24 fév

Départementales 2015 : les enjeux dans le Puy-de-Dôme

Quel visage aura le prochain conseil départemental du Puy-de-Dôme ? La Droite peut-elle faire tomber la Gauche dans un département qui ne lui a confié sa gestion qu’à une seule reprise, entre 1994 et 1998 ? Rien n’est moins sûr.

Le 22 mars, trente-neuf conseillers généraux sortants sur les soixante-et-un retourneront devant les électeurs. Toutefois, tous ne sont pas certains de retrouver un siège au sein du futur conseil départemental, comme il conviendra de l’appeler à l’issue du scrutin.

En effet, avec la réduction de près de moitié du nombre de cantons (61 avant la réforme territoriale, 31 après), de nombreux élus actuels sont opposés sur un même territoire. Ainsi, il est acquis que dix conseillers sortants, au moins, repartiront bredouilles à l’issue des deux tours de l’élection.

La gauche se déchire sur les Monts du Livradois

Sur le seul canton des « Monts du Livradois », ce sont trois conseillers généraux sortants qui sont en lice. Il s’agit de Jean-Luc Coupat, de Dominique Giron et d’Yves Fournet-Fayard. Les deux premiers forment un binôme Union de la Gauche quand le troisième porte l’étiquette Divers-Gauche. Ici, la Gauche est très représentée puisque le Front de Gauche cherchera aussi à tirer son épingle du jeu en présentant un duo composé de Ghislaine Dubien et d’Eric Dubourgnoux (conseiller régional d’Auvergne et suppléant du député communiste André Chassaigne).

Dans le canton du Sancy, ce sont deux figures importantes du paysage politique puydômois qui vont en découdre. Les deux conseillers généraux sortants Lionel Gay (PS) et Christophe Serre (président de l’UMP 63) se livreront un duel auquel le Front National assistera comme simple figurant. Vice-président de l’assemblée départementale, Lionel Gay semble tenir la corde dans un canton dont le redécoupage lui est plutôt favorable.

Du rouge et du vert, ensemble

Afin de présenter « une alternative crédible à gauche« , Europe Ecologie-Les Verts et le Front de Gauche (sans la Gauche Unitaire) ont décidé d’unir leur force sur certains cantons, de présenter des binômes d’un seul camps dans d’autres tout en respectant, dans ce cas-là, un pacte de non-agression. Cette union inédite, conséquence de l’appel des « chantiers d’espoir » lancé le 22 janvier, aboutit sur la présence d’au moins une des deux couleurs sur trente cantons. Ainsi, comme le rapporte La Montagne, les Verts seront présents sur douze cantons dont cinq de manière autonome. Cette alliance qui veut « faire émerger une alternative à gauche porteuse d’une politique, citoyenne, féministe, écologiste et solidaire » n’est pas du goût de tous les écologistes. Ainsi, dans un papier écrit le 9 février, Jean-Paul Besset, ancien eurodéputé EELV sur la circonscription Auvergne-Centre-Limousin, estime que « l’alliance du Parti écologiste (EELV) avec l’Extrême Gauche (Front de Gauche) est suicidaire…« 

La droite se rassemble (mieux qu’aux Municipales…)

Incapables de s’entendre pour soutenir un candidat commun lors des dernières élections municipales à Clermont-Ferrand, l’UMP et les forces du Centre ont, cette fois-ci, remisé leurs différences au placard et constitué de nombreux binômes bicolores. Est-ce pour mieux contrer la Gauche et lui ravir le département ? Ou alors pour amorcer une longue bataille en rangs serrés qui doit déboucher sur la prise de Clermont-Ferrand en 2020 ? L’avenir le dira. Si la Droite venait à prendre ce département, Brice Hortefeux a implicitement désigné Jean-Marc Boyer, chef de file de l’Union des Républicains au Conseil Général du Puy-de-Dôme, comme le futur président en cas de victoire le 29 mars.

Les réactions après le décès d’Yves Carroy, conseiller régional d’Auvergne (Parti de Gauche)

C’est dimanche dans la soirée que s’est éteint le Thiernois Yves Carroy à l’âge de 62 ans. Il a succombé « après un long combat contre la maladie« , comme l’écrit René Souchon dans un communiqué transmis aux rédactions. Le président du Conseil Régional d’Auvergne rend hommage à « un élu passionné, et un militant très actif au service des valeurs de progrès, de solidarité et de la justice sociale« .

Conseiller régional, Yves Carroy était également un des membres fondateurs du Parti de Gauche. En 2008, il avait quitté le Parti Socialiste et rejoint Jean-Luc Mélenchon pour mieux lutter contre la social-démocratie. « Le Parti Socialiste n’est plus une réponse« , disait-il alors devant la caméra de France 3 Auvergne, « il est d’autant moins une réponse lorsqu’on voit la gravité de la crise du capitalisme« . Alexis Corbière, le secrétaire national du PG, a salué sur Twitter un « militant inlassable pour l’écosocialisme« .

23 fév

Départementales 2015 : les candidats dans le Cantal

Les 22 et 29 mars 2015, les électeurs du Cantal devront élire les représentants des quinze cantons redécoupés par la réforme territoriale. Au total, ce sont trente élus qui siégeront au sein de ce qu’on appellera dès lors le « Conseil Départemental » et non plus le « Conseil Général ». Les conseillers sont élus pour six ans.

Avant la réforme, le département du Cantal comptait vingt-sept cantons pour autant d’élus.

Arpajon-sur-Cère

  • Vanessa BONNEFOY – Michel ROUSSY (UG)
  • Brigitte REVOL – Baptiste SERVANS (DVG)
  • Vincent DESCOEUR – Isabelle LANTUEJOUL (UD)

 

Aurillac-1

  • Jean Louis BENAVENT – Laetitia BROUSSIER (DVG)
  • Thierry GALEAU – Nicole MULLER (PG)
  • Rolland CORNET – Sylvie LACHAIZE (UD)
  • Alain COUDON – Florence MARTY (SOC)

 

Aurillac-2

  • Catherine AMALRIC – Charly DELAMAIDE (UG)
  • Martine BESOMBES – Jean Antoine MOINS (UMP)
  • Denise VALAT – Rémi VEYSSIERE (COM)

 

Aurillac-3

  • Henri MANHES – Anne TISSIER (DVD)
  • Alain CALMETTE – Josiane COSTES (UG)
  • Stéphane FRECHOU – Mireille LABORIE (VEC)

 

Mauriac

  • Jean-Yves BONY – Marie Hélène CHASTRE (UD)
  • Gisèle MATHON – Pierre MAURY (FN)
  • Christian FOURNIER – Claire TESTU-VIALANEIX (UG)

 

Maurs

  • Lauranne DE FAGET – Jean-Paul PESTOUR (FN)
  • Jeanine HERCOUËT-TESTA – Christian MONTIN (DVG)
  • Alexandra ORDRONEAU – Patrice POUDEROUX (FG)
  • Dominique BEAUDREY – Joël LACALMONTIE (UD)
  • Catherine LEHOURS – François VERMANDE (DIV)

 

Murat

  • Claudette BOUT – Patrick MERAL (DVG)
  • Bernard DELCROS – Ghyslaine PRADEL (DIV)

 

Naucelles

  • Marie-Lyse DUNION – Jacques MARKARIAN (UG
  • Annie BERTRAND – Sébastien PRAT (COM)
  • Dorothée GALLAIS – Gilles LACROIX (FN)
  • Bruno FAURE – Marie-Hélène ROQUETTE (UD)

 

Neuvéglise

  • Céline CHARRIAUD – Jean-Jacques MONLOUBOU (DIV)
  • Madeleine BAUMGARTNER – Gérard MOULIADE (DVD)

 

Riom-ès-Montagnes

  • Valérie CABECAS ROQUIER – Charles RODDE (DIV)
  • Jean MAGE – Claudine ROBERT (DVD)
  • Karima GALDEANO – Alain MUFFAT-JOLY (FN)

 

Saint-Flour-1

  • Didier ACHALME – Aline HUGONNET (DVD)

 

Saint-Flour-2

  • Christiane MEYRONEINC – Gérard SALAT (SOC)
  • Christian BOS – Martine GUIBERT (DVD)

 

Saint-Paul-des-Landes

  • Benoîte FAVRE – Claude PRAT (FG)
  • Jean-Claude ARNAL – Marinette VIZET (FN)
  • Jean-Paul BAYLE – Carine CARBALLO (DIV)
  • Patricia BENITO – Michel CABANES (DVG)

 

Vic-sur-Cère

  • Annie DELRIEU-TOURTOULOU – Philippe FABRE (DVD)
  • Géraud MAURS – Stéphanie ROUCHET (DVD)
  • Josyane COMBELLE – Patrice COMBELLE (FN)
  • Jean-François BARRIER – Monique BOREL-SQUIZZATO (DVG)
  • Michel ALBISSON – Stéphanie GARDES (DIV)

 

Ydes

  • Stéphane BRIANT – Huguette GATINIOL (DVD)
  • Daniel CHEVALEYRE – Mireille LEYMONIE (DIV)
  • Alain DELAGE – Cécile PIPEREAU (DVD)
Ces candidatures sont présentées sous réserves de recours éventuels.
(EXG  Binôme Extrême gauche – FG  Binôme du Front de Gauche – PG  Binôme du Parti de Gauche – COM  Binôme du Parti communiste français – SOC  Binôme du Parti Socialiste – UG  Binôme Union de la Gauche – RDG  Binôme du Parti radical de gauche – DVG    Binôme Divers gauche – VEC    Binôme d’Europe-Ecologie-Les Verts – DIV      Binôme Divers – MDM  Binôme du Modem – UC   Binôme Union du Centre – UDI  Binôme Union Démocrates et Indépendants – UMP Binôme Union pour un Mouvement Populaire – UD  Binôme Union de la Droite – DLF  Binôme Debout la France – DVD  Binôme Divers droite – FN   Binôme Front National – EXD  Binôme Extrême droite)

Départementales 2015 : les candidats en Haute-Loire

Les 22 et 29 mars 2015, les électeurs de la Haute-Loire devront élire les représentants des dix-neuf cantons redécoupés par la réforme territoriale. Au total, ce sont trente-huit élus qui siégeront au sein de ce qu’on appellera dès lors le « Conseil Départemental » et non plus le « Conseil Général ». Les conseillers sont élus pour six ans.

Avant la réforme, le département de la Haute-Loire comptait trente-cinq cantons pour autant d’élus.

Aurec-sur-Loire

  • Pierre CHEYNET – Suzanne FOURETS (FN)
  • Jacqueline ROUBIN – Yvon VALEYRE (DIV)
  • Florence TEYSSIER – Daniel TONSON (DIV)

 

Bas-en-Basset

  • Pierre ASTOR – Céline JOLIVET DECROIX (DVD)
  • Fabrice FARISON – Elisabeth MIANES (SOC)
  • Joseph CHAPUIS – Blandine PRORIOL (UD)
  • Alison CARDAIRE – Ludovic DESCHAMPS (FN)

 

Boutières

  • Jean-Pierre MARCON – Brigitte RENAUD (UD)
  • Janine CHATELARD-PUTIGNIER – Daniel CHERVALIER (SOC)

 

Brioude

  • Michel BERGOUGNOUX – Sophie COURTINE (UD)
  • Jean-Noël LHERITIER – Brigitte SOUCHON (SOC)
  • Laurent DOUSSIN – Doriane ROUSSERIE (FG)
  • Sandrine PRADAL – Christian THEROND (FN)

 

Deux Rivières et Vallées

  • Antoine LARDON – Sonia MARTELLINO (SOC)
  • Carine CHAUDIER – Patrick RIFFARD (DVD)
  • Sandrine FLEURY – Jean François TECHER (FN)
  • Yves BRAYE – Marylène MANCINI (UD)

 

Emblavez-et-Meygal

  • Raymond ABRIAL – Cécile GALLIEN (DVG)
  • Ernestine CHALENDARD NEE NGAMIKARA – Jean Benoit GIRODET (UD)
  • Bernadette COURBON – Serge DINCQ (FN)
  • Gustave ALIROL – Emeline CHICHA (SOC)

 

Gorges de l’Allier-Gévaudan

  • Sabine BOUQUET – Franck NOEL-BARON (DVG)
  • Thérèse ARES – Jacques TOURNAYRE (FN)
  • Michel BRUN – Marie Thérèse ROUBAUD (UD)

 

Mézenc

  • Philippe DELABRE – Nathalie ROUSSET (UD)
  • Bernard CHEYNEL – Renée VAGGIANI (SOC)
  • Fabien GUILLAUMOND – Géraldine SAMIOTAKIS (FN)

 

Monistrol-sur-Loire

  • Jean-Marc GUILLAUMOND – Maria RAIA (FN)
  • Yannis MASSARD – Anne-Sophie PUTOT (FG)
  • Guy LAURENSON – Annie MANGIARACINA-VEROT (SOC)
  • François BERGER – Christelle MICHEL DELEAGE (UD)

 

Pays de Lafayette

  • Christian POULET – Elisabeth TIXIER (DIV)
  • Florence BELLUT – Jean SAMUEL (DVD)
  • Annie RICOUX – Jean-Pierre VIGIER (UD)
  • Alain CHAPUIS – Christine CHEVALIER (FG)
  • Marie-Christine BONNEFOIS – Jean-François THILLET (SOC)
  • Jacques CARDAIRE – Christine GIRARD (FN)

 

Plateau du Haut-Velay granitique

  • Joris BARLET – Corinne TROLLIET (FN)
  • Madeleine ALLARD – Jean-Paul MAISONNIAL (SOC)
  • Bernard BRIGNON – Marie-Agnès PETIT (UD)

 

Le Puy-en-Velay-1

  • Nicole GRANGER – René VACHÉ (FN)
  • Marc BOLEA – Christiane MOSNIER (UD)
  • Céline GACON – Grégoire POTTON (UG)
  • Lionel BOUTON – Michelle CHAUMET (FG)

 

Le Puy-en-Velay-2

  • Gérard CONVERT – Josiane MIALON (SOC)
  • Joffrey CHOUVELON – Bernadette ROMEYER (FN)
  • Gilbert CHAINE – Evelyne VALENTIN (FG)
  • Corinne BRINGER – Jean-Paul VIGOUROUX (UD)
  • Magali GAURAZ – Alexis MONTJAUZE (DIV)

 

Le Puy-en-Velay-3

Yves PRAT – Solange REYMOND-ARSAC (FG)

Laure BLÉE – André CORNU (SOC)

Pierre QUIBLIER – Marie-Léonce SABATIER (FN)

Jean-Paul BRINGER – Anne-Marie CHAUSSENDE (UD)

 

Le Puy-en-Velay-4

  • Valérie ALIBERT – Laurent PUTOUX (FG)
  • Aurore ARNAUD – Jacques TEXIER (FN)
  • Pierre ROBERT – Christelle VALANTIN (UD)
  • Laurent JOHANNY – Isabelle MARGERIT (SOC)

 

Saint-Paulien

  • Laurent BARBALAT – Odile MAUREL (DVG)
  • Edouard CROZIER – Véronique GATHERCOLE (FN)
  • Michel JOUBERT – Marie Pierre VINCENT (UD)

 

Sainte-Florine

  • Christophe BEDROSSIAN – Myriam CHEVALIER BONNOUR (FG)
  • François BARRAT – Victoire VEROT (FN)
  • Michel CLEMENSAT – Françoise LOTTE (UD)
  • Nicole CHASSIN – Pascal GIBELIN (SOC)

 

Velay volcanique

  • Michel DECOLIN – Marie-Laure SOULIER ÉPOUSE MUGNIER (UD)
  • Serge BOYER – Isabelle CREDARO-PROVINS (DVG)

 

Yssingeaux

  • Agnes HAY – Etienne VIAL (SOC)
  • Jean-Noël BARROT – Madeleine DUBOIS (UD)
  • Gabriel Jean CARDAIRE – Emilie VOCANSON (FN)
Ces candidatures sont présentées sous réserves de recours éventuels.
(EXG  Binôme Extrême gauche – FG  Binôme du Front de Gauche – PG  Binôme du Parti de Gauche – COM  Binôme du Parti communiste français – SOC  Binôme du Parti Socialiste – UG  Binôme Union de la Gauche – RDG  Binôme du Parti radical de gauche – DVG    Binôme Divers gauche – VEC    Binôme d’Europe-Ecologie-Les Verts – DIV      Binôme Divers – MDM  Binôme du Modem – UC   Binôme Union du Centre – UDI  Binôme Union Démocrates et Indépendants – UMP Binôme Union pour un Mouvement Populaire – UD  Binôme Union de la Droite – DLF  Binôme Debout la France – DVD  Binôme Divers droite – FN   Binôme Front National – EXD  Binôme Extrême droite)

Départementales 2015 : les candidats dans l’Allier

Les 22 et 29 mars 2015, les électeurs de l’Allier devront élire les représentants des dix-neuf cantons redécoupés par la réforme territoriale. Au total, ce sont trente-huit élus qui siégeront au sein de ce qu’on appellera dès lors le « Conseil Départemental » et non plus le « Conseil Général ». Les conseillers sont élus pour six ans.

Avant la réforme, le département de l’Allier comptait trente-cinq cantons pour autant d’élus.

Bellerive-sur-Allier

  • Isabelle GONINET – Jean-Jacques ROZIER (UD)
  • Christian François CHAZE – Garance Patricia Madeleine ROUVET (SOC)
  • Anne, Françoise, Michèle BABIAN-LHERMET – Michel MARIEN (DVG)
  • Marie-Françoise CUSSINET – Erwan EON DUVAL (FN)

 

Bourbon-l’Archambault

  • Gérard DERIOT – Corinne TREBOSC-COUPAS (UD)
  • Isabelle DESURIER – Olivier LARAIZE (DVG)
  • Pakiwa LALOUÉ BUGUET – Nicolas THOLLET (COM)
  • Cédric AUCLAIR – Alexandrine MUNIN (FN)

 

Commentry

  • Laura IDDIR – Jonathan, Jean-Marie MAROL (FN)
  • Elisabeth BLANCHET – Sylvain BOURDIER (FG)
  • Claude RIBOULET – Christiane TOUZEAU (DVD)
  • Valerie BALICHARD – Alain CHANIER (SOC)

 

Cusset

  • Jean-Yves CHEGUT – Jeannine PETELET (DVG)
  • Arnaud, Michel, Alain COUTURE – Amanthe, Raymonde GALANGO (FN)
  • Annie CORNE – Jean-Sébastien LALOY (UD)
  • Magali DUBREUIL – Christian FOURNIER (UG)

 

Dompierre-sur-Besbre

  • Valérie GOUBY – Alain LOGNON (UG)
  • Jeanne, Marie-Louise FLEUR – Christian, Alain, Georges POURTIER (FN)
  • Marie-France AUGIER – Pierre GIRARD (UD)

 

Gannat

  • Dominique BIDET – Aline JEUDI (UG)
  • Olivier BRIFFAUT – Valérie, Oliva, Gabrielle SAN MARCO (FN)
  • André BIDAUD – Anne-Marie DEFAY (DVD)

 

Huriel

  • Pascal COURTY – Valérie PEREGRIN (FN)
  • Eric BOCHEF – Marie CARRÉ (DVD)
  • Florence CLEMENT – Emmanuel TORREGROSA            (SOC)
  • Séverine FENOUILLET – Michel TABUTIN (COM)

 

Lapalisse

  • Gérard CUSSINET – Claudine LOPEZ (FN)
  • Hélène BRUNI – François SZYPULA (DVD)
  • Martine ARNAUD – Jacques DE CHABANNES (RDG)

 

Montluçon-1

  • Jean-Pierre GUERIN – Mauricette LESPIAUCQ (DVD)
  • Pascale LESCURAT – Marc MALBET (SOC)
  • Elodie BERTHEAS – Philippe DELPLANQUE (FN)
  • Corinne CHIROL – Clément MOTHET (FG)

 

Montluçon-2

  • Aurélie NAUDIN – Jonathan SERRE            (FN)
  • Geneviève DE GOUVEIA – Christian SANVOISIN (FG)
  • Jean-Pierre BOUYSSOU – Béatrice MICLET (SOC)
  • Jean DEMASSE – Laëtitia MARTIN (DVD)
  • Annie FERRY – Hubert RENAUD (DVD)

 

Montluçon-3

  • Christian CHITO – Bernadette VERGNE (DVD)
  • Pierre MOTHET – Josette SIMONET (FG)
  • Philippe GLOMOT – Sylvie SARTIRANO (DIV)
  • Elisabeth CAMUS – Franck PICARD           (FN)

 

Montluçon-4

  • Ali BENHALLA – Lauriane SORABELLA (FN)
  • Jean-Michel AUSSOURD – Joëlle GERINIER (UMP)
  • Laurence ERNAULT-CLAUWS – Jean-Michel TOMÉ (COM)
  • Bernard POZZOLI – Juliette WERTH (SOC)

 

Moulins-1

  • Alain DENIZOT – Eliane HUGUET (SOC)
  • Patrick JALLET – Nuray TAS            (FG)
  • Laurence MAILLOT – Levi MANUEL            (FN)
  • Jean-Louis LAURENT – Dominique LEGRAND (DVD)

 

Moulins-2

  • Jean LAURENT – Nicole TABUTIN (DVD)
  • Annie MALLET – Yannick MONNET            (FG)
  • Jean-Paul CHERASSE – Bouchra EL YAZALI (SOC)
  • Natacha BRUN – Henri BUACHE (FN)

 

Saint-Pourçain-sur-Sioule

  • Catherine CORTI – Bernard COULON (DVD)
  • Hélène DAVIET – Thierry GUILLAUMIN (UG)
  • Chantal CROISEL – Yves, Bernard LECRIQUE (FN)

 

Souvigny

  • Aurélie SCHABERT – Yves SIMON (DVD)
  • Jean-Paul DUFREGNE – Marie-Françoise LACARIN (COM)
  • Henriette PASTOR – Xavier, André SAINTY           (FN)

 

Vichy-1

  • Elisabeth ALBERT-CUISSET – Gabriel MAQUIN (DVD)
  • Marie-José CONTE – Jean-Pierre SIGAUD            (FN)
  • Isabelle RÉCHARD – François SKVOR (DVG)

 

Vichy-2

  • Claudine CAPDEVILA – Jean CRETIER (FN)
  • Stéphanie MOUBAMBA – Bernard SCHERRER (SOC)
  • Frédéric AGUILERA – Eveline VOITELLIER           (UMP)
  • Eliane GRIMARD – André LECA (DVG)

 

Yzeure

  • Jacques CABANNE – Josiane CHABOT (FG)
  • Gilles ALLEGRE – Elodie FOUCHER (FN)
  • Yves LENOIR – Françoise ROUAULT-DELISEE (DVD)
  • Pascale FOUCAULT – Pascal PERRIN (SOC)
Ces candidatures sont présentées sous réserves de recours éventuels.
(EXG  Binôme Extrême gauche – FG  Binôme du Front de Gauche – PG  Binôme du Parti de Gauche – COM  Binôme du Parti communiste français – SOC  Binôme du Parti Socialiste – UG  Binôme Union de la Gauche – RDG  Binôme du Parti radical de gauche – DVG    Binôme Divers gauche – VEC    Binôme d’Europe-Ecologie-Les Verts – DIV      Binôme Divers – MDM  Binôme du Modem – UC   Binôme Union du Centre – UDI  Binôme Union Démocrates et Indépendants – UMP Binôme Union pour un Mouvement Populaire – UD  Binôme Union de la Droite – DLF  Binôme Debout la France – DVD  Binôme Divers droite – FN   Binôme Front National – EXD  Binôme Extrême droite)

Départementales 2015 : les candidats dans le Puy-de-Dôme

Les 22 et 29 mars 2015, les électeurs du Puy-de-Dôme devront élire les représentants des trente-un cantons redécoupés par la réforme territoriale. Au total, ce sont soixante-deux élus qui siégeront au sein de ce qu’on appellera dès lors le « Conseil Départemental » et non plus le « Conseil Général ». Les conseillers sont élus pour six ans.

Avant la réforme, le département du Puy-de-Dôme comptait soixante-et-un cantons pour autant d’élus.

Les noms soulignés représentent les élus sortants.

Aigueperse

  • Simone DESCAILLOT – Emmanuel GOUBIER (FN)
  • Claude BOILON – Catherine CUZIN (UG)
  • Christine DUVAL – Pascal MOUCHONNIER (FG)
  • Luc CHAPUT – Chantal KATZENFORT (UD)

 Ambert

  • Valérie PRUNIER – Michel SAUVADE (UD)
  • Jean-Claude DAURAT – Michèle LAURENT (UG)
  • Mylène CHAPUIS – Jacquie DOUARRE (FG)
  • Christophe DELAYRE – Myriam FOUGERE (DVD)
  • Clémentine COULON – Fabrice ETIENNE (FN)

 Aubière

  • Laurence MIOCHE-JACQUESSON – Eric SINSARD (DVG)
  • Caroline DEMOIS-LACOSTE – Vincent SALESSE (DIV)
  • Pascal BARDIN – Marie-José SCHINCARIOL (FN)
  • Nicole LOZANO – Thierry TAILHANDIER (DVG)
  • Pierre RIOL – Eléonore SZCZEPANIAK (UD)
  • Jean-Claude BENAY – Marie-Thérèse SALLES (SOC)

 Beaumont

  • Hervé MANTELET – Christine THOMAS (DVG)
  • Jean-Paul CUZIN – Anne-Marie PICARD (UD)
  • Josiane BESSET – Alain BROCHET (DVG)
  • Eric EGLI – Dominique MOLLE (UG)
  • Virginie BOUYOU – Ludovic TIRADON (FN)

 Billom

  • Martine MALTERRE-PUYFOULHOUX – M. François RUDEL (UG)
  • Jocelyne GLACE LE GARS – M. Jacky GRAND (FG)
  • Christophe CARILLO – Mme Sarah RECLUS (DVD)
  • Sandrine BAUDONNAT-GAILLARD – M. Bertrand DUBIEN (DVD)
  • Jean-Christian COURCHINOUX – Mme Nathalie SESSA (UD)
  • Pierre GUILLON – Mme Sandrine RAMALHA (DVG)
  • Maryse BOYER – M. Gilles FERRIERE (FN)

Brassac-les-Mines

  • Patricia GOUTAY – Dominique MOREL (EXD)
  • May-Lin CAZALOT – Lilian EMELIN (FN)
  • Pascale BRUN – Yves-Serge CROZE  (UD)
  • Nicole ESBELIN – Bernard SAUVADE (UG)
  • Graziella BRUNETTI – Christian VIALLET (FG)

Cébazat

  • Gérard CHABRIDON – Michelle FAYE (FG)
  • Corinne ACHERIAUX – Philippe DELIGNE (UG)
  • Isabelle FREYCENET – Louis GRANDJEAN (FN)
  • Colette BETHUNE – Flavien NEUVY (UD)

Chamalières

  • Michelle CLEMENT – Pierre-Gabriel GONZALEZ (DVD)
  • Marie-Anne BASSET – Jean PONSONNAILLE (UD)
  • Gérard AMBLARD – Céline BOULEGUE (DVD)
  • Jean-Michel BERNARDON – Magalie BOURDIER (VEC)
  • Helene RIBEAUDEAU – Clément VOLDOIRE (UG)
  • Jean-Louis AUPOIS – Martine MEUNIER-MICHOT (FN)

Châtel-Guyon

  • Lidia LEBAS – Francis VERGNE (FG)
  • Line COTTON – Laurent LELION (FN)
  • Lionel CHAUVIN – Anne-Marie MALTRAIT (UD)
  • Mohand HAMOUMOU – Anne-Marie REGNOUX (DVG)
  • François CHEVILLE – Danièle PRIVAT (SOC)

Clermont-Ferrand-1

  • Fabienne MONTEL – Stanislas RENIE (UD)
  • Mme Anne FAUROT – Steven SEKSEK (FN)
  • Mme Valérie BERNARD – Alexandre POURCHON (UG)
  • Mme Emilie GENEIX – Alain LAFFONT (FG)
  • Samir EL BAKKALI – Chantal LIMOUSY (DIV)

Clermont-Ferrand-2

  • Djamel IBRAHIM-OUALI – Mireille LACOMBE (DVG)
  • Louis COUSTES – Delphine PERRY (UD)
  • Claude BARRIERE – Daniel ROCHE (FN)
  • Patricia GUILHOT – Alexandre RUPNIK (DVG)
  • Laetitia NICKEL – David VERNEYRE (DIV)
  • Gérald COURTADON – Manuela FERREIRA DE SOUSA (SOC)

Clermont-Ferrand-3

  • Pierre DANEL – Sylvie MAISONNET (UG)
  • Julien BONY – Cécile LAPORTE (UD)
  • Michèle ALDON – Jean-Baptiste PEGEON (DVG)
  • Edith-Marie CHOMETTE – Gérard HENDRICKX (FN)
  • Fanida BENTAHER – Alexis BLONDEAU (DIV)

Clermont-Ferrand-4

  • Magali GALLAIS – Lionel ROUCAN (DVG)
  • Damien BALDY – Dominique BRIAT (UG)
  • Joelle RAYNAUD – Antoine ROCHE (FN)
  • Jean-Pierre BRENAS – Blandine VINAGRE-ROCCA (UD)

Clermont-Ferrand-5

  • Jean-Yves GOUTTEBEL – Elise SERIN (UG)
  • Géraldine BASTIEN – Patrice DETEIX (UD)
  • Graziella MONTEIL – Clément ORAMBOT (DVG)
  • Ernestine BERNA – André SALGUEIRO (FN)

Clermont-Ferrand-6

  • Nadine DEAT – Patrick RAYNAUD (UG)
  • Gigi ANGLARD – Philippe GORCE (DIV)
  • Christiane JALICON – Pierre VAISSE (UD)
  • Jean-Christophe CERVANTES – Nicole PRIEUX (FG)

Cournon-d’Auvergne

  • Valentin CHABRIER – Mina PERRIN (FG)
  • Maria ANDRIEUX – Thomas DE CARVALHO (FN)
  • Bertrand PASCIUTO – Monique POUILLE (UG)
  • Jacqueline BOLIS – Benoit SANCHEZ (UD)

Gerzat

  • Michel PASCARELLA – Marie-Thérèse RAMONAT (FG)
  • Carine DEPINAY – Pierre MONTAGNON (UD)
  • Serge PICHOT – Emilie VALLEE (UG)
  • Eric GUENERON – Laurence PRO (FN)

Issoire

  • Daniel DELARBRE – Florence VERDIER-MARTIN (DVG)
  • François BLANC – Hélène PELLETIER (VEC)
  • Bertrand BARRAUD – Jocelyne BOUQUET (UD)
  • Véronique COLAS-FIORINI – Joel MALLET (SOC)
  • Georges BERNIGAUD – Marie-Françoise VILCOQ (FN)

Lezoux

  • Florent MONEYRON – Monique ROUGIER (UG)
  • Sébastien AGEE – Anne-Marie CHAVELET (FN)
  • Marie-France MARMY – Daniel PEYNON (UD)

Maringues

  • Sandra DEZORME – Jérôme JAYET (FN)
  • Bénédicte BOURCIER – Philippe LEJCZYK (UD)
  • Caroline DALET – Eric GOLD (UG)

Les Martres-de-Veyre

  • Claude GRAULIERE – Odile MICHAUX (UD)
  • Aude CHABANOL – David MOLLET (FN)
  • Pascal PIGOT – Bernadette TROQUET (UG)
  • Elisabeth COLLANGE-POTRON – Grégory VOLLE (VEC)

Les Monts du Livradois

  • Yves FOURNET-FAYARD – Isabelle RAVALOMANDA (DVG)
  • Jean-Luc COUPATDominique GIRON (UG)
  • Marie-Claire BLANQUE – André IMBERDIS (UD)
  • Ghislaine DUBIEN – Eric DUBOURGNOUX (FG)
  • Jean-Marc BOYER – Danielle CASASOPRANA (FN)

Orcines

  • Bernard DUBRIONT – Géraldine FERRY (FN)
  • Martine BONY – Jean-Marc BOYER (UD)
  • Jean-François CARRIOT – Pierrette VIEL (UG)

Pont-du-Château

  • Denise CHALARD-GOUTAIN – Alain VAZEILLE (UD)
  • Michel BOUCHET – Marie-Joëlle DUMONT (FG)
  • Jeanne BALEY – Gilles BEAULIEU (FN)
  • Dominique CHALARD – Jean-Claude PERDREAU (EXD)
  • Gérard BETENFELD – Nathalie CARDONA (UG)

Riom

  • Boris BOUCHET – José DUBREUIL (FG)
  • Guy BORDET – Nathalie NAEGELEN (FN)
  • Stéphanie FLORI-DUTOUR – Jean-Philippe PERRET (UD)
  • Dominique BOSSE – Stéphane FRIAUD (UG)

Saint-Eloy-les-Mines

  • Jérôme GAUMET – Mme Anna MANSAT (UD)
  • Pierrette DAFFIX-RAYLaurent DUMAS (UG)
  • Patrick KALICIAK – Corinne NEVEUX (FN)
  • Jacqueline DUBOISSET – Serge LAFORET (FG)

Saint-Georges-de-Mons

  • André LANGUILLE – Marie-Dominique MAEDER-COSSON (UD)
  • Gregory BONNET – Clémentine RAINEAU (DVG)
  • Jacqueline MAZERON – Jean-Paul POUZADOUX (UG)
  • Nicole EYBALIN – Gérard THEVAND (FN)

Saint-Ours

  • Audrey MANUBY – Lionel MULLER (UD)
  • Martine BARRIER – Laurent BATTUT (UG)
  • Juan-José JARAMILLO HOLGUIN – Annick ROUCHON (FN)

Le Sancy

  • Ginette RAYNAUD – Christophe SERRE (UD)
  • Elisabeth CROZET – Lionel GAY (UG)
  • Sylwia POWARUNAS-DUVALLET – Eric VILCOQ (FN)

Thiers

  • Erik FAUROT – Brigitte PITAULT (FN)
  • Tahar BOUANANE – Aline LEBREF (DVG)
  • Francis ROUX – Viviane VALLAS (UD)
  • Olivier CHAMBONAnnie CHEVALDONNE (UG)

Vic-le-Comte

  • Pierre LECHOPIER – Eléonor PERISE (FG)
  • Antoine DESFORGES – Jeanne ESPINASSE (UG)
  • Jocelyne AHOND – René FAUROT (FN)
  • Hamed GASSED – Aurélie VAUDABLE (DVG)
  • Valérie COUDUN – Laurent PRADIER (UD)
Ces candidatures sont présentées sous réserves de recours éventuels.
(EXG  Binôme Extrême gauche – FG  Binôme du Front de Gauche – PG  Binôme du Parti de Gauche – COM  Binôme du Parti communiste français – SOC  Binôme du Parti Socialiste – UG  Binôme Union de la Gauche – RDG  Binôme du Parti radical de gauche – DVG    Binôme Divers gauche – VEC    Binôme d’Europe-Ecologie-Les Verts – DIV      Binôme Divers – MDM  Binôme du Modem – UC   Binôme Union du Centre – UDI  Binôme Union Démocrates et Indépendants – UMP Binôme Union pour un Mouvement Populaire – UD  Binôme Union de la Droite – DLF  Binôme Debout la France – DVD  Binôme Divers droite – FN   Binôme Front National – EXD  Binôme Extrême droite)

16 fév

Pour Brice Hortefeux, la politique menée par le PS « fait monter le Front national »

Le Parti socialiste est « largement responsable de la montée » du Front national, ont affirmé l’ancien ministre Brice Hortefeux et la porte-parole de l’UMP Isabelle Le Callennec, lundi 16 février lors du point de presse hebdomadaire du parti à Paris.

Interrogé sur un sondage TNS Sofres selon lequel 43% des sympathisants UMP sont favorables à un « accord électoral national » entre leur parti et le FN pour les départementales et régionales de 2015, Brice Hortefeux a répliqué : « Il y a une réalité incontournable. La politique menée par le Parti socialiste conduit au désastre », « fait monter le Front national et le Front national, ça fait gagner la gauche ».

« C’est donc entre eux et nous, on n’est pas pour le entre eux », a affirmé le député européen et conseiller politique du président de l’UMP Nicolas Sarkozy, ajoutant que les socialistes avaient « passé un accord quasi-officiel pour faire élire Marion Maréchal-Le Pen dans le Vaucluse » et que « 40% des électeurs socialistes dans l’Oise avaient voté pour le Front national ». « Notre devoir est bien sûr d’être présent sur les sujets régaliens – sécurité, justice, immigration – en étant clairement à l’offensive. Il n’y a aucun terrain que l’on doit abandonner à qui que ce soit », a-t-il martelé.

Si des élus UMP faisaient alliance avec le FN, seraient-ils exclus du parti ?

« Cela a été dit et répété, je le confirme », a répondu Brice Hortefeux. « Nos candidats savent très bien qui sont nos adversaires, très clairement identifiés à gauche, et également le FN », dont les propositions en matière économique et sociale sont « complètement folles », a renchéri Isabelle Le Callennec.

« Nos candidats savent très bien où frapper et où argumenter pour dire que l’UMP et le FN, ce n’est pas la même chose, ce n’est pas la même histoire, pas les mêmes valeurs, pas les mêmes solutions aux problèmes des Français. Par contre, l’UMP parle à tous », a-t-elle ajouté, signifiant que son parti s’adressait également aux électeurs du FN.

Selon elle aussi, « c’est bien le PS qui est aujourd’hui largement aujourd’hui responsable de la montée du FN. On ne le dira pas assez. Mais on continuera à dire qu’en étant dans le déni de certaines réalités, en continuant à n’avoir aucun résultat probant, notamment dans la lutte contre le chômage, en continuant à abandonner des territoires entiers dans notre pays, la faute, elle est chez eux ».

Source : AFP

 

10 fév

Lagarde : « Il y aura une liste UDI qui sera proposée aux électeurs de Rhône-Alpes-Auvergne »

Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI (crédit photo : AFP PHOTO/BERTRAND GUAY)

Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI (crédit photo : AFP PHOTO/BERTRAND GUAY)

Le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, a confirmé mardi matin qu’une liste UDI serait bien présente au premier tour des élections régionales en décembre prochain en Rhône-Alpes-Auvergne. Le parti centriste avait prévenu qu’une investiture de Laurent Wauquiez comme tête de liste par l’UMP compliquerait fortement la relation entre les deux formations en vue d’une union. « Laurent Wauquiez a, depuis quelques années, droitisé de façon extrême son discours et ses propositions » a-t-il expliqué sur Sud Radio.

Laurent Wauquiez a, depuis quelques années, droitisé de façon extrême son discours et ses propositions.

Entre deux lignes politiques « clairement différentes« , Jean-Christophe Lagarde avait fait son choix : « J‘avais prévenu Nicolas Sarkozy que si Michel Barnier était candidat, c’était une ligne politique à laquelle nous pouvions participer« . La menace devrait donc être mise à exécution et « il y aura une liste UDI qui sera proposée aux électeurs de Rhône-Alpes et de l’Auvergne qui ont bien besoin d’autre chose qu’un discours d’enfermement » a déclaré le président de l’Union des Démocrates et Indépendants.

02 fév

Wauquiez refuse d’appeler à voter socialiste et voterait « blanc » dans le Doubs

Le secrétaire général de l’UMP, Laurent Wauquiez, a annoncé lundi qu’il refusait d’appeler à voter pour le candidat PS face au FN dans la législative partielle du Doubs, précisant qu’à titre personnel, il voterait « blanc ». « Mes idées ne sont pas celles du Parti socialiste donc je n’appelle pas à voter socialiste (…) Je ne partage pas les idées du Front national donc je ne vote pas pour le FN (…) Je voterais blanc si je devais voter », a-t-il déclaré.

« Il y aura une décision commune, celle du bureau politique » de l’UMP mardi. « Ce sera une décision d’un collectif et ce qu’on aura décidé ensemble devra être respecté par chacun », a ajouté le numéro trois du parti en direction de la numéro deux, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui a indiqué qu’à titre personnel, elle voterait PS. « C’est cet état d’esprit que Nicolas Sarkozy veille à réinstaurer depuis deux mois » à la tête de l’UMP, a-t-il insisté.

Laurent Wauquiez « ne peut pas appeler à voter pour la gauche »

D’abord parce qu’il « n’aime pas ces combines de partis sur le dos des électeurs, ni ces alliances partisanes contre-nature ». C’est aussi pour lui « une question de cohérence » : « On ne peut pas dénoncer la politique du chômage, le matraquage des classes moyennes et l’assistanat et le lendemain appeler à voter pour la gauche », car « ça aboutit à une confusion dans les têtes ». Enfin, pour le député de Haute-Loire, « le Front républicain, c’est précisément cette coalition droite-gauche qui donne le sentiment qu’au fond l’UMP et le PS, c’est pareil ». « La droite et le centre ne doivent pas être une pâle copie de la gauche ».

« Evidemment, cette élection », qui a vu l’élimination du candidat UMP, « est une leçon qu’on doit entendre ». « On ne peut pas se contenter d’attendre l’échec de la gauche. Ceux qui pensent que la droite et le centre gagneront sans rien dire, sans rien proposer, sans rien penser, en pariant juste sur l’explosion du gouvernement, se trompent », a ajouté Laurent Wauquiez.

Source : AFP

 

29 jan

Régionales 2015 : Michel Barnier appelle à l’union de la droite après un sondage Ifop/Le Progrès

AFP PHOTO GEORGES GOBET

AFP PHOTO GEORGES GOBET

A plus de 10 mois des élections régionales, le quotidien Le Progrès publie ce jeudi un sondage Ifop mené auprès d’un échantillon de 1008 personnes représentatif de la population des régions Rhône-Alpes et Auvergne âgée de 18 ans et plus. Les résultats de cette enquête montrent que les intentions de vote au 1er tour se portent majoritairement sur une liste d’union UMP-UDI (30%) et une liste Front national (23%). Les listes PS-PRG et EELV-Parti de Gauche font jeu égal, obtenant chacune les faveurs de 17% des sondés.

Autre enseignement de ce sondage : les sympathisants de l’UMP et l’UDI sont presque aussi nombreux à soutenir Laurent Wauquiez (52%) que Michel Barnier (48%) pour conduire une liste de droite en décembre 2015.

Enfin, il apparaît que l’UMP Michel Barnier bénéficie d’une meilleure image auprès des sondés : 56% ont une assez bonne ou très bonne opinion du challenger de Laurent Wauquiez, qui recueille quant à lui 49% d’opinion favorable. L’UDI Louis Giscard d’Estaing est également crédité de 49% d’opinion favorable, devant le PS Jean-Jack Queyranne (44%) et le FN Bruno Gollnisch (19%).

Michel Barnier saisit la balle au bond

En compétition avec Laurent Wauquiez pour devenir le candidat de l’UMP, Michel Barnier a rapidement réagit à cette enquête : « Il faut l’union la plus large, dès avant le premier tour, de l’UMP, de l’UDI et du MODEM et, au delà, des acteurs de la société civile pour faire la différence », a-t-il déclaré dans un communiqué de presse. Et d’ajouter : « Je souhaite que l’UMP dont je suis l’un des militants, et son Président Nicolas Sarkozy fassent le choix de l’union et me disent s’ils me font confiance pour l’animer. »

RSS