23 Nov

Foire des Quinconces : le rendez-vous incontournable des brocanteurs

Deux fois par an, la foire à la brocante s’installe place des Quinconces à Bordeaux. 200 à 250 brocanteurs de Gironde et de la France entière s’y pressent pour proposer des meubles et objets d’antan. De quoi ravir les amateurs et les chatelains, jusqu’au 6 décembre.

Mauricette et Michel Félix avec leur belle série de carafes anciennes © Jean-Pierre Stahl

Mauricette et Michel Félix avec leur belle série de carafes anciennes © Jean-Pierre Stahl

En cette matinée froide et grise de novembre, Mauricette et Michel Félix de Périgueux ouvrent leur stand n°143 sur la place des Quinconces… « ça fait 4 ans que l’on vient aux Quinconces, pour moi c’est formidable, c’est un peu les vacances ! C’est convivial, on retrouve nos clients, j’ai l’impression de partir en vacances pour 17 jours, c’est très bien, » explique Mauricette . Tous deux proposent de vieux bibelots, des chapeaux, des bijoux et aussi toute une série de belles carafes à décanter… »

Le village éphémère de brocanteurs s’anime…Ici, le réveil est plûtôt tardif, pas avant 9 heures et même plutôt 10.  Rares sont les baraques en bois et tôles déjà ouvertes. Non, on est là pour presque 3 semaines, par tous les temps et par des températures parfois très frisquettes, alors il faut tenir…

Pierre Vannessche et Paul Goldsmith © Jean-Pierre Stahl

Pierre Vannessche, antiquaire-brocanteur, et Paul Goldschmitdt, du château Siaurac © Jean-Pierre Stahl

Ils sont ainsi 200 à 250 brocanteurs et antiquaires à ne pas louper ce rendez-vous incontournable de la chine avant Noël. Certains viennent de loin comme Pierre Vanessche, venu des Yvelines, stand 154, spécialiste de l’argenterie et de luminaires, avec son képi sur la tête pour faire couleur locale et amuser la galerie :  » il y a de la fréquentation, l’avantage c’est que c’est une entrée gratuite, donc tout le monde peut venir, aussi bien pour acheter des petits objets à des petits prix que des gros à des gros prix… »

Quinconces 005

Sur son stand, nous croisons Paul Goldschmidt du château Siaurac à Néac. Il s’est lancé parmi les premiers dans l’oenotourisme et recherche des objets qui rappellent « la vie de château ». « Ce que nous voulons, c’est offrir aux gens qui viennent nous visiter à Siaurac quelque chose d’authentique, quelque chose qui fasse un peu rêver, c’est pour cela que nous offrons la possibilité à nos clients de manger dans de la porcelaine Jules Vieillard de Bordeaux. »

Un jour ou l'autre tout le monde passe à la caisse... © JPS

Un jour ou l’autre tout le monde passe à la caisse… © JPS

Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses, des bibelots, des vieux meubles, certains se mariant facilement avec un intérieur moderne, comme ce vieux comptoir-caisse que propose Franck Dulucq, 5e année aux Quinconces et qui vient d’Hourtin: « c’est un comptoir-caisse sympathique, un meuble de méier, ce petit comptoir va partir assez vite, on peut en espérer dans les 600 euros tranquillement. »

Une foire très fréquentée les week-ends © JPS

Une foire très fréquentée les week-ends © JPS

Si cette foire est prisée des brocanteurs, c’est qu’elle est assez longue et pour un coût supportable selon son président Bertrand Lecat : « c’est quand même une des foires les moins chères de France, la fourchette c’est un prix de revient entre 60 et 100 €par jour sur une vingtaine de jours. »

Jean-Pierre Hedevin, il vient depuis 10 ans de Calais, spécialiste de militaria © JPS

Jean-Pierre Hedevin, il vient depuis 10 ans de Calais, spécialiste de militaria © JPS

C’est ainsi que certains traversent la France entière comme les époux Hedevin du Pas-de-Calais, un stand en deux parties l’une antiquité-brocante, l’autre militaria… « ici je propose pas mal de casques anglais, américains, français et allemands de la 2e guerre, beaucoup d’insignes, des décorations et badges anglais, et des armes neutralisées. Les collectionneurs recherchent vraiment les pièces qu’ils n’ont pas, mais on s’adresse aussi à pas mal de jeunes collectionneurs pour qu’ils trouvent leur bonheur. »

Jean-Pierre Hedevin profite de son séjour aussi sur Bordeaux pour retrouver des amis, en quelque sorte c’est moitié brocante-moitié vacances pour lui, il faut reconnaître que Bordeaux et ses spécialités ne manquent pas de charme.

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl, Michaël Hahn, Karine Durandet et Thierry Culnaert :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *