28 Juil

Record d’affluence pour le 5e Saint-Emilion Jazz Festival

Sur ces 3 jours, Saint-Emilion a vécu bercé par de douces notes de musiques jouées par 80 musiciens. Un plateau éclectique avec pas moins de 17 concerts gratuits. Le bilan est plus que positif puisque 15000 festivaliers de 30 nationalités différentes ont envahi la Cité Millénaire.

© Tom Chevé

Une chaude ambiance à Saint-Emilion © Tom Chevé

« Un parcours flamboyant, à travers une programmation riche en talents et découvertes ». Le 5e millésime a battu tous les records et toutes les attentes avec 15000 visiteurs, issus de 30 pays différents. Les 80 musiciens auront enchanté Saint-Emilion à travers les différentes scènes : le Parc Guadet pour commencer qui est l’endroit sanctuaire du jazz, mais aussi la Salle des Dominicains, le Château Cheval Blanc et la Tour du Roy.  Tous les concerts payants affichaient d’ailleurs complet avant l’ouverture du Festival…

Le concert d’ouverture de Marcus Miller a tout simplement été gigantesque, planant, avec un être à fois simple, généreux et charismatique ! Faada Fredy, « du bonheur à l’état pur puisque tous les coeurs et toutes les voix du public ont résonné à ses côtés et créé une expérience insolite et unique » salle des Dominicains, quant à Electro Deluxe, en clôture du Festival de la scène gratuite, leur show restera gravé dans les mémoires: « en 10 secondes, le public s’est laissé entraîner par l’énergie du groupe et de son charismatique chanteur James Copley » qui a interpellé les 4000 spectateurs ainsi :

Si l’on peut boire ensemble, on peut vivre ensemble », James Copley d’Electro Deluxe

Get7 BrassBand depuis la Tour du Roy © Franck Haudiquert

Get7 Brassband a su captiver l’attention depuis la Tour du Roy ou créer l’ambiance au Parc Guadet, une ambiance plus raffinée dans le magnifique chai du Château Cheval Blanc, Premier Grand Cru Classé A de Saint-Emilion où s’est déroulée une dégustation musicale d’exception avec Stéphane Belmondo Trio. Cheval Blanc 2006, Petit Cheval 2008, Chateau Yquem ont fait partie de la sélection de Pierre Lurton, directeur de la propriété. Le public fut conquis dès les premiers instants par chaque vin accompagné de bouchées soigneusement préparées.

23 Juil

Le Saint-Emilion Jazz Festival : c’est à fond samedi et dimanche, à Saint-Emilion: « quand le jazz est , quand le jazz est là ! »

Hier ce fut une ouverture en fanfare, aujourd’hui place aux dégustations musicales avec Stéphane Belmondo Trio et à 4 concerts gratuits au parc Guadet. Dimanche, 4 autres concerts re-gratuits et re-Guadet. Et Faada Freddy et Jean-Pierre Como salle des Dominicains. 

Stéphane Belmondo Trio en photo les potos et selfy devant la Tour du Roy © JPS

Stéphane Belmondo Trio « en photo les potos » et selfy devant la Tour du Roy © JPS

C’est en ce moment un grand moment…Une dégustation musicale au château Cheval Blanc avec Stéphane Belmondo Trio.  Pour Côté Châteaux, Stéphane Belmondo expliquait hier soir son attachement à la Cité : « je suis là depuis la 1ère édition, je suis vraiment fidèle, j’adore le vin depuis tout gamin, car mon grand-père faisait du vin dans le Var »

« J’ai eu l’honneur d’être intronisé l’année dernière par la Jurade de Saint-Emilion, j’ai toujours été amoureux de ce petit village.

Il y a des vibrations et de l’enthousiasme dans ce festival qu’on ne retrouve nulle part ailleurs », Stéphane Belmondo

Stéphane Belmondo,

Stéphane Belmondo (à gauche), le trio, avec notamment Thomas Bramerie et Jesse Van Ruller © Jean-Pierre Stahl

Cette après-midi, il se produit à la trompette avec Thomas Bramerie à la contrebasse et Jesse Van Ruller à la guitare dans un concert envoûtant et en hommage à Chet  Baker baptisé « Love for Chet », dans cet endroit mythique qu’est Cheval Blanc, 1er grand cru classé de Saint-Emilion.

« On a ouvert cette formule de dégustation musicale avec Jacky Terrasson il y a 3 ans et ça a pas fonctionné. Mettre une patte sonore sur ces vins-là c’est un exercice assez difficile. Mais à la fin, j’en sors plus que ravi de ces moments-là. »

Le groupe Jet7 BrassBand au Parc Guadet © JPS

Le groupe Jet7 BrassBand au Parc Guadet © JPS

SAMEDI 23 JUILLET

STEPHANE BELMONDO TRIO : 15H00 – Château Cheval Blanc uniquement sur réservation (75€)

AKODA : 17H00 – Parc Guadet GRATUIT

BAM 9TET ‘Création’ : 20H00  – Parc Guadet GRATUIT

JEAN-PIERRE COMO : Express Europa – Salle des Dominicains (35€)

DENNY ILLET & FRIENDS « Tribute to Franck Sinatra »  – Parc Guadet GRATUIT

DIMANCHE 24 JUILLET

SNAWT : 17H00 –  – Parc Guadet GRATUIT

FAADA FREDDY : Solo 18H30 – Salle des Dominicains (35€)

GET7 BRASSBAND : 18H30  – Parc Guadet GRATUIT

LEON NEWARS : 20H00 –  – Parc Guadet GRATUIT

ELECTRO DELUXE : 22H00 en clôture du festival  – Parc Guadet GRATUIT

Et  vive le jazz…la java la java s’en va !

Saint-Emilion Jazz Festival : Marcus et Bacchus, dans une communion divinus

Marcus Miller a ouvert ce vendredi soir la série de concerts du 5e Saint-Emilion Jazz Festival. 1400 personnes pour l’écouter religieusement au Parc Guadet. Un moment délicieux, tout en dégustant la production des vignerons de Saint-Emilion.

Marcus Miller a eu un coup de coeur pour Saint-Emilion © JPS

Marcus Miller a eu un coup de coeur pour Saint-Emilion © JPS

Vendredi 22 juillet, il est 19 heures, il y a une légère effervescence entre les bulles servies à l’Hostellerie de Plaisance et Dominique Renard, le président du Saint-Emilion Jazz Festival au talkie-walkie : « dès que les cloches ont fini de sonner, vous envoyez » dit-il aux jazzmen situés juste en face au sommet de la Tour du Roy.

Jet7 Brassband au sommet de la Tour du Roy à 19 h © JPS

Jet7 Brassband au sommet de la Tour du Roy à 19 h © JPS

C’est alors le premier concert de Jet7 BrassBand, depuis cette fameuse tour du XIIIe siècle, qui transporte   le village de Saint-Emilion dans une ambiance de cuivres, après une journée bien remplie par le flot incessant de touristes.

Danny Rolland et Dominique Renard © JPS

Dany Rolland et Dominique Renard © JPS

Sur la terrasse opposée de Plaisance qui offre l’une des plus belles vues de Saint-Emilion, il y a là tous les organisateurs du 5e SEJF à commencer par Dominique Renard son créateur, Franck Binard le directeur du Conseil des Vins et son président Jean-François Galhaud, le maire mais aussi de nombreux artistes qui vont se produire dont Marcus Miller mais aussi Stéphane Belmondo et ses musiciens.

Stéphane Belmondo,

Stéphane Belmondo,

On croise aussi pelle-melle de nombreux propriétaires de châteaux et non des moindres comme Hübert de Bouard pour Angélus ou Gérard Perse pour Pavie, Sylvie Cazes pour Chauvin et Dany Rolland pour Fontenil.

Emmanuelle Ponsan-de Boüard, Hubert de Boüard et Dany Rolland © JPS

Emmanuelle Ponsan-de Boüard, Hubert de Boüard 1er Jurat de la jurade de Saint-Emilion, et Dany Rolland © JPS

« Ca s’annonce bien, on est complet ce soir avec 1400 personnes, il reste très peu de place pour demain soir, la dégustation musicale à Cheval Blanc est complète depuis un moment déjà et les concerts gratuits dans le parc, ça va envoyer, notamment avec Electro Deluxe, ça va être un moment de folie » me confie Franck Binard.

Le groupe Jet7 BrassBand au Parc Guadet © JPS

Le groupe Jet7 BrassBand au Parc Guadet © JPS

Même si Saint-Emilion vit en rythme festival, les organisateurs et la mairie ont pris les mesures nécessaires : « on a renforcé toutes les équipes de bénévoles en charge de la sécurité avec fouilles de sacs et palpations obligatoires » explique Franck Binard. Le maire Bernard Lauret confirme les mesures dictées par le contexte : « on a disposé des blocs de pierre à l’entrée du Parc Guadet (de pierre et non de béton car Saint-Emilion est une ville de vieilles pierres) et aussi des camions, nous avons eu une réunion avec le sous-préfet et les responsables de gendarmerie, nous avons obtenu des renforts de gendarmerie et mis sur place nos policiers municipaux. C’est rassurant car on voit tellement de choses. » Et le maire de confier « sur des sites touristiques comme Saint-Emilion, il faut montrer que l’on fait des choses. Il va y avoir une video protection installée l’année prochaine, les gens doivent se sentir rassurés. »

Marcus Miller à droite et ses musiciens © JPS

Marcus Miller à droite et ses musiciens © JPS

Le show peut ainsi commencer avec un Parc Guadet sanctuarisé pour 3 jours en grande scène internationale du jazz. On croise de nombreux habitués, qui chaque année reviennent tellement la programmation est de qualité : « l’année dernière c’était Ben l’Oncle Soul en ouverture, cette année c’était Marcus Miller, elle est pas belle la vie ? » m’explique un festivalier.

Saint Emilion Jazz Festival 2016 058

Marcus Miller, c’est cet artiste new-yorkais hors pair qui parle parfaitement français et confie à Côté Châteaux ses premières impressions sur la Cité Millénaire et son vignoble classé Unesco : « j’ai visité Saint-Emilion l’année dernière avec Dominique (Renard), il m’a montré Pétrus c’était très impressionnant ! (Petrus pour Marcus, bien sûr !) Il m’a dit Marcus on a un beau festival de la musique, peut-être tu pourrais-tu y jouer l’année prochaine. » Et c’est ainsi que ce musicien, baigné dès sa plus tendre enfance dans la musique, avec déjà un nom dès l’âge de 15 ans, jouant et écrivant pour les artistes New-Yorkais des années 70, a accepté de relever ce défi

Je suis très content d’être là, j’ai visité Saint-Emilion l’année passée, je suis content de jouer ma musique à cet endroit, ça va être magnifique » Marcus Miller

L'équipe des vignerons de Saint-Emilion sur le pont pour faire face au millier de festivaliers © Jean-Pierre Stahl

L’équipe des vignerons de Saint-Emilion sur le pont pour faire face au millier de festivaliers © Jean-Pierre Stahl

Guidé par le sens du groove, il a développé en cours de carrière une véritable signature artistique et un son unique de basse. Depuis trente ans il est aussi devenu l’un des producteurs les plus demandés par les stars. Il produit le mythique Tutu de Miles Davis, certains albums de Al Jarreau, Chaka Khan, Luther Vandross, ou encore David Sanborn. Marcus Miller… A son palmarès également, de nombreuses collaborations avec d’autres géants de la musique, plus de 500 références dont Eric Clapton, Georges Benson, Aretha Franklin, Brian Ferry ou Quincy Jones.

Récompensé en 2010 d’1 Victoire du Jazz pour l’ensemble de sa carrière en France, de 2 Grammy Awards, par l’Edison Award for Lifetime Achievement in Jazz (Hollande) en 2013, il est nommé Artiste de l’Unesco pour la Paix la même année.

Emilie, responsable communication à Saint-Emilion a aussi enfilé le tablier au bar à vin l'Ephémère © JPS

Emilie, responsable communication à Saint-Emilion a aussi enfilé le tablier au bar à vin l’Ephémère © JPS

Marcus Miller a enchaîné les tournées mondiales où il a confirmé, comme hier soir sa réputation de showman exceptionnel. Après avoir joué son fameux tube enregistré il y a 20 ans « Panther », il a égrainé et enchaîné les titres de son dernier album « Afrodeezia », entrecoupés de quelques reprises notamment de la Motown ou de Miles Davis. Une musique empreinte de nombreuses références comme il le disait hier soir citant « le Mali, le Burkina Faso, le Brésil, la Nouvelle Orléans, New-York ou Chicago ». 

Marcus Miller et Dominique Renard, le président du Saint-Emilion Jazz Festival © Jean-Pierre Stahl

Marcus Miller et Dominique Renard, le président du Saint-Emilion Jazz Festival © Jean-Pierre Stahl

Quant à savoir si Marcus apprécie les vins de Saint-Emilion :  « je ne suis par expert en vin, j’ai commencé à apprécier le vin il y a 3 ans avec mon agent français. J’ai beaucoup de respect pour les gens qui font le vin, notamment à Saint-Emilion. J’apprécie de plus en plus les bons vins, j’ai commencé avec des petits, mais vous savez c’est comme les montres, on commence avec des petites et après…on en a des bonnes. Aujourd’hui aux USA, tous mes potes pensent que je suis expert en vins de Bordeaux et de Saint-Emilion ! » Ca c’est groove, non ?

En tout cas Marcus Miller a donné hier soir un concert grandiose avec une belle générosité et un charisme certain. Des ingrédients qui font à chaque édition la force et la réussite du Saint-Émilion Jazz Festival. Saint-Emilion attend 10000 festivaliers sur tout le week-end.

21 Juil

A J-1 du Saint-Emilion Jazz Festival, demandez le programme

C’est demain le coup d’envoi depuis la Tour du Roy. En attendant, voici les grands rendez-vous de ces 3 jours de concerts et de dégustations dans la Cité Millénaire. On démarre avec Get7 Brass Band et bien sûr Marcus Miller.

saintemilionprogramme

UNE DÉGUSTATION MUSICALE PRESTIGIEUSE

C’est au Château Cheval Blanc que se déroulera la Dégustation Musicale (complet). Les vins ont été soigneusement sélectionnés par Pierre Lurton, directeur du château. Ils seront accompagnés de bouchées spécialement concoctées par le chef du château et de tranches de jambon ibérique Joselito, souvent cité comme la Rolls Royce du jambon. Stephane Belmondo Trio viendra interpréter cette dégustation avec son projet ‘Love for Chet’, album qui vient d’être nominé aux Victoires du Jazz.

SAINT-ÉMILION JAZZ : ACTEUR DE LA SCÈNE JAZZ RÉGIONALE

Depuis sa création, le Saint-Émilion Jazz Festival joue un rôle majeur dans le développement des talents de notre région. Il offre une plateforme incontournable à ses meilleurs protagonistes. Sébastien Arruti a par exemple répondu présent à la carte blanche envoyée par Dominique Renard. Il nous propose une musique cuivrée et enflammée, spécialement composée pour le Festival. Tom Ibarra, prodigieux guitariste de 16 ans, accumulant déjà les prix et distinctions du jazz, surprendra très certainement avec un son très affirmé et des compositions puissantes.

LES PETITS PLUS DU FESTIVAL

En nouveauté cette année, le restaurant gastronomique récemment étoilé Les Belles Perdrix au Château Troplong Mondot accueillera cette année 2 soirées lounge-cocktail, le Night Music Club samedi et dimanche à partir de 23h00 avec les Sophisticated Ladies. L’équipe du Festival proposera également de nombreuses animations : chasse au trésor pour découvrir la cité en famille, un blind test pour tester sa culture musicale, un apéritif musical avec JaZa2 dans un jardin presque secret de la ville ou une exposition de portraits de jazzmen à la salle Gothique.

UNE INVITATION À LA DÉCOUVERTE

Le Saint-Émilion Jazz Festival, c’est aussi une invitation à la découverte. Le soutien bienveillant et indispensable de la commune, des partenaires, du Conseil des Vins de Saint-Émilion ou des 80 bénévoles nous permet de créer des univers différents et un évènement insolite, avec plus de 10 concerts gratuits. Le public du Festival rassemble amateurs de musique, de vins, d’architecture, dans une ambiance intime et conviviale. Autant de festivaliers qui repartent tous avec le sentiment d’avoir passé un moment magique, hors du temps.

Avec le Saint-Emilion Jazz Festival

20 Juil

J-2 avant le Saint-Emilion Jazz Festival

Vendredi, ce sera le coup d’envoi du 5e Saint-Émilion Jazz Festival. Une subtile programmation et 10000 festivaliers attendus pour partager des moments inoubliables entre jazz et vins de Saint-Emilion. A vos tablettes, c’est vendredi, samedi et dimanche !

Les vignerons du bar à vins l'Ephémère en 2015 © Jean-Pierre Stahl

Les vignerons du bar à vin l’Ephémère en 2015 © Jean-Pierre Stahl

Des notes qui résonnent sur les pierres ancestrales de la cité de Saint-Émilion… Une atmosphère intime et conviviale, où il fait bon être, tout simplement… Un espace gourmand qui invite les papilles au voyage… Une programmation éclectique, empreinte de toute l’âme du Jazz… Et chaque expérience sublimée par les vins de Saint-Émilion pour le plus grand plaisir des 10 000 festivaliers fidèles chaque année. Sous la baguette de Dominique Renard, Président du Saint-Émilion Jazz Festival, tous les sens sont conviés à ce festival unique qui célèbre son 5ème anniversaire les 22, 23 et 24 juillet.

DES ARTISTES D’EXCEPTION

La programmation a été concoctée avec tout autant de cœur que d’intransigeance. Dans cette proposition, tous les artistes du Festival apportent une pierre à l’édifice. Du légendaire Marcus Miller, qui ouvrira la fête au Parc Guadet, à Jean-Pierre Como et son casting de rêve (Hugh Coltman, Walter Ricci, Stéphane Guillaume, Louis Winsberg, Stéphane Huchard et Thomas Bramerie), tous contribuent à créer ce sentiment de ‘ »je ne sais quoi » qui fait le Saint-Émilion Jazz Festival.

TOUTES LES PALETTES DU JAZZ ET DU VIN

Jazz, soul, funk, blues, toutes les nuances du jazz seront de la fête dans des lieux et atmosphères différents. La voix enchanteresse et soul de Faada Freddy (complet), en concert solo-guitare emplira la salle iconique et intimiste des Dominicains, pendant que le Parc Guadet fera le plein de concerts gratuits samedi et dimanche avec, en clôture, le cocktail survitaminé d’Electro Deluxe. Saint-Émilion, ce sont bien-sûr 1001 vins qui illuminent la cité. Ils se partagent la scène aux cotés de musiciens hors pair. Pour l’occasion, le bar à vin éphémère sera de retour et les viticulteurs proposeront à la dégustation chaque jour une sélection de 21 vins des 4 appellations : Saint- Émilion, Saint-Émilion Grand Cru, Lussac Saint-Émilion et Puisseguin Saint-Émilion.

Avec Saint-Emilion Jazz Festival

16 Avr

Entre le Saint-Emilion Wine Trip et le 5e Saint-Emilion Jazz Festival : le sens du « partage et de la convivialité »

C’était hier la soirée de lancement du Saint-Emilion Jazz Festival, 5ème millésime, depuis l’I Boat aux bassins à flots à Bordeaux. L’occasion était trop belle de dévoiler  le tube Citroën vintage aux couleurs de Saint-Emilion. Ce dernier va partir en tournée d’initiations à la dégustation en France. Une tournée intitulée le « Saint-Emilion Wine Trip » et des rencontres avec les viticulteurs.

Dominique Renard, Galhaud, Franck Binard et frédérick Breysse © JPS

Dominique Renard, Jean-FrançoisGalhaud, Franck Binard et Frédérick Breysse © JPS

« Ca s’annonce plus que bien », me confie d’emblée Franck Binard à bord du tout nouveau camion rouge mascotte des vins de Saint-Emilion. Et pas qu’un peu mon neveu ! Le concept est bien senti : un tube Citroën rouge vintage. « On a mis un nouvel outil dans la boîte à outils de Saint-Emilion qui véhicule des valeurs d’accessibilité, de partage et de convivialité ». « On vient voir les gens chez eux, on écrit à tous les cavistes des différentes villes où l’on va passer :

Saint Emilion Jazz et Wine Trip 016Le Saint-Emilion Wine Trip : les cavistes sont tous enthousiates, ils nous disent c’est génial, on va vous envoyer plein de monde » Franck Binard directeur du Conseil des Vins de Saint-Emilion

A LA RENCONTRE DES NEOPHYTES

C’est Frédérick Breysse, une figure de Bordeaux, le premier à avoir lancé un bar à vin à Saint-Pierre, qui va être le sommelier en titre de ce Wine Trip. « J’ai mon permis pour le truck » s’amuse-t-il.

Le camion est équipé d'un grand écran pour mieux connaître Saint-Emilion avec Frédérick Breysse © JPS

Le camion est équipé d’un grand écran pour mieux connaître Saint-Emilion avec Frédérick Breysse © JPS

L’idée, c’est d’aller à la rencontre du public, des néophytes et de leur donner les bases de la dégustation, tout en restant convivial », Frédérick Breysse sommelier du Saint-Emilion Wine Trip.

« Les gens ont une idée de Bordeaux un peu guindé, mais là c’est plus ludique. Nous commençons dès demain par le marché des Capucins puis on sera à Libourne, avant d’aller en Alsace à Guebwiller où nous sommes invités d’honneur de la foire aux vins. »

Monique et Nicole ravies de ce nouveau concept © JPS

Monique et Nicole ravies de ce nouveau concept © JPS

Une idée qui ravit Monique et Nicole, deux voisines de Saint-Seurin-sur-l’Isle, « c’est vrai qu’on est né à côté, dedans. On adore les vins de Saint-Emilion, on les apprécie… » et elles apprécient de les déguster désormais sur ce comptoir ambulant du Saint-Emilion Wine Trip.

Saint Emilion Jazz et Wine Trip 004

UNE JEUNE GENERATION DE VIGNERONS

Pour cette soirée de lancement et de présentation du 5e Saint-Emilion Jazz Festival, 8 viticulteurs ont fait le déplacement. Une nouvelle génération qui semble, à l’image du Truck à la peinture fraîche, donner un coup de fouet à l’appellation.

Il y a à la même table pour présenter leur vin : François Hecquet, directeur technique du chateau Ferrand, cru classé de Saint-Emilion (32 ha d’un seul tenant), Olivier Charpentier 4e génération de vignerons au château Haut Jamard à Lussac-Saint-Emilion (12,5 ha), et Bastien Audier, 6e génération du château la Grâce Dieu le Menuts (16,5 avec des parcelles morcelées mais voisines des plus grands comme la Couspaude ou Cheval Blanc).

bb

François Hecquet, Olivier Charpentier et Bastien Audier vignerons à Saint-Emilion © JPS

C‘est quelque chose d’énorme, les viticulteurs sont dynamiques et vont à la rencontre de leur clientèle » Olivier Charpentier du château Haut Jamard

Et d’ajouter « on a un nouveau directeur qui a de bonnes idées novatrices, on va se déplacer dans 20 villes en France et il y aura au moins un viticulteur dans chaque ville en plus du sommelier pour présenter 16 vins à la dégustation. C’est à nous d’aller vers les jeunes et de se faire connaître. »

Saint Emilion Jazz et Wine Trip 045

LES ETAPES DU SAINT-EMILION WINE TRIP

Le Saint-Emilion Wine Trip va parcourir une vingtaine d’étapes dans 5 grandes régions de France : il sera acheminé sur un camion plateau car comme le dit Franck Binard « la panne, ça arrive même aux meilleurs », donc sur « les grandes distances on va le convoyer ». Un concept qui plaît tellement qu’il sera exporté : en primeur Côté Châteaux vous dévoile ces prochaines étapes à l’étranger:

L’objectif, c’est qu’on aille en Belgique et aux Etats-Unis en 2017 avec le Saint-Emilion Wine Trip », Franck Binard directeur du Conseil des Vins de Saint-Emilion

Dominique Renard, Jean-Luc Galhaud, Franck Binard et Eric Le Collen © JPS

Dominique Renard, Jean-François Galhaud, Franck Binard et Eric Le Collen © JPS

LE SAINT EMILION JAZZ FESTIVAL SOUS DE BONS AUSPICES

Dominique Renard, le président du festival, s’amuse du temps : « notre 5e millésime s’annonce sous de bons auspices meilleur que le temps d’aujourd’hui ». « On est très heureux, la programmation musicale est équilibrée, éclectique et de qualité comme les vins d’ici »

« A l’ouverture à 19h depuis la Tour du Roy, on aura GET7 Brassband puis au parc Guadet, puis ce sera le concert de:

Marcus Miller, la vraie tête d’affiche du festival, c’est vraiment un monument, il officie avec Herbie Hancock », Dominique Renard Président du Saint-Emilion Jazz Festival

MARCUS MILLER, LA TETE D’AFFICHE

« C’est un très très grand, qui est ambassadeur de l’Unesco, son dernier disque est dédié à l’Afrique et au problème d’esclavagisme, il est très implique et est aussi déjà venu à Saint-Emilion ».

« Le samedi, c’est notre gros événement à Cheval Blanc, une dégustation musicale avec Stéphane Belmondo, les vins de Cheval Blanc en compagnie de Pierre Lurton. Je fais venir aussi Joselito, les meilleurs jambons du monde, vieillis comme le vin. Au parc Guadet, ça jouera de 17h jusqu’à minuit (4 groupes). Dimanche, il y aura Faada Freddy en solo, il chante a capella (salle des Dominicains). »

Saint Emilion Jazz et Wine Trip 058

UNE DEGUSTATION MUSICALE A L’AVEUGLE

« Il y aura pas mal de surprises :  j’ai trouvé un jardin où il y aura des chaises longues, bar et apéro à 11h le samedi avec des musiciens de jazz. On va aussi organiser une dégustation musicale à l’aveugle : ceux qui reconnaissent les morceaux vont gagner des bouteilles. attention shazam est interdit. »

Dominique Renard, Jean-Luc Galhaud, Franck Binard, Frédérick Breysse © JPS

Dominique Renard président du festival, Jean-François Galhaud, président du Conseil des Vins de Saint-Emilion Franck Binard, directeur du Conseil, Frédérick Breysse, sommelier du Saint-Emilion Wine Trip © JPS

« Le principe, c’est de poser sa voiture le matin, et de déambuler d’un point à un autre, c’est formidable Saint-Emilion » et a fortiori son Saint-Emilion Jazz Festival !

Le teaser du 5e Saint-Emilion Jazz Festival:

26 Août

Remember the famous Saint-Emilion Jazz Festival : une 4e édition réussie en video

Retrouvez en images les meilleurs moments du Saint-Emilion Jazz Festival 2015. Une 4e édition qui a connu un gros succès et a conforté les organisateurs dans l’optique de continuer et d’amplifier cet événement très attendus des amateurs de bonne musiques et de bons vins de Grands Crus de Saint-Emilion.

L'équipe du bar l'Ephémère © JPS

La fabuleuseéquipe du bar l’Ephémère au Saint-Emilion Jazz Festival en juillet dernier © Jean-Pierre Stahl

Regardez l’édition 2015 en vidéo réalisée par la webtv des vins de Saint-Emilion

20 Juil

Retour sur le Saint-Emilion Jazz Festival avec Franck Binard: « on a eu des festivaliers heureux, avec la banane ! »

Pas moins de 12000 festivaliers se sont succédés dans le Parc Guadet durant les 3 jours du Saint-Emilion Jazz Festival. Une ambiance de folie dans la Cité Millénaire et dans les lieux de concerts et de dégustation. Franck Binard est l’invité de Parole d’Expert.

Le concert de clôture dimanche soir avec Nina Attal © Franck Binard

Le concert de clôture dimanche soir avec Nina Attal © Franck Binard

« Tous les soirs, on a fini à 3 heures et il fallait être sur le pont tous les matins à 7 heures ! », on sent le commissaire général Franck Binard sur les rotules mais heureux de cette 4e édition du Saint-Emilion Jazz Festival. Et d’ajouter: « quand c’est pour ce niveau de satisfaction, on le refera et on le refera encore avec plaisir. » « Hier soir, on avait Nina Attal, c’est une boule d’énérgie, elle a mis le feu ! »

Des morceaux improvisés tout au long du week-end, et pas seulement © Jean-Pierre Stahl

Des morceaux improvisés tout au long du week-end, et pas seulement © Jean-Pierre Stahl

Entre vendredi, samedi et dimanche, ce sont 12000 personnes , 12000 festivaliers qui ont profité des concerts gratuits et payants du Parc Guadet…

« C’est un bilan super positif, à tout point de vue. L’année dernière, malgré les intempéries et l’annulation, on avait retenu un point positif, c’est que le festival s’est ancré dans l’esprit du public. Et on a eu des festivaliers heureux avec la banane et le sourire ! Il y avait de l’ambiance au bar à vin l’Ephémère avec les viticulteurs et la programmation musicale était top. »

Ben l'Oncle Soul lors de son chant a capella dans l'Eglise Monolithe de Saint-Emilion samedi à 1h du matin © Franck Binard

Ben l’Oncle Soul lors de son chant a capella dans l’Eglise Monolithe de Saint-Emilion samedi à 1h du matin © Franck Binard

Et il y a eu ces moments délicieux et inattendus: « Avec Ben l’Oncle Soul, le vendredi matin à Cheval Blanc, on avait évoqué l’histoire de Saint-Emilion. Il n’était pas au courant. Et donc on l’a emmené visiter l’Eglise Monolithe à 1h du matin (après son concert au Parc Guadet) et il nous a fait un chant a capella, ça montre l’intérêt. » De même, China Moses est restée hier toute la journée, au lendemain de son concert donné à château Pavie. « Avec China Moses et d’autres artistes, ils nous ont fait des reprises de Stevie Wonder et aussi un « summer times » a capella dans l’Eglise Monolithe à 1 h du matin aussi »

Stéphane Belmondo, China Moses et Eric lenine, les artistes intronisés par la Jurade de Saint-Emilion durant le festival © Franck'i

Stéphane Belmondo, China Moses et Eric Legnini, les artistes intronisés par la Jurade de Saint-Emilion durant le festival © Franck’i D Photographie

« On a aussi souhaité que le festival puisse irriguer autour de Saint-Emilion. On a mis en place pour la 1ère fois un after club au château La Fleur Picon…Là aussi pour ces concerts gratuits, il y avait un flot permanent d’une centaine de personnes jusqu’à 3h du matin pour le boeuf ! »

Dominique Renard et Franck Binard © JPS

Dominique Renard et Franck Binard © JPS

« Si l’édition culturelle était positive, l’offre gastronomique du Parc Guadet était à la hauteur avec une diversité de produits et de couleurs, allant des atcos aux burgers…Merci aussi à l’équipe de 80 bénévoles qui s’est défoncé, ainsi qu’à Dominique et Emilie Renard. »

Et puisque ce 4e Saint-Emilion Jazz a été une grande édition, Franck Binard son commissaire général promet: « l’année prochaine, ça sera encore plus grand ! »

18 Juil

Quand la soul envahit Saint-Emilion…C’est que Ben l’Oncle Soul met le feu au Saint-Emilion Jazz Festival

En ouverture du Saint-Emilion Jazz Festival, Ben l’Oncle Soul la tête d’affiche du festival (qui va durer 3 jours) a déjà mis une sacrée ambiance hier soir au Parc Guadet. 1100 personnes venues assister au concert de ce show-man et maestro de la Soul Music.

b

Dominique Renard, Ben l’Oncle Soul et Franck Binard, après le concert, au bar l’Ephémère © Jean-Pierre Stahl

« Ben l’Oncle Soul, c’est la première tête d’affiche, pas forcément jazz car c’est de la soul music, la musique de l’âme… » m’explique Dominique Renard, le président et créateur du Saint-Emilion Jazz Festival. « Il n’y a pas de frontière définie et impénétrable, on a eu Earth Wind and Fire et Nile Rodgers. On essaie d’avoir une programmation qui satisfasse le plus grand public. L’idée, c’est d’avoir quelque chose qui se passe entre les artistes et le public. »

Les bénévoles à l'entrée de la billetterie © JPS

Les bénévoles à l’entrée de la billetterie © JPS

Et justement, le public est venu nombreux ce vendredi soir au Parc Guadet: 1100 personnes accueillies par une équipe bien rodée avec de nombreux bénévoles, sans qui la mayonnaise ne monterait pas… Tous en rose, la couleur du Saint-Emilion Jazz Festival, qui en est à sa 4e édition.

Mélanie et Pierre Arnaud, leur 1er Saint-Emilion Jazz Festival © JPS

Mélanie et Pierre Arnaud, leur 1er Saint-Emilion Jazz Festival © JPS

Pour Mélanie et Pierre Arnaud de Cabara près de Branne, « c’est notre 1er Saint-Emilion Jazz  Festival car ça fait deux ans qu’on habite à Cabara. On adore Ben l’Oncle Soul. A la boulangerie ce matin, j’ai vu Ben l’Oncle Soul en couverture du journal. J’ai pris les places sur internet et il en restait, j’ai eu de la chance. » explique Pierre-Arnaud. Et Mélanie de renchérir: « on s’est dit c’est super. On se plaint toujours qu’il ne se passe pas grand chose d’un point de vue culturel, et là quand il y a quelque chose qui nous plaît, il faut y aller ! »

Il y avait de l'ambiance avant le concert avec Karl Todeschini du château Mangot © JPS

Il y avait de l’ambiance avant le concert avec Karl Todeschini du château Mangot © JPS

Et quand on sait que ce festival, c’est surtout la volonté d’un homme au départ: Dominque Renard a en effet supporté et porté les deux premières éditions à bout de bras, des éditions déficitaires au début…Et puis pour la 3ème, un équilibre financier a été trouvé, ainsi que pour cette 4e. « Je suis un peu stressé, j’ai tellement été choqué l’an dernier avec cette tornade qui nous est tombé dessus (le Saint-Emilion Jazz avait du être annulé en cours). J’ai passé l’après-midi et le début de soirée à scruter le ciel…Fort heureusement, l’an dernier les assurances avaient joué le jeu. Et puis Saint-Emilion est un peu petit pour accueillir beaucoup de public: ainsi pour les dégustations musicales (salle des Dominicains), ce sont 200 personnes qui peuvent y assister, par contre chacun peut manger et déguster 8 vins devant eux.

Caroline Fleur, du conseil des Vins et viticultrice du château Fleur Balestre, derrière le comptoir du bar l'Ephémère © JPS

Caroline Fleur, du Conseil des Vins et viticultrice du château Fleur Balestre, derrière le comptoir du bar l’Ephémère © JPS

Quant au parc Guadet, ce n’est pas la douve. On avait démarré très très gros mais le nerf de la guerre, c’est le financement. Le monde du vin joue le jeu, je les en remercie. C’est un monde que je connais bien car moi-même, je suis issu du vin… »

Un succès pour les food trucks présents au Parc Guadet © JPS

Un succès pour les food trucks présents au Parc Guadet © JPS

Ce Saint-Emilion Jazz Festival essaie de se renouveler et de trouver des idées, ainsi « on a fait cette montée en musique de la Tour du Roy avec Stéphane Belmondo, ce qui a été une belle surprise. Les gens qui viennent à Saint-Emilion sont bien sûr des amateurs de vin, mais quand ils arrivent à Saint-Emilion, ils sont séduits, notamment par cette terrasse unique de Plaisance: c’est le plus beau balcon du monde ! »

nn

Les organisateurs Dominique Renard et Franck Binard © JPS

Dominique Renard l’avoue « je suis un amoureux inconditionnel du village ». « C’est un rêve » qui s’accomplit ici au quotidien. Saint-Emilion, c’est le phare, dont le vignoble est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Chaque année ce sont 1 million 200000 touristes qui viennent: « personne n’est insensible au charme de ce village. »

saint emilion jazz festival 057

C’est ce cocktail qui fait aussi la réussite de ce festival en plein été: des touristes, des gens du secteur et de Bordeaux qui viennent assister à ces concerts de jazz ou de soul dans les différents spots de le cité millénaire. Ainsi, ce soir c’est la fille de Dee Dee Bridgewater, China Moses, diva de la soul, du jazz et du blues qui va jouer des morceaux de son 6e album « Breaking Point » (dont la sortie est prévu à l’automne) à 21h30 au château Pavie. Mais il y a aussi tous ces concerts gratuits (10 au total), dans les rues du  village et au parc guadet. Ce samedi, c’est journée jazz avec Serge Moulinier Trio (17h), Monique Thomas & Thierry Valette septet (18h30), the Rix’tet( 20h) et Bordeaux Jazz All Star septet, tribute to Art Blabley (22h).

saint emilion jazz festival 076

Mais celui qui a mis le feu au parc Guadet hier, c’est Ben l’Oncle Soul. Cet artiste tourangeau qui avait explosé en 2010 avec son 1er album vendu et son « soulman », vendu à 450000 exemplaires. Il avait réalisé une méga tournée avec plus de 300 dates en France, en Europe, aux USA et au Japon.

saint emilion jazz festival 044

Hier, il est venu jouer les morceaux de son 2e album « A Coup de Rêves », avec le groupe San Franciscain The Monophonics. Des airs mélangés de soul, de groove et de rythmiques afro-américaines. Il a pu confié aussi à Côté Châteaux après son concert de plus d’une heure trente son goût récent pour le nectar de Saint-Emilion:

saint emilion jazz festival 054

« Ce n’est pas un alcool que je bois tous les jours… J’ai découvert le vin tardivement à l’âge de 25 ans. C’est mon ami Antoine qui a rencontré la famille La Pérouse et qui m’a transmis l’envie de boire du vin. Moi, j’ai un palais pour les vins de Saint-Emilion et de Bordeaux. C’est vraiment une passion toute récente. J’ai aussi découvert aujourd’hui Cheval Blanc…J’avais mangé chez Christian Tetedoie à Lyon, où au cours d’un dîner j’avais pu déguster pour la première fois du Cheval Blanc. »

Martine (1er Saint-Emilion Jazz Festival), Corinne (2e) et Cyril (1er) © JPS

Martine (1er Saint-Emilion Jazz Festival), Corinne (2e) et Cyril (1er) © JPS

Une soirée délicieuse où le public a pu assister au concert dans le parc ou au bar l’Ephémère comme Martine, Corinne et Cyril.

L'équipe du bar l'Ephémère © JPS

L’équipe du bar l’Ephémère : une super ambiance © JPS

On pouvait y croiser un Franck Binard, en homme orchestre très occupé avec son gros talkie walkie : « C’est la 4e année, ça monte comme ça d’édition en édition. Ce soir, on a 1100 personnes venues assister au concert. Et au bar l’Ephémère, chaque jour on propose 21 vins différents à la dégustation, des vins au verre entre 3 et 5 euros… » De quoi déguster et se faire plaisir à moindre coût .

saint emilion jazz festival 140

Et même si « J’ai pas le regard de Spike Lee , J’ai pas le génie de De Vinci « , je ne résiste pas à fredonner, ce matin sous ma douche, ce petit tube « soulman ». En clôture de ce sympathique concert au parc guadet, je suis sûr qu’il aurait comblé l’assistance. Comme un feu d’artifice, on s’attendait à ce bouquet final du « soulman »:

« Je ne suis qu’un soul man
Écoute ça baby.
Je suis pas un superman
Loin de là.
Juste moi, mes délires
Je n’ai rien d’autre à offrir
Mais je sais qu’en vrai c’est déjà ça. »