22 Juin

Fête de la Fleur : 1500 invités célèbrent les 20 ans de la famille Bonnie à la tête du château Malartic-Lagravière

Organisée par le château Malartic-Lagravière avec la Commanderie du Bontemps, la Fête de la Fleur 2017,  a été tout simplement de toute beauté. Elle a célébré le même soir de nombreux anniversaires et ravi 1500 invités de la planète vin. Un dîner exquis signé Yannick Alléno et la surprise en fin de soirée avec le concert exceptionnel de Yael Naim.

La famille Bonnie fête ses 20 ans en tant que prorpriétaire de Malartic-Lagravière : Jean-Jacques Bonnie, Alfred-Alexandre et Michèle Bonnie et Séverine Bonnie © JPS

La famille Bonnie fête ses 20 ans en tant que propriétaire de Malartic-Lagravière : Jean-Jacques Bonnie, Sébastien Laplane, Alfred-Alexandre et Michèle Bonnie et Séverine Bonnie © JPS

Organiser une Fête de la Fleur est toujours un exploit. Imaginez plutôt chez vous 1500 invités. Pas droit à l’improvisation, pas d’erreur dans l’organisation, et pour faire un joli clin d’oeil à l’ancien patron de l’Eau Ecarlate (Alfred-Alexandre Bonnie), pas de tache possible surtout sur ces jolies robes.

A l'heure de l'apéro, les 1500 convives devant Malartic-Lagravière © jps

A l’heure de l’apéro, les 1500 convives devant Malartic-Lagravière © JPS

Dans cette chaleur étouffante, les 1500 invités avaient pris place sur la pelouse à l’arrière du château Malartic-Lagravière, cherchant quelques rafraîchissements, alors que depuis 19h les Commandeurs de la Commanderie du Bontemps cuisaient sous leur robe durant plus d’une heure, à introniser de grands personnages français et étrangers, comme le PDG d’Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac.

IMG_6646

Profitant de quelques brumisateurs, le reste des invités dégustait de grands vins blancs de Bordeaux, en sec ou liquoreux, Gazin Rocquencourt, La Tour de By ou encore Filhot.

Le Grand Maître donnant sa bénédiction à l'intronisation du patron d'Air FRance : "ça plane pour moi !" © JPS

Le Grand Maître de la Commanderie, Emmanuel Cruse, donnant sa bénédiction à l’intronisation du patron d’Air France : « ça plane pour moi ! » © JPS

Cette 65e Fête de la Fleur avait une saveur particulière cette année, car comme le soulignait Alain Juppé, « c’est la 1ère fois qu’elle est organisée au château Malartic-Lagravière » mais elle a une résonance d’autant plus grande qu’elle correspond à « 3 dates clés : 20 – 30 et 50 ; 20 ans que vous avez acquis le château Malartic-Lagravière, 30 ans depuis la création de l’Appellation Pessac-Léognan et 50 ans puisque c’est l’anniversaire de mariage de Michèle et Alfred-Alexandre Bonnie » commente Alain Juppé le Maire de Bordeaux.

Hubert et Emmanuelle de Boüard avec Alfred-Alexandre Bonnie © JPS

Hubert et Emmanuelle de Boüard avec Alfred-Alexandre Bonnie © JPS

Grand amateur de vins de Bordeaux, Alfred-Alexandre Bonnie et son épouse, qui venaient de Belgique, recherchaient au milieu des années 90 un grand domaine à Bordeaux ; ils sont tombés amoureux de Malartic-Lagravière et ont fait fructifier ce grand cru classé de Graves.

IMG_6633Hier il a tenu a remercier tous ceux qui les ont aidé, son maître de chai et son chef de culture, mais aussi Messieurs Sanders et Anthony Perrin de l’Union des Grand Crus classés de Graves pour leur accueil.

Alfred-Alexandre Bonnie s’est aussi réjoui que ses enfants le rejoignent en 2002 et 2005 dans la gestion de cette propriété : « comme on dit en Belgique, l’Union fait la force. »

IMG_6662 Et alors qu’une pensée particulière était avancée à l’égard de Paul Pontallier, le directeur de château Margaux, disparu trop tôt, Emmanuel Cruse le Grand Maître soulignait la réussite de ce Vinexpo, la beauté de la ville de Bordeaux « attractive et séduisante », avec une Cité du Vin qui dépasse les 425000 visiteurs et va encore permettre le développement de l’oenotourisme.

Aude Cazeneuve, Thierry Martin et Armelle Cruse du château du Taillan © JPS

Aude Cazeneuve, Thierry Martin et Armelle Cruse du château du Taillan © JPS

Et le Maire de Bordeaux très en forme avec la langue de Shakespeare soulignait que l’on avait « a new President, a new Governement today », que nous avions aussi un vignoble excellent, un chef excellent, bref « everything is excellent in France » !

Des figures de Bordeaux qu'on ne présente plus... © JPS

Des figures de Bordeaux qu’on ne présente plus… © JPS

Seule fausse note cette année, le gel qui a frappé en avril dernier durement de nombreux viticulteurs, le 2016 essayant de faire oublier cette calamité comme le commentait Emmanuel Cruse. « A part le gel, une année magique », selon Alfred-Alexandre Bonnie, heureux d’offrir à ses convives un repas délicieux préparé par le très grand chef Yannick Alléno, qui a décroché en février 3 étoiles pour son restaurant le « 1947 – Cheval Blanc » à Courchevel (en souvenir avec ce très grand millésime).

Une armée de sommeliers et de flacons de légende à immortaliser © JPS

Une armée de sommeliers et de flacons de légende à immortaliser © JPS

Dans un festival de saveurs, un balai de sommeliers et maîtres de chais faisaient virevolter les bouteilles les plus prestigieuses de Bordeaux…

IMG_6714

Avec pelle-mêle en blanc Malartic 2007 et en rouge Pichon Comtesse Lalande 2004, Malartic-Lagravière 2000 ou Margaux 1996, sans oublier Yquem 2005…

Les Mécènes américains de la Cité du Vin de Bordeaux © JPS

Les Mécènes américains de la Cité du Vin de Bordeaux © JPS

Une soirée où l’on pouvait croiser les Americans Friends Of la Cité du Vin, ces généreux donateurs et mécènes américains emmenés par Georges Sape, qui ont entièrement financé l’Auditorium Thomas Jefferson de la Cité du Vin.

Un concert magique avec Yaêl Naïm © JPS

Un concert magique avec Yael Naim et avec Séverine Bonnie, très fan © JPS

Un dîner exquis avec une surprise à la fin qu’avait réservé la famille Bonnie : un concert de Yael Naim, devant le château, très apprécié des convives, par cette douce soirée d’été : a « new soul » for Malartic…

14 Juin

A J-4 du salon mondial du vin et des spiritueux, c’est le branle-bas de combat à Vinexpo Bordeaux

C’est une véritable ruche que Côté Châteaux a rencontré ce matin au Parc des Expositions de Bordeaux. Plus de 3000 personnes s’activent à monter les stands et aménagent les extérieurs côté lac en un temps record. Tout doit être terminé pour laisser la place aux exposants samedi matin. Ouverture officielle aux professionnels dimanche matin.

IMG_1128

Attention manitou par-ci, chariot par-là, et stop !!!! Un poids lourd… Il faut avoir des yeux partout tellement l’effervescence est grande. On est à J-4 du fameux salon Vinexpo et à moins d’être un professionnel de la profession, vous vous dites : « jamais ils ne seront prêts ! » Et pourtant, ils le seront. C’est à chaque Vinexpo presque la même rengaine, tout le monde se plaint du timing serré, mais chacun fait preuve d’un grand professionnalisme et va tenir les temps impartis.

Un balai de manitou et autres chariots à l'entée du Hall 1 © JPS

Un balai de manitou et autres chariots à l’entée du Hall 1 © JPS

Ce sont 400 entreprises, plus de 3000 personnes, qui sont sur le pont avec pour ces « standistes » un véritable exploit à relever. Ces menuisiers, tapissiers, électriciens, spécialistes du montage de stands en un temps record n’ont que 5 jours pour oeuvrer à l’intérieur des Halls 1 et 3 du Parc des Expositions de Bordeaux.

Le montage du stand Yvon Mau, négociant à Bordeaux, du Groupe Freixenet, par l'entreprise Depack © JPS

Le montage du stand Yvon Mau, négociant à Bordeaux, du Groupe Freixenet, par l’entreprise Depack © JPS

Parmi elles, Depack Design, une entreprise bordelaise avec quelques antennes à l’étranger et notamment à Hong-Kong. Depack est fidèle au poste depuis plusieurs années :

Aurélie Billat avec Nathalie Bonin sur le stand de Bernard Magrez en pleines finitions © JPS

Aurélie Billat avec Nathalie Bonin, sur le stand de Bernard Magrez, en pleines finitions © JPS

On a à peu près 250 personnes qui travaillent pour le montage de 40 stands, on est dans la période chaude de Vinexpo, pour nous « , Aurélie Billat directrice Depack Bordeaux et Hong-Kong

Nathalie Bonin, responsable grands comptes chez Depack, sur le stand Moët Hennessy © JPS

Nathalie Bonin, responsable grands comptes chez Depack, sur le stand Moët Hennessy © JPS

Cette année signe le grand retour de LVMH à Vinexpo, on va retrouver en effet toutes les marques de champagne du groupe comme Moët-et-Chandon, Dom Pérignon, Mercier, Veuve Clicquot, Ruinart et Krug. Nous avons d’ailleurs assisté au montage de leur gigantesque stand aux Terrasses du Lac : « vous avez un espace à l’intérieur du batiment de 240 m2, un espace couvert et une grande terrasse qui permettra de recevoir les clients et de faire des dégustations, » me précise Nathalie Bonin, directrice grands comptes au groupe Depack.

Vinexpo annonce un grand retour du Beaujolais au salon de Bordeaux © JPS

Vinexpo annonce un grand retour du Beaujolais au salon de Bordeaux © JPS

Parmi les 2300 exposants, il y a de très gros stands comme les maisons Duboeuf ou encore des nations regroupées sous une même bannière, mais aussi de plus petits stands livrés clés en mains par l’entreprise Les Ortigues : « c’est un moindre coût, c’est évidemment très intéressant pour eux financièrement, mais surtout ça leur simplifie la vie, ils n’ont à s’occuper de rien, ils ont un stand finalisé, c’est Vinexpo qui commercialise ces formules auprès de ses clients parce qu’il y a une vraie demande », me précise Isabelle Herraire des Ortigues.

Qui manie la langue française manitou avec magnificence © JPS

Qui manie la langue française « manitou » avec magnificence © JPS

Au final, ces stands, commencés lundi pour certains, plus tardivement pour d’autres, doivent être terminés vendredi soir car dans la nuit de vendredi à samedi, ce sont 600 palettes de vin, soit 3000 caisses, qui seront livrées. On estime au total avec ce que les exposants apporteront de leur côté que 5000 à 6000 caisses seront ouvertes sur le salon. Riedel est aussi sur le pont pour faire face avec près de 100 000 verres à l’intérieur de Vinexpo.

Laurent Bos, le directeur des opérations de Vinexpo © JPS

Laurent Bos, le directeur des opérations de Vinexpo © JPS

Rassurez-vous, nous serons dans les temps, il faut que vendredi soir l’ensemble des stands soient montés pour que les exposants samedi matin puissent installer leurs équipements et être prêts pour dimanche matin », Laurent Bos directeur des opérations de Vinexpo.

La passerelle sur le lac qui va relier le Palais des Congrès au Parc des Expositions sera mise en place vendredi. Les organisateurs attendent entre 45000 et 50000 visiteurs professionnels venus de plus de 150 pays dans le monde. Enfin, la sécurité a été au coeur des préoccupations de la team Vinexpo, puisque une centaine de gardiens seront sur le site, comme pour un grand match de foot…

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Nicolas Pressigout, Cécile Lagaüzère et Thierry Culnaert réalisé ce mercredi 14 juin:

13 Juin

Les plus grands liquoreux du monde vont ouvrir le bal de Vinexpo au château La Tour Blanche

Le château La Tour Blanche se prépare à recevoir la dédustation des Vins Liquoreux du monde, les plus fameux, venus de 10 pays différents. C’est le premier temps fort qui va se dérouler samedi après-midi, à l’aube de l’ouverture de Vinexpo.

visuel

C’est l’un des 1ers crus classés de Sauternes, le château La Tour Blanche est une véritable institution. Il fut tout d’abord l’ancienne propriété d’un riche bordelais Daniel Iffla, dit « Osiris », il est aujourd’hui la propriété de l’Etat. La Tour Blanche conjugue, de front, deux institutions : une propriété viticole parmi les plus exceptionnelles de Sauternes et un lycée viticole car lorsque ce généreux bienfaiteur de Bordeaux a fait don de son domaine à l’Etat, ce fut à  la condition d’édifier à cet endroit une école de viticulture qui a vu le jour en 1911…

C’est en quelque sorte pour rendre hommage à ce passé glorieux et continuer à parler d’excellence des vins de Sauternes à La Tour Blanche qu’est organisé samedi 17 juin, de 14 h à 18h, la dégustation des Vins Liquoreux du Monde. Cette neuvième édition, organisée dans les chais du château à Bommes est ouverte exclusivement aux professionnels du vin.

Vingt-neuf producteurs venus de 10 pays différents -Afrique du Sud, Allemagne, Autriche, Canada, Croatie, Espagne, France, Hongrie, Italie et pour la première fois, Grèce – ont été sélectionnés parmi les plus grands noms de vins liquoreux de la planète. Tous vont proposer à la dégustation leurs vins liquoreux offrant un très haut niveau de qualité ainsi qu’une grande diversité.

Forte de son succès et d’une véritable dimension internationale, cette dégustation hors du commun est devenue au fil des années un rendez-vous incontournable dans le monde des vins liquoreux.

A VINEXPO LES SAUTERNES ET BARSAC PRESENTS HALL 3 SALLE 2

Une cinquantaine de propriétés de Sauternes et Barsac présentera ses derniers millésimes au coeur de Vinexpo, dimanche 18 de 10 h à 18h : des liquoreux traditionnels ou plus contemporains, légers, fruités ou plus puissants et gourmands… Toute la palette aromatique des vins de Sauternes et Barsac sera dévoilée aussi lors du salon.

12 Juin

La Coupe des Crus Bourgeois se tiendra au château Paveil de Luze, à l’occasion de Vinexpo

La Coupe des Crus Bourgeois du Médoc 2017 se tiendra le 18 juin au château Paveil de Luze. Une coupe 2017 dont les résultats seront annoncés le lendemain à Vinexpo avec dégustation des 12 crus récompensés.

Le château Paveil de Luze ©

Le château Paveil de Luze © Crus Bourgeois

#LePoint : L’événement est depuis 7 ans orchestré par Jacques Dupont, journaliste au Point, partenaire de l’événement.

#CoupeCB : La compétition réunira un jury composé de personnalités émérites du monde du vin (sommeliers, Masters of Wine, acheteurs, oenologues, journalistes…), qui aura pour mission de départager les 167 Crus Bourgeois du Médoc issus de la dernière Sélection Officielle, millésime 2014. Le jury devra distinguer 12 lauréats. Puis un super jury devra désigner, toujours à l’aveugle, le grand gagnant parmi ces lauréats.

#Vinexpo : les résultats seront annoncés le lendemain lors de la grande dégustation des Crus Bourgeois sur le Salon Vinexpo : RDV le 19 juin à 14h00 en Hall 3 Tasting Lounge 2 ! Une dégustation des 12 crus récompensés suivra la remise.

#MarkWalford : Parrain de l’événement, il est l’un des Fondateurs de la société anglaise Richards Walford (importatrice de vins), qui fut rachetée en 2011 par le caviste historique anglais Berry Bros. Lundi 19 juin, sur Vinexpo il remettra la coupe au grand vainqueur de la Coupe des Crus Bourgeois du Médoc.

Avec Crus Bourgeois.

10 Juin

Les propriétés familiales vous ouvrent leurs portes pour la nouvelle version des « Estivales en Pessac-Léognan »

Portrait croisé de deux propriétés familiales à Martillac en Gironde à l’occasion des Portes Ouvertes « les Estivales de Pessac-Léognan ». Cette année, Côté Châteaux vous dévoile les châteaux Haut-Nouchet et Lafargue, deux pépites de Pessac-Léognan.

Propriétaires et amateurs de vin, heureux de cette rencontre au château Haut-Nouchet © Jean-Pierre Stahl

Propriétaires et amateurs de vin, heureux de cette rencontre au château Haut-Nouchet © Jean-Pierre Stahl

D’un côté un château qui n’en n’a pas l’allure mais dont les représentants, les Lafargue,  sont fort plaisants et attachants, de l’autre une chartreuse avec une propriété achetée plus récemment par la famille Briest, un autre style mais avec des gens tout autant passionnés.

Au château Lafargue, c’est une grande fête qui se prépare. Jean-Pierre Leymarie, a cette physionomie des vignerons tels que j’en trouvais en Bourgogne, il y a plus de 20 ans, avec les « RRR » en moins car là-bas on roulait les R.

L'atelier assemblage de blancs au château Lafargue ce matin © JPS

L’atelier assemblage de blancs au château Lafargue ce matin © JPS

Son château est un domaine familial, depuis 4 générations, tenu par la même famille depuis 1923 : c’est le grand-père de Jean-Pierre Leymarie, qui a lancé cette propriété : « j’ai la particularité d’être né dans cette maison et dans la même chambre où ma mère elle-même était née. » En voilà, une histoire comme Côté Châteaux les aime, où le fibre humaine est très prègnante.

Le chai à barriques du château Lafargue © JPS

Le chai à barriques du château Lafargue © JPS

Aujourd’hui, c’est sa fille, Carole qui prend la suite : « je vais arrêter mon activité d’assistante sociale en cardiologie à la fin du mois. » Elle va se consacrer entièrement au château de 18 hectares qui produit 150000 bouteilles à l’année (100000 en rouge, 20000 en blanc, 20000 en blanc prestige et 10000 de second vin en rouge).

Carole et Jean-Pierre Leymarie propriétaires du château Lafargue © JPS

Carole et Jean-Pierre Leymarie propriétaires du château Lafargue © JPS

Cette année, Carole et son père inaugurent la nouvelle formule, car les années précédentes ces portes ouvertes à l’aube de l’été portaient le nom « Samedi Blanc en Pessac-Léognan », au moins cela rimait. Toutefois les visiteurs se montraient exigeants : « quand les gens avaient dégusté le blanc, ils avaient très envie de déguster le rouge et cela devenait très compliqué. » Le syndicat des Pessac-Léognan a donc rectifié le tir pour satisfaire les visiteurs, qui n’en demeurent pas moins de très bons acheteurs.

IMG_5776Cette journée s’articule avec des visites de chais, des ateliers d’assemblages, mais aussi des accords mets et vins comme ici au château Lafargue (avec Guillaume Germanaz, le chef du Domaine de Larchey à Saint-Médard d’Eyrans). Une vingtaine de personnes ont réservé ce midi, auquelles s’ajoutent une cinquantaine d’amis et bons clients du château.

Des habitués des portes ouvertes en Pessac-Léognan et de nouveaux venus © JPS

Des habitués des portes ouvertes en Pessac-Léognan et de nouveaux venus © JPS

Les visiteurs sont visiblement emballés par ces Estivales comme Sophie Mérigeaux de Canéjan qui a déjà participé aux portes ouvertes de décembre à Rouillac, Rochemorin ou au château de France, charmée par les lieux, l’ambiance et c’est aussi l’occasion d’acheter. Il y a aussi Sandrine et Christophe Riccobene, des Parisiens, installés depuis un an à Bègles, qui connaissaient déjà les vins de Saint-Emilion mais voulaient découvrir ceux de Pessac-Léognan.

IMG_5763

Le château Haut-Nouchet est cette propriété de 15 hectares de vignes, tenue par 3 frères et soeur, Domitille de Poncins, Gauthier et Thibaut Briest. Une propriété acheté en 2008 à Louis Lurton, les des enfants de Lucien Lurton. C’est un vignoble qui a été en partie remanié et replanté à 10 000 pieds à l’hectare, avec aussi de nouveaux cépages réintroduits comme le petit verdot ou le cabernet franc.

Domitille de Poncins faisant déguster les vins de la propriété © JPS

Domitille de Poncins faisant déguster les vins de la propriété © JPS

Les Briest ont décidé d’interrompre leurs carrières pour redorer le blason de ce château du bordelais : Domitille était diplômée notaire, Gauthier Ingénieur agricole et Thibaut d’Ecole de Commerce : « on a des formations complémentaires et chacun a son rôle dans l’administration du château, Gauthier s’occupe de la production, et tous les 3 de la commercialisation, » confie Domitille de Poncins.

IMG_5804

Parmi les 13 châteaux qui participent aux Estivales, le château Haut-Nouchet a prévu aussi de nombreuses animations, avec notamment des dégustations, mais aussi des ateliers de maquillage pour les enfants, le château a par ailleurs fait venir le groupe « Jazz Lovers Events » pour des représentations à 11h, 13h30 et 15h, de quoi mettre une ambiance fort sympathique…

« On a beaucoup travaillé sur l’image de la propriété, avec la volonté d’être différent, tout en s’inscrivant dans les codes bordelais et dans le lieu, où l’on se sent vraiment hors du temps » commente encore Domitille de Poncins.

C'est nouveau, Samedi Blanc devient les Estivales en Pessac-Léognan, où les rouges sont aussi mis en avant © Jean-Pierre Stahl

C’est nouveau, Samedi Blanc devient les Estivales en Pessac-Léognan, où les rouges sont aussi mis en avant © Jean-Pierre Stahl

Cette journée fut l’occasion pour les visiteurs de déguster les vins de la propriété : Florilège 2013 (second vin) et Haut-Nouchet 2014 en blanc, Arpège 2011 et Haut-Nouchet 10-11-12 en rouge.

Et comme les histoires à Bordeaux s’écrivent sur plusieurs générations, Gauthier Briest et son épouse viennent d’avoir un nouveau né en cette belle journée, alors félicitations aux heureux parents;

09 Juin

Champagne ! Nouvelle édition de la fête du Champagne les 9 et 10 juin

C’est la 2e édition de la Champenoise, ce vendredi 9 et samedi 10 juin, à Reims. Une célébration d’envergure pour le plus festif des vins. La Champenoise, manifestation pétillante va réunir amateurs de champagne, touristes et professionnels du vin.

champenoise2017UNE FETE POUR LES AMOUREUX DU CHAMPAGNE

La Champenoise est née de la volonté de réunir en un même lieu les divers acteurs du monde du champagne : Grandes Maisons, Vignerons et Coopératives de la vallée de la Marne, d’Epernay, de la Montagne de Reims en passant par la Côte des Blancs et jusqu’à l’Aube !
Cet événement s’inscrit comme une fête populaire autour du Champagne et ses amoureux. Il aura lieu dans le quartier du Boulingrin, le coeur historique de Reims, dans une ambiance festive et conviviale.
Ses créateurs ont l’ambition d’en faire la plus grande célébration du champagne en Champagne, et de contribuer ainsi au rayonnement de leur région.

UN EVENEMENT INTERNATIONAL

  • Pour son cadre, ses participants et son concept, la Champenoise est un rendez-vous à ne pas manquer :
    L’événement se tient dans un lieu d’exception, les mythiques Halles du Marché du Boulingrin, célèbres pour leur ancrage architectural et historique.
  •  65 producteurs de Champagne seront présents : Négociants, Vignerons et Coopératives
  •  La manifestation est ouverte au public comme aux professionnels, et vise à faire se rencontrer producteurs et amateurs. La période est propice au tourisme dans la région, les visiteurs étrangers seront également nombreux.
  • Un programme en 3 temps : deux demi-journées de dégustation précèdent une fête le samedi soir en musique avec du jazz et de l’electro swing.
  • Pendant toute la manifestation, le Champagne est vendu sur place à prix propriété.
  • Des stands de restauration seront orchestrés par les commerçants du quartier du Boulingrin
© la champenoise

Les halles du marché de Boulingrin où se tient © la Champenoise

TROIS TEMPS FORTS

La Champenoise est composée de trois temps forts : deux demi-journées dégustation, et une nocturne « fête du champagne », qui seront autant d’occasions de faire des rencontres uniques et de belles découvertes.

Vendredi 9 juin et samedi 10 juin : Journées dégustations
Les Halles du Boulingrin ouvrent leurs portes au public le vendredi de 16 à 22 heures. Les visiteurs sont invités à arpenter les étals du marché Bio avant de rejoindre la Champenoise à l’étage et déguster gratuitement des cuvées d’exception de 65 producteurs de Champagne. Des groupes de musique locaux se relaieront dans une ambiance jazz-guinguette conviviale.
Le samedi, la dégustation aura lieu de 10 à 14 heures sur le même format.
• Vendredi 9 juin de 16h à 22h : 8€ en prévente, et 10€ sur place • Samedi 10 juin, 10h à 14h : 8€ en prévente, et 10€ sur place
Les billets journées donnent accès à la dégustation gratuite des producteurs présents. Le Champagne à emporter sera disponible au prix de la propriété.

Samedi 10 juin : Soirée « Fête du champagne »
La nocturne, qui aura lieu de 19 heures à 2 heures du matin, sera le point culminant de la seconde édition.
Lors de cette soirée effervescente, les 65 producteurs occuperont toutes les Halles, et les bulles crépiteront sur les étals du Boulingrin. Les visiteurs auront la possibilité de se restaurer sur place grâce aux stands gastronomiques aux accents du terroir champenois. L’ambiance musicale sera elle aussi pétillante, avec le Duo de DJ Bart and Baker, qui remet le swing des années 50 au goût du jour en lui apportant une touche d’électro très contemporaine. Ils seront accompagnés d’un DJ local surprise…
• Samedi 10 juin, 19h à 2h : 12€ en prévente, et 15€ sur place
Le billet soirée donne accès à un verre offert puis à l’accès aux Champagnes sur place au prix de la propriété.

Informations pratiques
Il est possible de réserver dès aujourd’hui des billets pour la Champenoise, sur le site internet de l’évènement. Les tarifs sont les suivants :
 Vendredi 9 juin de 16h à 21h : 8€ en prévente, et 10€ sur place (dégustation offerte)
 Samedi 10 juin, 10h à 14h : 8€ en prévente, et 10€ sur place (dégustation offerte)
 Samedi 10 juin, 19h à 2h : 12€ en prévente, et 15€ sur place (une coupe offerte)

Pour en savoir plus
Site internet : http://www.fetechampenoise.com/
Facebook : la champenoise

Avec la Champenoise.

30 Mai

#Vinexpo #Bordeaux: à moins de 3 semaines, exposants et organisateurs dans les starting-blocks

A moins de 3 semaines du salon mondial du vin et des spiritueux, les organisateurs et les exposants sont fin prêts pour Vinexpo qui se tiendra du 18 au 21 juin aux Parc des Expositions de Bordeaux. Un salon moins remanié qu’en 2015, mais davantage tourné vers les affaires. Rencontre avec les organisateurs et l’un des plus gros exposants CVBG Dourthe-Kressmann.

La team Vinexpo avec Richard Guyon, Anne Cusson et Mathieu Vanhalst © Jean-Pierre Stahl

La team Vinexpo avec Richard Guyon, Anne Cusson et Mathieu Vanhalst © Jean-Pierre Stahl

Les équipes de Vinexpo sont dans la dernière ligne droite et attendent plus de 45 000 professionnels du monde du vin, venus de 150 pays du monde. A ce jour, 2300 emplacements ont été loués aux exposants qui viendront de 40 pays producteurs de vin et de spiritueux.

Ce salon a été ramassé à dessein et est prévu dorénavant sur 4 jours au lieu de 5, du 18 au 21 juin. Vinexpo 2017 se veut plus efficace et résolument tourné vers le business avec une plate-forme de mise en relations…

On appelle ce service les One to Wine meetings, nous mettons en relation en ce moment, 3 semaines avant le début du salon, les acheteurs et les producteurs,  et nous leur organisons ces rendez-vous pré-programmés, Vinexpo leur a rempli leur agenda, c’est une vraie valeur ajoutée, il y a déjà 600 exposants qui se sont inscrits à cette plate-forme »Mathieu Vanhalst, directeur commercial de Vinexpo.

IMG_5586

Parmi les nouveautés, les vins bio et en biodynamie auront un espace dédié, appelé WOW pour World Organic Wines, et l’Espagne sera le pays à l’honneur avec de nombreux événements.

On aura bien évidemment une très belle soirée qui s’appelle a Taste of Spain, qui va nous permettre de rassembler 110 bodegas exceptionnelles et 14 chefs étoilés, ça sera un des grands moments forts, l’une des plus belles dégustations jamais organisées en France », Anne Cusson directrice de la communication de Vinexpo.

Dans un marché où la concurrence est forte, les enjeux sont importants, déjà avec la vieille Europe qui consomme toujours beaucoup (France 2e, Allemagne 3e, Italie 4e, Royaume Uni 6e et Espagne 8e pays consommateurs parmi le Top 10 emmené par les USA) mais continue son recul : on estime la baisse à près de 34 millions de caisses de 12 bouteilles d’ici 4 ans.

L’Amérique et l’Asie confortent leur leadership au niveau des importations : si les USA importent près de 82 millions de caisses de 12 bouteilles en 2016, ils devraient connaître une légère augmentation de 4,8% alors que la Chine augmentera de 52,7 à 94,5 millions de caisses soit +79,3% d’ici 4 ans, devenant leader en 2020 du Top 10 des croissances d’importation.
Les caisses de grands crus chez CVBG Dourthe-Kressmann © JPS

Les caisses de grands crus chez CVBG Dourthe-Kressmann © JPS

A Parempuyre, chez CVBG Dourthe Kressmann l’un des plus gros négociants et producteurs de vins de la place de Bordeaux qui commercialise 20 millions de bouteilles à l’année, on se prépare au prochain Vinexpo. CVBG sera présent aux terrasses du Lac, parmi les plus belles marques. CVBG, 125 millions de CA commercialise 60% à l’export et est présent dans 85 pays du monde.

Une des 5 chaînes chez CVBG Dourthe Kressmann © JPS

Une des 5 chaînes chez CVBG Dourthe Kressmann © JPS

Ses plus gros clients sont le Royaume-Uni, la Chine, le Japon, les USA. Patrick Jestin, le Pdg de CVBG sait qu’il reste encore beaucoup de marchés en devenir ou de régions à explorer:

Patrick Jestin, PDG de CVBG Dourthe Kressmann © Jean-Pierre Stahl

Patrick Jestin, PDG de CVBG Dourthe Kressmann © Jean-Pierre Stahl

On a des marchés de plus petite taille comme par exemple le Vietnam qui commencent à s’ouvrir, à devenir des marchés significatifs, alors qu’il y a 10 ans c’étaient des marchés minuscules, aujourd’hui on commence à voir arriver le Cambodge aussi, et à l’autre extrémité il y a des marchés aussi grands que la Chine ou que les Etats-Unis où il y a encore des positions à conquérir », Patrick Jestin PDG de Dourthe-Kressmann.

Le marché britannique sera au coeur d’ailleurs de Vinexpo, puisqu’un grand débat lui sera consacré avec comme accroche le Brexit. Et à côté de cela, un autre sera consacré au réchauffement climatique. De grands débats en perspective.

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Pascal Lécuyer, Sarah Paulin, Thierry Culnaert et Benoît Cornardeau :

27 Mai

Touché par le gel, un vigneron de Bordeaux conjure le mauvais sort et organise une journée porte-ouvertes ambiance île de la Réunion

Olivier Caderbacasse est bien connu de Côté Châteaux. La grêle, il a donné, le gel, il a donné, mais lui en retour donne toujours sa bonne humeur de Réunionnais pour « conjurer les « vin…tempéries ». Rendez-vous le 4 juin prochain au château Moulin de Beauséjour à Saint-Jean-de-Blaignac pour une journée portes ouvertes et dîner dansant à Saint-Jean-de-Blaignac.

La solidarité a joué avec l'île de la Réunion où sa cuvée a fait un tabac © JPS

La solidarité a joué avec l’île de la Réunion où sa cuvée a fait un tabac © JPS

Rien n’arrête le vigneron qui a la bonne humeur et la chaleur collées au corps. Surtout en ce moment. Le gel, il a bien donné, car sur son vignoble de 31 hectares à Saint-Jean-de-Blaignac, seuls 6 hectares ont été épargnés. 80 % de sa propriété a ainsi été impactée, pour autant il a décidé de maintenir l’événement qu’il préparait depuis plusieurs semaine : « le château Beauséjour fête la Réunion. »

C’est « une journée portes ouvertes inédite dans le vignoble bordelais que nous avons maintenu. Une délégation d’élus de La Réunion sera présente pour cet événement dont la présidente du Conseil Departemental ».

« Cette journée festive qui devrait accueillir 600 personnes sur la journée, sans compter les réservations pour le repas dansant, sera l’occasion de bâtir un pont symbolique entre la culture métissée de l’Ocean Indien et l’art de vivre du Sud-ouest : marche gourmand, structures gonflables pour enfants, chapiteau, scène musicale, dégustation de fruits frais de La Réunion, de rhums arrangés, … et bien sûr des vins du château Moulin de Beauséjour (en AOC Bordeaux Supérieur).

Il y aura en prime de nombreux cadeaux à gagner dont 2 billets d’avion A/R pour ce petit paradis offerts par leur partenaire Air Austral, et d’autres surprises.

Entrée libre pour La Journée et réservations pour le repas réunionnais dansant au 0616382689.

26 Mai

Rendez-vous aux Estivales de Pessac-Léognan, le samedi 10 juin

De 10 h à 19 h, vous avez rendez-vous avec les Estivales de Pessac-Léognan. Elles seront organisées au sein de 13 propriétés au cœur de l’Appellation Pessac-Léognan.

Bannière 3840-1080

Les châteaux vous ouvriront leurs portes afin que vous puissiez profiter de leurs domaines, parcs et vignobles, ou encore réaliser des visites, des dégustations gratuites et profiter des animations.

A 12h30, vous aurez la possibilité de déjeuner dans 9 propriétés, (cf liste ci-dessous) dans un moment de partage autour des vins Blancs et Rouges, dans un cadre champêtre. Pour cela, il faut réserver auprès du Syndicat Viticole de Pessac-Léognan. (36€ TTC/ personne)

Les 13 châteaux qui ouvriront les Portes de leurs domaines sont les suivants :
Château Brown
Château d’Eck (déjeuner)

Château d’Eyran
Domaine de Grandmaison (déjeuner)
Château Haut-Nouchet (déjeuner)
Château Lafargue (déjeuner)
Château Léognan (déjeuner)
Château La Louvière (déjeuner)
Château Olivier- Cru Classé de Graves (déjeuner)
Château Picque Caillou
Château de Rouillac (déjeuner)
Château Seguin
Domaine de la Solitude (déjeuner)

 

Appellation de Pessac-Léognan : 05 56 00 21 90

19 Mai

Demain, c’est la Médocaine VTT : 6500 vététistes attendus pour la plus grande course en vélo du Médoc !

Tous en selle ! Et prenez votre poncho ! Ce sera une fois de plus une course assez folle pas comme le marathon du Médoc mais pas loin, sillonnant en VTT les chemins des plus grands châteaux de Bordeaux, en Médoc.

CHATEAU BRANE CANTENAC ET LA MEDOCAINE, COURSE EN VTT A TRAVERS LE VIGNOBLE DE MARGAUX, LISTRAC, MOULIS, CUSSAC, MEDOC, CANTENAC , GIRONDE, AQUITAINE, FRANCE.

Une course follement animé traversant les plus beaux châteaux du Médoc comme ici à Brane Cantenac. © Médocaine VTT

Ce sont près de 50 châteaux des célèbres appellations viticoles Margaux, Haut-Medoc, Moulis, Listrac et Bordeaux Supérieur qui vont être traversés, le tout dans une ambiance bon enfant et festive, sur des parcours allant de 20 à 80km.

C’est la plus grande randonnée VTT française sur un jour après le Roc ‘’d’Azur. Près de 6500 vététistes seront ainsi au départ d’Arsac en Gironde, demain matin le samedi 20 mai, pour la plus délicieuse et spectaculaire randonnée oeno et cyclosportive au monde. Les participants seront comme de l’accoutumée le plus souvent déguisés.

Découvrez la © Médocaine VTT de 2016 :