31 Déc

Les 200 personnalités du vin en 2015 selon la Revue du Vin de France

La Revue du Vin de France a sorti dans son numéro de décembre-janvier un classement sur les 200 personnalités du vin qui ont compté en 2015 et vont confirmer leur « aura » en 2016. Parmi elles, de nombreux incontournables et influents de la région de Bordeaux.

 Pierre Lurton, bras droit de Bernard Arnault, dirige Yquem et Cheval Blanc © Jean-Pierre Stahl

Pierre Lurton (n°116), bras droit de Bernard Arnault (N°1), dirige Yquem et Cheval Blanc © Jean-Pierre Stahl

Number One: Bernard Arnault le magnat du Luxe propriétaire des marques Dom Pérignon, Moët Hennessy, avec dans son sillage 6 hommes classés de la 31e à la 131e place dont Pierre Lurton (116e) Pdg de Yquem et gérant de Cheval Blanc, deux châteaux 1ers crus classés de Sauternes et de Saint-Emilion, détenus aussi par Bernard Arnault avec Albert Frere.

Pierre Castel, n°1 de la distribution de vins en France et n°4 de ce classement

Numéro 4 : Pierre Castel, l’empereur du vin populaire, qui pèse 7,5 milliards d’euros, qui vend 640 millions de bouteilles avec ses marques qui cartonnnent dans la grande distribution comme Baron de Lestac ou les Ormes de Cambras.

Il y a aussi les célèbres Moueix :  à la 11e place un petit jeune Jean Moueix, 30 ans, en digne successeur de son père Jean-François qui dirigeait la holding Videlot avec la maison de négoce Duclot et le mythique Pétrus, acheté par Jean-Pierre le grand-père de Jean. A la 21e place, Christian Moueix le frère de Jean-François et oncle de Jean, possède l’une des plus grosses maisons de négoce de Libourne et garde la main sur 10 propriétés à Pomerol dont Trotanoy.

Pelle-Melle, on croise parmi les premiers du classement Alexandre Ricard le n°2 des vins et spiritueux, Joseph Helfrich l’Alsacien à la tête des Grands Chais de France n°7, Frédéric Rouzaud de Roederer en 8, Alain Brunet de la puissante SAQ (société des alcools du Québec) en 10, Robert Parker 12e le célèbre critique qui a fait vibrer ou trembler Bordeaux pendant plus de 30 ans avant de vendre en 2012 aux Singapouriens, Aubert de Villaine (Romanée Conti) n°14 l’ambassadeur des Climats de Bourgogne, Philippe Castéja 15e le calife des grands crus classés de Bordeaux 1855, Michel Chapoutier n°17, recordman du nombre de 100/100 attribué par Parker dans le Rhône (et Australie),  Philippe Faure-Brac n°18 le Grand Maître des Sommeliers et meilleur sommelier du monde en 1990, Julie Campos 1ère femme de ce classement arrivant 22e une Britannique à la tête de Nicolas Feuillate.

Aubert de Villaine, co-propriétaire de la Romanée Conti et défenseur des Climats de Bourgogne, classés à l’Unesco © thedrinksbusiness.com

Ce sont une vingtaine d’experts et journalistes qui collaborent à la RVF qui ont établi ce classement, un dossier coordonné par Fabien Humbert, Denis Saverot et Philippe Maurange.Les 200 personnalités ont été sélectionnées par rapport à leur influence, en mesurant le rayonnement de leur action professionelle sur leurs clients, concurrents et au sein de leur entreprise.

Emmanuelle Ponsan-de Boüard, de Bee Bordeaux co-organisatrise de l'événement, avec Jeannie Cho Lee © JPS

Emmanuelle Ponsan-de Boüard, de Bee Bordeaux co-organisatrise du lancement du magazine « Le Pan » depuis Vinexpo Bordeaux en juin 2015, avec Jeannie Cho Lee, Master of Wine et fondatrice du magazine © JPS

Dans ce classement des 200 lauréats figurent 17% d’étrangers, mais les plus importants sont : Bordeaux 20,5%, Paris 17%, la Champagne 9%, la Bourgogne 8%, le Languedoc-Roussillon 4%, le Rhône 3,5%, l’Alsace 2,5%,… Un classement où le nombre de femme est en régression cette année passant de 27 à 25, toutefois on y trouve une nouvelle génération de femmes influentes comme l’oenologue Caroline Frey en 34e position à la tête, avec sa famille et son père Jean-Jacques, de 100 ha en Champagne, du château La Lagune cru classé en Haut-Médoc ou encore du Château Corton-Charlemagne en Bourgogne. Il y a aussi Jeannie Choo Lee, première Master of Wine d’Asie qui a lancé en juin dernier officiellement son magazine Le Pan à l’occasion de Vinexpo Bordeaux.

Jacques Dupont, 112e, sort chaque année son Guide sur Bordeaux après des semaines de dégustations de vins lors des primeurs © Didier Bonnet

Jacques Dupont, 112e, sort chaque année son Guide sur Bordeaux après des semaines de dégustations de vins lors des primeurs © Didier Bonnet

Il y a dans ce classement des références en matière de jugement sur le vin comme le célèbre journaliste critique Jacques Dupont du Point 112e, des références comme Olivier Bernard (49e) le propriétaire du Domaine de Chevalier qui obtient un succès fulgurant avec son Clos des Lunes et président de l’Union des Grands Crus, ou encore en matière de négoce le créateur de Millésima Patrick Bernard 56e…

François Lurton en pleines vendanges au Mas Janeil à Tautavel © Jean-Pierre Stahl

François Lurton en pleines vendanges au Mas Janeil à Tautavel © Jean-Pierre Stahl

Il y a aussi ces Français qui ont un rayonnement à l’international comme Guillaume Deglise (72e), le nouveau patron de Vinexpo qui a réussi son 1er salon en juin 2015 à Bordeaux et veut rattraper ProWein, François Lurton (90e) le Bordelais du Nouveau Monde une réussite au Chili en Argentine et en Espagne sans oublier son succès avec les Fumées Blanches écoulées à 5 millions de bouteilles, et enfin Jacques Olivier Pesme (175e) de Kedge Business School Bordeaux qui va apporter son expertise pour booster le vignoble canadien.

Autre tendance notable, la montée des vins bio avec de plus en plus de producteurs de renom qui travaillent en bio, biodynamie ou produisent des vins naturels, histoire de s’adapter aussi à cette volonté du consommateurs de boire des vins « authentiques et sains ». On y retrouve Aubert de Villaine en Bourgogne, Michel Chapoutier dans le Rhône ou encore Florence et Daniel Cathiard (45e) de Smith Haut Lafitte.

Stéphane Derenoncourt, une percée impressionnante 24e © Jean-Pierre Stahl

Stéphane Derenoncourt, une percée impressionnante 24e © Jean-Pierre Stahl

Dans ces incontournables, Stéphane Derenoncourt qui vient de sortir sa biographie « Wine On Tour » est superbement classé 24e. Une carrière rock’n’roll qui a vu cet ancien ouvrier de la vigne devenir aujourd’hui l’un des consultants les plus demandés de la planète vin avec 120 châteaux qu’il conseille dans 17 pays, il est devant Bernard Magrez 27e l’homme aux 4 crus classés, Hubert de Boüard 28e qui a fait d’Angelus l’un des vins les plus côtés de la planète avec une bouteille qui figure dans le dernier James Bond Spectre.

Laurent Fabius (23e), Alain Juppé (3èe) et Philippe Massol (190e) le directeur de la Cité du Vin en avril dernier © Jean-Pierre Stahl

Alain Juppé (37e), Laurent Fabius (23e) et Philippe Massol (190e) le directeur de la Cité du Vin en avril dernier, lors de la visite du chantier © Jean-Pierre Stahl

Il y a aussi ces politiques qui se sont forgés une image d’ambassadeurs de la culture autour du vin et de l’oenotourisme comme Laurent Fabius, 23e « ministre de l’oenotourisme » qui a bien compris que le tourisme est devenu pour la France « le pétrole de demain », il est d’ailleurs venu visiter le chantier de la Cité du Vin. Une Cité du Vin lancée par Alain Juppé (37e), présidentiable, le maire de Bordeaux qui joue a fond la carte de la culture et des civilisations autour du vin. Cette Cité va devenir à partir de juin 2016  l’une des plus grosses attractions en France, elle a à sa tête Philippe Massol qui fait aussi son entrée dans ce classement à la 190e place.

Les 200 personnalités du Vin, un dossier joliment ficelé par la RVF, à lire dans le numéro de décembre-janvier toujours en kiosque.

3 thoughts on “Les 200 personnalités du vin en 2015 selon la Revue du Vin de France

  1. Pingback: Lex34 | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *