vins du Clos des Lambrays au rang des premiers de la Bourgogne », écrit LVMH dans un communiqué.

Le groupe LVMH pour rappel est également propriétaire des modestes et oh combien prestigieuses maisons de champagne Dom Perignon, Moët&Chandon, Ruinart ou Veuve Clicquot. Il possède par ailleurs la marque Chandon, qui produit des vins pétillants en Argentine, au Brésil ou en Californie et bientôt en Chine…

 A lire également sur le Figaro.fr: « la Bourgogne, le nouvel eldorado des grandes fortunes« .

et sur les echos.fr: vin: LVMH reprend le Clos des Lambrays

15 Avr

Il manque 1,8 millions d’hectolitres à Bordeaux en 2013

 Le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux tenait hier son assemblée générale. Un constat: avec un peu plus de 3,8 millions d’hectolitres produits en 2013 à Bordeaux, il va manquer du vin à vendre car Bordeaux vend 5,6 millions en France et dans le monde.

Plus les mois avançaient plus le constat s’amplifiait. D’un million manquant, on est passé à 1,5 puis au final 1,8. Si encore il y avait beaucoup de stock à écluser…mais ce n’est plus le cas. Ce qui va se traduire inexorablement par une désaffection vis-à-vis de Bordeaux. Les distributeurs non servis vont forcément aller voir ailleurs et se détourner de Bordeaux et de la France, car il n’y a pas que Bordeaux qui a moins produit.

Conséquences: ce sont 200 millions de bouteilles et environ un milliard d’euros de chiffre d’affaires en moins par rapport à une année normale.

Reste à être suffisamment intelligent pour reconquérir ces marchés perdus l’année prochaine…mais il semble que la pénurie ait tendance à gonfler les prix…Bref un vrai casse-tête…

 

 

Le 5ème concours mondial du Sauvignon se conclut par une grande dégustation des vins primés

On peut dire que le 2013 est rattrapé in extremis par ses blancs. Si ce n’était pas une année à rouges, les Bordeaux ont démontré hier soir au bar à vins du CIVB que c’était une grande année en blancs, à l’occasion de la dégustation des vins lauréats du Mondial du Sauvignon à Bordeaux.

Soirée sauvignon au CIVB 005

Bruno Baylet, château Landereau, Hervé Grandeau, Président des Bordeaux et Bordeaux Supérieur, Philippe Chabert, les Grands Chais de France et Roland Quancard, Cheval Quancard © jean-Pierre Stahl.

C’était la troisième mi-temps hier au bar à vins du CIVB. Celle d’après les matchs où l’on est content de faire la fête tellement le résultat était à la hauteur des attentes. La métaphore est facile, je le concède, avec un Marc Medeville, vice-président du syndicat des Bordeaux et Bordeaux Sup qui a cette allure de rugbyman…Ce d’autant qu’il rafle trois médailles, ce champion ! Une en or pour château Fayau 2013, deux en argent pour châteaux Boisson et Du Mouret 2013, et toutes les trois dans la catégorie assemblage.

Soirée sauvignon au CIVB 012

Il y avait un monde fou pour déguster les vins primés © JPS

C’est qu’il y avait foule surtout à partir de 18h pour les professionnels et à partir de 19h pour le grand public pour venir déguster ces Sauvignons primés dont je vous dévoilais dès hier le palmarès.

« C’est la première fois que je me présente, et je suis primé ! », on lisait la joie sur le visage de Bruno Baylet, propriétaire de château Landereau dans l’Entre-Deux-Mers, médaille d’or en assemblage avec une majorité de cépages sauvignons: 40%  sauvignon blanc, 20% sauvignon gris, 30 % sémillon et 10 % muscadelle.

Soirée sauvignon au CIVB 015

Notes de fruits, d’agrumes, ou une certaine minéralité…on avait le choix également entre des vins boisés ou non boisés © JPS

ça permet d’avoir un concours qui confronte nos vins à l’offre mondiale; on peut ainsi avoir une note internationale…C’est quand même la minéralité qui domine sur les vins primés », selon Bruno Baylet du château Landereau, médaille d’or en assemblage.

Sur les 143 échantillons présentés pour les Blancs de Bordeaux, Bordeaux a remporté 41 médailles dont 10 médailles d’or, 30 médailles d’argent et 1 trophée spécial.

Soirée sauvignon au CIVB 007750 échantillons issus de 22 pays étaient en lice. Pour la France, les Sauvignons les plus représentés venaient du Val de Loire (278 vins) (Sancerre est l’autre grand terroir primé cette année, avec une minéralité, un côté pierre à fusil et de grands terroirs calcaires à souligner), puis de Bordeaux (143 vins présentés), le Sud-ouest (37) et le Languedoc-Roussillon (24).

Pour l’étranger, ce sont donc 248 vins issus des vignobles de 21 pays qui ont été présentés.

Soirée sauvignon au CIVB 018

Guillaume Gresta, le responsable du bar à vins du CIVB, a fait découvrir de nombreux Sauvignons primés © JPS

C’est une bonne année en blanc, c’est aussi l’avenir du rouge à Bordeaux », dixit un vigneron primé.

Des négociants de la place de Bordeaux participaient également au concours mondial du Sauvignon avec leur propriétés. Ainsi, Roland Quancard, à la tête de Cheval Quancard, qui a obtenu une médaille d’argent avec sa cuvée Clémence dans l’Entre-deux-Mers en assemblage (80  % sauvignon, 20 % sémillon). Un vin vinifié et élevé 5-6 mois en barriques neuves, vendu aux CHR (cafés, hôtels, restaurants), aux cavistes et aux particuliers.

Autre lauréat du négoce, Benoît Calvet a obtenu une médaille d’argent pour « Exquisit Collection », un 100 % sauvignon non boisé. « On est parti d’un goût anglais, et aujourd’hui on en produit 4 200 hectolitres, cela fait seulement deux ans qu’on a lancé ce sauvignon » 

 

 

14 Avr

Palmarès du Mondial du Sauvignon à Bordeaux: and the winner is…

Le palmares est tombé pour le concours mondial du Sauvignon qui se disputait à Planète Bordeaux à Beychac et Caillau en Gironde depuis 5 jours. Dégustation ce soir des lauréats au bar à Vin du CIVB, à 17h pour les professionnels et à 19h pour le grand public.

20140411_110252

Thomas Costenoble, le directeur du Concours et Marc Medeville,le vice président des Bordeaux et Bordeaux Supérieur. © Jean-Pierre Stahl

Trophée Special – Meilleur assemblage boisé : Château Tour de Mirambeau Cuvée Passion 2012 (France) Bordeaux Blanc

Trophée Special – Meilleur assemblage non boisé : Doméa Bergerac Les Vignerons de Sigoules 2013 (France) Bergerac sec

Médailles d’Or

Carrelot des Amants 2013 (France) Côtes de Gascogne IGP – Château de Quinçay le Chêne Rond 2013 (France) Valençay – Château Fayau 2013 (France) Bordeaux Blanc – Château Haut Pougnan 2013 (France) Entre-deux-Mers – Château Landereau 2013 (France) Entre-deux-Mers – Domaine de Maouries Autan 2013 (France) Côtes de Gascogne IGP

 Trophée Spécial – Meilleur Sauvignon boisé : Chêne Marchand Gérard Millet 2012 (France) Sancerre

sans-titreTrophées Spéciaux – Meilleurs Sauvignon non boisés : Caves de Pouilly sur Loire Cuvée Les Rochettes 2013 (France) Pouilly Fumé – Reina de Castilla Sauvignon 2013 (Espagne) Rueda – Tiare Sauvignon 2013 (Italie) Colli Orientali del Friuli DOC

20140411_105406 (2)

Vendredi en pleine dégustation, cette année 750 échantillons ont été dégustés © JPS

 Médailles d’Or

Ackerman 2013 (France) IGP Val de Loire – Alban Roblin Cuvée Héritage 2012 (France) Sancerre – André Vatan les Charmes 2013 (France) Sancerre-André Vatan Saint-François 2012 (France) Sancerre – Bel Echo Sauvignon Blanc by Clos Henri 2013 (Nouvelle-Zélande) Marlborough – Binder Sauvignon Blanc 2013 (République Tchèque) Velkopavlovicka – Blume 2013 (Espagne) Rueda – Boschendal 1685 Sauvignon Blanc 2013 (Afrique du sud) Stellenbosch – Brancott Estate Terroir Series Sauvignon Blanc 2013 (Nouvelle-Zélande) Marlborough – By Beynat 2013 (France) Bordeaux Blanc- Château Amanieu d’Albret Cuvée de la Demoiselle 2013 (France) Bordeaux Blanc – Château de Bonhoste Cuvée Prestige 2013 (France) Bordeaux Blanc- Château de Sancerre Cuvée du Connetable 2010 (France) Sancerre- Château du Cros 2013 (France) Bordeaux Blanc- Château Lescure 2013 (France) Bordeaux Blanc- Cuatro Rayas Sauvignon 2013 (Espagne) Rueda- Deen De Bortoli Vat Series – Vat 2 – Sauvignon Blanc 2013 (Australie) Riverina- Diemersdal MM Louw Sauvignon Blanc 2013 (Afrique du sud) Tygerberg- Diemersdal Sauvignon Blanc Reserve 2013 (Afrique du sud) Tygerberg – Domaine A. Cailbourdin Triptyque 2012 (France) Pouilly Fumé- Domaine Bouchié – Chatelier Argile à S 2013 (France) Pouilly Fumé – Domaine de la Madelaine 2013 (France) Touraine – Domaine de la Roche Sauvignon 2013 (France) Touraine- Domaine de Millet Sauvignon Blanc Selection 2013 (France) Côtes de Gascogne IGP – Domaine du Salvard 2013 (France) Cheverny – Domaine Félix 2013 (France) Saint-Bris- Domaine Guy Allion du Vaux Saint Georges 2013 (France) Touraine- Domaine Guy Allion Sauvignon A 2013 (France) Touraine- Domaine Jean-Marc & Mathieu Crochet 2013 (France) Sancerre- Domaine Masson-Blondelet – Villa Paulus 2013 (France) Pouilly Fumé- Domaine Michel Vattan L-O 2012 (France) Sancerre- Domaine Roblin Matthias et Emile Origine 2013 (France) Sancerre – Domaine Serge Dagueneau et Filles Clos des Chaudoux 2012 (France) Pouilly Fumé- Dourthe Réserve 2013 (France) Bordeaux Blanc- Drius Sauvignon 2012 (Italie) Collio (Goriziano) DOC- Eresma 2013 (Espagne) Rueda- Famille Excellor 2013 (France) Bordeaux Blanc- Fransola 2013 (Espagne) Penedès- Fruto Noble Sauvignon Blanc 2013 (Espagne) Alicante- Giesen Estate Sauvignon Blanc 2013 (Nouvelle-Zélande) Marlborough- Jidvei Sauvignon Blanc Nec Plus Ultra 2013 (Roumanie)- Joël et Sylvie Cirotte Le Chêne Marchand 2013 (France) Sancerre – La Chardoisie Villebois 2013 (France) Sancerre- La Demoiselle de Bourgeois 2012 (France) Pouilly Fumé- L’Aiglette Sauvignon Blanc 2012 (Suisse) Genève Le Grand Rochoy 2010 (France) Sancerre- Le Photographe Sauvignon Blanc 2013 (Bulgarie)- Lomond Sugarbush Sauvignon Blanc 2012 (Afrique du sud) Cape Agulhas Elim- Miquel Jané Sauvignon Blanc 2013 (Espagne) Penedès- Petit Clos Sauvignon Blanc by Clos Henri 2013 (Nouvelle-Zélande) Marlborough- Pouilly-Fumé Jean-Pierre Bailly 2013 (France) Pouilly Fumé- Prieur Pierre & Fils Cuvée Maréchal 2012 (France) Sancerre – Renzo Scgubin 2012 (Italie) Friuli Isonzo DOC- Saint Clair Pioneer Block 18 Snap Block Sauvignon Blanc 2013 (Nouvelle-Zélande) Marlborough- Saint Clair Pioneer Block 24 Arthur Sauvignon Blanc 2013 (Nouvelle-Zélande) Marlborough- Saint Clair Vicar’s Choice Sauvignon Blanc 2013 (Nouvelle-Zélande) Marlborough- Saint Clair Wairau Reserve Sauvignon Blanc 2013 (Nouvelle-Zélande) Marlborough- Salentein Single Vineyard Late Harvest Sauvignon Blanc 2012 (Argentine)- Señorio De Garci Grande Sauvignon Blanc 2013 (Espagne) Rueda- Staete Landt Annabel Sauvignon Blanc 2013 (Nouvelle-Zélande) Marlborough- Viña Casablanca Cefiro Sauvignon Blanc 2013 (Chili)- Vinealis 2012 (France) Pouilly Fumé- Zof Sauvignon 2012 (Italie) Colli Orientali del Friuli DOC

13 Avr

Et si on repeignait…en vin rouge ?

McCann Vilnius, agence de publicité de Lituanie vient de lancer un nouveau concept: le vin rouge contenu dans un pot de peinture ! Original, non ? Même si ce n’est pas forcément super pratique pour le rangement dans les casiers ou dans les caves à vins réfrigérées…

Il n’y a pas que les archis qui parfois inventent des traits de crayons ou des concepts difficiles à suivre. Là, cette agence de pub a simplifié le message: vu que le vin a tendance à colorer les dents et les lèvres, autant le contenir dans un pot de peinture: ça plaira aux bobos, tiens pardi !

Une indication sur l’étiquette permet d’ailleurs de connaître le nombre de verres qu’il faut boire pour obtenir la nuance de violet souhaitée.

Attention à ne pas abuser du concept car l’abus d’alcool …et à trop forcer sur les nuances de violet, c’est dangereux pour  la santé.

12 Avr

Peste soit des pesticides

La faute inexcusable d’un employeur viticole vient d’être reconnue en Gironde selon le Monde. Une affaire qui risque de faire jurisprudence. Une salariée d’un château bordelais, victime d’intoxication aux pesticides en juin 2007, sort victorieuse d’une longue lutte judiciaire de 7 années.

Capture

Utilisation de pesticides dans les rangs de vignes en Gironde @ France 3 Aquitaine

C’est une victoire pour les opposants aux pesticides.  Sylvie, salariée dans un domaine viticole en Gironde a été intoxiquée par une pulvérisation de pesticides. Au terme d’une longue procédure judiciaire, elle a obtenu la reconnaissance de la « faute inexcusable de son employeur ».

Les faits se sont passés en Dordogne en août 2007; Sylvie vient à travailler sur des vignes traitées la veille avec deux produits phytosanitaires reconnus comme irritants, le Cabrio Top et le Clameur.

Souffrant de maux de tête, de vertiges et de grosses fatigues, la salariée, alors en contrat à durée déterminée, fait reconnaître qu’elle est victime d’un accident du travail, en août 2007, et bénéficie d’un arrêt de travail qui va durer jusqu’au 25 mai 2010.

Alors qu’un premier jugement du TASS de Bordeaux, Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale, l’avait déboutée en février 2012 expliquant que « la cause exacte à l’origine des troubles n’est pas démontrée », la Cour d’Appel de Bordeaux vient infirmer ce jugement attendu que « l’utilisation de produits précités, à  savoir le Clameur et le Cabrio Top, classifiés irritants, permet d’établir que l’employeur avait nécessairement conscience du danger auquel ses salariés pouvaient être exposés »

Le 10 avril, Stéphane Cottineau avocat de la victime a appris qu’il y avait un « désistement total de l’entreprise, qui ne va plus en cassation ». La responsabilité de l’employeur  est donc reconnue. « Il est probable qu’ils n’aient pas souhaité prendre le risque d’une décision de la Cour de cassation, la plus haute juridiction française, estime l’avocat. Cela aurait fait du bruit et cela risquait de fixer la jurisprudence, de faire un précédent. »

L’année dernière, 60 000 tonnes de pesticides auraient été utilisées. Les fabricants assurent de l’innocuité des produits…pas si sûr.

Le frère de Marie-Lys Bibeyran est décédé en 2009 d’une forme rare de cancer. Sa vie durant, il a pulvérisé des produits chimiques dans les vignes. Sa soeur est persuadée du lien de causalité.  Elle se bat aujourd’hui pour faire reconnaître le statut de maladie professionnelle.

La Mutuelle Sociale Agricole estime pour sa part que seuls 5 % des cancers seraient liés aux pesticides.

Reportage de Jean-François Gea et Didier Bonnet

Le vin enfin sacralisé: il fait partie du patrimoine de la France

Le Sénat a adopté cette nuit l’amendement qui consacre le vin comme faisant partie du patrimoine de la France. Un amendement défendu par Roland Courteau, Sénateur PS, déjà adopté en commission du Sénat, et par Gérard César, Sénateur Girondin apparenté UMP et viticulteur.

VIN

Le vie désormais partie intégrante du patrimoine français © Didier Bonnet

C’est désormais officiel : le vin fait « partie du patrimoine » français.

Les Sénateurs ont adopté à l’unanimité, dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 avril, un amendement au projet de loi sur l’agriculture.

 le vin, produit de la vigne, et les terroirs viticoles font partie du patrimoine culturel, gastronomique et paysager de la France » selon le texte adopté cette nuit au Sénat.

« Le vin exprime un patrimoine vivant, il fait partie du patrimoine culturel, littéraire mais également gastronomique, paysager, architectural, matériel, économique et social, aussi bien sûr avec des centaines de milliers d’emplois », a plaidé sous les applaudissements l’auteur de l’amendement, Roland Courteau (PS).

A l’origine de cette sacralisation, Roland Courteau le Sénateur PS

Majorité présidentielle et opposition se sont rejointes sur ce texte qui a fait l’unanimité :« La culture du vin, partie du patrimoine bimillénaire, culturel, cultuel, paysager économique français, transmise de génération en génération, a grandement contribué à la renommée de notre pays et tout spécialement de sa gastronomie aux yeux du monde », a souligné Gérard Bailly (UMP).

« Je n’en rajoute pas. Il y a ici des gastronomes… », a fait valoir le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, ajoutant que « le patrimoine gastronomique comprend bien d’autres choses, comme le fromage« . « Le camembert et le calvados », a interrompu Nathalie Goulet (UDI-UC, Orne), « et la bière », a renchéri André Reichardt (UMP, Bas-Rhin).

11 Avr

Quand le monde du Sauvignon concourt à Bordeaux

C’est un événement planétaire qui se joue à Planète Bordeaux à Beychac-et-Caillau en Gironde…C’est la 5 ème édition du Concours Mondial du Sauvignon avec 22 pays représentés et 750 échantilons à déguster à l’aveugle.

20140411_105222

22 pays représentés dans ce Concours Mondial du Sauvignon @Jean-Pierre Stahl

La première édition à Bordeaux avait rassemblé 500 échantillons il y a 5 ans.

Cette année, en 2014, on dénombre 750 bouteilles à déguster à l’aveugle avec pour objectif de médailler les meilleurs Sauvignons du monde.

22 pays sont en lice, 4 de mieux que l’an passé en Val de Loire avec comme nouveaux participants: la Colombie, la Slovénie, la Serbie et le Japon.

20140411_110252

Thomas Costenoble, directeur du Concours, et Marc Medeville, vice-président du Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur @ JPS

Ils sont ainsi 65 dégustateurs au palais avisé originaires de 16 pays à déguster ces vins blancs. La moitié d’entre eux sont de journalistes spécilaisés, l’autre moitié se répartit entre acheteurs de la grande distribution, grossistes, cavistes, responsables de l’interprofession de différentes régions et quelques sommeliers.

L’exercice, s’il est intense,doit rester humain, aussi chaque dégustateur ne juge que 30 vins par demi-journées. Les 10 meilleurs connus ce soir seront redégustés demain par un super jury.

Un concours qui a vu le jour grâce à un producteur bordelais aidé du syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur, mais aussi grâce à Vinopres qui a l’habitude de ce genre de concours avec le Concours Mondial de Bruxelles.

Thomas Costenoble, organisateur belge et directeur du concours, explique l’origine de ce challenge:

Bordeaux était mondialement connu pour ses rouges mais souffrait de notoriété pour ses blancs. Le Savignon est aujourd’hui très porteur. D’ailleurs il y a eu une discussion pour savoir ce qu’il fallait marquer sur les bouteilles à Bordeaux et indiscutablement, tout le monde s’est accorder à apposer Bordeaux et Sauvignon sr l’étiquette principale ». selon Thomas Costenoble directeur du Concours.

20140411_105406 (2)Trois catégories seront primées cette année par une médaille d’or, médaille d’argent et un trophée: le Sauvignon pur boisé, le Sauvignon pur non boisé et le Sauvignon assemblé. Pour cette dernière catégorie, il est nécessaire d’avoir au minimum 51 %de sauvignon, les autres cépages assemblés peuvent être du sémillon, du muscat ou du chardonnay…voire d’autres cépages blancs.

Les pays les plus gros producteurs de vins Sauvignon sont dans l’ordre la France, l’Italie, la Nouvelle-zélande, le Chili, l’Afrique du Sud et l’Espagne.

D’ailleurs l’année prochaine, c’est l’Italie qui organisera ce concours mondial du Sauvignon et notamment la région de Frioul.

Si la proclamation des résultats aura lieu demain soir, samedi, à Beychac et Caillau, la remise des prix se fera officiellement lundi au bar à vins du CIVB à Bordeaux. Le public pourra déguster les vins primés à partir de 18h.

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Michel Vouzelaud

(Intervenants: Marc Medeville, vice-président du Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur, Thomas Costenoble directeur du Concours Mondial du Sauvignon)

 

RSS