05 Sep

Le fisc réclame 2 millions d’euros au plus grand collectionneur de vins au monde

Après l’affaire du ministre qui oubliait de déclarer ses revenus au fisc, Michel-Jack Chasseuil risque, de son côté, de payer cher sa passion du vin. Lui aussi ne serait pas en règle. Il devrait s’acquitter de 2 millions d’euros de redressement fiscal…

chasseuilvins2014: annus horibilis pour ce pauvre Michel-Jack Chasseuil. Non seulement il a été séquestré en juin par d’affreux malfrats qui en voulaient à sa collection, mais voici maintenant le fisc qui lui réclame 2 millions d’euros. Pas de chance.

C’est qu’il a construit une véritable cathédrale du vin: son « sanctuaire », comme aime à le dire Michel-Jack Chasseuil. Un lieu unique qu’il voudrait ériger en « Louvre du Vin » dans les Deux-Sèvres.

Tout au bout d’un tunnel obscur, derrière une porte blindée, ce sont pas moins de 40000 bouteilles qui constituent sa petite cave enterrée. Ce n’est certes pas la cave de « monsieur tout le monde », mais il l’a construite, montée, bichonnée seul, comme un grand, au terme de quelques sacrifices. Mais aujourd’hui elle est tellement belle, unique qu’elle regorge de trésors.

Cette collection, elle n’a pas de prix ! Elle représente les 2500 cépages du monde entier, dans les meilleurs millésimes depuis 3 siècles, des plus grands producteurs du monde, des plus grands vins. C’est pas une question d’argent, ça n’existe plus, c’est ce qui fait la rareté, on peut considérer que c’est un musée. » Michel-Jack Chasseuil.

 

En 44 ans, il a constitué la plus grande et la plus précieuse collection de vins du monde, reconnu par tous les experts. Estimation de son trésor: 40 millions d’euros.

Ces bouteilles, ce n’est pas une cave! Elles ne seront jamais bues ni vendues! C’est une collection et les collections ne sont pas imposables» Michel Jack Chasseuil

Celui-ci serait imposé sur la fortune, il devrait s’acquitter de l’ISF et de ces 2 millions d’euros, ce qui l’obligerait à vendre une bonne partie de sa collection, ce qu’il ne veut pas admettre: il avance que la Chine lui aurait proposé 50 millions pour acquérir et faire partir là-bas sa collection, il serait aussi en pour-parlers avec la Russie. Le syndrome Depardieu ? Peut-être ou la volonté de négocier ou de faire monter les enchères avec l’Etat. Lui ne souhaite pas voir partir ce patrimoine de la France.

Avec France 3 Poitou-Charentes et La Charente Libre.

Regardez le reportage de Gauthier Cazassus et de Stéphane Hamon de France 3 Poutou-Charentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *