23 Mar

« Saint-Mont Vignoble en Fête » met les petits plats dans les grands à l’occasion de ses 20 ans

Ce week-end, les 24, 25 et 26 mars, ce sera la fête du vignoble de Saint-Mont. Durant trois jours, le terroir, la gastronomie et le savoir-faire seront à l’honneur dans plus d’une dizaine de villages de cette appellation du Sud-Ouest. Une appellation du Gers qui célèbre aussi ses 60 ans.

LOGO-20ANS-SMVF

UN SPECTACLE SON ET LUMIERES

Pour les 20 ans, Plaimont Producteurs organise un spectacle son et lumière samedi 25 mars à 19h15 suivi d’un feu d’artifice au Château Sabazan, lieu emblématique de l’appellation. Un moment de partage entre les vignerons et les visiteurs sur l’histoire de l’appellation Saint Mont.

DES VISITES DE CHAIS

Les visiteurs pourront découvrir les chais de cette appellation qui célèbre ses 60 ans et déguster la production de ces viticulteurs durant tout ce week-end, avec des rencontres privilégiées avec ces vignerons de l’AOC.

DES DEMONSTRATIONS CULINAIRES

Des démonstrations culinaires seront mises en place par des chefs régionaux et les vignerons de Plaimont Producteurs afin de présenter les saveurs du terroir. Une table ronde sera également proposée autour la thématique «Bien Manger, Mieux Manger». Ouvert aux curieux et aux passionnés, ces animations permettront de faire découvrir les valeurs et les traditions du Sud-Ouest.

Avec Vignerons de Saint-Mont, pour en savoir plus rendez-vos sur leur site

Découvrez les domaines des © Vignerons de Saint-Mont – Réalisation Euphorie

16 Mar

« Bistrot ! De Baudelaire à Picasso » : découvrez l’âme du zinc et la poésie du flacon à la Cité du Vin, jusqu’au 21 juin

2 ans de préparation pour 3 mois d’exposition. La Cité du Vin de Bordeaux est fière de vous dévoiler « Bistrot ! De Baudelaire à Picasso ». Une centaine d’oeuvres vous y attendent du 17 mars au 21 juin : de la peinture à la sculpture, de la poésie à la photographie et au cinéma, de la fin du XVIIIe siècle à nos jours.

Partout dans Bordeaux s'affiche l'expo "Bistrot ! De Baudelaire à Picasso" et notamment à l'entrée de la Cité du Vin © JPS

Partout dans Bordeaux s’affiche l’expo « Bistrot ! De Baudelaire à Picasso » et notamment à l’entrée de la Cité du Vin © JPS

« Le Bistrot ! », quasiment une religion. On y entre, on y commande, et à la fin on se confesse. Le bistrot est à la culture française un monument, un véritable pan de notre patrimoine bien de chez nous : la terrasse et le garçon de café en sont les piliers, sans compter ce comptoir ou ce zinc édifié tel un Arc de Triomphe dans chaque  bistrot de France. Nombre de poètes, écrivains, peintres et photographes y ont trouvé leur inspiration au point de la coucher sur un bout de nappe comme Picasso, sur des pages ou des toiles blanches, comme Baudelaire ou Edouard Vuillard.

Le Cabaret de Ramponneau par Eugène Fichel (1877) dépeint l'une des célèbres tavernes en périphérie de Paris au XVIIIe © JPS

Le Cabaret de Ramponneau par Eugène Fichel (1877) dépeint l’une des célèbres tavernes en périphérie de Paris au XVIIIe, un tableau qui dormait en réserve du Musée des Beaux Arts de Bordeaux © JPS

Ces lieux de convivialité ont toujours su rythmer  la vie de dur labeur des ouvriers ou la tranquillité des bourgeois parisiens,encore inspirer ces artistes naissants.

« Derrière ce mot un peu synthétique, on parle de tous les débits de boissons : les cabarets, les bars à vins, estaminets, troquets, … enfin il y a plein de vocabulaire pour décrire ces lieux selon les époques » m’explique Laurence Chesnau-Dupin, directrice de la culture à la Fondation qui gère la Cité du Vin.

Laure

Laurence Chesneau-Dupin, directrice de la culture de la Fondation pour la Culture et les Civilisations du Vin © Jean-Pierre Stahl

Regardez l’édition locale Bordeaux Métropole, spéciale exposition « Bistrot ! » réalisée par Jean-Pierre Stahl, Philippe Manoux Jean-Frédéric Garde, Véronique Lamartinère, Nicolas Guérin, Jean-Claude Aleu, montage Emilie Jeannot, mixage Jean-Marc Ceccaldi. Reportages avec Nicolas Pressigout, Thierry Julien, Olivier Pallas et Emilie Jeannot.

« On ouvre cette exposition avec un clin d’oeil au XVIIIe siècle, qui nous est proposé par l’artiste Eugène Fichel : en 1877, il a peint ce grand cabaret Ramponneau qui était extrêmement célèbre au XVIIIe siècle où se retrouvait la bonne société ou les classes plus populaires qui voulaient consommer du vin. A bas prix puisque les vins qui se trouvaient au-delà des barrières de l’octroi de Paris n’étaient pas frappés par les taxes qui touchaient les produits qui pénétraient dans la capitale. Il y a donc eu tout un tas de tavernes, de cabarets qui se sont développés en périphérie de Paris. »

expo bistrot cité du vin 050Le XIXe, c’est vraiment la grande époque que l’on présente dans l’exposition, et le café s’est vraiment développé à ce moment-là car c’est un symbole de la vie moderne » Laurence Chesneau-Dupin directrice de la culture (Fondation pour la Culture et les Civilisations du Vin)

 

Le café de l'écrevisse, vers 1880 par un anonyme © JPS

Le café de l’écrevisse, vers 1880 par un anonyme, prêt du Musée Carnavalet © JPS

« Les artistes identifient bien les espaces emblématiques de ces cafés comme la terrasse, la salle, on a souvent le comptoir aussi, et il ne se jouent pas forcément les mêmes histoires, on n’y trouve pas non plus les mêmes personnes, car les bistrots sont ouverts sur des longues périodes dans la journée ».

expo bistrot cité du vin 041

« On a ces petites scènes de la belle époque où ces femmes prennent un verre en bonne compagnie sur les boulevards ou des cafés célèbres de l’époque comme le café de l’écrevisse, et ici on a une oeuvre extraordinaire un tableau d’Edouard Vuillard avec une composition très spéciale où les personnages sont ramassés dans l’angle te la partie basse du tableau. Et on voit cette joyeuse compagnie un peu bourgeoise qui partage probablement une coupe de champagne. »

Et les verres sont de Bohême et les buveurs en sont aussi », Victor Hugo

Au XIXe siècle, le café reste un seul souvent réservé aux hommes, où les femmes ne vont que lorsqu’elles elles sont accompagnées. « Là, on est à une époque de basculement avec La Petite Lina de 1907, un tableau de Charles Camoin…On est à l’époque où on commence à tolérer qu’une femme puisse se rendre au café seule, mais ça reste encore un peu aventureux », continue à expliquer Laurence Chesneau-Dupin.

La petite Lina peinte par Charles Camoin en 1907, musée Cantini Marseille © JPS

La petite Lina peinte par Charles Camoin en 1907, musée Cantini Marseille © JPS

« On ne sait pas si cette petite Lina qui a le regard un peu perdu dans le vague, avec son petit verre de vin ou d’apéritif, il est difficile de savoir si c’est une prostituée qui attend son client ou qui se lamente sur son sort, ou si c’est une jeune femme qui a lu la correspondance de son amoureux par exemple, en tout cas Camoin l’a peinte avec beaucoup de tendresse et il fait partie de ce mouvement artistique des Fauves qui se caractérise par cette touche très colorée et qui essaie d’insuffler quelque chose de très vivant dans ses toiles. »

Le comptoir d’un café est le parlement du peuple », Honoré de Balzac.

Le visiteur va pouvoir déambuler à travers 4 sections thématiques de ces lieux mythiques d' »atmophère, atmosphère » à « l’ivresse à deux sous », en passant par les « magnétismes » et une « bohème de rêve ». Une centaine d’oeuvres à découvrir avec de fabuleuses photos aussi de Robert Doisneau et de Henri Cartier Bresson, mais aussi des extraits de cinéma comme « Garçon » de Claude Sautet en 1983 ou « Before Sunset » de Richard Linklater en 2004.

Vider une bouteille avec quelqu’un, c’est une manière pudique de se dire d’amitié. Il faudrait que les bistrots aient un parfum d’éternité », Jean Carmet.

Le Lapin Agile par André Gill, enseigne du fameux cabaret éponyme à Montmartre © JPS

Le Lapin Agile par André Gill, enseigne du fameux cabaret éponyme à Montmartre © JPS

Il y a aussi ce fameux lapin (vêtu d’une redingote verte et d’une écharpe rouge s’échappant de la marmite qui lui était destinée) qui fut quasiment une relique de Montmartre : « Ici, on est devant un haut lieu de la vie montmartroise puisqu’il s’agit de l’enseigne du Cabaret Au Lapin Agile. C’est un cabaret qui fut créé au XIXe siècle et c’est le seul cabaret de l’époque qui existe encore… encore en activité. C’est une oeuvre très joyeuse avec un lapin qui jaillit de cette casserole et qui bandit sa bouteille de vin. C’est un lieu qui était très prisé par les artistes, très fréquenté par eux, aussi bien par Toulouse-Lautrec que par Picasso. L’auteur de cette enseigne s’appelle André Gill et à la demande de la propriétaire du cabaret à l’époque, il a peint ce lapin et c’est lui d’ailleurs qui a donné son nom au cabaret puisqu’il avait signé son oeuvre A. Gill et donc c’est devenu l’enseigne du  le Lapin Agile ».

Charles Baudelaire a pas mal écrit sur le vin, sans doute une source d’inspiration, pour lui comme pour d’autres : « Boire du vin, c’est boire du génie » ou encore  » « N’est-il pas raisonnable de penser que les gens qui ne boivent jamais de vin sont des imbéciles ou des hypocrites. Des imbéciles, c’est-à-dire ne connaissent ni la nature, ni l’homme… Des hypocrites, c’est-à-dire des gourmands honteux des fanfarons de sobriété, buvant en cachette ou ayant quelque vin occulte… Un homme qui ne boit que de l’eau a un secret à cacher à ses semblables. »

Bistrot ! De Baudelaire à Picasso, à la Cité du Vin à Bordeaux du 17 mars au 21 juin 2017

Regardez ce petit teaser réalisé par la société de production La Pompadour pour la Cité du Vin (la Cité du Vin a été conçue par X-TU Architects – scénographie du Parcours Permanent CassonMann)

(l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, une obligation légale que n’a pas connue Charles Baudelaire)

14 Mar

18e salon des vignerons indépendants : le rendez-vous incontournable de Bordeaux les 17, 18 et 19 mars

Vendredi 17 mars, c’est le nouveau salon des vignerons indépendants qui s’ouvre au Parc des Expositions de Bordeaux. Des échanges et rencontres fructueuses avec les 300 vignerons  présents.

Cédric Coubris devant son stand, avec la nouvelle plate-forme des vignerons indépendants sur internet © JPS

Cédric Coubris, le président des vignerons indépendants de Gironde  © JPS

C’est un salon bien rodé. Depuis toutes ces années, il a gonflé, gonflé, gonflé au point que le bouche à oreille était devenu très bruyant. Désormais, ce salon rassemble plus de 30 000 visiteurs sur 3 jours, à la mi-mars, au parc des expositions de Bordeaux. C’est un véritable succès chaque année.

Si vous aimez les vins de producteurs, vous serez servis, il n’y a que des producteurs, que des vignerons indépendants. 300 au total, une record à Bordeaux. Pour des rencontres en direct avec les vignerons.

Le salon en 2014? à l'époque dans le hall 1 du parc des expos, aujourd'hui il se trouve dans le hall 3 © JPS

Le salon en 2014, à l’époque dans le hall 1 du parc des expos, aujourd’hui il se trouve dans le hall 3 © JPS

Venez découvrir toutes les appellations et elles sont nombreuses… Des découvertes inouïes et une belle balade à travers le vignoble français. Des Vins aux Champagnes en passant par les Cognacs et les Armagnacs

Le salon des Vignerons Indépendants de Bordeaux, c’est du vendredi 17 mars au dimanche 19 mars.

11 Mar

Dimanche, c’est la 2e édition des Vins kilomètres de Saint-Emilion

La 1ère fut un succès, la seconde va réitérer l’exploit. 1500 coureurs attendus pour la course à travers les châteaux. Venez voir ou participez à cette « Fête des Vins kilomètres de Saint-Emilion » organisée par le Rotary Club de Libourne Saint-Emilion.

fetes-vins-kms-saint-emilion-2

L’occasion de découvrir les prestigieux châteaux de Saint-Emilion en petites et grandes foulées ! Cette année encore, les fonds récoltés seront reversés pour la recherche et l’avancée médicale sur le cerveau.

COURREZ 11 OU 21 KM À TRAVERS LES PRESTIGIEUX CHÂTEAUX DE SAINT-EMILION

Que ce soit pour le plaisir, pour le chronomètre ou simplement tenter l’aventure d’une course originale, la course Fêtes les Vins km de Saint-Emilion est faite pour vous !

Pour cette deuxième édition, vous passerez par les plus beaux châteaux qu’offre le territoire de Saint-Emilion. Vous aurez le choix entre deux parcours. Un de 11 km et l’autre de 21 km. Dans les deux cas le départ de la course tout comme l’arrivée se feront au Château Soutardpour se séparer très rapidement.

La course de 11 km commencera par vous faire traverser des propriétés de premiers crus classés.  Il faudra monter sur le plateau de Saint-Emilion pour accéder aux châteaux Clos Fourtet, Beauséjour Bécot, Canon et Belair Monange.

« La particularité de la course, c’est que la grande majeure partie se fait à travers les propriétés, en passant parfois dans les vignes. Ce qui fait aussi la beauté de la course, c’est qu’on sent un soutien grandissant de la part des châteaux et des partenaires. » Étienne Barre, un des organisateurs.

Les coureurs qui auront choisi de parcourir les 21 km, commenceront par une petite descente en direction du Château Fonroque avant de poursuivre en direction des châteaux Corbin, Grand Corbin d’Espagne pour un premier ravitaillement et même une dégustation proposée par les propriétaires ! Ensuite il sera temps de contempler les vignes du Château Jean Faure  avant de rejoindre le prestigieux Château la Dominique et son chai caractéristique. Plus loin vous serez charmé par le Château Montlabert et le Château Yon Figeac. C’est ici que vous trouverez le second ravitaillement. Et mieux vaudra en profiter avant d’entamer les kilomètres exigeants qui séparent les châteaux Grand Mayne, Coutet (nouveau château dans la course) et Angélus ! Puis vous prendrez la direction des châteaux Teyssier et Berliquet.

Les deux courses se rejoindront plus au sud, au niveau du Château Pavie Macquin. De nouveaux ravitaillement seront disponibles sur une vue imprenable sur le vignoble Saint-Emilionnais. Puis, ensemble, vous repartirez dans les vignes des châteaux Saint-Georges Côtes Pavie, Pavie, Trolong Mondot et finirez par pénétrer dans les caves du Manoir de la Maison Galhaud. Deux autres ravitaillements vous attendent dans le bas de Saint-Emilion au niveau de la place du village. Il ne restera plus qu’à franchir la ligne d’arrivée en parcourant la grande allée du Château Soutard.

« L’ambiance au Château Soutard sera comme l’an passé, chaleureuse et conviviale. De plus, chaque propriété met en place l’animation qu’elle veut. Les châteaux sont toujours ravis d’accueillir les coureurs qui auront des détails dans les sacs fournis pour la course. » Étienne Barre.

VINS KM DE SAINT-EMILION : UNE COURSE À PORTÉE DE TERROIRS !

Cette deuxième édition promet une fois encore de vous faire découvrir la diversité des sols des vignobles de Saint-Emilion. Des sols graveleux, argileux, siliceux, en passant par le plateau calcaire, vous foulerez le tissage de terroirs qui fait la renommée des Vins de Saint-Emilion.

Tout au long du parcours vous traverserez au total plus de vingt châteaux. Certains vous auront même préparé des dégustations, voire des animations. Les propriétaires seront également à votre disposition pour vous faire partager leur savoir-faire.

Et puis, impossible de se perdre dans les vignes, les 120 bénévoles, dont le club de course à pied en libournais les Foulées Vertes, seront présents tout au long du parcours pour vous aiguiller, vous ravitailler et vous encourager !

La course « Fêtes des Vins kms de Saint-Émilion » a tout pour devenir La course de la Rive droite de la Garonne. L’an dernier ce sont quelques 1150 coureurs qui ont traversé les vignes de Saint-Emilion ! Au total, ce sont plus de 71 000 € de dons qui ont été reversés au CHU de Bordeaux pour financer du matériel pour la recherche sur le cerveau.

Alors pour la bonne cause, à vos baskets : 3, 2, 1, partez !

INFORMATIONS :

Date : dimanche 12 mars 2017

Lieu : Saint-Émilion

Point de Rendez-vous : Salle Guadet, avenue Jacques Goudinaud(parking, vestiaires et douches)

Retrait des dossards : samedi 11 mars de 10h à 18h au magasin Rando Running à Libourne

Dimanche : de 7h30 à 8h45 à la salle des Sports Guadet.

Départ course : 9 h 30 au Château Soutard

Remise des prix à partir de 12 heures

Inscription. Attention, il est impossible de s’inscrire le jour même !

Tarif : 20 € pour les 11 kilomètres

25 € pour les 21 kilomètres

Avec Vins de Saint-Emilion.

09 Mar

1ère édition de Jur’An Gliss les 10, 11 et 12 mars à Gourette avec les étudiants de Kedge et les Vins de Jurançon

La Wine & Spirits Academy de KEDGE, la Route des Vins du Jurançon et la station de ski de Gourette lancent la 1ère édition de Jur’an Gliss les 10, 11 et 12 mars 2017. Attention, ça va glisser…

logo-def

L’opération est née d’un partenariat entre les étudiants en Vins & Spiritueux de KEDGE, les vignerons du Jurançon et les professionnels de l’Altitude de Gourette. Plusieurs milliers de personnes sont attendues pour découvrir les vins des 10 domaines viticoles présentés lors de la Foire au vin organisée par les étudiants qui se tiendra au restaurant d’altitude Le Cairn, samedi 11 mars de 11h à 16h.

Plus de 60 étudiants de KEDGE spécialisés en management des vins & spiritueux seront sur le pont pour faire découvrir, selon le concepte d’un binôme étudiant-vigneron, ces dix domaines viticoles participant à l’opération : 
Domaine Castéra, Monein – Domaine Cauhapé, Monein – Le Bois Sacré – Lucq de Bearn – Clos Lapeyre – Vins de Jurançon, Jurançon – Clos Labrée Jurançon, Jurançon – Domaine Bellegarde, Jurancon, Monein – Domaine NABA, Estialescq – Chateau Jolys, Gan – Camin Larredya, Jurançon – Domaine du Cinquau, Artiguelouve

Le programme de Jur’An Gliss s’articule autour de trois temps : visites des vignobles et partages d’expériences le vendredi 10 mars, Foire aux Vins en altitude (1600m) sur la terrasse du Cairn à Gourette le samedi 11 mars, et glisse libre le dimanche 12 mars.

Avec Kedge

07 Mar

Hors les vignes 2017 : Le Festival qui invite Vins, Cuisines et Arts

Le 13 Mai 2017 prochain aura lieu la 2e édition du Festival Hors les Vignes au Dock des Suds à Marseille. Une rencontre autour des cuisines, des vins et des arts, organisée à nouveau par Intervins Sud-Est. 

festival_hors_les_vignes

La première édition avait déjà réuni près de 4000 personnes, Cette année, des chefs prestigieux issus de nos territoires comme  Alexandre Mazzia (AM), Reine et Nadia Sammut (Auberge La Fenière), Lionel Levy (Intercontinental)  ou encore Guillaume Sourrieu (L’Epuisette) ont accepté de se joindre au projet afin de participer à cette expérience unique en France. 
 
Cette journée, proposera des trios inédits entre vignerons, chefs et artistes. Elle sera rythmée de rencontres, de dégustations et de sets créatifs. 
 
Qui sont les vignerons présents?
 
De ces trios, avec à l’origine 9 dénominations de vins à Indication Géographique Protégée du Sud-Est, vont naître 9 expériences qui racontent l’univers des vins, des arts et de la cuisine. Les vins présentés ont été choisis lors d’une dégustation « à l’aveugle » par des jurys composés de personnalités de la gastronomie, de sommeliers et de cavistes. 
Ce sont 9 vins « coup de cœur » qui représentent chacune des 9 dénominations IGP de la famille des Vins Méditerranéens – une famille d’IGP
 
Qui sont les artistes sélectionnés?
 
Un appel à projet a été lancé auprès d’artistes professionnels ou collectifs d’artistes résidant sur le territoire des Vins Méditerranéens – une famille d’IGP – pour la création de 9 projets dans le domaine des arts plastiques, de la création visuelle, des arts vivants et de la musique. 
Le  jury présidé par Jean-François Chougnet, président du MuCEM, et composé de personnalités du monde de la gastronomie, du vin et des médias, a sélectionné 9 projets inédits qui feront l’objet d’une performance lors de la 2ème édition du Festival.

Avec Hors les Vignes.

02 Mar

Un avant-goût de l’expo « Bistrot ! De Baudelaire à Picasso » à la Cité du Vin

Premier accrochage ce mercredi de l’une des oeuvres les plus magistrales de l’Expo Bistrot qui va se tenir du 17 mars au 21 juin prochains à Bordeaux. La Cité du Vin a réceptionné l’oeuvre de Léon Lhermitte prêtée par le Musée des Beaux Arts de Reims. Au total, 100 oeuvres seront présentées au public, avec une scénographie autour de l’esprit des cafés, cabarets et bistrots.

Le déballage de l'oeuvre de Léon Lhermitte, une huil sur toile de 1885 © Jean-Pierre Stahl

Le déballage de l’oeuvre de Léon Lhermitte, une huil sur toile de 1885 © Jean-Pierre Stahl

14h, ce mercredi 1er mars. Tout le monde retient son souffle au 2e étage de la Cité du Vin. L’oeuvre de Léon Lhermitte, une gigantesque huile sur toile de 1885 s’apprête à être déballée.  Pour son transport depuis le Musée des Beaux Arts de Reims, tout a été calibré au millimètre près pour que l’oeuvre ne bouge pas durant le transport. Pour se faire, un caisson en bois avec de la mousse a l’intérieur, a été spécialement réalisé.

Bistrot De Baudelaire a Picasso. Cite du vin.BordeauxMarion Eybert, responsable des expositions temporaires à la Cité du Vin, suit le bon déroulement des opérations de déballage, accompagnée de Xavier Trédaniel, adjoint à la régie des oeuvres du Musée des Beaux Arts de Reims. Un constat d’état va d’ailleurs être dressé, dès la pose du tableau, à l’emplacement réservé salle des colonnes, cet espace de 700 m2 dédié aux expositions temporaires qui a accueilli la première exposition photographique sur le chantier réalisée par Isabelle Rozenbaum, ainsi que le magazine « la Cité du Vin au  confluent des civilisations » par Jean-Pierre Stahl, Guillaume Decaix, Eric Delwarde et Xavier Granger de France 3 Aquitaine.

Ce tableau intitulé « le vin » dépeint une iconographie plutôt positive de ce nectar populaire, considéré à l’époque comme un aliment, opposé au champagne des oisifs.

« On parle du vin nourricier, du vin des paysans et du vin des travailleurs », commente Marion Eybert. « Léon Lhermitte est assez reconnu pour travailler ces thématiques-là. C’est une des oeuvres assez monumentales et naturalistes, une oeuvre centrale de cette section ».

Xavier Trédaniel du Musée des Beaux-Arts de Reims, Maion Eybert et Philippe Massol de la Cité du Vin, admirant l'oeuvre juste avant d'être accrochée © JPS

Xavier Trédaniel du Musée des Beaux-Arts de Reims, Maion Eybert et Philippe Massol de la Cité du Vin, admirant l’oeuvre juste avant d’être accrochée © JPS

Un tableau qui fait la fierté du Musée des Beaux Arts de Reims. Une oeuvre qui va accompagner les autres de Baudelaire, Camoin, Dix, Doisneau, Forain, Picasso ou encore Rothko, Toulouse-Lautrec et Vuillard… Au total plus de 100 œuvres mêlant peinture, photographie, cinéma et littérature, qui vont mettre en lumière le rôle essentiel des cafés et bistrots, lieux de convivialité, depuis la fin du 18ème siècle jusqu’à nos jours.

Cette exposition est à voir à la Cité du Vin à partir du 17 mars. Une émission spéciale de 7′ sur France 3 Aquitaine lui sera consacrée, le vendredi 17 mars à 19h15.

Les tarifs :

  • 8,00€ : billet de l’exposition seule
  • 24,00€ : billet comprenant la visite de l’exposition temporaire ainsi que la visite de La Cité du Vin (dessinée par X-TU Architects et CassonMann pour la scénographie)

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Nicolas Pressigout, Olivier Pallas et Xavier Mansion

26 Fév

Pour Pâques, la chasse aux oeufs surprise du château Larrivet Haut-Brion

Après un premier succès l’an dernier, le Château Larrivet Haut-Brion organise cette année encore une grande chasse aux oeufs à Léognan. Le lapin sera-t-il de la partie ? Le chocolatier, Thierry Lalet, oui, pour le plaisir des enfants et avec des accords chocolats-vins pour les parents.

Bruno Lemoine arpente ses vignes du château Larrivet Haut-Brion © JPS

Bruno Lemoine arpentant en septembre les vignes du château Larrivet Haut-Brion © JPS

En collaboration avec Thierry Lalet, artisan chocolatier, de la maison Saunion à Bordeaux (l’une des plus vieilles de Bordeaux créée en 1893), le Château Larrivet Haut-Brion va réunir ces deux produits d’exception issus du savoir-faire français que sont le vin et le chocolat au travers de 3 accords inédits.

Emilie Gervoson, fille des propriétaires, Bruno Lemoine, directeur général et vinificateur du château Larrivet Haut-Brion ainsi que Thierry Lalet, chocolatier de la maison Saunion, proposeront ainsi en dégustation leurs créations gourmandes : 3 associations vin-chocolat aux multiples arômes et saveurs.

Pour accompagner ces créations chocolatées, les millésimes rouges 2009 et 2012 du Château Larrivet Haut-Brion ainsi que les Demoiselles Larrivet Haut-Brion 2013, ont été choisis. Des vins aux notes florales et fruitées ainsi que leur bouche riche et pleine. Elles permettront de révéler tout le caractère et la complexité de ces deux produits pour un mariage en bouche unique.

POUR LES ENFANTS, DES CONTES ET UNE CHASSE AUX OEUFS

A l’occasion de cette journée, une conteuse sera présente pour faire découvrir aux plus jeunes des histoires empreintes d’aventures sur le thème mythique des princes et princesses. Et pour couronner cette journée, une chasse aux œufs sera organisée dans le parc du Château.

LE TROPHEE DESIGN AND WINE 2017

A 17h sera remis le Trophée Design and Wine 2017, pour récompenser la créativité des étudiants de l’école ECV Bordeaux. Un challenge leur est déjà proposé, en partenariat avec le Château Larrivet HautBrion, pour concevoir un coffret vin ainsi qu’une cuve ovoïde s’inspirant de l’ADN du château à l’occasion de ses 30 ans.

LE PROGRAMME DU SAMEDI 15 AVRIL :

14-17H Atelier vins et chocolats de la maison Saunion – 15H30 Evénement enfants chasse aux œufs – 17H remise du Prix Design and Wine 2017 Inscriptions (places limitées à 30 enfants) au 05 56 64 99 82 ou www.winetourbooking.com/ ou Facebook.com/larrivethautbrion Prix d’entrée unique : 10 euros

Enfin, à l’occasion des 30 ans du château, une création inédite spécialement imaginée par Thierry Lalet sera présentée pour le plaisir des plus gourmands.

(Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé)

24 Fév

A J-1 du Salon de l’Agriculture, bienvenue « chez les Landais »

En cette période de difficultés des éleveurs landais, une petite pensée à ces passionnés du terroir. « Chez les Landais » vous attend au Salon de l’Agriculture du 25 février au 5 mars dans le Hall des Régions de France.

thumbnail_Chefs-animations

« Chez les Landais » réunit 4 producteurs dans les domaines des légumes, du canard, porc et des vins du Sud-Ouest et de l’Armagnac. Leur ambition est de faire découvrir leurs produits et leur région du sud-ouest avec la convivialité légendaire landaise. L’amour de la terre et du produit ainsi que l’envie d’innover guide leur un savoir-faire ancestral. Un stand à découvrir : Hall 3 stand J-148 (Hall des Régions de France).

Programme des animations et des chefs invités, assiettes gourmandes, vins & cocktails  –
Durant tout le salon, les produits de chaque producteur seront mis en valeur par plusieurs chefs emblématiques landais ou amoureux des Landes.

Tous les jours (11h-16h) : Le resto des Landais par FLORENT CARLE « Chez Flo »  (4 assiettes gourmandes à déguster)

Tous les jours (16h30-17h30) : 1 jour/1 chef Démonstrations culinaires par :
THIERRY BRETON – La Pointe du Grouin (Paris 10e)
THIERRY FAUCHER – Le Barbezingue (Châtillon) et L’os à Moelle (Paris 15e)
FABRICE MURY – La Poudrière (Issy-les Moulineaux)
JULIEN DUBOUE – A Noste (Paris 2e)
MASSIMILIANO MONACO – Le JaJa (Paris 3e)
ÉTIENNE GUERRAUD – Le Café du Commerce (Paris 15e)
LOUIS DE DOMPSURE – Les Voiles (Les Mureaux)

Mercredi 1er mars (17h-19h) : cocktails à l’Armagnac
THOMAS GIRARD – barman du Gravity Bar (Paris 10e)

Programme stand Chez les Landais

Les 4 producteurs landais :

FERMES LARRERE, légumes en agriculture biologique www.fermes-larrere.fr

GILLES PECASTAING, créateur d’une race à viande d’exception : le Prince Noir de Biscay www.ferme-la-bruyere.com

FERME DE BROUGNON, la tradition du canard landais depuis 5 générations www.fermedebrougnon.com

DOMAINE DE LABALLE, la flamme de l’Armagnac depuis 8 générations www.laballe.fr

Venez rencontrer les Landais du 25 février au 5 mars Hall 3 stand J-148 (Hall des Régions de France) !

15 Fév

5e Open Château Piron : les vainqueurs seront invités à la Grande Maison

C’est un rendez-vous, c’est une épreuve. La 5ème édition de l’Open Château Piron aura lieu le 8 avril. Un tournoi de dégustation unique en France, organisé comme un tournoi sportif. Les vainqueurs seront invités à la Grande Maison de Bernard Magrez.

Un nouveau rayonnement pour la Grande Maison © JPS

2  récompenses à gagner au sein de La Grande Maison © JPS

Depuis 2013 ce sont près de 150 équipes qui se sont affrontées au tournoi baptisé Open Piron. Un tournoi envisagé comme une dégustation sportive. Les organisateurs de l’Open Château Piron ont créé un véritable rendez-vous des amateurs et professionnels du vin : il y a des règles comme dans le sport. Equipes, arbitres, temps limité, et même cartons jaunes pour les écarts au règlement : tous les ingrédients sont là. Trouvez des AOC, des cépages ou des millésimes, de toutes les régions de France et vous engrangerez des points.

Qui dit tournoi dit également récompense, cette année pour la 5e édition, le lot est plutôt d’un bon niveau:  des invitations à dîner à la Grande Maison de Bernard Magrez pour les vainqueurs. Le restaurant de Pierre Gagnaire, qui vient d’être récompensé par deux étoiles au Guide Michelin, accueillera également les lauréats du Prix du Jury pour un déjeûner. Celui-ci est attribué à l’équipe ayant fait les meilleures propositions d’accords mets et vins lors des dégustations à l’aveugle.

Le Point Rouge, autre lieu tendance, entre bar àvins, bar à cocktail et restaurant sera la récompense des vainqueurs de deux autres classements : les meilleurs jeunes (moins de 30 ans) et les meilleurs amateurs.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR L’OPEN CHATEAU PIRON :

  • Date : samedi 8 avril 2017, de 15h à 20h
  • Les amateurs entrent en jeu à 15h (qualifications), les professionnels du vin à 17h (demi-finale)
  • Lieu : Château Piron (Graves), 275 Piron, 33650 Saint Morillon
  • Inscriptions en ligne sur OpenChateauPiron.fr
  • Une équipe déguste de 7 à 20 vins selon son parcours dans le tournoi
  • Tarif par équipe : 42 € TTC (2 personnes)
  • Le tournoi OFF : 39 € TTC par personne (les mêmes vins, en même temps que les concurrents, sans classement, avec les conseils du sommelier Jean Pascal Paubert)
  • Formule Package pour ceux qui viennent de loin : Le Tournoi, le dîner sur place, l’hotel Akena 3 étoiles à La Brède  (5 kms) + visite-dégustation du Grand Cru Classé de Sauternes Clos Haut Peyraguey le dimanche matin :  145 € TTC pour 2 personnes.

(attention l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération)