09 Fév

Etoiles montantes et plans sur la comète : le Guide Michelin continue à faire rêver…

Yannick Alléno, un grand chef suivi par Côté Châteaux, a décroché 3 étoiles pour le 1947 à Courchevel, de son côté le Georges V s’est réjoui de devenir le 1er hôtel d’Europe à proposer 3 restos étoilés. En Aquitaine et à Bordeaux, les chefs retiennent leur souffle…

Pierre

Pierre Lurton et Yannick Alléno lors des primeurs à Bordeaux et d’une dégustation d’Yquem au Grand Théâtre © sommelieinternational.com

Le chef Yannick Alléno a annoncé jeudi avoir décroché trois étoiles au Michelin pour son restaurant le 1947 à l’hôtel Cheval Blanc de Courchevel, dans un communiqué.
« Le guide Michelin distingue de la plus haute récompense et par deux fois la cuisine française moderne de Yannick Alléno », souligne le communiqué publié avant l’annonce officielle du guide Michelin.

Le Pavillon Ledoyen à Paris, également dirigé par le chef de 48 ans, conserve ses trois étoiles, indique le communiqué de M. Alléno.

Le restaurant 1947, du palace Cheval Blanc (propriété du groupe LVMH) compte 22 couverts et il est ouvert de décembre à avril. Son nom correspond au plus prestigieux millésime de Château Cheval Blanc (dirigé par Pierre Lurton).

« Beyond happiness », avait tweeté le chef parisien auparavant, sans plus de précision. Yannick Alléno est déjà à la tête d’un restaurant trois étoiles, au Pavillon Ledoyen à Paris. « Un grand merci à mes merveilleuses équipes d’Alléno Paris (Pavillon Ledoyen, NDLR) et du 1947 au Cheval Blanc à Courchevel!!!!! Vous êtes fantastiques », a poursuivi en anglais sur Twitter le chef de 48 ans, qui n’était pas joignable immédiatement.

Par ailleurs, l’hôtel parisien George V s’est réjoui dans un communiqué de devenir « le premier hôtel d’Europe à proposer trois restaurants étoilés au Guide Michelin ». Le palace, qui accueille le restaurant triplement étoilé Le Cinq, de Christian Le Squer, indique que ses deux autres tables, L’Orangerie et Le George, sont récompensées d’une étoile chacune.

Le guide Michelin France dévoile jeudi à la mi-journée sa sélection, toujours attendue fébrilement par le monde de la gastronomie. Seuls éléments révélés officiellement par le guide, le palmarès compte 616 restaurants étoilés (une, deux ou trois étoiles), soit seize de plus qu’en 2016. Soixante-dix tables gagnent des étoiles, tandis que cinquante-deux en perdent une ou plusieurs.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *