05 Oct

19e vendanges de l’aéroport : quand les chemises blanches enfilent le tablier jaune

Allez une de plus ! Décidément, la CCI enchaîne les vendanges de l’aéroport et les fabuleux millésimes. Chaque année, ce sont 1200 bouteilles qui sont produites, comme par magie, par ce vignoble unique au monde, à l’entrée de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac, suivi par le commandant de bord Olivier Bernard.

© PG CCI de Bordeaux

Les 19e vendanges de l’aéroport, en ce 4 octobre © PG – CCI de Bordeaux

Ils sont venus, ils sont tous là… D’une année sur l’autre, les chefs d’entreprises changent avec leurs chemises blanches ou bleues, et chaque année ils ne rechignent pas à enfiler le tablier « Croix de Guyenne » malgré le jaune pétant cette fois-ci, après avoir eu un rouge étincelant, ou un marron ou un crème… Cette année, la CCI pouvait compter sur la participation de clubs d’entreprise ou associations de commerçants lauréats de «Challenges» et «Initiatives», deux concours qui récompensent des projets innovants pour les territoires.

Patrick Seguin président de la CCI de Bordeaux avec avec Olivier Bernard du Domaine de Chevalier © PG CCI de Bordeaux

Patrick Seguin président de la CCI de Bordeaux avec avec Olivier Bernard du Domaine de Chevalier © PG CCI de Bordeaux

La Croix de Guyenne, c’est la seule parcelle au monde plantée à l’entrée d’un aéroport.  Son nom lui vient des pistes sécantes de l’Aéroport, dont le développement au cours de ces dernières années est à souligner (avec plus de 5 millions de passagers) et à mettre à l’actif notamment de la CCI.

Des cagettes bien remplies © CCI de Bordeaux

Ce vignoble possède toutes les qualités d’un grand crû : ce sont 2 parcelles qui sont plantées avec une densité la plus élevée à Bordeaux de 10000 pieds à l’hectare, à 40% de cabernet sauvignon et 60 % de merlot sur un terroir de sable noir et de fines graves blanches. 

22281763_277562806089801_1751164139958681042_nChaque année l’atterrissage de la nouvelle récolte se fait en douceur, il faut dire que le commandant de bord n’est pas un manche, juste l’un des plus doués, parmi les meilleurs producteurs de Bordeaux et de Pessac-Léognan : Olivier Bernard, à la tête du Domaine de Chevalier, mais aussi gérant du Domaine de la Solitude et de Clos des Lunes. Ces vignes sont entretenues très traditionnellement tout au long de l’année par ses équipes de façon manuelle  avec taille, ébourgeonnage, pliage, épamprage, levage, dédoublage, vendange verte, effeuillage et bien sûr vendange manuelle.

Depuis 19 ans, Philippe Garcia collectionne ces vendangeurs d'un jour

Depuis 19 ans, Philippe Garcia, directeur communication à la CCI de Bordeaux, collectionne ces vendangeurs d’un jour

Cette année, malgré le gel, la récolte a pu avoir lieu, ce vignoble étant quelque peu abrité, et ce sont 1200 bouteilles qui seront produites avec une vinification assurée par le Domaine de Chevalier. En attendant tous les participants ont pu apprécier mercredi matin un petit coup de saucisson et le millésime 2015, qu’ils sont bien sûr dégusté avec modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *