01 Mai

8 albums de printemps : que lire, que choisir, qu’offrir ?

Les grandes inventions de l’Histoire par Zep et Stan & Vince - Glénat

Les grandes inventions de l’Histoire par Zep et Stan & Vince – Glénat

Les Vacances, Pâques, le Printemps …
Qu’importe la raison, la bd s’offre en toute saison !
Voici un florilège de récits pour tous les âges :
des inventions avec le papa de Titeuf, une autobiographie avec un ancien footballeur, la grande Histoire depuis Vercingétorix au Débarquement …
Les Chronokids ont été primés à Angoulême en 2011. Pour cet album spécial, Adèle et Marvin repartent pour une série de courtes aventures avec leur cocasse machine à remonter le temps. Le résultat est drôle. Sept courts récits, entre fiction et réalité, permettent de découvrir sept célèbres inventeurs comme Gutenberg pour l’imprimerie, les Frères Lumière pour le cinéma ou encore Alan Turing pour l’ordinateur.
Ana Ana (t3) une virée à la mer par Alexis Dormal et Dominique Roques – Dargaud
Ana Ana (t3) une virée à la mer par Alexis Dormal et Dominique Roques - Dargaud

Ana Ana (t3) une virée à la mer par Alexis Dormal et Dominique Roques – Dargaud

Elle est la jeune soeur de Pico Bogue et comme lui, elle n’a pas l’habitude d’avoir la langue dans sa poche. Ici le même tandem d’auteurs, la mère au scénario Dominique Roques et le fils Alexis Dormal au dessin, nous révèle une autre facette d’Ana Ana, avec la création de cette série d’albums destinés à un public bien plus jeune. La chipie nous ouvre les portes de son monde imaginaire, celui peuplé de peluches et autres doudous. Un régal poétique dès les premières années …
Les chevaliers de la Chouette (t1) par Ben Fiquet – Glénat

Les chevaliers de la Chouette (t1) par Ben Fiquet – Glénat

Les chevaliers de la Chouette (t1) par Ben Fiquet – Glénat
1er tome des aventures d’un apprenti chevalier. Manille, orphelin, rêve de quitter le couvent où il grandit, entouré de religieuses, pour rejoindre une confrérie. Personnage attachant et frondeur, le bambin fait l’apprentissage des règles de la chevalerie dans un univers graphique proche de celui de l’héroïc fantasy. A suivre …
« Pouvez-vous me citer un scientifique noir ?
Un explorateur noir ? 
Un philosophe noir ? 
Un pharaon noir ?
Si vous ne le savez pas, quelle que soit la couleur de votre peau, ce livre est pour vous. »
Notre histoire (t1) par Lilian Thuram, Jean-Christophe Camus et Sam Garcia – Delcourt
Avant d’être un bleu, champion du monde, Liliam Thuram a été un enfant avec des étoiles dans les yeux. Il a grandi avec ses frères et sœurs en Guadeloupe, pendant que sa mère travaillait en métropole. C’est à cette « première étoile » qu’il souhaite rendre hommage avec ce premier tome dessiné d’après son livre Mes étoiles noires : un récit sur les grands hommes qui ont inspiré son engagement. Dans la seconde partie de sa vie, Thuram est devenu le chantre de la lutte contre les préjugés et le racisme à travers sa Fondation. Cette version BD de son autobiographie peut paraître naïve ; elle prend en fait son envol avec le personnage du sage venu des légendes peules.
Notre histoire (t1) par Lilian Thuram, Jean-Christophe Camus et Sam Garcia – Delcourt

Notre histoire (t1) par Lilian Thuram, Jean-Christophe Camus et Sam Garcia – Delcourt

22 Jan

Totoro : un Miyazaki de papier

Mon Voisin Totoro par Hayao Miyazaki - p’titGlénat

Mon Voisin Totoro par Hayao Miyazaki – p’titGlénat

Mon Voisin Totoro est un des premiers films du maître japonais de l’animation. Réalisé en 1988, c’est seulement en 1999 que nous avons pu le découvrir en France en même temps que Princesse Mononoké, dessin animé qui a révélé Hayao Miyazaki en occident. Les éditions p’titGlénat ont la bonne idée de proposer une variante en livre de ce premier chef d’œuvre. Résultat : une réussite version papier.

Satsuki est au collège et sa jeune sœur Mei encore en maternelle. Leur mère est malade depuis longtemps et leur père décide de déménager à la campagne pour se rapprocher d’elle. C’est dans la forêt à coté de leur nouvelle maison que la plus jeune des deux sœurs fait la découverte de Totoro, un monstre étrange à fourrure.

A l’affiche dès aujourd’hui, Le Vent se lève est annoncé comme le film testament et l’ultime réalisé par Hayao Miyazaki. Mon Voisin Totoro ressort également sur les écrans. Deux occasions d’offrir aux plus jeunes lecteurs, cet album bien écrit pour prolonger le plaisir de lire et relire cette ode à la nature et à la tolérance.

Didier Morel

Mon Voisin Totoro par Hayao Miyazaki - p’titGlénat

Mon Voisin Totoro par Hayao Miyazaki – p’titGlénat

Mon Voisin Totoro par Hayao Miyazaki – p’titGlénat

21 Nov

Les Pépites Jeunesse : Montreuil livrent des trésors

Lastman de Balak, Michaël Sanlaville & Bastien Vivès - KSTR

Lastman de Balak, Michaël Sanlaville & Bastien Vivès – KSTR

Une semaine avant son ouverture, le Salon du Livre Jeunesse révèlent ses pépites 2013 : huit albums récompensés parmi plus 6 000 nouveautés.

Parmi les lauréats,  Lastman par Balak, Michaël Sanlaville et Bastien Vivès (KSTR) décroche la Pépite de la meilleure Bande Dessinée/Manga. Nous vous racontions l’histoire de ce trio d’auteurs hors du commun ici et  dans leur atelier parisien. Le 3ème tome de ce manfra (un manga à la française) vient de sortir et la qualité est toujours là.

La Pépite du Livre-Ovni récompense Romance, de BlexBolex (Albin Michel) et celle du Roman Ado européen distingue La double vie de Cassiel Roadnight, de Jenny Valentine (L’Ecole des loisirs). La Pépite du Livre d’art est décernée à L’art de l’ailleurs, de Hélène Gaudy (Palette).

La Pépite du Documentaire couronne Israël Palestine, une terre pour deux, de Gérard Dhôtel, illustré par Arno (Actes Sud Junior) et la Pépite de la Création numérique récompense Anne Franck au pays du manga, d’Alain Lewkowicz, Vincent Bourgeau, Samuel Pott et Marc Sainsauve (Arte).

Enfin, la Pépite de l’Adaptation cinématographique distingue Aya de Yopougon, réalisé par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie, d’après les deux premiers tome de la BD du même nom (Gallimard, coll. Bayou).

Anne Franck au pays du manga, d'Alain Lewkowicz, Vincent Bourgeau, Samuel Pott et Marc Sainsauve (Arte)

Anne Franck au pays du manga, d’Alain Lewkowicz, Vincent Bourgeau, Samuel Pott et Marc Sainsauve (Arte)

Les albums lauréats sont à découvrir du 27 novembre au 2 décembre dans la librairie du Salon. Des rendez-vous avec les artistes pour des rencontres et des séances de dédicaces y sont également programmés.

Didier Morel

14 Nov

Les Pépites du Salon du livre de jeunesse à Montreuil 2013

13_heros_bis

PÉPITE, Emile Littré nous propose la définition suivante dans son dictionnaire :

« Nom donné à des morceaux d’or natif sans gangue, quand chacun d’eux est plus grand qu’une paillette. ». Autrement dit les pépites, plus rares que les paillettes du métal précieux, attirent notre regard du fait de leur éclat qui diffère du commun.

Ainsi est la sélection finale des pépites BANDE DESSINÉE / MANGA (à partir de 10 ans) du Salon du livre de jeunesse à Montreuil 2013. Sur 31 bandes dessinées et mangas, repérés par le comité de lecture, et issus de la production de l’année, 10 ont été retenus.

Avec Eric Guillaud nous avions attiré votre attention sur certains de nos coups de cœur et plaisirs de lecture. Voici 4 chroniques à découvrir ou à relire avant le choix final le 18 novembre :

Last Man, Balak, ill. Michaël Sanlaville, Bastien Vivès, KSTR

Orignal, Max de Radiguès, Delcourt

Saveur coco, Renaud Dillies, Dargaud

Souvenirs de l’Empire de l’atome, Thierry Smolderen, ill. Alexandre Clérisse, Dargaud

 

1180_SLPJ_ANIMPROMO_vignetteLe reste de la sélection à découvrir :

Cendres, Álvaro Ortiz, traduit de l’espagnol par Alvaro Pablo, Rackham

Dans les Glaces, Simon Schwartz, traduit de l’allemand par Aurélie Marquer, Sarbacane

Iron ou La Guerre d’après, Shane-Michael Vidaurri, traduit de l’anglais (États-Unis) par Chopan, Cambourakis

Jane, le renard et moi, Fanny Britt, ill. Isabelle Arsenault, La Pastèque

Lartigues & Prévert, Benjamin Adam, La Pastèque

Les Ombres, Zabus, Hippolyte, Phébus

Le salon est prévu du 27 novembre au 2 décembre 2013. Nous vous en reparlerons.

cplj_banner_home

Voici le lien pour connaître les 7 autres pépites décernées aussi dans une semaine, notamment la très étrange pépite du LIVRE OVNI avec des trésors graphiques et à noter l’incursion chez les tout-petits de Zidrou pour une relecture de Boucle d’Or et les deux ours avec l’illustratrice Monika Hanulak dans la catégorie ALBUM Création francophone. Nous vous parlions justement de son éclectisme la semaine dernière ici.

31 Oct

Scary Godmother, une marraine effrayante pour Halloween

 

Scary Godmother par Jill Thompson - Delcourt

Scary Godmother par Jill Thompson – Delcourt

 

L’illustratrice Jill Tompson le sait bien : les enfants adorent avoir peur … et se faire peur. Affronter les monstres aide à grandir et c’est exactement ce que va faire pour sa première soirée d’Halloween Hannah Marie.

Elle est la plus jeune de la bande de kids du quartier. Son grand cousin se retrouve contraint de se coltiner celle qu’il considère comme un gros bébé. Mais dans la course aux bonbons, c’est elle qui osera faire face aux milieux des monstres, comme celui de la cave aux multiples yeux, ou le chat ahuri, ou encore le squelette dégingandé.

La grande réussite de ces histoires, c’est bien sûr la Scary Godmother, cette marraine terrifiante qui règne sur ce monde de spectres et de monstres. Une sorcière qui effraie les enfants mais dont la fillette saura se faire une alliée précieuse.

Dans ce recueil de 5 histoires publiées initialement entre 1997 et 2010, Jill Thompson révéle l’étendue de son talent graphique. Loin des modes et des tendances du moment, elle a su créer son propre univers visuel. Son travail a été récompensé par le trophée Will Eisner Award de la meilleure peintre illustratrice. Un livre à dévorer comme il se doit avec une lampe de poche sous les couvertures …

Didier Morel

Scary Godmother par Jill Thompson – Delcourt

Scary Godmother par Jill Thompson - Delcourt

Scary Godmother par Jill Thompson – Delcourt

La BO à se mettre entre les oreilles pour prolonger le plaisir de cet album :

This is Halloween re-cut par Marilyn Manson d’après L’étrange Noël de Mr Jack

24 Oct

Lire ou ne pas lire ce 35ème album d’Astérix chez les Pictes ?

Astérix chez les Pictes par Jean-Yves Ferri & Didier Conrad - Editions Albert René

Astérix chez les Pictes par Jean-Yves Ferri & Didier Conrad – Editions Albert René

Astérix chez les Pictes signe-t-il le retour d’une potion goûteuse ou une fois de trop un album vraiment plus ragoutant ?

La question se pose tant il a été difficile d’assister à la lente agonie des dix derniers albums de la collection. Depuis 1980, Albert Uderzo a œuvré en solitaire après la mort de son formidable comparse, le scénariste René Goscinny. En plus du dessin, Uderzo s’est mis à écrire, a dilué les ingrédients qui ont fait le succès de la série, puis a sombré avec Le Ciel leur est tombé sur la tête, une mixture au goût de navet, du même tonneau que la pochade des Gendarmes et les Extra-Terrestres. Albert avait livré là son combat des chefs de trop et de lui nous préférons retenir le meilleur album sur le plan graphique Astérix et Cléopâtre et le plus drôle malgré les années, le premier Astérix le Gaulois.

Evidemment, l’a priori est ici favorable quand on sait que Jean-Yves Ferri est entré en cuisine, lui, qui associé au talentueux Manu Larcenet, a signé un grand Retour à la Terre, sans oublier le chef d’œuvre d’humour de la 5ème République De Gaulle à la Plage. De nombreux pièges attendaient Ferri (4 pièges identiques déjà identifiés dans des séries tout autant codifiées comme Lucky Luke ou Blake et Mortiner). Son parti pris de reprendre un à un tous les éléments de la potion originale rassurera le lecteur le plus sourcilleux. Dès la première case nous retrouvons le village avec tous ses personnages, tels que nous les avons toujours connus; arrive ensuite un voyage à l’étranger, dans la grande tradition d’Astérix chez les Bretons, chez les Helvètes, chez les Belges … ; un couple d’amoureux à réunir Mac Oloch & Camomilla (Astérix Légionnaire Tragicomix & Falbala) ; et bien sûr tout ce qui fait le sel et l’humour de la série la plus vendue et la plus traduite : les jeux de mots ( Mac Abbeh, Mac Robiotik …), le comique de répétition («Non, je ne suis pas gros »), les caricatures (cette fois ci, jouez à retrouver Johnny Halliday et Vincent Cassel) et les anachronismes (les pictogrammes). En fait, il ne manque qu’une maxime latine et le pirate Triple-patte qui les prononce en guise de consolation quand le bateau coule. Nous pouvons suggérer aux latinophiles : A cane non magno sæpe tenetur aper.

Astérix chez les Pictes par Jean-Yves Ferri & Didier Conrad - Editions Albert René

Astérix chez les Pictes par Jean-Yves Ferri & Didier Conrad – Editions Albert René

Tout est là donc et bien là comme dans une impression de déjà vu, impression amplifiée par les dessins réalisés à la perfection par Didier Conrad (Les Innommables), un véritable moine copiste surveillé par Uderzo lui-même.

Au final, le succès annoncé de cet album en terme de vente depuis plusieurs semaines, aura bien lieu. Le lecteur de tout âge y trouvera son compte de sesterces dans cette nouvelle potion comme à l’ancienne. Mais il faudra attendre encore quelques albums pour que ce nouveau tandem d’auteurs épice ses recettes gauloises et montre que c’est aussi pour leur talent inventif qu’ils ont été choisis. Comme dirait l’autre : Cave Carmen,  soit en dans un latin de cuisine Craignez de succomber au Charme … de cette potion !

Didier Morel

Astérix chez les Pictes par Jean-Yves Ferri & Didier Conrad – Les Editions Albert René

Pour le plaisir de se replonger dans la marmite des origines l’expo avec un point d’exclamation Astérix à la BNF !

Astérix chez les Pictes par Jean-Yves Ferri & Didier Conrad – Les Editions Albert René

Astérix chez les Pictes par Jean-Yves Ferri & Didier Conrad – Les Editions Albert René

Pour le plaisir, la B.O. du film d’Alain Chabat :

Snoop Dogg & Jamel Debbouze Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre

23 Oct

Les pies de Daria Schmitt s’exposent à Paris

L'arbre aux pies de Daria Schmitt - Casterman

L’arbre aux pies de Daria Schmitt – Casterman

 

Si vous avez apprécié le talent graphique et l’univers singulier de Daria Schmitt, venez découvrir ses planches originales tirées de son Arbre aux pies publié chez Casterman, un des albums coup coeur jeunesse.

La Galerie 9éme Art accueille l’expo / vente jusqu’au 02 novembre 2013. Cette galerie est une galerie dédiée à la Bande dessinée comme son nom l’indique avec en dépôt de nombreuses planches originales très intéressantes à découvrir.

A voir également de grandes illustrations dont deux réalisées en collaboration avec François Schuiten, l’auteur de Cités Obscures.

Galerie 9éme Art – 4 rue de Crétet 
75009 Paris – 01 42 80 50 67 
métro Anvers ou Pigalle

21 Oct

De la lecture pour les vacances automnales

L’Arbre aux Pies de Daria Schmitt & Vincent Zabus – Casterman

L’Arbre aux Pies de Daria Schmitt & Vincent Zabus – Casterman

 

Voici une sélection de 7 albums BD pour picorer à tout âge et nourrir l’appétit de vos enfants pendant ces congés d’automne.

 

L’Arbre aux Pies de Daria Schmitt & Vincent Zabus – Casterman

 

Ce récit est magique et magnifique, il renoue avec les grands mythes et les rites de passage d’un âge à un autre. L’auteur Daria Schmitt a su utiliser l’exacte composition alchimique des contes (une jeune fille, une magicienne, un chasseur et des animaux) en les recombinant pour donner un nouveau souffle au merveilleux. Son histoire est celle d’une enfant, Mel, vivant avec d’autres dans un pensionnat tenu par deux vieilles femmes gardiennes de la ville basse. Le plaisir de tous au milieu de la foret : se retrouver sous l’Arbre aux Pies pour écouter les légendes racontées par ces oiseaux doués de paroles comme chacun des animaux choisis comme compagnon par les enfants. Mel, comme chacun d’eux, a atteint l’âge charnière où elle devra partir pour la ville haute tenue par la magicienne Circé. Le chasseur usera et abusera de sa force pour venir les chercher. Entre l’univers des films de Hayao Miyazaki et des histoires des frères Grimm, Daria Schmitt tisse un récit riche en couleurs et faux-semblants. « Un conte dissonant » comme elle le définit,  à lire et à comprendre à différents âges.

Saveur Coco par Dillies - Dargaud

Saveur Coco par Dillies – Dargaud

 

Saveur Coco par Dillies – Dargaud

 

Quoi de plus absurde qu’une cigogne coiffée d’un sombrero, qui fume la pipe et joue de la cithare, et un renard candide qui prétend entendre la mer dans une noix de coco ? Nous ne sommes pas dans une reprise de la fable de la Fontaine, Le Renard et la Cigogne, mais plutôt dans un doux délire d’un curieux couple en quête d’eau dans un désert peuplé la nuit de poissons lunaires volants.

Renaud Dillies (Bulles et Nacelles, Abélard 2 albums sélectionnés aux Eisner Awards 2012 & 2013) a un réel talent de conteur, il emprunte au Mexique l’art des enluminures pour nous servir un récit initiatique sur le sens de la vie. Une saveur sucrée qui laisse longtemps un sourire de plaisir sur le coin des lèvres …

 

Oksa Pollock par Eric Corbeyran, Nauriel, Anne Plichota & Cendrine Wolf – XO éditions 12bis

Oksa Pollock par Eric Corbeyran, Nauriel, Anne Plichota & Cendrine Wolf – XO éditions 12bis

 

Oksa Pollock par Eric Corbeyran, Nauriel, Anne Plichota & Cendrine Wolf – XO éditions 12bis

Cette série de romans made in France est un succès traduits dans 27 pays avec 300 000 exemplaires vendus. Le 6ème tome des aventures d’Oksa Pollock est attendu pour novembre. Avant l’adaptation au cinéma, voici donc la version en bande dessinée pour les ados déjà fans ou ceux qui souhaitent découvrir celle qui est souvent présentée comme une Harry Potter au féminin.

Grande gageure que l’adaptation d’un roman jeunesse et ce n’est pas un hasard si ce travail a été confié à Eric Corbeyran, le prolixe scénariste qui a gagné la confiance des 2 auteures delà série : Anne Plichota & Cendrine Wolf. Ce duo a démarré l’aventure en publiant à compte d’auteurs et l’a poursuivi grâce à la pression de leurs jeunes lecteurs, chez un poids lourds de l’édition XO.

Dans un premier temps, le choix graphique de Nauriel nous surprend et nous livre là un dessin classique à l’image de la sage jeune fille du lycée français de Londres. Dans l’esprit de ses précédents albums (Nanami), son dessin dans la tradition franco-belge pourrait bien évoluer vers le manga quand la série basculera dans le fantastique. Car fantastique il y a dans l’univers de cette adolescente ancrée dans la réalité de notre époque, quand elle découvre ses pouvoirs (télékinésie, pyrokinésie …). Oksa Pollock  est l’inespérée pour sa famille et serait la future reine d’une civilisation  dans un univers parallèle à notre monde.

Un album à conseiller dès 12 ans et à lire en prélude des romans dont le tome 1 est sorti en poche l’an dernier.

 

Game Over t10 Watergate par Midam, Thitaum, Adam, Julien Mariolle & Philippe Auger – Madfabrik

Connu et reconnu, Midam arrive toujours à nous surprendre et nous faire rire avec son Petit Barbare, avatar numérique de son célèbre personnage Kid Paddle. Une page, un gag le principe est connu. Ici la difficulté se corse car depuis 10 albums, tout est construit sans parole ou presque, juste une onomatopée ou un panneau indicateur. C’est ce type de talent que Midam recherche quand il fait appel à ses lecteurs via son site pour trouver des idées et des auteurs. Espérons tout de même qu’une gagwoman réussira à se glisser dans ce quintet d’auteurs masculins (Midam, Thitaume, Adam, Julien Mariolle et Philippe Auger) de quoi présenter d’autres facettes un peu moins stupide de cette princesse échevelée qui accompagne ce barbare.

A découvrir dès que l’on sait tourner des pages en attendant le prochain album à paraitre en novembre prochain Yes I can

 

Stars of the Stars par Joann Sfar et Pénélope Bagieu – Gallimard

Stars of the Stars par Joann Sfar et Pénélope Bagieu – Gallimard

 

Stars of the Stars par Joann Sfar et Pénélope Bagieu – Gallimard

 

L’attente était forte quand l’homme aux cent albums rejoint une des plus mordantes bloggeuses publiées en BD (Ma Vie est tout à fait Fascinante, Joséphine, la Page Blanche). L’album est dans toutes les vitrines des bonnes librairies.

Peut être est ce la limite du polymorphisme de Joann Sfar et de sa boulimie : peut il s’adapter à tous les univers après entre autres ceux de Lewis Trondheim, Christophe Blain et Clément Oubrerie et assurer une qualité qui a fait son succès (le Chat du Rabbin, Petit Vampire …) avec tant de projets menés de front (roman, films, chroniques radio …) Le pitch selon Sfar : les Stars of the Stars sont 7 danseuses venues du monde entier. Convoquées à New York, elles se retrouvent propulsées dans l’espace après la destruction de la terre. Cette série « célèbre la rencontre de Fame et de Star Strek », comme en son temps « la série Donjon était la rencontre de Conan le Barbare et le Muppet Show ». Alors pour les fans de Sfar ou de Bagieu, ou comme moi des deux, le pari pourrait être de se dire que ce tome est celui de l’exposition et de la mise en place des personnages, et que tout ce délire va prendre forme et de la force dans les suivants. A suivre …

Stars of the Stars par Joann Sfar et Pénélope Bagieu – Gallimard

Stars of the Stars par Joann Sfar et Pénélope Bagieu – Gallimard

 

 

JADE T1[BD].indd.pdfJade par Ulysse Malassagne – Glénat

 

Issu de la célèbre école de Gobelins, Ulysse Malassagne est un jeune auteur de 24 ans prometteur. Sa fascination pour le Tibet (à ne pas rater les pages de contexte historique en fin d’ouvrage) est réelle. Sa maitrise de la construction narrative et graphique est stupéfiante. Dès la première case, il nous plonge dans l’action quitte à être un peu perdu ou avoir le sentiment d’avoir raté le précédent épisode. De cette rencontre entre un jeune anglais baroudeur en quête d’une légende transmise par son père (Jade) et d’un tibétain défenseur de la non-violence face à l’occupant chinois, né une formidable aventure humaine. Le jeune lecteur nourri de film d’animation ne sera pas dépaysé par cet album qui est aussi une bonne occasion de découvrir l’histoire du Tibet.

 

Jade par Ulysse Malassagne – Glénat

Jade par Ulysse Malassagne – Glénat

 

Les Nombrils t6 - un été trop mortel de Dubuc et Delaf – Dupuis

Les Nombrils t6 – un été trop mortel de Dubuc et Delaf – Dupuis

 

Les Nombrils t6 – un été trop mortel de Dubuc et Delaf – Dupuis

 

Elles sont trois et le monde depuis 6 albums tourne autour de leurs nombrils. Égocentrées ces trois donzelles ? C’est toujours vrai pour Jenny (la bombe naïve) et Vicky (la seconde bombe manipulatrice) et mais leur faire valoir habituel Karine (la bonne poire) a choisi de prendre de la distance en convolant avec un drôle de zig : Albin un musicien albinos.

Depuis 10 ans, les auteurs québécois gardent le cap sur les déboires de l’adolescence avec intelligence, sensibilité et pertinence en slalomant entre les clichés sur les rapports filles garçons. Ce nouvel album boucle l’intrigue commencée au tome 5 en empruntant un nouveau genre le polar. Commencée au rythme d’un gag par planche et publié au fil de l’eau, tout en gardant ce principe, petit à petit la série Les Nombrils s’est structurée pour faire évoluer ces personnages au-delà de leur apparente superficialité.

Didier Morel 

 

En Bonus pour lecteurs très avertis des albums à la frontière enfant adulte :

 

Metalfer par Stan – Dargaud

Metalfer par Stan & Vince – Dargaud

 

Metalfer par Stan & Vince – Dargaud

 

Attention cet album est aussi violent que Sa Majesté des Mouches l’était en son temps quand William Golding décrivait dans son roman la dérive d’un groupe d’adolescents livrés à eux même. Ici les adultes sont toujours présents mais ils sont au choix : cupides, avides ou stupides. Face à eux, les enfants prennent le pouvoir grâce à un jouet le Metalfer, mais est ce réellement encore un jouet quand le cadeau de Noël que tous s’arrachent est un robot exosquelette qui démultiplie la puissance de celui qui se glisse à l’intérieur.

Retour aux origines pour le duo d’auteurs des Chronokids, Stan et Vince. En 1989, ils publient chez l’éditeur américain de comics Dark Horse, une première version de 24 pages en noir & blanc. Jubilatoire et libératoire, rien n’est épargné aux victimes de Metalfer, à lire pour le plaisir de la transgression.

Metalfer par Stan & Vince – Dargaud

Metalfer par Stan & Vince – Dargaud

 

 

Mad in China par Pascal Magnat – Glénat

Mad in China par Pascal Magnat – Glénat

 

Mad in China par Pascal Magnat – Glénat

 

« Hassan Cehef c’est possible » nous affirmait le petit épicier arabe, parodié par les Nuls à la fin des années 80. Avec ce boutiquier chinois c’est plutôt : « Cà c’est un très bon choix ! »

La mention Mad in China a perdu sa voyelle car dans son échoppe, chaque objet a un pouvoir que son acheteur va découvrir à son insu. Autant d’objets, autant d’histoires courtes développées avec un talent graphique qui oscille entre François Boucq période les Aventures de Jérôme Moucherot et Moebius pour les paysages. Que du meilleur donc pour ce premier album mordant d’un illustrateur à découvrir : Pascal Magnat.

Mad in China par Pascal Magnat – Glénat

Mad in China par Pascal Magnat – Glénat

 

Didier Morel

28 Juil

Les essentielles de l’été #3/3

Troisième et dernière partie des Essentielles de la saison estivale. Plongez dans cette sélection de quatre albums pour les plus jeunes … Visitez également la sélection des 20 indispensables, par l’ACBD, l’Association de Critiques et journalistes de Bandes Dessinées … « C’est l’été, lisez des BD ! »

 

Orignal par Max de Radiguès – Shampoing

 

ORIGNAL par Max de Radiguès – Shampoing

En ces temps de canicule qui fait transpirer l’Europe, un vent frais souffle depuis une petite ville d’Amérique du Nord. Orignal, c’est le titre de roman graphique ; c’est aussi le nom d’un animal superbe, une sorte d’élan qui vit au Canada et ponctue ce récit peu commun.

Joe est un adolescent qui, comme tous ceux de son âge, se rend à l’école. Mais lui est tous les jours en retard. Il prend des chemins buissonniers à travers la forêt enneigée. Sa façon à lui d’éviter son tortionnaire, un garçon de sa classe qui le rackette et le martyrise jusqu’à l’extrême. Il y a ceux qui ferment les yeux (les copains, les infirmières), ceux qui devinent (le professeur) et ceux qui s’interrogent ( les parents). Tous seront toutefois impuissants à l’aider.

OrignalL par Max de Radiguès – Shampoing

Par petites touches et avec peu de dialogues, l’auteur fait évoluer son récit hors des sentiers battus. A l’image de son héros, il est un fin observateur de la nature et des beautés qu’elle recèle. Le trait est limpide, dans un noir et blanc simplifié, pour toucher droit au but le lecteur. Le thème abordé est fort et jusqu’à la chute finale traité sans manichéisme. Max de Radiguès (Frangins, 520 Km) est sans conteste un auteur à découvrir – et à suivre pour ceux qui ne le connaissent pas encore.

Laisser un commentaire …

La BO à se mettre entre les oreilles pour prolonger le plaisir de cette BD :

Take me somewhere Nice Mogwaï

Le point de vue le presse spécialisée : PlanéteBD CoinBD

 

 

 

 

Beauté (3tomes) par Kerascoët & Hubert – Dupuis

Dès qu’elle apparaît, les hommes, qu’ils soient roi ou simple manant, sont aimantés. Par la force d’un puissant charme, la jeune fille, que tout son village avait coutume d’appeler Morue – en raison de l’odeur de poisson qui lui colle à la peau – est devenue la Reine Beauté. Physiquement elle n’a pas changé, son visage manque toujours de grâce; mais c’est la perception que chacun a d’elle qui s’en trouve modifiée.

 

 

C’est une magnifique fable morale que nous livre là le tandem Hubert et KerascouëtEn fait ils sont trois puisque les Kerascouët sont deux, il s’agit d’un nom de plume partagé par deux dessinateurs Marie Pommepuy et Sébastien Cosset. Après le très drôle Miss Pas Touche, ils récidivent, toujours avec humour, pour nous conter les bonnes et mauvaises fortunes de cette Reine, ivre du succès et du pouvoir qu’elle obtient avec ses nouveaux attraits.

Beauté par Kerascoët & Hubert – Dupuis

Ce conte, prévu au départ pour un public adulte, s’est assagi dans sa forme quand le magazine Spirou a souhaité le pré-publier. Mais comme le confirment les auteurs, le fond n’a pas changé et c’est toute la force de cette trilogie de jouer sur plusieurs registres, de la douceur de l’enfance à la cruauté du monde adulte. Cette richesse se retrouve dans la narration graphique, tant le talent du couple Kerascouët est grand et multiforme. Pour accentuer la beauté de leur héroïne, elle est dessinée tout en courbes, avec un trait fin et épuré, et avec de grands yeux noirs.

Beauté par Kerascoët & Hubert – Dupuis

La Reine Beauté rend fous les hommes et jalouses les femmes, mais Beauté est à lire par tous car c’est tout simplement un merveille graphique qui s’inscrit dans la grande tradition des contes jusqu’à son dénouement plus que réussi.

Laisser un commentaire …

La BO à se mettre entre les oreilles pour prolonger le plaisir de cette BD :

Lover Undercover – Melody Gardot

Le point de vue le presse spécialisée : Télérama (avec une très bonne itw des auteurs) ActuaBD

 

Jérôme K. Jérôme Bloche (t23) par Dodier – Dupuis

 

Jérôme K. Jérôme Bloche – Post Mortem t23 par Dodier – Dupuis

Cela fait déjà bientôt 30 ans que ce drôle de détective existe. Il agit dans nos mémoire comme une madeleine de l’enfance. Jérome K. Jérome Bloche est une sorte d’éternel adolescent qui se déplace dans Paris en vélo solex et qui mène des enquêtes de proximité. Cet album nous relate sa 23ème enquête. Cette fois-ci, il a affaire à un maitre chanteur qui demande à être payé en chèque ! Le secret des confessions de l’église de Clignancourt, à coté du domicile du détective, est en jeu. Habillé à la façon d’un privé américain des années 40, ce jeune « Bogey », nonchalant et lunaire, surprend toujours le lecteur par la subtilité des thèmes abordés (racisme, intégrisme, parentalité …).

Jérôme K. Jérôme Bloche – Post Mortem t23 par Dodier – Dupuis

Sans à priori, et sans porter de jugement sur ses clients, comme sur ceux qu’il finit toujours par arrêter, ce personnage est à l’image de son auteur Dodier : un héros très discret qui mérite sa place, après tant d’années, au Panthéon du 9ème art.

Laisser un commentaire …

La BO à se mettre entre les oreilles pour prolonger le plaisir de cette BD :

As Time goes by – Dooley Wilson

Le point de vue le presse spécialisée : Les petits Bouquins Scénario

 

 

Les Ados Laura & Ludo (l’intégrale) par Florence Cestac – Dargaud

Ces ados, ce sont les nôtres, les vôtres, celui ou celle que tout un chacun a un jour été. Des adolescents, Françoise Dolto disait qu’ils sont « comme le homard pendant la mue, sans carapace, confronté à tous les dangers et à la nécessité d’en «suinter» une autre. Vulnérable à toute sortes de sollicitations, l’adolescent(e) tend alors parfois à compenser son manque de défense par des changements d’attitudes soudains et variés, des comportements excessifs, voire déviants. »

Cette intégrale de la grande Florence Cestac (elle nous a réjoui récemment avec sa soixantaine héroïque dans son Démon du Soir), reprend les planches publiées toutes les semaines depuis 2002 dans Le Monde des Ados. Rassemblées en un unique album, cela devient une sorte de mode d’emploi pour les ados et leurs parents, un manuel de survie dans ce qui peut devenir un ouragan familial, laissant peu de monde intact.

Les Ados Laura & Ludo (l’intégrale) par Florence Cestac – Dargaud

Cette BD de Cestac veut fêter la force de vie des adolescents, comme Dolto en son temps, lorsqu’ elle s’adressait directement à eux plutôt que de parler sur eux. Elle croyait en leur capacité à inventer l’avenir, car, disait elle : «la société changera sous la pression des jeunes ».

Laisser un commentaire …

La BO à se mettre entre les oreilles pour prolonger le plaisir de cette BD :

So Much Trouble – Izia

Le point de vue le presse spécialisée : BDgest Le Parisien

06 Mai

Spécial Jeunesse #3

Jeangot, Renard Manouche par Joann Sfar & Clément Oubrerie - Gallimard

Jeangot, Renard Manouche par Joann Sfar & Clément Oubrerie – Gallimard

Le Jeangot guitariste du titre c’est Django Reinhardt, l’inventeur du Swing de Paris, l’artiste de génie qui a donné à la capitale sa bande-son idéale. Qui mieux pour lui rendre un hommage truculent en 3 volumes que Joann Sfar ? L’auteur du Chat du Rabin sait aussi le mieux rendre la substantifique moëlle d’une biographie, en toute liberté, sans hagiographie ni fidélité historique à la lettre (Gainsbourg, Chagall, Pascin ..). Le malicieux dit être parti de la pochette du premier 78 tours enregistré, celle où le nom du musicien a été transformé en « Jiango Renard, Banjoiste ! » Le style réinventé de Clément Oubrerie (Pablo, Aya de Yopougon) permet de récréer le Paris de l’entre-deux-guerres. Sous ses crayons, ce goupil de Jeangot prend vie, entouré de tout un bestiaire digne du célèbre fabliaux du moyen-âge, le Roman de Renart. Une vie de manouche riche en péripéties et facéties, à suivre dès 13 ans. Une magnifique initiation au jazz dont les notes surgissent des pages au fil des cases et des bulles.

Jeangot, Renard Manouche par Joann Sfar & Clément Oubrerie - Gallimard

La BO à se mettre entre les oreilles pour prolonger le plaisir :

Les Yeux Noirs – Django Reinhardt

Le point de vue de la presse spécialisée : Bulles & Onomatopées Bodoï

Lou ! (t6) par Julien Neel - Glénat

Lou ! L’Age de Cristal (t6) par Julien Neel – Glénat

« Tout change, tout reste pareil » … est-il dit pour ce nouvel épisode des aventures de la jeune Lou. Cette héroïne est une des rares dans le monde du 9ème art à avoir la particularité de grandir à chaque nouvel album. Nous la retrouvons cette fois-ci dans l’année de ses 16 ans, deux années se sont écoulées depuis le précédent album. La série, multiprimée pour ses qualités, dont le Prix Jeunesse du Festival d’Angoulême en 2005 et 2010, rassemble des dizaines de milliers de fans ((400 000 exemplaires du tome 1 ont été vendus), des filles surtout, mais aussi des garçons, qui évoluent avec Lou depuis près de 10 ans (1,6 million d’albums de la série au total).

Qu’est ce que devenir adulte ? Quelles peurs et angoisses cela suscite-t-il ? Tel est le thème de cet opus. L’auteur Julien Neel, fait le choix de dérouter totalement ses lecteurs habituels et peut-être d’en séduire de nouveaux. Une sensation ouateuse, un flottement incertain, ainsi est décrite l’entrée dans la vie adulte du personnage, à l’image du décor étrange de cristaux roses qui envahissent de façon anarchique la ville. Cela peut être aussi vu comme un hommage appuyé à L’écume des Jours de Boris Vian, tout comme l’incursion du fantastique dans le réel présent dans l’oeuvre du romancier japonais Haruki Murakami (Kafka sur le rivage, 1Q84), deux auteurs de chevet pour Julien Neel.

Ne manquez pas la séquence très réussie graphiquement de la boîte de nuit, pendant laquelle la mise en couleurs alternées respecte la rythmique à 4 temps de la musique électro. Gageons que cette histoire prendra tout son relief et son sens avec les tomes suivants. Patience donc ! L’auteur a d’ores et déjà annoncé qu’il y aurait 8 albums au total et qu’il sait où il va (« Je sais déjà ce qu’il y aura dans les deux dernières pages du tome 8. »), même si le chemin pour y parvenir reste à inventer pour lui.

Lou ! (t6) par Julien Neel - Glénat

La BO à se mettre entre les oreilles pour prolonger le plaisir :

Devil or Angel – Lou Doillon

Le point de vue de la presse spécialisée : Du9 PlanéteBD

Spirou et Fantasio - Les Pirates du Silence - A.Franquin - Marsu Productions

Spirou et Fantasio : Les Pirates du Silence (t10) de Franquin & Maurice Rosy – Marsu Productions

Pépite mal connue, cet album est à découvrir par tous les amateurs de belles voitures et de courses poursuites. A l’occasion des 75 printemps de son célèbre groom, Marsu Productions, récemment repris par Dupuis, publie dans la série « Version Originale« , l’intégrale des planches de travail du génial Franquin. Du crayonné à la couleur, toute l’évolution de sa palette est là, en format XXL. Un régal pour découvrir le maître à l’oeuvre pour sublimer par son dessin la vitesse. Ce qui ne gâche rien, le véritable héros de cette aventure, c’est bien le marsupilami qui nous dévoile un talent jusque-là bien caché, une nouvelle source de gags.

A ne pas manquer pour tous ceux qui ont ont connu ces années-là, les années 50, et qui souhaitent les faire découvrir à leurs enfants et petits enfants.

Spirou et Fantasio - Les Pirates du Silence - A.Franquin - Marsu Productions

Laisser un commentaire …

La BO à se mettre entre les oreilles pour prolonger le plaisir :

Bullit – Lalo Schifrin