04 Oct

« L’esprit des lois »…du vin sur les terres de Montesquieu

Ce sont presque des Etats Généraux ! Près de 200 juristes de vingt pays de tous les continents seront à Bordeaux les 6, 7 et 8 octobre pour la 35ème Conférence internationale de l’AIDV. 

logoaidv-c2015-002C’est un rendez-vous mondial à l’initiative du CIVB et du Conseil des Grands Crus Classés en 1855 et de la ville de Bordeaux. Un rassemblement de 200 juristes et avocats de 20 pays, spécialistes en droit du vin. Cela faisait près de 15 ans que ce congrès n’était pas venu à Bordeaux. Tous les ans, il change de pays : en  2015, c’était à  Santorin en Grèce, 2016 à Sienne en Italie, 2017 Bordeaux, en 2018 ce sera dans la  Napa Valley aux USA et en 2019 à Lavaud en Suisse. Un congrès qui chaque année fait le plein, surtout à Bordeaux !

Devenu mondial, le secteur de la vigne et du vin, a ainsi généré un droit spécifique qui l’environne et qui nécessite une expertise internationale assurée par l’AIDV, ses membres et son réseau. Cette année le thème retenu : « le droit du vin en pratique : respect des lois, négociations et règlements des différends ».

Pour l’avocat allemand Thomas Schmitz, président de l’AIDV,  Montesquieu, magistrat-vigneron, a sans doute été un des premiers juristes du vin. Il s’était, en son temps, opposé aux restrictions des plantations, aurait particulièrement apprécié la thématique qui va permettre des débats sur les moyens alternatifs de résolution des conflits, la mise en œuvre des contrôles viticoles ou, pour la première fois, un panel de juges français, australien et canadien pourront comparer les modalités de validités des preuves.

bandeauphotobdx2

Ces deux journées de conférence vont se dérouler au Palais de la Bourse de Bordeaux, 30 ans après la première conférence tenue en Champagne en 1987; Sylvain Boivert, le Directeur du Conseil des Grands Crus Classés en 1855, membre actif de l’AIDV se réjouit de « recevoir l’élite du monde juridique du vin pour ces rencontres annuelles qui connaissent en 2017 un succès inégalé, alliant l’expertise juridique à l’attractivité de Bordeaux et à l’art de recevoir des quelques Grands Crus Classés ».

Formé au Master de droit de la vigne et du vin de Bordeaux, Sylvain Boivert apprécie également l’ouverture de l’AIDV qui permet à une trentaine d’étudiants en masters de droit du vin de Bordeaux et de Reims d’assister gratuitement à cette conférence et ainsi rencontrer les meilleurs experts internationaux en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *