01 Mai

Jojo : un peu de poésie dans un monde de brutes épaisses

2WGBhhMEh814hWK8UeZLOzqkG5GqDuk5-couv-1200On aurait tendance à oublier de s’aérer l’esprit en ces temps obscures où l’horizon prend des teintes brunes foncées. Mais l’occasion nous est finalement offerte par les éditions Dupuis avec le lancement de l’intégrale Jojo de Geerts. Un rayon de soleil entre deux tours…

Et ça fait bougrement du bien ! Geerts, André de son prénom, décédé en 2010, est un des auteurs les plus poétiques du journal Spirou. Grand amateur de Franquin et Peyo, proche dans l’esprit d’un Fournier ou d’un Hislaire et Frank Pe, ses amis, Geerts réalise un de ses rêves les plus fous en rejoignant l’équipe du journal de Spirou en 1976. Mais il faudra encore attendre quelques années, sept, pour qu’apparaisse Jojo à la faveur du faux bond d’un annonceur.

Un quart de page à remplir en urgence :  voilà comment naissent parfois les plus grands héros de la bande dessinée. Et Jojo fait partie de ces grands héros, non pas par la taille je vous le concède, ni par la notoriété qui, j’imagine, est bien en deça des célèbres Spirou et autres Boule et Bill, non Jojo est un grand héros par la taille de son coeur, immense, par sa gentillesse aussi et sa tendresse.

Avec sa bouille toute ronde, Jojo est peut-être l’un des premiers enfants terribles de la bande dessinée franco-belge, ouvrant la voie à d’autres garnements – Le Petit Spirou et Titeuf en tête – qui débarqueront dans le monde du neuvième art quelques années plus tard.

Il n’a rien d’affreux Jojo. Bien au contraire. Quand il rêve qu’une fée pourrait un jour se pencher sur lui et lui permettre d’exaucer trois voeux, il sait déjà ce qu’il souhaiterait : 1/ Que tous les gens dans le monde mangent à leur faim. 2/ Qu’on soit tous toujours en bonne santé. 3. Qu’il n’y ait plus jamais de guerre. C’est simple et concret, mieux que n’importe quel programme de candidat à la présidentielle. Moi je vote pour Jojo !

Dans ce premier volet de l’intégrale sont réunis les quatre premiers albums, Le Temps des copains, La fugue de Jojo, On opère Gros-Louis et Le mystère Violaine ainsi qu’un épais dossier évoquant les débuts de Geerts dans le monde du neuvième art et la naissance de Jojo. Tendrement indispensable !

Eric Guillaud

Jojo (intégrale tome 1, 1983 – 1991), de Geerts. Éditions Dupuis. 28€

© Dupuis / Geerts

© Dupuis / Geerts

  • <span class="author">BLoogadees</span>

    Une magnifique série. <3